Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 18:22

Citation :

Est-ce au tour de Bouteflika ?
Frédéric Pons le jeudi, 01/09/2011


Revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le double attentat kamikaze du 26 août contre l’académie militaire de Cherchell (18 morts) tombe à point nommé pour les dirigeants algériens qui recommandent de stopper le processus de réformes annoncées en avril. Ce n’est sans doute qu’une coïncidence…

Officiellement, les terroristes ont frappé pour punir les autorités de leur soutien au colonel Kadhafi. Alger avait affiché un prudent attentisme, comme si soutenir la fin de la dictature en Libye pouvait li-bérer des forces incontrôlables, en Algérie même. Abdelaziz Bouteflika, 74 ans, au pouvoir depuis 1999, peut en effet redouter que son tour vienne de devoir rendre des comptes.

Bouteflika répète que des réformes ont été lancées. Y croit-il vraiment ? Face au souffle de contestation et de liberté qui balaie le monde arabe, son régime n’a su opérer qu’un ravalement de façade – augmentation de salaires, subventions, diminution de taxes. L’échéance est retardée mais ces mesures circonstancielles ont révélé une absence totale de vision stratégique et le déclassement progressif de l’Algérie, en dépit de son beau potentiel démographique et de ses immenses richesses naturelles.

Le contraste avec le Maroc en devient saisissant. Alors que la république socialiste algérienne confirme son naufrage, amorcé voici presque cinquante ans, le royaume chérifien s’engage avec détermination dans d’audacieuses réformes, à l’initiative du roi lui-même. Ce programme sur vingt ans, la stabilité du pays et son ancrage à la charnière géostratégique entre l’Europe, le Maghreb et l’Afrique noire en font un futur géant du monde euro-méditerranéen. L’affaissement actuel du régime algérien, verrouillé par une nomenklatura affairiste, n’en est que plus patent.

Les Algériens, notamment les plus jeunes, n’ont plus rien à faire aujour­d’hui des idéaux révolutionnaires ruineux des années soixante, rabâchés pour mieux encadrer la population et légitimer le pouvoir. La jeunesse algérienne regarde au contraire avec envie vers Tunis et Rabat. La promesse d’un meilleur partage des richesses ne semble plus sa priorité. Plus que de pain – cet ancien grenier importe aujourd’hui les trois quarts de sa consommation ! – ou de confort – ce gros producteur de gaz et de pétrole subit de graves pénuries électriques ! –, les Algériens réclament d’abord plus de liberté, le renouvellement de leur classe politique et la fin du racket militaire sur les principaux circuits économiques du pays. Dans cette jeunesse, les plus désespérés sont prêts à tout pour traverser la Méditerranée et accoster en Europe. Les plus patients ou les mieux éduqués ont deux obsessions : obtenir un visa, fuir leur pays.

Frédéric Pons

http://www.valeursactuelles.com/notre-opinion/notre-opinion/est-ce-au-tour-de-bouteflika%E2%80%8620110901.html

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 18:30

Citation :
L'Algérie n'a pas "digéré" que la France mène la guerre en Libye

L'asile offert à une partie de la famille de Kadhafi, et la rumeur selon laquelle l'Algérie aurait envisagé d'accueillir le "Guide", ont conduit, jeudi, Alain Juppé à qualifier "d'ambiguë" l'attitude d'Alger dans ce dossier. Plus généralement, le régime algérien est resté en retrait des révolutions arabes. Pour leJDD.fr, Luis Martinez, spécialiste du Maghreb et directeur de recherches à Sciences Po, analyse l'attitude d'Alger.

Comment peut-on expliquer l'attitude de l'Algérie depuis le début de la guerre en Libye?
Depuis le début du conflit, l'Algérie n'a pas accepté trois évolutions. La première est qu'on soutienne des insurgés qui, pour l'Algérie, ne sont autres que des civils qu'on a armés. Si les Libyens étaient restés dans une situation de violence avec des manifestations symboliques, à l'image de la Syrie, l'Algérie n'aurait pas été aussi braquée. Mais là, le régime a pensé que si on le faisait aujourd'hui pour la Libye, plus rien n'interdirait à la communauté internationale de le faire demain pour d'autres pays. Et l'Algérie se sent évidemment concernée. Deuxième raison : pour les autorités algériennes, le rétablissement des liens d'amitié avec la France passait par le souci, pour les deux pays, d'œuvrer à ce que sur le continent africain, et en particulier en Afrique du Nord, on ne remette plus en cause le fait qu'il n'y aurait plus de guerre occidentale. Ce qui se passe en Libye est donc vécu comme une transgression à ce principe. En gros, pour l'Algérie, on est revenu à une politique canonnière dans la région, et ça passe très mal, notamment du côté des militaires. Ils se rendent compte que le système militaire de défense algérien est obsolète par rapport à une telle menace.

Quelles pourraient être les conséquences de ce sentiment?
L'Algérie s'est rendue compte qu'au niveau euro-méditerranéen, elle apparaît désormais, sur le plan militaire, comme une menace marginale. On peut donc s'attendre à des effets indirects, avec un pays cherchant à se doter d'armements plus sophistiqués, voire du nucléaire. Paris en a conscience et a tenté de faire comprendre aux autorités algériennes que ce qui se passait en Libye était vraiment exceptionnel et n'était en aucun cas une approche qui serait généralisée à d'autres pays.

Vous évoquiez une troisième évolution qu'Alger n'a pas acceptée. Quelle est-elle?
L'Algérie a parié sur l'échec de l'opération de l'Otan en Lybie, considérant, à tort, que la France et le Royaume-Uni allaient se perdre dans les sables libyens et que Kadhafi resterait très longtemps au pouvoir. Elle pensait qu'au final on appellerait l'Algérie pour devenir le pays médiateur pour sortir la Libye et l'Otan de cette situation d'impasse. Mais cela n'a pas été le cas. En moins de six mois, Tripoli est tombée. Cela remet en question la vision que l'Algérie avait de sa place dans l'évolution de la situation régionale.

«Le Maroc dans une position bien meilleure que l'Algérie»

Du côté de l'Algérie, on justifie l'attitude dans le dossier libyen par la peur que les islamistes prennent la main au sein du Conseil national de transition. Qu'en est-il?
Cela fait partie du discours récurrent pour faire peur. C'est l'épouvantail auquel plus personne ne croit tellement il a été exploité par les autorités de la région, qu'elles soient libyennes, algériennes, syriennes et tunisiennes.

Selon vous, l'Algérie a-t-elle vraiment réfléchi à accueillir Kadhafi?
Deux pays ont très sérieusement imaginé accueillir Kadhafi, à savoir le Venezuela de Chavez et l'Algérie. Le Venezuela a renoncé car Hugo Chavez est fragilisé au plan politique dans son pays et cela aurait pu apparaître comme un casus belli pour l'opposition, qui lui aurait reproché d'exposer le pays à la vindicte internationale. L'Algérie, elle, a coupé la poire en deux : elle n'a pas pris le père et les fils qui sont recherchés, elle a pris l'épouse, la fille et les frères moins incriminés.

Avec la chute de Kadhafi, l'Algérie perd-elle un allié?
Il ne faut pas imaginer que pour l'Algérie, Kadhafi était un allié et un soutien régional. Un pays comme la Tunisie de Ben Ali était beaucoup plus important pour l'Algérie. En revanche, l'échec du maintien de Kadhafi au pouvoir fragilise la perception de la puissance régionale que l'Algérie se faisait d'elle-même. Elle se rend compte que son rival historique, le Maroc, apparaît dans une position bien meilleure, pour avoir soutenu le CNT. Et quand on sait comment Alger a œuvré pendant des années pour faire en sorte que le Maroc ne soit pas la puissance régionale, c'est pour elle un échec extrêmement important. Et ce d'autant plus que la Tunisie, elle aussi, se rapproche du CNT.

«Alger ne pouvait pas accompagner les révoltes arabes dans la mesure où la France les soutenait»

L'Algérie est-elle isolée?
Oui, avec en plus un sentiment d'encerclement. Sur le plan international, elle apparaît comme un pays qui soulève davantage d'interrogation et d'inquiétudes que d'espoir et d'opportunités. En quelques mois, l'Algérie, qui avait développé sa relation avec l'Europe sur la base d'un pays fiable, sécurisé, dans lequel on pouvait développer des relations fortes sur le plan énergétique et sécuritaire, est apparue comme un pays passé à côté des événements et ayant fait les mauvais choix. Le régime algérien est conscient de cette situation.

A-t-il agi de la sorte par crainte d'une révolution sur ses terres?
Sans doute. Mais les autorités ont toujours été conscientes que les conditions de soulèvement n'étaient pas réunies en Algérie, pour des raisons historiques, comme le souvenir de la guerre civile, et également en raison d'un contexte économique plus favorable. Le régime était relativement rassuré sur le fait que le pays n'allait pas basculer dans une révolte. Mais pour Alger, soutenir les révolutions arabes aurait été une modification trop rapide et brutale de la politique étrangère de l'Algérie. Et surtout, cela aurait signifié devenir un allié de la France et du Royaume-Uni, et ça, l'Algérie n'y est pas prête. Alger ne pouvait pas accompagner les révoltes arabes dans la mesure où la France les soutenait.

Alain Juppé a jugé "ambiguë" l'attitude de l'Algérie dans le dossier libyen. Qu'en est-il de la relation franco-algérienne?
Il faut prendre en compte le fait que le président algérien est affaibli et malade. L'Algérie offre l'image d'un pays en fin de cycle sur le plan politique et on ne sait pas qui va prendre la relève. Mais les militaires, qui sont à l'arrière de la scène politique, vont très clairement faire comprendre dans les années à venir qu'ils n'ont pas digéré ce que la France a provoqué dans la région, c'est-à-dire une ingérence internationale dans un pays arabe. C'est quelque chose qui ne passera pas, et tôt ou tard, la monnaie sera rendue. Après la guerre d'Algérie, la guerre en Afrique du Nord, ce devait être terminé. Or, pour Alger, la France s'est autorisé à se libérer de ce poids historique. Il y a fort à parier que cela ne restera pas sans réponse, à moins que d'ici là le régime algérien ne connaisse à son tour des sursauts qui l'amènent à penser davantage à sa survie qu'à sa revanche.

Marianne Enault - leJDD.fr

jeudi 01 septembre 2011


http://www.lejdd.fr/International/Maghreb/Actualite/Pourquoi-la-guerre-en-Libye-a-durablement-entache-la-relation-entre-Paris-et-Alger-interview-382045/?sitemapnews

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 18:35

Citation :
Maroc-Libye : vers un nouvel ordre maghrébin ?

La diplomatie marocaine revient en force dans la région du Grand Maghreb. Et pour cause, le Maroc a été le premier pays arabe à confirmer explicitement son engagement auprès du conseil national de transition (CNT) libyen.
Bien que la reconnaissance officielle du CNT par le royaume n’ait eu lieu que ce lundi 22 août, le Maroc tient, depuis le commencement du soulèvement en Libye, un discours cohérent. Ce dernier a en effet été l’un des principaux pays, à encourager les pays arabes à adopter une position communes en faveur de l’intervention onusienne. Un parcours sans faute donc pour le royaume. Ainsi, comme l’a fait remarqué le président du CNT Mustapha Abdeljalil, les positions du Maroc sont « claires et sans équivoque ».
Le Maroc a été aux avant postes des évènements libyens. Le signal fort qu’il vient d’envoyer en direction de la Libye ne manquera pas, selon certains, de donner un souffle nouveau aux relations maroco-libyennes. Pour bon nombre d’observateurs, s’il y a un perdant dans cette affaire, c’est certainement l’Algérie dans la mesure où l’isolement de ce dernier devrait se voir renforcé par l’initiative marocaine. Un isolement qui a de fortes de chances de dépasser le Maghreb et de s’étendre sur le monde arabe et l’Afrique.
L’Algérie se trouve aujourd’hui dans une situation extrêmement délicate, en grande partie pour avoir manqué l’occasion de soutenir le CNT. De plus, l’appui matériel et financier procuré par Mouammar Kadhafi au Front Polisario n’a pas été de nature à arranger la situation. Certaines voies au sein du conseil national de transition libyen auraient même d’ores et déjà commencé à s’élever pour revendiquer l’expulsion du Front Polisario de l’Union africaine.
Les déclarations respectives de Taieb Fassi Fihri et de Mustapha Abdeljalil lors de la visite du ministre des affaires étrangères marocain à Benghazi ont suscité une lueur d’optimisme. Certains y voient déjà les prémices du retour du Maroc à l’Union Panafricaine. Une sorte de dégel de l’Union du Maghreb Arabe. Pour mémoire, les attitudes algériennes et libyennes avaient grandement contribué au blocage de l’UMA.
A travers ce geste diplomatique le Maroc vient de franchir un grand pas. Les perspectives de l’action maghrébine ne peuvent qu’en être grandement revivifiées. Une action qui irait dans le sens d’un développement économique de la région et ce, en tirant profit des atouts, jusque là quasi inexploités, dont disposent les cinq pays de l’UMA. Le potentiel est grand, le Maroc a tout à gagner en continuant dans sa lancée.

http://www.labass.net/1175-maroc-libye-vers-un-nouvel-ordre-maghrebin.html

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 21:16

ben dit donc le Maroc "un Géant méditerranéen"
Manque plus que la rigueur germanique et on l'aura notre Reich Chérifien qui durera 1000 ans !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 21:17

mirage a écrit:
ben dit donc le Maroc "un Géant méditerranéen"
Manque plus que la rigueur germanique et on l'aura notre Reich Chérifien qui durera 1000 ans !

attention au mirage... Laughing

PS: a proprement parlé on dit rigueur prussienne Wink

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur


messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 21:21

on a les pieds a terre on n´entend pas les superlatives

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 21:26

farewell a écrit:
mirage a écrit:
ben dit donc le Maroc "un Géant méditerranéen"
Manque plus que la rigueur germanique et on l'aura notre Reich Chérifien qui durera 1000 ans !

attention au mirage... Laughing

PS: a proprement parlé on dit rigueur prussienne Wink

Malheureux!!! N'avez vous pas lu "Maroc, le prochain dragon?"

disponible ici:
http://www.amazon.fr/Maroc-prochain-dragon-nouvelles-d%C3%A9veloppement/dp/2865374130

visible la:
http://books.google.fr/books?id=VPVNS-QSymIC&pg=PA168&lpg=PA168&dq=le+maroc+prochain+dragon+afrique&source=bl&ots=Mn_Mb3Q-tq&sig=mIaIuLrtHjQfqGmxfW420q3Flzc&hl=fr&ei=p9tfTsO1A4z64QTLnd0u&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&sqi=2&ved=0CBwQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
PGM
Administrateur
Administrateur


messages : 9333
Inscrit le : 12/12/2008
Localisation : paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 21:27

mirage a écrit:
ben dit donc le Maroc "un Géant méditerranéen"
Manque plus que la rigueur germanique et on l'aura notre Reich Chérifien qui durera 1000 ans !

Personnellement l'association des mots reich et chérifien me dérange.
Le reich a été une chimère qui a durée 5 ans, tandis que nous ça fait 200ans qu'on a passé le cap du millénaire.

Pgm
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 21:31

mes amis, mes amis j'ai même entendu d'apres le dernier prix nobel que les futures superpuissances seraient; la turquie et la pologne...Je reste sur la conviction de samy le sage en disant qu'il faut acquiessé en faisant semblant de croire leurs dire et a coté de continuer a edifier sa propre economie en se fiant aux resultats concrets et a rien d'autres...

@pgm
+100

cordialement Wink

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 21:36

farewell a écrit:
mes amis, mes amis j'ai même entendu d'apres le dernier prix nobel que les futures superpuissances seraient; la turquie et la pologne...Je reste sur la conviction de samy le sage en disant qu'il faut acquiessé en faisant semblant de croire leurs dire et a coté de continuer a edifier sa propre economie en se fiant aux resultats concrets et a rien d'autres...

@pgm
+100

cordialement Wink

Voyons Farewell. Un géant ne signifie pas une superpuissance, c'est seulement un ... géant! Laughing

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Jeu 1 Sep 2011 - 21:50

C'étais une blague les gars qui réponder a l'auteur de l'article qui parlait de géant euro-méditérannéen ( et qui oubliez des pays comme la Turquie)
mais bon si on se démerd bien on poura redéclarer notre pays "Empire Chérifien" et repartir pour 1200 ans

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Ven 2 Sep 2011 - 1:54

Citation :

Abbas El Fassi: "Le Maroc aura un rôle à jouer pour soutenir la transition démocratique et la reconstruction de la Libye"

Abbas El Fassi, a affirmé, jeudi soir à Paris, que le Maroc, fort de son expérience institutionnelle et de ses compétences, aura un rôle à jouer dans l'action de la communauté internationale pour le soutien de la transition démocratique et la reconstruction de la Libye.

"Nous avons un rôle, parce que nous avons une histoire commune et nous avons 100.000 Marocains en Libye, avec leur savoir-faire et leurs compétences", a déclaré à la presse M. El Fassi, à l'issue de la Conférence internationale de soutien à "la Libye nouvelle", coprésidée par le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique David Cameron.

Le Chef du Gouvernement, qui a été accompagné lors des travaux de ce sommet par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Taib Fassi Fihri, et l'ambassadeur du Maroc en France, M. El Mostafa Sahel, a également mis en avant "l'expérience très importante en matière des institutions au Maroc, surtout après le vote de la nouvelle Constitution, alors que la Libye s'apprête à entamer un processus institutionnel, à commencer par une constitution provisoire".

"Nos experts et juristes pourraient également oeuvrer à la mise en place d'un cadre favorisant la promotion des libertés et des droits de l'homme", a-t-il ajouté.

M. El Fassi a indiqué avoir rappelé dans son intervention devant les participants à cette réunion de haut niveau que le Maroc est "l'un des premiers pays" à reconnaître le Conseil National de Transition libyen (CNT) comme le représentant "unique et légitime de la volonté du peuple libyen".

Il a ajouté que le Maroc qui a dès le début "soutenu la lutte du peuple libyen pour la construction d'un Etat de droit, de démocratie et des droits de l'Homme", accueille "positivement" la victoire du CNT contre les forces de Kadhafi.

Le chef du gouvernement a, en outre, affirmé que "la démocratisation de la Libye sera une source de motivation" pour la redynamisation de l'Union maghrébine, après "plusieurs années de stagnation".

Il a, d'autre part, indiqué que les 62 chefs d'Etat, de gouvernement et de délégation participant au Sommet de Paris ont pris des mesures concrètes, notamment en matière du déblocage des avoirs gelés du colonel Kadhafi.

"Aujourd'hui, la nécessité s'impose de lever le gel de ces avoirs, d'abord pour des raisons humanitaires, ensuite parce qu'il y a un besoin et un déficit énormes, et enfin pour aider à la reconstruction de ce pays détruit" par la guerre civile, a-t-il dit.

Il s'agit aussi, selon M. El Fassi de "continuer les actions de ces 62 Etats, qui seront rejoints bientôt par beaucoup d'autres Etats représentés à l'ONU, pour accompagner la reconstruction institutionnelle, économique et sociale", en Libye.

MAP
http://www.aufaitmaroc.com/actualites/maroc/2011/9/1/abbas-el-fassi-le-maroc-aura-un-role-a-jouer-pour-soutenir-la-transition-democratique-et-la-reconstruction-de-la-libye

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
ibnbattuta
Capitaine
Capitaine


messages : 860
Inscrit le : 10/05/2010
Localisation : Birmingham
Nationalité : UK
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Ven 2 Sep 2011 - 18:11

Article intéressant et analyse des relations passé historique commune et future entre le Maroc et la Libye.
Citation :


Maroc-Libye, meilleurs amis du monde ?


Taieb Fassi Fihri, ministre marocain des Affaires étrangères a été reçu à Benghazi par Mustapha Abdeljalil, président du Conseil national de transition libyen, le 22 août dernier.

Quelques jours seulement avant la chute de Kadhafi, le ministre marocain des Affaires étrangères a été reçu à Benghazi par Mustapha Abdeljalil, président du Conseil national de transition libyen. On pourra épiloguer sur l’opportunisme marocain, ou sur son sens aiguisé du moment opportun… On pourra aussi, plus utilement, s’interroger sur ce qui pourrait rapprocher les deux pays.
Le 13 août 1984, Hassan II et Mouammar Kadhafi signèrent le Traité d’Oujda, établissant une improbable union entre l’Empire chérifien et la Jamahirya populaire. Les Algériens s’étouffèrent dans leur thé, les Américains dans leur whisky, on ne comprit rien à ce drôle de ménage. Rabat y gagna surtout la fin du soutien de Tripoli au front Polisario ; quant à Tripoli, outre satisfaire les visions incohérentes du fantasque Kadhafi, peut-être écarta-t-elle la menace d’une intervention pro-tchadienne de l’armée marocaine appuyée par la France ? Heureusement pour la logique et la chancellerie, l’union dura deux ans seulement, et en août 1986, Rabat rompit ce lien contre-nature. Rien, en effet, ne pouvait rapprocher le Maroc de la Libye de Kadhafi.

Désormais que la page se tourne, on peut, plus sereinement revenir sur ce qui, au contraire, peut faire lien, et lien solide, entre ces deux Etats. Que le Maroc et la Libye soient les fronts extrêmes du Maghreb, que l’un soit son Far-West, déjà euro-atlantique, que l’autre soit son Far-East, déjà oriental, voilà ce que la carte, d’un simple coup d’œil, nous montre. Restent les convergences intimes. D’abord la monarchie des Sénoussies. Certes, une restauration est improbable, quasi-impossible. Mais on peut parier sur la prégnance que cette monarchie confrérique et chérifienne, soufie et résistante, a dû laisser dans une société libyenne meurtrie par le régime de Kadhafi.

Mohamed Ben Ali al Sanoussi, chérif idrisside originaire des confins algéro-marocains, fonda au milieu du XIXème siècle en Libye la confrérie qui porte son nom et qui porta sur le trône ses descendants. Cet héritage chérifien, seuls dans le monde arabe le Yémen et la Libye le partagèrent avec le Maroc, et les deux dynasties, les Imams de Sanaa et les Chérifs de Tripoli, étaient également originaires de l’Empire chérifien. Sous la peau géographique superficielle, courent donc des nerfs intangibles, reliant le Maroc aux lointains Libye et Yémen. Malgré les révolutions – de 1961 à Sanaa, de 1969 à Tripoli – tout porte à croire que de telles affinités durent plus longtemps que les idéologies.

La deuxième convergence tient à la profondeur historique et géographique de l’ancrage du Maroc et de la Libye dans le Sahara et l’Afrique. Pour deux raisons différentes : le Maroc par une gradation douce entre le climat méditerranéen et les oasis, constitua depuis l’antiquité une route balisée entre l’Afrique subsaharienne et la Méditerranée ; la Libye, au contraire, par la violente contiguïté du désert et de la mer, les deux mondes s’abouchant sans intermédiaires. La politique des deux pays s’en ressent depuis toujours.
Enfin le tropisme anglo-saxon. Rabat comme Tripoli peuvent, chacune à sa manière, raconter l’ancienneté et la complexité de leurs relations avec le monde atlantique. Rappelons, pour ce qui concerne la Libye, l’expédition militaire américaine de 1818, le mandat britannique sur la Libye au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la base militaire américaine de Wheelus – aujourd’hui Milaga – et même l’antagonisme amoureux entre Washington et Tripoli après 1969. Parions que le nouveau régime libyen regardera beaucoup du côté de Washington.

Voilà donc trois histoires communes et anciennes : le chérifisme idrisside, le Sahara et l’Afrique, les Anglo-Saxons.
Certes, le futur régime libyen se confrontera d’abord, dans ses relations internationales, à deux interlocuteurs : l’Union européenne et l’Egypte. Cette dernière surtout. Car l’empire fatimide reconstitué – Tunisie, Libye, Egypte – par la chute de Kadhafi, Tripoli doit penser à sa situation au sein de cette triade en transition. Mais les histoires anciennes sont également les plus jeunes. Parions sur leurs prégnances dans la future politique maroco-libyenne.

Adam Zili

http://www.lesoir-echos.com/2011/09/02/maroc-libye-meilleurs-amis-du-monde%C2%A0/

L'un pour confirmer l'autre! Twisted Evil
Citation :


La Libye aspire à l'édification de relations solides avec le Maroc (représentant du CNT à New York)

Laâyoune, 01/09/11- Le représentant du Conseil National de Transition libyen (CNT) à New York, Ibrahim Debbachi, a exprimé la volonté de son pays d'édifier des relations solides avec le Royaume du Maroc.

M. Debbachi a indiqué, dans une déclaration par téléphone à partir de New York, diffusée jeudi par la télévision régionale de Laâyoune, que la reconnaissance par le Maroc du CNT, en tant qu'unique représentant du peuple libyen et la visite d'officiels marocains à la ville de Benghazi constituent un bon indicateur que les relations bilatérales évolueront dans l'intérêt des deux pays.

Il a salué, à cette occasion, la position "honorable" adoptée par le Maroc vis-à-vis de la révolution libyenne, soulignant la détermination de son pays à bâtir des relations solides avec l'ensemble des pays arabes frères.

Commentant la position de l'Algérie qu'elle qualifie de neutre, M. Debbachi a relevé que "le comportement des autorités algériennes à l'égard des officiers qui ont fait défection au régime de Mouammar Kadhafi et rejoint les terres algériennes pour se voir livrés à Tripoli" ne va pas de pair avec cette position.

02/09/2011 08:35.
(MAP) Maghreb Arabe Presse

_________________


On a dit à Ibn ’Abbâs, qu’Allah l’agrée : « Les gens du livre disent : « Certes, nous n’avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. » Ibn ’Abbâs a dit : « Ils ont raison. Satan ne s’occupe pas d’un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des gens du livre sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu’ils le sont déjà. Certes, Satan s’attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s’y intéresse pas. »

Un savant a dit "Nous ne sommes pas comme les autres nations. Allah nous a choisi pour porter son message. Ainsi nous vaincrons par l'islam, et nous serons humilié a cause de l'abandon de l'Islam"

Revenir en haut Aller en bas
juba2
General de Division
General de Division


messages : 6778
Inscrit le : 02/04/2008
Localisation : USA
Nationalité : MoroccanUS
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Ven 2 Sep 2011 - 18:18

Cette lune de miel entre la libye et le maroc .est ce qu'on est entrain de preparer le pays a devenir une monarchie constitutionelle et le retour de Senoussi???? study elephant .Ici aux USA c'est le BUZZ.
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Ven 2 Sep 2011 - 18:25

je sais paspour vous mais moi je n'est pas encore vu ou entendu une déclaration officiel qui dit que la Libye ne reconnait plus la RASD...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
yassine149
1ere classe
1ere classe


messages : 98
Inscrit le : 01/11/2010
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Ven 2 Sep 2011 - 20:07

mirage a écrit:
je sais paspour vous mais moi je n'est pas encore vu ou entendu une déclaration officiel qui dit que la Libye ne reconnait plus la RASD...
C'est normal, le "nouvel" état libyen a proprement dit n'est pas encore mis en place.
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Ven 2 Sep 2011 - 20:14

Je crois que ça ne va pas tarder, le retrait de reconnaissance Very Happy
Le CNT va le faire, c'est certain, les polzs ont aidé Kaddhafi contre eux et les bédouins sont du genre rancunier

_________________
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur


messages : 6495
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Dim 4 Sep 2011 - 4:42


_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
docleo
Colonel
Colonel


messages : 1536
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Dim 4 Sep 2011 - 11:27

ibnbattuta a écrit:

Citation :


Maroc-Libye, meilleurs amis du monde ?

Mohamed Ben Ali al Sanoussi, chérif idrisside originaire des confins algéro-marocains


C est quoi encore cette histoire! Les idrissides sont algériens maintenant ! Pourquoi les pseudo intellectuels algériens veulent s approprier tout le Maroc scratch

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
sorius
Commandant
Commandant


messages : 1137
Inscrit le : 18/11/2010
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Dim 4 Sep 2011 - 12:13

j ai pas compris le ses scratch
Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Dim 4 Sep 2011 - 14:22

docleo a écrit:
ibnbattuta a écrit:

Citation :


Maroc-Libye, meilleurs amis du monde ?

Mohamed Ben Ali al Sanoussi, chérif idrisside originaire des confins algéro-marocains


C est quoi encore cette histoire! Les idrissides sont algériens maintenant ! Pourquoi les pseudo intellectuels algériens veulent s approprier tout le Maroc scratch
Allons, Doc, si les Algériens considèrent que les Idrissides ont également été leur souverains, c'est qu'ils se considèrent comme ayant été des marocains... Wink
Idriss 1er n'a jamais été au Sahara. En venant au Maroc, il s'est d'abord installé à Tanger, avant de se faire reconnaître comme Souverain de ce pays. Il a crée sa capitale à Fés et a surtout régné sur l'ancienne Maurétanie romaine, c'est-à-dire le triangle Tingis, Sala Colonia, Volubilis. Bien loin de l'ancienne Numidie romaine...
Mais étant descendant du prophète et s'étant appuyé sur les berbères pour fonder son Royaume, il se pourrait que son aura politico-religieuse ait eu un impact sur les berbères de l'ancienne Numidie.
Quand aux Senoussis de Libye, ils sont effectivement descendants d'Idriss 1er.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur


messages : 6031
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :



MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Dim 4 Sep 2011 - 14:45

Mais Moulay Idriss ne reigner pas aussi sur Tlemcen ?
Et ses descendant ne se sont pas installer dans le Sakia-el-Hamra ou il y avait dit t'on des cité rempli de Cherif ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
docleo
Colonel
Colonel


messages : 1536
Inscrit le : 03/09/2008
Localisation : de garde
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Dim 4 Sep 2011 - 14:51

tu veux dire la3roussiyines, mes lointains cousins au sahra Like a Star @ heaven

_________________
John F. Kennedy: « Vous qui, comme moi, êtes Américains, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays. Vous qui, comme moi, êtes citoyens du monde, ne vous demandez pas ce que les États-Unis peuvent faire pour le monde, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour le monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
http://medecinsmaroc.xooit.com/index.php
Samyadams
Administrateur
Administrateur


messages : 7057
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Dim 4 Sep 2011 - 14:55

mirage a écrit:
Mais Moulay Idriss ne reigner pas aussi sur Tlemcen ?
Et ses descendant ne se sont pas installer dans le Sakia-el-Hamra ou il y avait dit t'on des cité rempli de Cherif ?
Pour ta première remarque, je ne sais pas.
Pour la seconde, depuis les 1200 ans que les Idrissides sont dans la région, tu en trouveras partout, de Libye jusqu'en Mauritanie
Je suis moi même descendant d'Idriss 1er, mais ça fait tellement de siècles que nous vivons avec les Berbères que nous nous considérons tout simplement comme berbères Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
farewell
Général de coprs d'armée فريق (ANP)
Général de coprs d'armée فريق  (ANP)


messages : 2466
Inscrit le : 13/02/2011
Localisation : ******
Nationalité : Algerie-Francais
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Dim 4 Sep 2011 - 17:22

Samyadams a écrit:
mirage a écrit:
Mais Moulay Idriss ne reigner pas aussi sur Tlemcen ?
Et ses descendant ne se sont pas installer dans le Sakia-el-Hamra ou il y avait dit t'on des cité rempli de Cherif ?
Pour ta première remarque, je ne sais pas.
Pour la seconde, depuis les 1200 ans que les Idrissides sont dans la région, tu en trouveras partout, de Libye jusqu'en Mauritanie
Je suis moi même descendant d'Idriss 1er, mais ça fait tellement de siècles que nous vivons avec les Berbères que nous nous considérons tout simplement comme berbères Very Happy

samy t'es le meilleur... Cool

_________________

"Les belles idées n'ont pas d'âge, elles ont seulement de l'avenir"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?    Aujourd'hui à 3:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelles relations intermaghrébines dans le nouveau contexte géopolitique régional ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» c'est un gars qui va dans un nouveau camp de nudistes
» Philippe Bouvard parle de BB dans son nouveau livre
» ma fille n'aime pas son nouveau siège auto !
» Nouveau président en "région" Basse-Normandie.
» Comment faites vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: