Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TUNISIE - Actualités et avenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
AuteurMessage
Fahed64
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 13201
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: TUNISIE - Actualités et avenir   Mar 13 Juin - 21:44

Une mesure sage est plus que nécessaire ! Nous ferions bien si ce n'est pas le cas de les suivre en exemple .

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TUNISIE - Actualités et avenir   Mar 13 Juin - 21:52

Lam3allam c'est Poutine.. 500 moutons arrêtés en une seule journée de manifestation Shocked

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TUNISIE - Actualités et avenir   Ven 30 Juin - 21:22

Citation :

Tunisie : des sites de production décrétés « zone militaire interdite »


Les sites de production et installations vitales du pays seront désormais considérés comme « zone militaire interdite » en Tunisie, a annoncé la présidence de la République. Cette mesure vise à empêcher leur entrave par des mouvements sociaux.

Un décret en ce sens « a été examiné et approuvé » par le conseil de sécurité nationale réuni mercredi 28 juin au palais présidentiel, a indiqué Béji Caïd Essebsi dans un communiqué. Présenté par le ministère de la Défense, le texte entrera en vigueur dès publication au Journal officiel, a précisé à l’AFP la présidence de la République, sans autre précision.

Le nombre de sites concernés n’a pas non plus été mentionné. Sollicité, le porte-parole du ministère de la Défense, Belhassen Oueslati, n’a pas souhaité faire de commentaire.

Une liste « longue et diversifiée »

Selon le quotidien La Presse de jeudi 29 juin, la liste des sites, qui « sera révélée prochainement au public », « sera longue et diversifiée puisqu’il s’agit maintenant de savoir quelle est l’installation qui peut être considérée comme stratégique ou vitale ». Elle concernera les sites pétroliers et le bassin minier de Gafsa, mais « pas exclusivement », d’après le journal.

Six ans après la révolution, la Tunisie cherche toujours à relancer son économie. L’actuel gouvernement d’union, à l’image de ses prédécesseurs, est confronté à une grogne sociale donnant lieu à la paralysie de sites de production.

En réaction à cette grogne, le chef de l’État Béji Caïd Essebsi avait annoncé le 10 mai, lors d’un discours officiel, que l’armée allait dorénavant protéger ces sites des mouvements sociaux susceptibles d’empêcher leur exploitation.

« Toute personne voulant manifester peut manifester, dans le cadre de la loi […]. Mais si tu veux manifester et que la première chose que tu fais, c’est stopper la production de la Tunisie […] où allons-nous ? », avait-il lancé, ajoutant : « Nous savons que c’est une décision grave mais elle doit être prise. »

Au cours des jours suivants, un sit-in observé depuis plusieurs semaines à El-Kamour (sud-est), à proximité d’un complexe pétrolier, avait dégénéré en heurts. Le 22 mai, un manifestant avait été tué par un véhicule de la gendarmerie, « accidentellement » selon les autorités, provoquant une flambée de violences dans la région.

Après médiation du puissant syndicat UGTT, un accord avait été trouvé mi-juin entre autorités et manifestants, prévoyant des embauches pour les jeunes de la région et la création d’un fonds d’investissement. Des mouvements sporadiques persistent toutefois sur d’autres sites, à Kébili (sud) par exemple.

AFP

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1684
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume du Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TUNISIE - Actualités et avenir   Lun 3 Juil - 17:34

Citation :

La Tunisie se soumet au FMI et suspend ses subventions au carburant


La Tunisie a annoncé, hier, qu’elle suspendait ses subventions au carburant. Cette décision a entraîné une hausse de 6,7% du prix du pétrole, indique Reuters qui souligne que la manœuvre vise à permettre au pays de réduire son déficit budgétaire. Elle permet au pays de se conformer aux directives du Fonds monétaire international (FMI) qui attend de lui une réduction de son déficit budgétaire.

En effet, la Tunisie a perçu le mois dernier une autre tranche de 320 millions $ de l’institution de Bretton Woods, dans le cadre d’un prêt global de 2,9 milliards $. Il faut noter que la libération de ce financement avait déjà connu du retard et n’a été rendue possible que par l’engagement de Tunis d’accélérer la mise en œuvre des réformes économiques prescrites par le FMI, notamment la réduction des effectifs de la fonction publique.

Selon les autorités tunisiennes, si rien n’était fait, le déficit budgétaire se serait élevé à 5,9% cette année contre 5,4%, l’an dernier. Cette situation aurait pour cause principale la charge représentée par les coûts élevés des hydrocarbures et la chute du dinar. Les Tunisiens qui devront désormais payer le litre d’essence sans plomb à 1,75 dinar contre 1,65 dinar précédemment, verront les prix du carburant augmenter pour la première fois depuis 3 ans.

#Source

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1851
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: TUNISIE - Actualités et avenir   Lun 24 Juil - 23:03

Citation :
DERNIÈRES NEWSEzzeddine Saidane : La Tunisie vit le scénario grec…en pire !

L’expert économique Ezzeddine Saidane a soutenu que « la Tunisie vit le scénario grec en pire » ajoutant que « si la Grèce avait été épaulée par l’UE, la Tunisie, elle, n’a personne ». Pour lui, « le pays n’a pas le choix, il doit suivre les recommandations du Fonds Monétaire International (FMI) ».

M. Saidane a expliqué, lors d’une interview accordée ce lundi 24 juillet 2017, à  Amina Ben Doua dans l'émission Midi Show, qu’après la révolution, on parlait de recommandations du FMI alors que réellement, il n’y en avait pas : Il y avait plutôt des engagements des autorités tunisiennes pour réaliser certaines réformes économiques.
«Aujourd’hui, je le dis avec une certaine amertume : Avec certaines de ses mesures, le FMI met l’économie tunisienne sous sa tutelle. Il y a des décisions et des mesures que l’Etat tunisien ne peut pas prendre librement sans l’approbation du FMI. En outre, il y a des rapports mensuels qui devront être envoyés à l’institution monétaire internationale», a-t-il affirmé.

Revenant sur certaines dates clés, l’expert économique a rappelé que la Tunisie a recouru au FMI en 2013, dans le cadre d’engagements et de réformes bien déterminés. Les réformes convenues n’ont pas été accomplies intégralement, puisque la dernière tranche a été bloquée et a été annulée, la Tunisie n’ayant pas respecté ses engagements.
En mai 2016, la Tunisie a de nouveau recouru au FMI pour obtenir un crédit de 7 milliards de dinars (soit 2,8 milliards de dollars) et la Tunisie s’est engagée à réaliser un programme de réformes contre le déblocage du prêt, explique l’expert.
« La première tranche est automatiquement débloquée dès la signature de l’accord. La deuxième tranche, en revanche, n’a pas été débloquée alors que cela aurait dû se faire en décembre 2016. Il y a eu, entre temps, la visite de plusieurs délégations du FMI jusqu’à celle d’avril qui a été déterminante. Le FMI s’orientait vers le blocage de la 2ème tranche, mais la Tunisie insistait pour remettre en cause les principes de l’accord établi entre les deux parties », a-t-il dit.
L’expert ajoute que « cette affaire a été suivie par une dépréciation violente du dinar, une augmentation du taux d’intérêt directeur, deux fois en à peine un mois, l’augmentation des prix du carburant et diverses autres mesures ».
«Si cette tranche n’a pas été versée, elle aurait créé un étranglement complet de l’économie tunisienne, sachant que l’ensemble des institutions financières suivent l’avis du FMI», estime-t-il.
Il ajoute : « Juste après le déblocage de cette tranche, la Banque Mondiale a accordé un prêt de 500 millions de dollars, la BEI 300 millions d’euros et la BAD 300 millions de dollars. Ces prêts ont donné une bouffée d’air aux finances tunisiennes ».

« Cette fois-ci, le FMI a exigé la signature du gouverneur de la BCT et du chef du gouvernement sur l’accord les liant, pour sceller les engagements de l’Etat tunisien. Ces accords concernent, notamment, le départ de 25.000 fonctionnaires ce qui fera perdre à l’administration ses meilleurs éléments, le gel de l’augmentation de la masse salariale, la mise en place d’une politique d’austérité, le suivi avec le FMI de 5 sociétés publiques (Tunisair, la STEG, l’Office des céréales, la Régie nationale des tabacs et des allumettes (RNTA) et la SONEDE) avec des rapports périodiques ainsi que des rapports mensuels sur une trentaine d’indicateurs », a précisé Ezzeddine Saidane.
«Ce sont des engagements importants et je doute que la Tunisie soit capable de les tenir, sachant qu’une délégation du FMI est actuellement en mission en Tunisie, pour le déblocage de la 3ème tranche prévue pour octobre 2017 », note-t-il, en expliquant qu’il y a une opacité politique qui empêche la prise de décisions de l’exécutif et le dialogue avec les parties sociales.

« Le départ de 25.000 fonctionnaire a un coût et on ne sait pas comment cela va-t-il être financé », indique-t-il, en rappelant également que, « le gouvernement s'est engagé à opérer des augmentations salariales en 2017 et en 2018 ».

http://www.businessnews.com.tn/Ezzeddine-Saidane--La-Tunisie-vit-le-sc%25C3%25A9nario-grec%25E2%2580%25A6en-pire-!,520,73812,3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TUNISIE - Actualités et avenir   

Revenir en haut Aller en bas
 
TUNISIE - Actualités et avenir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 40 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40
 Sujets similaires
-
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» "Pasqua Siciliano "à Hammam-Lif (Tunisie)
» L'avenir de l'Orne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Informations Internationales-
Sauter vers: