Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'industrie automobile au Maroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 918
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 13:19

Mr El Alami annonce des négociations en cours pour augmenter la production de la 2ème usine Renault à Casablanca (SOMACA).

Il souhaite passer d'une production annuelle de 90.000u à 125.000u.

Il espère aussi augmenter le taux d'intégration local à 60%.

http://www.hespress.com/economie/315908.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
prince09
Caporal chef
Caporal chef
avatar

messages : 198
Inscrit le : 20/07/2010
Localisation : Germany
Nationalité : Maroco-Allemand

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 16:11

Citation :
Construction automobile : La Somaca célèbre son 500 000ème véhicule


Infomediaire Maroc - La Société marocaine de construction automobile (SOMACA) a célébré, hier à Casablanca, la sortie de son 500 000ème véhicule produit depuis 2005, et ce en présence du ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

"Cette célébration constitue une étape importante dans la Plan d'accélération industrielle 2014-2020, surtout qu'elle coïncide avec la signature de la convention collective de la SOMACA entre la direction générale de la société et la Confédération démocratique du travail (CDT)", a souligné Elalamy lors de cette cérémonie.

Le Groupe Renault Maroc a produit cette année plus de 280 000 voitures, dont près de 60 000 à la SOMACA, avec une perspective d’atteindre plus de 340 000 véhicules l’année prochaine, s’est félicité le ministre, notant que ces chiffres ont permis de créer une véritable dynamique dans le secteur automobile au Maroc.


Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 779
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 18:07

Les rumeurs continuent autour d'un 3 constructeur.

Citation :
أكد مولاي حفيظ العلمي، وزير الصناعة والتجارة والاستثمار والاقتصاد الرقمي، أن الحكومة المغربية و"رونو" بصدد التفاوض المباشر من أجل زيادة حجم إنتاج الشركة من السيارات الاقتصادية بمصنع "صوماكا" في الدار البيضاء، إلى أزيد من 125 ألف سيارة سنويا.

وقال العلمي، في تصريح لهسبريس، إنه يطمح إلى أن تتمكن "صوماكا" من إنتاج نصف مليون سيارة في أربع سنوات عوض 7 سنوات المحددة في الوقت الراهن، مضيفا: "المفاوضات وصلت إلى مراحل جد متقدمة، ونحن متفائلون بالنتيجة".

كما طالب وزير الصناعة والتجارة والاستثمار والاقتصاد الرقمي مجموعة "رونو" الفرنسية بالعمل على رفع مستوى أجزاء السيارات المنتجة بالمغرب في سياراتها الاقتصادية التي يتم تركيبها في مصنعي "صوماكا" بالدار البيضاء و"طنجة المتوسط" بالشمال المغرب، من 28 في المائة إلى 60 في المائة، للمساهمة في رفع القيمة المضافة للقطاع والزيادة في عدد اليد العاملة في المجال.

وقال مولاي حفيظ العلمي، في حفل أقيم بمصنع "رونو" في الدار البيضاء، للاحتفاء بتصنيع السيارة الاقتصادية رقم 500 ألف، إن "رفع نسبة إدماج الأجزاء التي تنتجها الشركات المغربية المحلية سيساهم في تغيير حقيقي في السوق المغربي، وسيصل بالقيمة المضافة إلى 50 مليار درهم".

وتوقع المسؤول المغربي ذاته أن يشهد قطاع صناعة السيارات في المغرب طفرة حقيقية مع إقدام "رونو" على زيادة اعتمادها على أجزاء السيارات المغربية الصنع، إلى جانب قرب شروع مجموعة "بوجو ستروين" في مباشرة تصنيع سياراتها في القنيطرة، والدخول المرتقب لمصنع ثالث في القطاع (لم يكشف اسمه).

من جهته قال محمد بشيري، مدير عام مصنع "صوماكا"، التابع لمجموعة "رونو" المغرب، إن المصنع أثبت نجاعته وقوته بعدما تمكن من تصنيع 500 ألف سيارة، مشيرا إلى أن "70 في المائة من إنتاجه يتم تصديره نحو دول تونس ومصر والسعودية وتركيا".

وأورد بشيري، في كلمة ألقاها أمام الحضور في الحفل ذاته، إن "صوماكا يوجد في مصاف المصانع الخمسة الأولى التابعة لـ"رونو" الفرنسية، موضحا أن "المستقبل سيكون زاهرا أمام هذه الوحدة التي تتوفر على أحدث خطوط الإنتاج وأكثرها تطورا"؛ وهو ما أكده مارك ناصف، مدير عام "رونو المغرب"، الذي قال: "المصنع يستفيد من اليد العاملة المؤهلة والسلم الاجتماعي الذي توج اليوم بإبرام اتفاقية اجتماعية مع نقابة العامل التابعة للكنفدرالية الديمقراطية للشغل، والتي ستزيد من رفع أداء اليد العاملة بالوحدة".


Traduction google :

Citation :
Confirmé Moulay scientifique Hafeez, ministre de l'Industrie, du commerce et de l'investissement et de l'économie numérique, le gouvernement marocain et "Renault" dans le processus de négociations directes en vue d'augmenter la taille de la production de l'entreprise de voitures économiques usine "Somaca" à Casablanca, à plus de 125 mille voitures par an.

Alami a dit, dans une déclaration à Hespress, il aspire à être en mesure de "Somaca" pour produire un demi-million de voitures dans quatre ans au lieu de sept ans fixé dans le temps présent, at-il dit, ajoutant: "Les négociations ont atteint un stade très avancé, et nous sommes optimistes quant à l'issue."

Ministre de l'Industrie, du commerce et de l'investissement et de l'économie numérique comme exigé par les Français "Renault" se mettre au travail pour élever le niveau des voitures produites au Maroc, les pièces des véhicules économiques qui sont montés dans les fabricants de «SOMACA» à Casablanca et "Tanger Méditerranée" dans le nord du Maroc, de 28 pour cent à 60 pour cent , contribuer à relever le secteur de la valeur ajoutée et l'augmentation du nombre d'entreprises opérant dans le domaine de la main.

Dit Moulay scientifique Hafeez, dans une usine de cérémonie "Renault" à Casablanca, pour célébrer la voiture économique fabrique n ° 500-A, a dit: «augmenter la proportion de l'intégration des pièces produites par les entreprises marocaines locales qui contribueront à un changement réel sur le marché marocain, et arrivera dans la valeur ajoutée à 50 milliards de dirhams ».

responsable marocain lui-même, et il attend à ce que l'industrie automobile au Maroc un véritable boom avec les pieds, "Renault" pour augmenter sa dépendance à la fabrication, ainsi que près du début groupe "Pogo Citroen" dans les voitures directes fabriqués à Kenitra pièces automobiles marocains, et entrer dans la troisième usine à venir dans la bande de Gaza ( son nom) n'a pas divulgué.

Mohammed Al Bashiri, directeur général de l'usine "Somaca," le groupe "Rono" Maroc, a déclaré que l'usine a prouvé son efficacité et de la force après avoir été en mesure de fabriquer 500 mille voitures, notant que "70 pour cent de sa production est exportée vers la Tunisie, l'Egypte, l'Arabie Saoudite et la Turquie ».

Il a cité Bashiri, dans un discours à l'auditoire lors du même événement, a déclaré que "Somaca là dans les cinq premiers rangs de la filiale usines" Renault "français, expliquant que« l'avenir sera brillant en face de cette unité, qui est disponible sur les dernières lignes de produits et les plus sophistiqués ", qui a été confirmé marc Nassif, directeur général, "Renaud Maroc", qui a dit: ". l'usine tire parti de la main de la main-d'œuvre qualifiée et de la paix sociale, qui a abouti à la conclusion d'aujourd'hui d'un accord social avec le syndicat des travailleurs affiliés à la Confédération de la démocratie pour l'emploi, qui va encore augmenter la performance de la main de l'unité d'exploitation"

http://www.hespress.com/economie/315908.html
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
avatar

messages : 21624
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 18:52

Toyota ou Ford question de temps l´un 3eme l´autre 4eme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RadOne
Lieutenant
Lieutenant
avatar

messages : 779
Inscrit le : 11/10/2009
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 18:55

Yakuza a écrit:
Toyota ou Ford question de temps l´un 3eme l´autre 4eme.

Inchallah.

Avec une petite préférence personnelle pour Toyota.
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 918
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 19:34

Mr Al Alami ne fait jamais d'annonce dans l'air.

Les négociations doivent être bien avancées

Incha Allah Khir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4216
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 20:14

Amin

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Lt-colonel
Lt-colonel
avatar

messages : 1330
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume des lumières
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 20:45

Socket-error a écrit:
Mr Al Alami ne fait jamais d'annonce dans l'air.

Les négociations doivent être bien avancées

Incha Allah Khir

Si le PJD le remplace avec l'un de ses fkihs dans le prochain gouvernement que va-t-il advenir de tous ça?

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4216
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 21:38

Adam a écrit:
Socket-error a écrit:
Mr Al Alami ne fait jamais d'annonce dans l'air.

Les négociations doivent être bien avancées

Incha Allah Khir

Si le PJD le remplace avec l'un de ses fkihs dans le prochain gouvernement que va-t-il advenir de tous ça?
Ce n'est ni le PJD ni un autre parti qui décide de ce genre de choses

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 918
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 29 Juil 2016 - 22:09

Adam a écrit:
Socket-error a écrit:
Mr Al Alami ne fait jamais d'annonce dans l'air.

Les négociations doivent être bien avancées

Incha Allah Khir

Si le PJD le remplace avec l'un de ses fkihs dans le prochain gouvernement que va-t-il advenir de tous ça?

C'est faux, il y a déjà un cas dans le gouvernement actuel.

Il s'appelle Akhannouch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ichkirne
Sous lieutenant
Sous lieutenant
avatar

messages : 652
Inscrit le : 19/08/2011
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Sam 30 Juil 2016 - 11:06

Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 918
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Lun 1 Aoû 2016 - 14:43

Une 2ème usine pour la production du verre auto, par AGC Automotive Europe filiale du groupe japonais d'Asahi Glass (taux d'intégration local 60% au démarrage et 80% à terme) :

Citation :
AGC Automotive Europe s’associe au local Induver pour produire du verre automobile au Maroc

AGC Automotive Europe a conclu un accord avec Induver Holding, producteur de verre marocain, en vue d’établir une joint venture pour la production de verre automobile à destination des marchés européens et nord-africains. Cette initiative marque les premières opérations du Groupe AGC en Afrique.

En parallèle, AGC acquerra une participation dans Induver, spécialisé dans le verre automobile pour le marché de la rechange et du para-automobile ainsi qu’en verre pour la construction. Cette dernière transaction est sujette à l’approbation des autorités locales compétentes. Un éventail complet de vitrages automobiles La nouvelle joint venture produira du verre trempé pour lunettes arrières et vitres latérales ainsi que du verre feuilleté pour pare-brise.

Elle disposera d’une capacité permettant de fournir environ 1.100.000 carsets par an. L’usine sera construite dans la province de Kenitra située dans la région côtière du nord du Maroc et devrait être opérationnelle en 2019. Elle emploiera alors environ 600 personnes. Réponse à la croissance du secteur automobile La nouvelle usine s’avère idéalement située pour capter la demande en verre automobile provenant du sud de l’Europe et d’Afrique du Nord.

Le Maroc bénéficie de la plus haute croissance économique en Afrique du Nord, illustrée par sa position en tant que base de production automobile pour l’Europe ces dernières années. "Plusieurs constructeurs européens ont déjà établi, ou annoncé, des opérations au Maroc. Cet investissement s’inscrit dans notre volonté stratégique d’accompagner nos clients dans leur expansion et de répondre à leurs besoins en produits et services à haute valeur ajoutée", déclare Jean-Marc Meunier, General Manager d’AGC Automotive Europe. Par ailleurs, le sud de l’Europe devrait continuer à stimuler la demande sur le marché automobile en Europe où la production automobile dépasse les 20 millions d’unités par an et est soutenue par une croissance annuelle estimée à environ 2%.

Le Groupe AGC a oeuvré au développement de ses opérations en verre automobile en positionnant ce secteur comme business de croissance. Par cette expansion en Afrique, le Groupe entend conforter la valeur de l’entreprise.
http://www.agc-glass.eu/English/Homepage/News/Press-room/Press-Detail-Page/page.aspx/979?pressitemid=3672

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 918
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 11 Aoû 2016 - 15:56

Citation :
La CDG fait son entrée dans le tour de table de Peugeot Citröen Maroc
ÉCONOMIE - Les détails de la prise de participation du Groupe CDG, via sa filiale Fipar-Holding, au capital de Peugeot Citroën Automobiles Maroc SA, sont désormais connus.

Fipar-Holding participera à hauteur de 5,63% au capital de Peugeot Citroën Automobiles Maroc SA, qui sera dotée d'un capital de plus de 124 millions d'euros. Le montant de l'entrée de la filiale de la CDG dans le capital de Peugeot Citroën sera de 7 millions d'euros, réparti en deux tranches.

Le 19 juin 2015, le Groupe CDG a signé un protocole d’accord avec le Groupe PSA Peugeot Citroën Automobiles portant sur la réalisation d’une usine PSA au sein de la zone-franche d’exportation de Kénitra.

L’usine Peugeot Citroën devrait être opérationnelle à partir de 2019 et sera dotée d’une capacité de production de 200 000 véhicules et de 200 000 moteurs par an.

Elle devrait participer à la création de 4.500 emplois directs (dont 1.500 ingénieurs et techniciens supérieurs) et 20.000 emplois indirects. À terme, elle devrait générer un milliard d’euros de chiffre d’affaires à l’export, avec une forte intégration locale dont le taux devrait passer de 60 % au démarrage à 80% à terme.
http://www.huffpostmaghreb.com/2016/08/11/peugeot-maroc-cdg_n_11449748.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1716
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 25 Aoû 2016 - 7:15

Citation :
Automobile au Maroc : l'équipementier Mecaplast suit PSA et va s'implanter près de Kenitra
http://www.usinenouvelle.com/article/automobile-au-maroc-l-equipementier-mecaplast-suit-psa-et-va-s-implanter-pres-de-kenitra.N410007

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
WRANGEL
General de Division
General de Division
avatar

messages : 4216
Inscrit le : 28/11/2009
Localisation : france
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 6 Sep 2016 - 17:24

http://www.yawatani.com/index.php/economie/12834-automobile-le-japonais-asahi-va-construire-une-usine-au-maroc a écrit:

Automobile : le Japonais Asahi va construire une usine au Maroc

Asahi débarque au Maroc. Le géant nippon spécialisé dans le verre va, en effet, lancer la construction d’une usine de production de vitrage automobile.

Ce projet est le fruit d’une joint-venture entre l’industriel marocain Induver et la filiale du groupe japonais, AGC Automotive Europe. La nouvelle usine devrait être opérationnelle dès 2019 à Kénitra et devrait s’étaler sur une superficie de 86 000m², avec 600 emplois à la clé. Le site produira du verre trempé pour lunettes arrières et vitres latérales, ainsi que du verre feuilleté pour parebrise, avec une capacité de 1,1 million de carsets par an. Selon AGC Automotive Europe, l’objectif est de capter la demande en verre automobile provenant du sud de l’Europe et d’Afrique du Nord.

_________________

""Qu'importe que je sois de mauvaise foi puisque je lutte pour une cause juste.
        Qu'importe que je lutte pour une cause injuste puisque je suis de bonne foi""


“L'histoire n'est que la géographie dans le temps, comme la géographie n'est que l'histoire dans l'espace.”

Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5072
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 8 Sep 2016 - 10:11


_________________
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1716
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 8 Sep 2016 - 19:07

Citation :

Automobile : le Maroc rebat les cartes du « sourcing » européen


http://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/0211270712796-automobile-le-maroc-rebat-les-cartes-du-sourcing-europeen-2025889.php

Citation :

Le Maroc, le nouveau pilier low cost de Renault


http://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/0211270284172-le-maroc-le-nouveau-pilier-low-cost-de-renault-2025882.php

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1716
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Mar 13 Sep 2016 - 18:40

La dynamique auto continue. (30 unités de production supplémentaire en un an et plusieurs extensions).
Selon un industriel de la place l'accélération des investissement est annonciatrice de l'arrivée imminente de Ford.

Citation :

Le Maroc a désormais 200 sites de production: Salve d’investissements dans les métiers de l’automobile



Valéo, Alfagomma, Kansai, Delphi, Trèves, Viza, Relats, Mecaplast ou RG Fixations: “une semaine oui, une semaine, non“. Le Maroc a ajouté plus de 25 nouveaux sites industriels automobiles sur sa carte en une année à Tanger, Casablanca, Kénitra ou Meknès. Pour la seule année 2016, le total des engagements se monte au moins à 10 MMDH,  selon l’AMICA.

Les industriels de la place de Tanger parlent de “salve“ et la presse européenne de “déluge“. Le fait est que les équipementiers affluent en 2016 sur Tanger,  Kénitra ou Casablanca. L’automobile représente désormais un chiffre d’affaires à l’export  de 50 MMDH depuis 2015 avec un objectif de 100 MMDH en 2020.  

Le Maroc compte désormais près de 200 sites de production du secteur automobile en 2016 contre 170 en 2015. Soit plus de 25 créations et extensions sur 52 semaines.

Dès cette année, le secteur automobile représente 30% des exportations marocaines ce  qui le place au premier rang. C’est la première source de revenus du pays, suivie de près par les phosphates, le tourisme et les transferts de MRE.

“Nous récoltons les fruits d’une stratégie“

Le Maroc veut produire un million de véhicules en 2020 contre 370.000 aujourd’hui à Renault Melloussa et à la Somaca. Peugeot-Citroën va rajouter 200.000 voitures à partir de 2019.

Pour le vice-président de l’Association marocaine pour l’industrie et la construction automobile (AMICA) Tajeddine Bennis, «nous commençons à récolter les fruits du lancement  de la stratégie des écosystèmes;  le traitement des structures de coût commence à donner des résultats».

Depuis le début de cette année,RG Fixations, Valéo, Linamar, Mecaplast, Relats, Asahi Glass,  Kansai Paint, Alfagomma, Novaerum, Teknia,Viza, Cover Car,  TE Connectivity, SIGIT, Standard Profil, Trèves, SNOP, ACOME, Faurécia, Simoldes, Yazaki, Linamar ou Delphi avec un plan pour sept (Bien 7 !) unités figurent parmi les équipementiers internationaux qui ont confirmé de nouveaux  investissements.

Delphi annonce sept unités d’un coup, Valéo veut 10 hectares!

Valéo prend ainsi huit hectares avec une option pour deux hectares supplémentaires à la Tanger Auto City (TAC) à Melloussa ; le Canadien Linamar installe  la première unité de moteurs et transmissions marocaine pour servir dans un premier temps Peugeot-Citroën à Kénitra; Lear s’étend vers le siège auto intégralement fabriqué ici sans un dirham importé et Renault a annoncé en avril lors d’une cérémonie présidée par le Roi Mohammed VI, 10 MMDH d’investissements pour doubler à  65% son intégration industrielle d’ici 2020.

L’Espagnol Viza va fabriquer des armatures de sièges pour Renault et le Japonais Kansai de la peinture pour les Dacia Sandero et autres Dokker fabriquées à Melloussa.  A cette liste, il faut ajouter le projet chinois d’une unité industrielle pour autobus sans compter Renault à nouveau qui réfléchit en interne à la place du Maroc dans son schéma d’expansion de la voiture électrique!

De nouveaux métiers

Interrogé sur sa vision des années à venir, Tajeddine Bennis indique que “de 2016 à 2020 on est dans le schéma «des petits ronds» avec le développement de la sous-traitance, puis des équipementiers des rangs 2 et 3 pour améliorer la compétitivité des équipementiers de rang 1, et in fine améliorer la compétitivité des constructeurs“.

“On est entrés dans un cercle vertueux car les équipementiers ont déjà un marché local consistant avec Renault et à venir avec Peugeot sans compter les achats de Ford qui grimpent“, souligne le vice-président de l’AMICA“. “Cette situation a désormais deux répercussions importantes selon M. Bennis : cela incite les concurrents des opérateurs présents au Maroc à venir s’installer, et amènera progressivement ce qui nous manque comme les usines de pneumatiques et de rétroviseurs“.

Interrogé au sujet des contacts  ou des “touches“ avec de nouveaux investisseurs,  Tajeddine Bennis qui ne souhaite pas fournir de détails pour ne pas interférer avec des négociations en cours lâche une phrase qui en dit long sur le chemin parcouru depuis 10 ans: «Il n’y a plus aucune raison pour que le métier de l’automobile dans toutes ses composantes ne se développe pas. Le marché est là, les facteurs de compétitivité sont là“.

Pour M. Bennis, “ce succès traduit sans conteste le bon fonctionnement de la cellule d’animation pilotée par l’AMICA et financée par le ministère de l’Industrie, et l’efficace travail public-privé sur l’automobile au Maroc“. Un site Internetmarocain dédié aux zones industrielles et aux disponibilités est notamment en ligne depuis deux mois.

L’accélérateur Ford

Selon un industriel important de la place de Tanger, “cette accélération des investissements est l’effet indéniable de l’arrivée de Ford. Les gens de Ford ont été systématiques et rigoureux dans leur approche. Aujourd’hui, leur bureau de sourcing est une réalité et une référence. Ford devrait conclure 300 millions de dollars d’achats auprès des équipementiers automobiles installés au Maroc en 2016. Du coup, ce qui est intéressant à observer, précise mon interlocuteur, ce sont bien sûr les arrivées mais également les extensions. Ces gens parient sur l’avenir et anticipent. Ils savent qu’ici, nous sommes sur une bonne tendance. Ces gens ne viennent pas pour une opération. Ils viennent sur la durée“.

Deuxième élément selon notre industriel, “c’est l’élargissement du spectre de métiers; c’est bien que Valéo vienne insiste-t-il,  mais quand on parle de nouveaux métiers dans ce cas, on parle deHBack, une conception intégrée de système mécaniques ou électroniques. L’intérêt de l’unité de Valéo à la TAC de Melloussa  [Valéo dispose d’une première unité à la Tanger Free Zone, NDLR] est qu’ils vont faire de nouveaux produits dans l’électronique auto avec la fabrication de systèmes de contrôle et de régulation des températures par exemple“.

“Autre nouveauté: les professionnels qui viennent produire au Maroc voient au moins deux, voire trois marchés, pointe notre interlocuteur: le Maroc bien sûr avec Renault et Peugeot mais aussi l’Espagne et la France. C’est pour cela que nous avons une  salve d’investissements“.
http://www.medias24.com/MAROC/ECONOMIE/ECONOMIE/166988-200-sites-de-production-en-2016-Salve-d-investissements-dans-les-metiers-de-l-automobile.html

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5072
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 15 Sep 2016 - 16:48

Citation :
BUSINESS: ANAS SEFRIOUI SE LANCE DANS L'AUTOMOBILE

Anas Sefrioui vient de créer une nouvelle société, dotée d'un capital initial de 10 millions de DH, et qui sera spécialisée dans l’industrie, le commerce, la construction et le montage de véhicules automobiles.

Le magnat de l’immobilier, Anas Sefrioui, ne s’intéresse plus qu’à la promotion immobilière ou à l’industrie du ciment, mais veut aussi capitaliser sur l’essor que connaît actuellement le secteur automobile au Maroc.

Il vient en effet de créer une nouvelle entreprise, Afri Motors, spécialisée dans l’industrie, le commerce, la construction et le montage de véhicules automobiles. Le capital initial de l’entreprise, où il assurera le poste de président directeur général, sera de 10 millions de DH. Il sera aussi administrateur de l’entreprise avec, entre autres, son fils, Malik Sefrioui.

Le capital important dont est dotée la nouvelle entité en dit long sur l’ambition de l’homme d’affaires dans le secteur où il vient de se lancer.

Il est à noter que les statuts de la nouvelle entreprise ont été créés le 30 août dernier et le dépôt légal auprès du greffe du tribunal de commerce de Casablanca a été fait le 7 septembre courant. Anas Sefrioui et son équipe ont eu recours à l’accompagnement de la société Hdid et Associés, représentée par l’ancien président de la commission fiscalité à la CGEM, Mohamed Hdid.
http://fr.le360.ma/economie/business-anas-sefrioui-se-lance-dans-lautomobile-87383?utm_content=bufferb849c&utm_medium=Le360fr&utm_source=Twitter.com&utm_campaign=Publipostage

_________________
Revenir en haut Aller en bas
youssef_ma73
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1716
Inscrit le : 04/08/2014
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 15 Sep 2016 - 21:18

finalement les rentiers se rendent compte qu'il y'a des opportunités à saisir dans l'industrie automobile... J'espère que ça aura un effet d'entrainement...

_________________
“Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.” Albert Einstein.
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5072
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 15 Sep 2016 - 22:42

youssef_ma73 a écrit:
finalement les rentiers se rendent compte qu'il y'a des opportunités à saisir dans l'industrie automobile... J'espère que ça aura un effet d'entrainement...
j'ai pensé la meme chose j'ai juste peur que ce soit juste un montage de vehicules chinois avec aucune conséquence sur la sou traitance locale

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Capitaine
Capitaine
avatar

messages : 918
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 16 Sep 2016 - 16:56

Un beau projet en perspectif !

Citation :
Avec Renault ou Schneider, le Maroc s'affaire autour du développement du véhicule électrique

Un consortium constitué notamment des groupes Renault, Schneider, M2M et des pouvoirs publics s'apprête à lancer un plan d'action pour développer le véhicule électrique au Maroc. Et faire une première démonstration à Marrakech à l'occasion de la COP22 en novembre. Objectif affiché : 10% du parc automobile en version électrique en 2030.

Bientôt la phase active. Selon nos informations, les principales parties prenantes du programme pour la mobilité électrique au Maroc s'activent pour dévoiler jeudi 22 septembre l'architecture d'un système relatif au véhicule électrique. Une approche inédite au Maroc.

Renault-Nissan, Schneider Electric, la société M2M et bien sûr les autorités marocaines via l'Agence Nationale pour le Développement des Énergies Renouvelables et de l'Efficacité Énergétiquefont (Aderee) font partie des acteurs principaux.

Le Consortium Véhicule électrique (VE) créé en avril dernier entre ces quatre partenaires compte développer un "écosystème" de mobilité qui devrait être testé grandeur nature durant la COP22 du 7 au 18 novembre à Marrakech dans un royaume qui se veut en pointe en matière d'environnement avec l'objectif d'atteindre 52% de sa capacité électrique en renouvelables d'ici à 2030.

Concrètement, comme lors de la COP21 de Paris, l'alliance Renault-Nissan très implantée au Maroc, grâce notamment à l'usine de Tanger devrait fournir une flotte de véhicules électriques qui assureront les déplacements des participants à la conférence sur le climat de Marrakech. Des Twizy, Kangoo, Zoé, Leaf et autres Evalia seraient ainsi mis à contribution.

L'écosystème mis en place bénéficiera de l'expérience de Schneider Electric, le spécialiste mondial de la gestion de l'énergie et des automatismes. L'entreprise marocaine M2M Group, fournisseur de solutions de gestion de la transaction électronique sécurisée met à contribution son expertise en matière de paiement électronique, par carte notamment et réseau de proximité. L'entreprise Derichebourg devrait quant à elle gérer les bornes.

Du côté des pouvoirs publics, l'Aderee qui contribue à la mise en œuvre de la politique nationale de l’efficacité énergétique apporte son soutien auprès du ministère de l'Energie notamment.

TVA et vignette réduites?

Mais une fois, les lumières de la COP22 éteintes, le Maroc devra faire face au principal frein du développement du véhicule électrique, à savoir son coût élevé à la fois pour les particuliers et pour le développement et l'entretien à grande échelle d'un réseau de bornes de recharge dans de grands centres urbains comme Casablanca ou Tanger.

Le marché du véhicule électrique est aujourd'hui quasiment inexistant au Maroc, un pays qui, tout type de véhicules légers confondus, a connu au total 130 000 immatriculations en 2015. Sa croissance sera en bute au niveau de vie, cinq fois inférieur en moyenne à celui constaté en Europe. Une assistance, des aides et des incitations publiques seront nécessaires et sont envisagées (TVA ou vignette réduite...), mais sans doute pas suffisante à son développement. Ce qui n'exclut pas une croissance pour les flottes captives de grands groupes, de collectivités ou d'administration.

Le Maroc ambitionne de réduire de 12% ses émissions de CO2 d'ici à 2030, comptant sur la modernisation du parc (actuellement 3,4 millions de véhicules) et l'introduction de 10% de véhicules électriques, ainsi que des milliers de bornes de recharges.
Nasser Djama, avec PO Rouaud
http://www.usinenouvelle.com/article/avec-renault-ou-schneider-le-maroc-s-affaire-autour-du-developpement-du-vehicule-electrique.N437817

_________________
Revenir en haut Aller en bas
mbarki_49
Colonel
Colonel


messages : 1737
Inscrit le : 13/12/2010
Localisation : Casablanca
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 22 Sep 2016 - 21:36

Citation :
Après avoir embauché 600 personnes cet été, l'usine Renault Tanger va produire la Logan Break en 2017

Au Maroc, l’usine de Renault à Tanger Melloussa poursuit sa montée en puissance avec une production record attendue cette année et l’arrivée d’un quatrième modèle, la Logan MCV dès l'an prochain… en provenance de Roumanie avec un potentiel d'au moins 30 000 unités. Cet été, Renault a embauché 600 personnes sur le site de Tanger pour suivre le nouveau rythme de la production.

Après avoir embauché 600 personnes cet été, l'usine Renault Tanger va produire la Logan Break en 2017 Usine Renault Tanger ©
Renault accélère au Maroc avec un plan d’embauche de 1000 salariés supplémentaires dans l'usine de Tanger d'ici septembre

De Pitesti à Tanger, la Logan Break MCV va effectuer un long trajet. "Nous allons récupérer la production de ce modèle actuellement produit en Roumanie à partir du premier trimestre 2017", annonce à L’Usine Nouvelle Jean-François Gal (photo), le directeur de l’usine Renault Tanger. Cette information qui était pressentie va nécessiter quelques investissements complémentaires. Ceux-ci devraient se chiffrer  autour de 20 millions d’euros, selon la même source.

Du coup, le site de Tanger peut sans nul doute espérer dépasser en 2017 une production de 300 000 véhicules avec l'introduction d'un quatrième modèle. L'usine du détroit produit déjà la Sandero, la Dokker et la Lodgy. Et cette année 2016 sera une année record pour ce site inauguré en février 2012.

La direction du constructeur français indique que 276 000 voitures sortiront des lignes de production avant la fin de l’année, soit une forte progression par rapport à 2015 (+47 000). Pour rappel, 95% de la production du site qui a nécessité 1,2 milliard d'euros d'investissement est exportée. Les véhicules quittent l’usine par le train en utilisant une voie ferrée dédiée pour rejoindre le port de Tanger Med distant de 20 km. En 2015, Renault avait fabriqué 288 053 véhicules au Maroc, un bond de 26%, dont 229 025 dans l'usine de Tanger et 59 028 dans le site Somaca de Casablanca (détenu à 80% par Renault et 20% par PSA).

Arrivée de la nouvelle Sandero en fin d’année

Cet été à Tanger, Renault-Nissan a recruté 600 personnes pour une nouvelle équipe de nuit, portant l'effectif total du site à plus de 7000 personnes qui sont toutes passées par l’IFMIA (Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile), puissant relais situé sur le site pour disposer d’une main d’œuvre qualifiée.

Sur le même thème: Renault Maroc : "Nous avons un bond à faire de 60% supplémentaire de sourcing local au Maroc", selon Marc Nassif, directeur général
Selon Jean-François Gal, "l'arrivée de la Logan MCV devrait représenter un volume de l'ordre de 30 à 40 000 véhicules par an".

Si la montée en puissance de Renault Tanger se poursuit, il faudra bientôt pousser les murs. La capacité maximale prévue est actuellement de 340 000 unités. Entre le Break Logan et la nouvelle Sandero prévue pour la fin 2016, il ne restera plus beaucoup de place si la direction du groupe Renault-Nissan décidait d'attribuer au site marocain un cinquième modèle. Mais l'usine tangéroise qui s'étend sur 300 hectares permet de construire de nouveaux bâtiments si nécessaire !

Pour rappel, le 8 avril dernier le groupe Renault a signé avec le gouvernement marocain une convention cadre relative à son implantation dans le royaume. Celle-ci prévoit notamment que le groupe français triple ses achats de composants au Maroc d'ici à 2023 et suscite, par le biais de ses fournisseurs, plus de 900 millions d'euros d'investissements industriels.

http://www.usinenouvelle.com/article/apres-avoir-embauche-600-personnes-cet-ete-l-usine-renault-tanger-va-produire-la-logan-break-en-2017.N439712
Revenir en haut Aller en bas
mourad27
Modérateur
Modérateur
avatar

messages : 5072
Inscrit le : 19/02/2012
Localisation : PARIS
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Jeu 22 Sep 2016 - 22:31

vehicule interessant il va tuer les ventes du logan un MCV en france c est a partir de 9000€

_________________
Revenir en haut Aller en bas
vinseeld
Colonel
Colonel
avatar

messages : 1525
Inscrit le : 27/02/2016
Localisation : Bresil
Nationalité : saudi arabia

MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   Ven 23 Sep 2016 - 7:08

http://www.usinenouvelle.com/article/maroc-l-equipementier-automobile-treves-tsc-fera-usine-commune-avec-le-textilien-mafaco-dans-les-interieurs.N440122 a écrit:


Maroc : l'équipementier automobile Trèves TSC fera usine commune avec le textilien Mafaco dans les intérieurs

Un contrat de partenariat a été signé entre l'équipementier automobile Mafaco et le spécialiste français de l'intérieur du véhicule Trèves TSC. En vue une usine à Kenitra.


Filiale du groupe Safari, Mafaco, société marocaine de fabrications cotonnières a signé en août un contrat de partenariat avec le français Trèves Textiles & seat components (Trèves TSC) pour une usine dans l'intérieur véhicule.

Dans le cadre de ce contrat, "Mafaco fabriquera des composants de sièges en textile pour l'industrie automobile dans son usine de Kénitra, en s'appuyant sur son savoir-faire et celui de Trèves TSC" indique la société dans un communiqué relayé par la presse marocaine.

Créé en 1948, Mafaco se présente comme un spécialiste de la fabrication des tissus denim, sportwear et des tissus à usages techniques.

Installé sur environ six hectares, le site localisé à Kénitra devrait contribuer à densifier l'écosystème de la région en augmentant la part de la valeur ajoutée locale en se trouvant à quelques encablures de la future usine de PSA qui vise un taux d'intégration de 60% dès son lancement en 2019.

Cet écosystème s'intègre également dans la stratégie d'accélération industrielle prônée par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'industrie et dont l'un des cinq écosystèmes dédiés à l'industrie automobile porte sur la filière "intérieur véhicule et sièges".

Spécialiste de l'intérieur du véhicule et de son environnement acoustique, Trèves revendique sur son site internet 43 implantations industrielles dans 20 pays employant  environ 7000 personnes.

En pleine crise de l'automobile en 2009, le groupe français avait ouvert son capital au Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA). Le groupe déploie son activité dans quatre domaines : "Habitacle et coffre", "Sièges et composants", "Textiles et aspects et moteur et soubassement". Il est également partenaire de constructeurs automobiles français, allemands et japonais.

Faurecia autre spécialiste, notamment des intérieurs est lui déjà installé à Kenitra avec une usine de coiffes de sièges.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'industrie automobile au Maroc   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'industrie automobile au Maroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quel avenir pour le F910 & le F911 ???
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Bricks au thon (Maroc)
» Couscous (Maroc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: