Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay ...
Voir le deal
10.80 €

 

 Projet massif d´Energie Solaire-Eolien

Aller en bas 
+76
Boussayri.saad
Dias63
replaysat
Bruce Wayne
sirono
Hotel ECHO
Khalid
Derick
redman
moncef
dudux
QuickShark
metkow
Kursad2
Adam
simplet
alphatango
vinseeld
Socket-error
Fox-One
Shugan188
ScorpionDuDesert
FAR SOLDIER
Amgala Winner
FarLouati
mbarki_49
kurahee
youssef_ma73
WRANGEL
@Winners
prince09
RadOne
mourad27
yassine1985
dragon-style
AVEROUES
farewell
Ichkirne
MAATAWI
leadlord
dan
atlasonline
sorius
al_bundy
klan
Viper
juba2
docleo
hamouda
ready
romh
lida
marques
jonas
mox
zazoe
Proton
othman_
RED BISHOP
thierrytigerfan
Nano
moro
Fremo
Yakuza
PGM
Mr.Jad
gigg00
aymour
rafi
Samyadams
Leo Africanus
Extreme28
atlas
TooNs
Fahed64
BOUBOU
80 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
AuteurMessage
Invité
Invité




Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeMar 16 Juin - 12:43

Rappel du premier message :

voila,je viens d´entendre sur un canal allemand economique qu/ un consortium allemands de 20 Cie (dont Deutsche Bank,RWE,Siemens..) se sont reunis pour financer un projet de 400B€ d´energie solaire,installé en afrique du nord(maghreb) et EAU

je vais chercher un article


Dernière édition par Yakuza le Mar 16 Juin - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
AHMED77130
Adjudant-chef
Adjudant-chef
AHMED77130


messages : 445
Inscrit le : 10/05/2020
Localisation : France
Nationalité : Maroc-France

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeLun 25 Avr - 22:00

Voltalia : remporte 2 sites solaires au Maroc

Voltalia annonce avoir remporté deux sites solaires localisés dans la région de l'Oriental pour un total de 117 mégawatts.

Ce programme a pour but d'accélérer le développement de projets solaires privés pour les énergies renouvelables au Maroc.

Dans ce cadre, Voltalia s'est vu attribuer le plus gros volume avec 117 mégawatts sur un total de 400 mégawatts. Ces deux sites permettront de couvrir les besoins en énergie équivalent à la consommation annuelle de 290 000 habitants. Le démarrage de la construction est prévu fin 2023.

A ce jour, Voltalia dispose de près de 100 mégawatts de projets autorisés, principalement dans l'éolien et l'hydroélectricité, et de plus de 400 mégawatts en développement, principalement solaires.

https://www.google.com/amp/s/www.latribune.fr/bourse/la-bourse-en-continu/voltalia-remporte-2-sites-solaires-au-maroc-915339.html%3Famp%3D1

Fahed64 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Hotel ECHO
Capitaine
Capitaine
Hotel ECHO


messages : 906
Inscrit le : 19/02/2021
Localisation : Suède
Nationalité : Maroc

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeMar 26 Avr - 5:17

C'est la famille Mulliez, propriétaire de l'enseigne Auchan, entre autres...

AHMED77130 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Mirage_Ref
2eme classe
2eme classe
Mirage_Ref


messages : 16
Inscrit le : 13/01/2020
Localisation : Lambda
Nationalité : Maroc

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeMar 26 Avr - 5:19

Ce qui m'interesse c'est le prix auquel ça été vendu

Hotel ECHO a écrit:
C'est la famille Mulliez, propriétaire de l'enseigne Auchan, entre autres...
Revenir en haut Aller en bas
Bruce Wayne
General de Division
General de Division
Bruce Wayne


messages : 5900
Inscrit le : 22/11/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc-France

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeSam 30 Avr - 11:26


_________________
Le courage croît en osant et la peur en hésitant.

Bolden et AHMED77130 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
m4farpro
2eme classe
2eme classe



messages : 26
Inscrit le : 10/04/2021
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeSam 30 Avr - 12:11

Bruce Wayne a écrit:

Noter le "«Il s’agit d’une technologie qui a déjà fait ses preuves et qu’on mettra en place avec un partenaire fiable et engagé, le Maroc», a-t-il affirmé."

C'est une très belle image que le Maroc donne. Tout le monde est à la recherche d'un partenaire "fiable", et sans fiabilité, dépenser +16Milliards et dépendre de +7% de son énergie est un suicide certain.
J'espère que ce partenariat sera bénéfique pour le Maroc rapidement et que ça sera récompensé par une reconnaissance de notre Sahara rapidement.

un autre point, je ne comprends pas pourquoi le coût au Megawatt est deux fois moins cher que quand ça vient du Maroc !!!

Bolden et romh aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
romh
Colonel-Major
Colonel-Major



messages : 2327
Inscrit le : 09/09/2009
Localisation : agadir maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena10Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Medail10

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeSam 30 Avr - 14:53

m4farpro a écrit:
Bruce Wayne a écrit:

Noter le "«Il s’agit d’une technologie qui a déjà fait ses preuves et qu’on mettra en place avec un partenaire fiable et engagé, le Maroc», a-t-il affirmé."

C'est une très belle image que le Maroc donne. Tout le monde est à la recherche d'un partenaire "fiable", et sans fiabilité, dépenser +16Milliards et dépendre de +7% de son énergie est un suicide certain.
J'espère que ce partenariat sera bénéfique pour le Maroc rapidement et que ça sera récompensé par une reconnaissance de notre Sahara rapidement.

un autre point, je ne comprends pas pourquoi le coût au Megawatt est deux fois moins cher que quand ça vient du Maroc !!!
Au Maroc il y a une très mauvaise gestion dû au clientélisme dans la désignation des chefs de projet et des directeurs d'organismes chargé de ce secteur et aussi les conflits d'intérêts entre différents acteurs/partie prenante qui font à ce qu'on adopte des business plan défaillant et pas du tout rentable (après tout ses fiasco Bakouri est toujours directeur de MAZRN)
Revenir en haut Aller en bas
romh
Colonel-Major
Colonel-Major



messages : 2327
Inscrit le : 09/09/2009
Localisation : agadir maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena10Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Medail10

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeJeu 5 Mai - 2:22

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Screen19
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Screen20
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Screen18

Fahed64, Anzarane et AHMED77130 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
romh
Colonel-Major
Colonel-Major



messages : 2327
Inscrit le : 09/09/2009
Localisation : agadir maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena10Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Medail10

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeJeu 5 Mai - 2:23

Suite
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Screen21

Fahed64, Anzarane et AHMED77130 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Modérateur
Modérateur
Shugan188


messages : 3959
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena32Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena11
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena11

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeJeu 5 Mai - 3:12

Le texte

Citation :
Sahara solar could soon rescue Britain’s broken energy system
Ambrose Evans-Pritchard 20 April 2022 • 6:00am
7 - 9 minutes

Within five years, the world’s longest undersea cable will link Devon to a vast territory of solar panels in the Sahara Desert, supplying electricity directly into Britain’s grid at a fraction of today’s power prices.

A second cable will land two years later in 2029. Together they will provide 3.6 gigawatts (GW) of constant baseload power, equivalent to two Hinkley-sized nuclear reactors. The difference is that we will be able to afford it. That, at least, is the plan.

The £16bn Xlinks Morocco-UK Power Project – chaired by former Tesco chief Sir Dave Lewis – has an elegant feature. It combines wind and solar in perfect geographic circumstances to make near-constant power for 20 hours a day.

Trade winds on the coast of North Africa raise the average “capacity factor” of onshore wind turbines to 54pc. A desert convection effect creates a regular wind current in the early evenings and smooths the handover from solar to wind.

Advertisement

“It picks up every afternoon just as the sun is setting,” said Simon Morrish, the project’s chief executive. This overcomes the curse of intermittency, with lithium batteries in the desert to cover the remaining gaps.

Xlinks will be a park of 580 square miles at Guelmim Oued Noun on the 28th parallel south of Agadir, picked because it is at the top of the global horizontal irradiance index. The yield is three times higher than in the UK. The sun shines for 10 hours a day in winter.

“The space is unlimited. We could in theory put up 500 of these projects in Morocco,” he said. The consortium is already planning a second hub to power Benelux. It could multiply the scale several times over for the UK, constrained only by the safe limits of energy security.

The power will reach Britain through a pair of HVDC cables (high-voltage direct current) developed by XLCC in Glasgow using British-made steel – probably made in Teesside – and laid by specially designed ships that will make the UK the world leader in undersea cable technology.

Advertisement

It will run along the seabed for 2,360 miles. This is four times more than the North Sea link to Norway, currently the world’s longest, which has just come into service on schedule and €300m under budget. It will be built by the same team. “We hope to break ground in September and start laying the first cable in 2025,” said Mr Morrish.

Such long cables would have leaked too much power to be viable in the past. Modern HVDC technology at 515 kilovolts has shaved the total loss to 15pc, including the conversion of electricity at both ends.

The coming generation of 800 or 1,000 kilovolts will shave the loss rate further. New methods of laying cables will open up the most direct deep-sea routes instead of having to hug the coasts, cutting transmission lines from Morocco by a quarter.

“We are going to see an explosion of long-distance interconnectors criss-crossing the seas. You could even link up the US and UK, since it is a similar cable distance,” said Mr Morrish.

India’s Narendra Modi championed a futuristic vision of this at Cop26 in Glasgow, backed by the UK and the US. One Sun, One World, One Grid talked of an interlinked chain of cables crossing time zones: chiefly solar for sub-45 latitudes, with wind substituting for solar paupers in the high north.

Advertisement

The Xlinks Consortium is asking the Government for a CfD (contract for difference) supply deal at a strike price of £48 per megawatt hour for the first project. This compares to an inflation-adjusted price of £92.50 for Hinkley C, supposedly falling to the low £70s for Sizewell C and its successors, if they ever happen.

Wholesale “day-ahead” electricity prices have been near £240 over recent weeks, and year-ahead prices are around £200. So unless you think global energy prices are going to collapse and stay there – which they won’t after a seven-year drought in global energy investment – the Xlinks strike price is a reverse subsidy.

It is hard to see how these giant EPR reactors – already blighted by the closure of Taishan 2 in China due to a design flaw – are ever going to compete with Saharan solar. Nor is big nuclear as versatile.

The grid had to pay Sizewell frightening sums to shut down power during the pandemic. “We can switch power on and off in a heartbeat,” said Mr Morrish.

The next generation IV wave of small modular reactors will be more flexible, quicker to build, and perhaps significantly cheaper. But it is a racing certainty that the Government’s plan for up to eight giant reactors of the old vintage – culminating in a 24 GW nuclear park by 2050 – will look ridiculous long before the ground is even cleared. In my view they will be dropped quietly.

Advertisement

Vladimir Putin has reminded everybody about the risks of energy blackmail, and so has Emmanuel Macron in his charming way by threatening to cut off the UK’s electricity interconnectors over Brexit.

No country is going to bet entirely on power cables beyond their control or that may be at risk of sabotage by submarines. Nor will any bet too heavily on any North African state within striking distance of ISIS cells in the Sahel, even though Morocco is a relative haven of stability, largely untouched by the turmoil of the Arab Spring.

The larger point is that we are being catapulted into a new energy order. It will be based on renewable power wherever it is cheapest on the planet, and produced at colossal scale for transcontinental demand. It will be exported either by electricity cable – surely the most efficient – or by hydrogen pipeline, or in the form of green ammonia shipped in tankers, much like crude oil or LNG gas today.

Australian tycoon Twiggy Forrest has just signed a deal with Germany’s E.on to supply up to five million tons a year of green ammonia by 2030 from a solar and wind domain in the Pilbara outback. This alone is equivalent to one third of Germany’s entire hydrocarbon imports from Russia, measured by calorific content.

Advertisement

It is just the start of Mr Forrest’s imperial dream for a 1,000 GW nexus of renewable power spanning the globe, though where he will find enough electrolysers to pull it off has yet to be answered.

CWP Global plans similar giant hubs in Patagonia and the Sahara, making clean ammonia for seaborn shipment. These are the biggest projects in the world, each akin to another North Sea of oil and gas. Ultimately, they will undercut and replace the Opec-Russia system. Nothing can compete with desert solar already testing $10 per megawatt hour.

You would hardly know that the Xlinks project existed if you followed the debate about the Government’s Energy Security Strategy earlier this month, a document that did an agonising split between big nuclear and big wind, like trying to straddle two horses galloping off at different angles.

The British energy debate is strangely insular at times. One wonders if the Government and the veteran policy experts – many of them – have grasped the elemental point that ultra-cheap and transferable energy from places they have never heard of is going to blow away the old regime. They seem to talk past the real world.

Advertisement

Xlinks will be our first taste of this new order, and it is coming very soon in historical energy time.

_________________
“We have no eternal allies, and we have no perpetual enemies. Our interests are eternal and perpetual, and those interests it is our duty to follow.”

Fahed64 et AHMED77130 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Colonel-Major
Colonel-Major



messages : 2925
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : ...
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena32

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeVen 13 Mai - 7:47

Octopus Energy rejoint l'aventure, il a du lobbying pour impliquer le gouvernement de GB actuellement :

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Octopu10

_________________
لك الله ياوطني

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Bruce Wayne
General de Division
General de Division
Bruce Wayne


messages : 5900
Inscrit le : 22/11/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc-France

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeVen 13 Mai - 12:12


_________________
Le courage croît en osant et la peur en hésitant.
Revenir en haut Aller en bas
Bruce Wayne
General de Division
General de Division
Bruce Wayne


messages : 5900
Inscrit le : 22/11/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc-France

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeLun 16 Mai - 19:33


_________________
Le courage croît en osant et la peur en hésitant.

AHMED77130 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
romh
Colonel-Major
Colonel-Major



messages : 2327
Inscrit le : 09/09/2009
Localisation : agadir maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena10Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Medail10

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeLun 16 Mai - 20:06

Beaucoup de signature beaucoup de choufouni, mais rien de concret..

Bruce Wayne, Fox-One et Smog aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Division
General de Division
Fox-One


messages : 6513
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena32 Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Medail10
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena24Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena10


Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeMar 17 Mai - 10:24

Découverte d’un grand gisement de lithium au Maroc

https://www.bladi.net/grand-gisement-lithium-maroc,93183.html

bladi.net a écrit:
16 mai 2022 - 17h00 - Maroc - Par: A.T

Le Maroc a découvert d’ « importantes quantités » de lithium, situées dans la zone frontalière avec la Mauritanie. Un gisement qui laisse présager une indépendance du royaume par rapport à cette matière première et un renforcement du secteur des énergies renouvelables.

D’après le physico-chimiste, inventeur des batteries lithium-ion, Rachid Yazami, l’exploitation de ce trésor pourrait propulser la dynamique de la transition énergétique amorcée par le royaume à l’heure où l’essor de l’industrie des véhicules électriques alimente une hausse importante de la demande mondiale sur le lithium et le cobalt.

Revenir en haut Aller en bas
simplet
Colonel-Major
Colonel-Major



messages : 2277
Inscrit le : 20/05/2012
Localisation : MONTREAL
Nationalité : Maroco-Canadien
Médailles de mérite :
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena32Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena11

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeMar 17 Mai - 11:56

Fox-One a écrit:
Découverte d’un grand gisement de lithium au Maroc

https://www.bladi.net/grand-gisement-lithium-maroc,93183.html

bladi.net a écrit:
16 mai 2022 - 17h00 - Maroc - Par: A.T

Le Maroc a découvert d’ « importantes quantités » de lithium, situées dans la zone frontalière avec la Mauritanie. Un gisement qui laisse présager une indépendance du royaume par rapport à cette matière première et un renforcement du secteur des énergies renouvelables.

D’après le physico-chimiste, inventeur des batteries lithium-ion, Rachid Yazami, l’exploitation de ce trésor pourrait propulser la dynamique de la transition énergétique amorcée par le royaume à l’heure où l’essor de l’industrie des véhicules électriques alimente une hausse importante de la demande mondiale sur le lithium et le cobalt.


J'ai pas trouver de source

,

_________________
.


"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option."  Bob Marley.

.
Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Modérateur
Modérateur
Shugan188


messages : 3959
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena32Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena11
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena11

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeMar 17 Mai - 13:33

Pour la énième fois bladi.net est un torchon, c est pas une source d information

_________________
“We have no eternal allies, and we have no perpetual enemies. Our interests are eternal and perpetual, and those interests it is our duty to follow.”

marques aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Division
General de Division
Fox-One


messages : 6513
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena32 Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Medail10
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena24Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena10


Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeMar 17 Mai - 14:06

Shugan188 a écrit:
Pour la énième fois bladi.net est un torchon, c est pas une source d information

Bladi ou yabladi, je confond les 2 sites
Revenir en haut Aller en bas
Socket-error
Colonel-Major
Colonel-Major



messages : 2925
Inscrit le : 03/04/2016
Localisation : ...
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena32

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeJeu 19 Mai - 11:28


Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Fsz_on13

_________________
لك الله ياوطني

sraboutibada aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
redman
Aspirant
Aspirant



messages : 535
Inscrit le : 14/10/2011
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeLun 30 Mai - 10:56

Nour Ouarzazate

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 486586

BennyBlanco, Voldenuit, Khalid, Boussayri.saad, simplet, felipe21 et AHMED77130 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Smog
Caporal chef
Caporal chef



messages : 193
Inscrit le : 28/02/2021
Localisation : France
Nationalité : Maroc

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeJeu 2 Juin - 9:13

https://www.leconomiste.com/flash-infos/taza-se-dote-d-un-premier-parc-eolien

Voldenuit aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
romh
Colonel-Major
Colonel-Major



messages : 2327
Inscrit le : 09/09/2009
Localisation : agadir maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena10Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Medail10

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeVen 3 Juin - 12:11

https://climatechampions.unfccc.int/african-green-hydrogen-alliance-launches-with-eyes-on-becoming-a-clean-energy-leader/

Voldenuit et Socket-error aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
redman
Aspirant
Aspirant



messages : 535
Inscrit le : 14/10/2011
Localisation : FRANCE
Nationalité : Maroc-France

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeJeu 9 Juin - 12:26

Solaire Expo Maroc 2022

Revenir en haut Aller en bas
Bruce Wayne
General de Division
General de Division
Bruce Wayne


messages : 5900
Inscrit le : 22/11/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc-France

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeDim 12 Juin - 11:06

Code:
ENQUÊTE. Total Eren, filiale du géant énergétique français TotalEnergies pour un doublé Maroc et Mauritanie dans l’hydrogène vert ? Deux méga-projets sont en tout cas posés sur la table, celui envisagé dans la commune de Tilemzoune, région de Guelmim-Oued Noun, évalué à 100 milliards de dirhams, dont nous révélons les détails, et son jumeau, déjà engagé à Nouadhibou avec la junior britannique Chariot
Le 31 mai, sur le plateau de BFM Business, Patrick Pouyanné, P-DG du géant énergétique français TotalEnergies, a déclaré qu’il fallait s’attendre à une « belle annonce » du groupe sur l’hydrogène dans les prochaines semaines. S’il a tout de même tenu à rappeler que le marché de l’hydrogène était « moins mature » que celui des énergies renouvelables, il a cependant promis que cette annonce « surprendra ».

« Je ne peux pas encore l’annoncer parce qu’il y a le secret des affaires, mais ça va venir dans les prochaines semaines et vous verrez que, quand TotalEnergies fait quelque chose, ce n’est pas en petit », a déclaré Pouyanné.

Une semaine après le teasing télévisuel du P-DG de TotalEnergies, le site d’informations parisien Africa Intelligence révélait que Total Eren, la division énergies renouvelables de la major française, est en négociations avancées avec la junior britannique Chariot afin de s’associer au projet mauritanien « Nour ». Celui-ci, dont la pré-étude de faisabilité a été achevée le 24 mai, nous apprend la même source, suppose l’installation de pas moins de 10 GW de capacité de production électrique renouvelable pour alimenter les unités d’électrolyse qui produiront l’hydrogène, destiné en priorité à l’export vers l’Europe. Un projet qui nécessitera plusieurs milliards de dollars d’investissements.

 « H2 Tilemzoune », un projet titanesque

En Mauritanie, Total Eren assurerait l’installation et l’exploitation du volet énergétique, là où Chariot se concentrerait sur la commercialisation de l’hydrogène, explique Africa Intelligence. Et le projet semble avancer plus rapidement qu’au Maroc puisque Chariot a d’ores et déjà négocié avec Nouackchott l’accès au foncier nécessaire dans la région de Nouadhibou, à l’extrême-nord du pays.

Avant de se greffer au projet mauritanien débroussaillé par Chariot, Total Eren avait présenté un dossier similaire au Maroc qui nécessiterait lui aussi l’installation de 10 GW de capacité de production électrique renouvelable, et qui est évalué à près de 10 milliards de dollars, comme l’avait révélé Le Desk, le 25 janvier.

Si comme nous le rapportions, un premier accord avait été signifié au niveau local à l’énergéticien français (un avis favorable a été donné à Total Eren le 25 novembre dernier de la part de la Commission régionale unifiée d’investissement (CRUI) présidée par le wali de Guelmim), rien n’avait filtré sur d’éventuelles négociations à haut niveau. Interrogée par TelQuel début février suite à nos révélations, la ministre de la Transition énergétique, Leila Benali avait botté en touche en assurant « ne pas être au fait de ce projet ». Le Desk a cependant appris de source sûre qu’elle avait été approchée par Total Eren dès le 1er novembre 2021 à ce sujet. Dans l’entourage de la ministre, on faisait alors savoir que le timing pour une annonce était prématuré et qu’il fallait patienter au second trimestre, ce qui parait aujourd’hui en cohérence avec la promesse de révélation de Patrick Pouyanné.

Selon nos informations, Total Eren prévoit de développer ainsi un projet de production hybride, couplant le solaire et l’éolien, d’hydrogène et d’ammoniac verts, pour un investissement estimé à plus de 100 milliards de dirhams.

Ce projet, appelé sobrement « H2 Tilemzoune », réparti en deux zones (Tilemzoune Ouest et Tilemzoune Est), couvre l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène vert, depuis la production d’électricité éolienne et photovoltaïque à l’export de l’hydrogène.Le terrain ciblé par Total Eren pour la composante renouvelable du projet, unique dans la région, s’étend sur une surface de 186 726 hectares dans le domaine privé de l’Etat, commune de Tilemzoune, ce qui permettra de développer un parc éolien et solaire photovoltaïque d’une capacité d’environ 10 GW, pouvant aller jusqu’à 13 GW de capacité environ. (Le tracé sur l’infographie correspond au terrain ciblé pour le projet éolien et solaire).

« Les capacités éolienne et photovoltaïque qu’il est possible d’installer ainsi que les designs préliminaires d’implémentation des mâts et panneaux seront déterminés précisément dans les prochaines phases du développement du Projet, et dépendent des caractéristiques topographiques du terrain ainsi que de la recherche d’un optimum technico-économique », peut-on lire d’un document de Total Eren consulté par Le Desk.

« Le solaire photovoltaïque nécessite en effet un terrain plat sans sources d’ombre, alors que l’éolien est compatible avec un relief en pente et dépend principalement des contraintes d’accessibilité pour l’acheminement des composants et la construction, ainsi que l’optimisation de la disposition des turbines par rapport à la ressource en vent. De même, la répartition exacte entre éolien et solaire photovoltaïque fera l’objet d’études techniques et économiques poussées afin de bénéficier d’une complémentarité optimale entre les deux technologies », précisait l’avant-projet.

A ce stade, les études topographiques, l’analyse de la ressource renouvelable, le design préliminaire et la préfaisabilité « construction et logistique » ont été achevés. Depuis l’avis favorable de la CRUI, la phase de sécurisation du terrain a ouvert la voie à l’installation des mâts de mesure. Devaient s’en suivre les études techno-économiques pour le bâti, le design des infrastructures électriques et enfin la mise en place des partenariats avec les fournisseurs et « offtakeurs ».

L’ambitieux projet, tourné vers l’export et les débouchés locaux, profite d’un site idoine dans le sud du pays disposant d’une excellente ressource renouvelable associée à la proximité géographique du Maroc avec l’Europe, ce qui garantit sa compétitivité, assure-t-on.

« Green corridor », production d’engrais et d’acier vert

L’ammoniac et l’hydrogène verts issus de la région de Guelmim-Oued Noun pourraient servir ainsi à décarboner, à titre d’exemple, la production d’engrais du groupe OCP. Il est question aussi que l’hydrogène vert contribue à la transition vers l’acier vert au Maroc et l’ammoniac vert pour le transport maritime transitant par le royaume où Total Eren envisage même de s’investir dans des infrastructures portuaires. A long-terme, explique-t-on, des stations-services hydrogène vert constitueront l’armature d’un « green corridor » marocain.

Ce programme constitue aussi, selon les intentions du groupe Total Eren, un projet d’investissement intégré au tissu économique local, une opportunité de création d’une filière industrielle marocaine, des milliers d’emplois, directs ou indirects, non-délocalisables et un gain de compétitivité tout en décarbonant des secteurs clefs de l’économie marocaine.

Le promoteur espère après le parachèvement de toutes les études, démarrer les travaux du projet de Guelmim-Oued Noun à l’horizon 2025 avec une première production GW d’ici 2027.

Il viendra concrétiser le positionnement leader du Maroc sur la carte mondiale de l’hydrogène vert comme le préfigure un récent rapport de l’IRENA, agence qui fait autorité dans le domaine. Alors que des pays comme le Maroc, la Namibie et le Chili sont aujourd’hui des importateurs nets d’énergie, ils sont en passe de devenir des exportateurs d’hydrogène vert, peut-on lire de ses constats. En 2019, rappelle l’IRENA, le Maroc a mis sur pied une Commission nationale de l’hydrogène, puis a tracé une feuille de route sur l’hydrogène vert en 2021.

Le pays envisage d’ici 2030 un marché local de 4 térawattheures (TWH) ainsi qu’un marché d’exportation de 10 TWH, ce qui nécessite la mise en place d’un grand système d’approvisionnement en hydrogène, et permettrait la création de plus de 15 000 emplois, directs et indirects, souligne le rapport de l’IRENA.

Le projet marocain de Total Eren, jalon de cette ambition, fait aussi écho à celui annoncé au Chili (« H2 Magallanes ») en décembre dernier, où la filiale de TotalEnergies prévoit de produire 800 000 tonnes d’hydrogène vert et d’exporter 4,4 millions de tonnes d’ammoniac par an.

Dans sa stratégie « Green Hydrogen for a European Green Deal –  A 2×40 GW Initiative » publiée en mars 2020, l’association HydrogenEurope identifie l’Afrique du Nord comme la région avec le plus grand potentiel d’export d’hydrogène vert pour l’Europe, et recommande la construction d’une capacité de production de 40 GW dans la région.

Le Maroc réunit l’ensemble des facteurs qui permettent d’assurer la compétitivité de l’hydrogène vert à moyen terme. Premièrement, l’abondance des ressources éolienne et solaire permettent la production d’électricité verte à bas coût et à grande échelle. L’existence d’un cadre réglementaire favorable au développement du secteur des énergies renouvelables est un atout indéniable. De plus, la stabilité politique et macroéconomique du Maroc en fait un pays particulièrement attractif pour des investissements. Enfin, la proximité géographique avec l’Europe est un avantage compétitif considérable pour le Maroc, et permet d’envisager l’export d’énergie verte sous forme d’hydrogène par pipeline à horizon 2030 ou d’ammoniac par bateau dès 2025

Pour être compétitif avec les autres alternatives (hydrogène gris aujourd’hui, bleu à long terme), on estime que l’hydrogène vert doit atteindre le seuil de 2 $/kg environ, d’après les analyses de l’Agence Internationale de l’Energie.

Selon nos informations, deux scénarios qui se dessinent pour le prix de l’hydrogène (H2) à l’export dans le projet de Total Eren et ce à partir des deux sites marocains déjà identifiés situés non loin de la localité de Tilemzoune, province de Tan Tan, au nord de Tarfaya.Le premier à minima prévoit une production d’hydrogène à 1,5 dollars ( $) le kg. L’hydrogène acheminé par pipeline atteindrait le prix de 1,9 $/kg. Son coût de conversion en mode compressé ou liquéfié le porte à environ 1,6 $/kg et son transport par tanker à environ 1,6 $/kg. Dans le cas du procédé dont l’issue est la production d’ammoniac vert (H3), le prix caracole à près de 2,7 $/kg.

Le second scénario désigné comme étant « maximal » par Total Eren envisage une production de H2 à 2 $/kg. Son transport via pipeline le porte à près de 2,8 $/kg. Dans le cas de sa conversion.

Appliquées au Maroc, ces prévisions de baisse des coûts renforcent encore l’attractivité du pays dans la perspective de l’export d’hydrogène vert à l’international, notamment vers l’Europe, déroule l’étude de Total Eren. Cependant, la compétitivité d’un projet dépend également de ses conditions de développement, financement, de régulation et de fiscalité. L’hydrogène étant encore un marché en construction, la nature des risques pris par les développeurs sont importants, avec un risque réel de perdre l’intégralité des fonds engagés dans le développement de ces projets, si la demande n’est pas au rendez-vous. Par ailleurs, la compétition est mondiale, avec des projets en développement sur toutes les géographies : la capacité à produire et transporter de l’hydrogène au coût le plus attractif possible est crucial pour la viabilité commerciale de ce type de projet. Les autorités jouent donc un rôle clé, pour offrir un cadre de développement serein pour ce type de projet, et en apportant des éléments de compétitivité supplémentaires au coût de l’hydrogène, qui feront du Maroc un des pivots du marché mondial de l’hydrogène et ammoniac vert.

Grâce à l’électricité produite par les parcs éolien et solaire et à l’eau de mer dessalée, TotalEren compte produire de l’hydrogène avec un électrolyseur. Une partie de cet hydrogène subira une étape de transformation supplémentaire pour qu’il soit converti en ammoniac, avant qu’il ne soit exporté.

Cinq composantes forment « H2 Tilemzoune »

Afin de mener à bien cette entreprise, cinq composantes doivent être mises sur pied : les parcs éolien et solaire qui produiront l’électricité renouvelable nécessaire à la production d’hydrogène vert par l’électrolyseur et au fonctionnement de la centrale de dessalement située sur la façade Atlantique où un nouveau port est envisagé, le bloc de production d’hydrogène et d’ammoniac et les infrastructures de stockage, la centrale de dessalement pour alimenter l’électrolyseur en eau, le site d’export destiné à expédier les productions, et enfin, l’infrastructure de transmission électrique par câbles qui reliera toutes ces composantes.

Grâce à cette électricité verte produite, la firme française estime que la capacité d’électrolyse de son futur bloc de production permettrait de créer entre 0,9 et 1,2 million de tonnes d’hydrogène vert par an. Pour l’instant, il est prévu d’installer cet électrolyseur aux côtés de l’unité de dessalement et du site d’export, sur une superficie de 700 ha, au lieu des parcs éolien et solaire. Ce choix sera confirmé par les futures études technico-économiques, apprend-on.

Nécessitant un apport constant en eau de qualité très élevée, la production d’hydrogène par électrolyse contraint Total Eren à opter pour la construction d’une usine de dessalement de l’eau de mer en raison de la rareté d’eau douce dans la région. Afin de pouvoir produire les quantités d’hydrogène mentionnées plus haut, l’usine de dessalement devra produire entre 25 000 à 33 000 m3 d’eau pure par jour. Il est à noter cette station sera également alimentée avec l’électricité produite par le projet éolien et solaire.

La société devra donc bâtir un port pour pouvoir exporter sa production étant donné son choix de convertir l’hydrogène en ammoniac et que ce dernier est plus facilement transportable par bateau. L’emplacement du port n’a toujours pas été confirmé, bien que la firme ait d’ores et déjà présélectionné un site dans la commune d’El Ouatia, selon nos informations.

Par ailleurs, d’après les éléments à notre disposition l’option d’acheminement de l’hydrogène via pipeline n’est pas exclue, en cas de construction d’un tel ouvrage reliant le Maroc à l’Europe.

Concernant l’infrastructure de transmission, une ligne électrique d’environ 90 kilomètres raccordera le projet renouvelable et l’électrolyseur. Mais si celui-ci est installé à proximité des éoliennes et des photovoltaïques, le projet devra intégrer des infrastructures de transport des produits entre l’électrolyseur et le site d’export. L’objectif principal de Total Eren et de pouvoir sécuriser les droits fonciers pour l’implantation du projet renouvelable éolien et solaire qui ne sont pas substituables en raison des contraintes de qualité de ressources vent/solaire. Cette étape est le prérequis nécessaire au lancement et financement des études détaillées visant à l’identification précise de la localisation des composantes aval du projet.

1 500 éoliennes, un parc solaire de 1 500 MW

C’est sur la base de l’hypothèse d’un parc éolien d’environ 8,5 GW (1 500 éoliennes de 5,6 MW), complété par un parc solaire de 1 500 MW que le budget a été établi. Ainsi, l’éolien et le solaire sont estimés à 73,3 milliards de dirhams (MMDH), l’électrolyseur à 22 MMDH, l’unité de dessalement à 350 millions de dirhams (MDH) et la ligne de transmission à 4,3 MMDH. Sans compter le coût du site d’export, le projet est donc évalué à 99,95 MMDH, et devra aisément dépasser les 100 MMDH, comme ce que nous avions précédemment évalué. Ce chiffre final n’est d’ailleurs qu’une estimation réalisée par nos soins, au vu des détails obtenus jusqu’à présent. Ce qui demeure cependant certain : Total Eren promet un investissement titanesque de 100 MMDH.Forte de l’assise financière de sa maison mère, TotalEren compte subvenir aux besoins d’investissement du projet par un mix entre capital et dette. Il s’agira indéniablement du financement le plus important jamais réalisé au Maroc par le géant pétrolier.

Après les différentes études techniques et l’établissement des contrats, et en parallèle avec la finalisation du projet, le processus de financement devrait démarrer en 2025 afin de pouvoir entamer les constructions au premier trimestre de 2026. La durée de ces travaux est estimée entre 12 et 18 mois.

L’H2 au cœur d’une stratégie nationale

 Lors du dialogue de haut niveau sur l’énergie tenu en marge de 76ème assemblée générale des Nations-Unies en septembre dernier, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a affirmé que le Maroc « fait preuve d’inventivité » pour adresser la question énergétique, et qu’il « avance à grands pas vers une énergie abordable, se situant dans la ligne droite des Objectifs de développement durable ». Le ministre a également souligné que le pays vise à atteindre, via une stratégie bas carbone, une économie d’énergie de l’ordre de 20 % à l’horizon 2030.

Conscientes des avantages compétitifs dont dispose le pays, les autorités marocaines œuvrent pour créer un cadre de développement serein pour les projets d’énergies renouvelables et d’hydrogène vert.

Ainsi, depuis 2012, le Maroc s’est investi pour créer un cadre réglementaire pour le développement des énergies renouvelables. Et en juillet 2020, la Commission nationale de l’hydrogène a été créée, avec pour objectif le renforcement de la stratégie du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables afin d’assurer l’indépendance énergétique et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le travail de cette commission a permis de tracer une feuille de route sur l’hydrogène vert en octobre 2021.

 

Dans cette vaste région qu’est Guelmim-Oued-Noun, où le taux d’urbanité est en deçà du reste du territoire, une dizaine de projets sont actuellement sur la table des dirigeants du pays, dont notamment auprès de la diplomatie dirigée par Nasser Bourita. La plupart ont pour lien et dénominateur commun : les énergies, mais surtout la production d’hydrogène vert, apprend-on.

 

Plusieurs événements récents attestent de l’efficacité de cette stratégie pour promouvoir le pays auprès des investisseurs étrangers. Ainsi, en juin 2020, l’ambassadrice du Maroc en Allemagne, Zohour Alaoui, a signé à Berlin, en compagnie du ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du développement, Gerd Müller, un accord de coopération visant à « développer le secteur de la production d’hydrogène vert et à mettre en place des projets de recherche et d’investissement dans l’utilisation de cette matière ».

Autre signe de l’intérêt grandissant que portent les européens au potentiel marocain de cette industrie naissante, la signature par les deux firmes italiennes Saipem SpA, filiale du géant ENI, et Aboran Hydrogen en mars 2021 d’un protocole d’accord pour le développement conjoint et la construction d’une usine au Maroc dédiée à la production d’ammoniac à partir d’hydrogène vert. Un projet en cours de concrétisation grâce, notamment, à la création en novembre dernier de l’entité marocaine porteuse du projet.

En juillet dernier, la société portugaise de technologie basée à Dublin, Fusion Fuel Green, et Consolidated Contractors, fournisseur mondial de solutions d’ingénierie, ont signé à Rabat une convention se rapportant au développement d’un projet de production d’ammoniac vert.

Plus récemment, en novembre dernier, la présidente du conseil régional de Guelmim-Oued Noun, Mbarka Bouaida, a tenu une réunion avec des représentants de la firme Fortescue Future Industries, une société australienne spécialisée dans les énergies renouvelables et l’hydrogène vert.

Sur ce marché naissant de l’hydrogène, la concurrence est rude entre les différents pays, qui se bousculent pour attirer le plus d’acteurs privés. Ainsi, en Égypte, qui accueille en novembre prochain la COP27, le géant Siemens a signé en août dernier un protocole un protocole d’accord avec l’Egyptian Electricity Holding pour la production de l’hydrogène vert. Une autre société allemande, H2-Industries, a annoncé en février dernier avoir obtenu une approbation préliminaire de l’Autorité générale pour la Zone économique du Canal de Suez (SCZone) pour développer un projet de 1 GW dans la zone industrielle d’East Port Said pour 3 milliards de dollars.

Toujours en Égypte, le patron du fonds souverain national, Ayman Soliman, a annoncé en décembre dernier le lancement en novembre 2022 de la première usine d’hydrogène vert dans le pays, en partenariat avec le producteur d’ammoniac vert Fertiglobe de l’homme d’affaires égyptien Nassef Sawiris et le producteur d’énergie renouvelable norvégien Scatec.

Ailleurs en Afrique, plusieurs autres projets de production d’hydrogène vert sont en cours de concrétisation, notamment en Afrique du Sud et en RDC, dont des projets quasiment titanesques tels que celui porté par l’allemand Enertrag en Namibie avec une enveloppe de 9,4 milliards de dollars, ou encore celui prévu en Mauritanie où le serbe CWP Global compte produire 30 GW, ce qui pourrait faire augmenter le PIB du pays de 50 % d’ici 2030.

Là encore, il y a doublon des offres :, Mbarka Bouaida révélait récemment à la presse que CWP Global, un développeur d’énergies renouvelables, très actif en Europe et en Australie lorgnait aussi sur la zone pour un projet de 20 milliards de dirhams qui ferait écho à celui déjà signé avec la Mauritanie. Annoncé en mai 2021, le projet mauritanien est déjà présenté comme étant le plus gros projet d’énergie renouvelable au monde. Le coût global est fixé à 40 MMDH, prenant la forme d’un projet Power to X prévu sur un site désertique d’environ 8 500 km 2. « L’objectif étant de créer un vecteur d’exportation stable qui générera des milliers de nouveaux emplois dans la construction, la fabrication locale, les opérations et la facilitation des exportations », avait affirmé CWP Global.

« Nous travaillons avec ce groupe depuis pratiquement deux ans, depuis que j’ai été élue. C’est un projet long-termiste qui est très prometteur, surtout quand on sait que certains pays ont déjà annoncé l’utilisation de l’hydrogène pour 2030. Ce qui est intéressant, ce sont les acheteurs, comme la Grande-Bretagne ou le Japon qui ont annoncé qu’ils passent à l’hydrogène à l’horizon 2030. Si la région a autant de potentiel, pourquoi a-t-il tardé à être révélé, surtout qu’elle n’est pas totalement en zone de conflit ? », s’interrogeait ainsi Bouaida.

Nouveaux rapports de force diplomatiques ?

À chaque crise, des opportunités ? C’est ce qu’on pourrait vraisemblablement retenir de l’approche que tend à adopter le Maroc pour les prochaines années. Une situation complexe actuelle où le Maroc a tout à gagner, tant dans le dossier du Sahara occidental qu’au niveau de sa politique énergétique.

Face à une situation aussi instable que menaçante en Ukraine, plusieurs pays de par le monde n’ont pas hésité à revoir leur politique énergétique, afin d’assurer leur autonomie et de ne pas être dépendant d’une forme d’énergie précise. Dans cette optique, le Maroc prépare depuis quelques années déjà plusieurs projets en matière d’énergies renouvelables, devant rompre avec les traditionnels moyens d’approvisionnement des certains États, dont notamment européens. Autrement dit, ce qui est acquis ne l’est plus. Il s’agit de revoir les sources d’énergie, gaz ou d’électricité, afin d’assurer son autonomie en cas d’instabilité. Ce qui est de mise ces deux dernières années.

Face à ce foisonnement d’investissements et face à l’intérêt grandissant des pays disposant des trois éléments nécessaires à la production d’hydrogène vert, à savoir, le vent, le soleil et l’eau, force est de constater qu’une nouvelle géopolitique est en train d’émerger, avec, d’un côté, des pays cherchant à devenir fournisseurs d’hydrogène, tels que le Maroc ou le Chili, et d’un autre, des pays se préparant à devenir importateurs, comme la France ou l’Allemagne, ou encore le Japon ou la Corée du Sud.

Prévoyant d’abandonner les énergies fossiles dans les années 2030, et après la décision d’Angela Merkel de sortir du nucléaire, l’Allemagne, à titre d’exemple, se retrouve aujourd’hui obligée de se rabattre sur les sources d’énergie propres, dont l’hydrogène, pour répondre à ses besoins en électricité. Et puisque sa capacité de production est limitée, l’importation de cette source d’énergie devient primordiale dans les productions industrielles et électriques allemandes.

« À long terme, nous importerons de grandes quantités d’hydrogène neutre pour le climat  », a tweeté Veronika Grimm, économiste notoire, membre du conseil allemand de l’hydrogène.

Notons également que l’hydrogène pourrait prendre une place importante dans le bouquet énergétique mondial et représenter près de 15 % de la consommation finale d’énergie à l’horizon 2050 selon les prévisions de l’Agence International de l’Énergie (IAE), voire même 22 % selon le scénario vert de BloombergNEF.

Un constat partagé par l’IRENA, qui, dans son rapport publié en janvier dernier, affirme que la croissance du marché de l’hydrogène va modifier la géographie du commerce de l’énergie et régionaliser les relations énergétiques.

Cette nouvelle donne pourrait offrir au Maroc de nouveaux leviers de négociation, tant au niveau économique que diplomatique. Ainsi, le récent réchauffement des relations maroco-allemandes serait-il motivé, en partie, par l’urgence énergétique ?

Imposer des royalties, comme pour le pétrole

C’est dans cette configuration, où la concurrence demeure rude, entre acteurs privés mais aussi étatiques afin d’attirer les investisseurs, que le Maroc souhaite se placer. En-a-t-il les moyens ? La question ne se pose même pas, tant ce sont sur les acteurs privés qu’on se reposera essentiellement pour l’investissement. Que gagnera-t-il, dans un premier temps ? Des royalties, apprend-on auprès de sources concordantes officielles.

L’idée avancée par le Maroc fait son chemin, jusqu’à être présentée à un des opérateurs étrangers intéressé par le projet de l’hydrogène vert au Maroc : la formulation avait été faite par Moulay Hafid Elalamy, alors ministre de l’Industrie, soumettant l’idée que le Maroc ne devrait pas se contenter de signer des accords avec des géants mondiaux de l’énergie, en espérant gagner en termes de création d’emplois. Le Royaume souhaiterait ainsi passer à la vitesse supérieure, en réclamant des royalties sur les ressources financières générées, à l’image de l’industrie pétrolière.

Rabat verrait en toute autorisation accordée à des opérateurs étrangers, un avantage accordé au pays originaire et la nécessité de payer déjà un tribut financier par rapport à l’exploitation de deux ressources naturelles : le vent et le soleil. Inépuisables, le Maroc y voit un garant de la pérennité des projets.

Aussi, concernant le projet de Total Eren, les autorités marocaines n’auraient toujours pas fourni les droits fonciers pour l’implantation des parcs éolien et solaire à la firme française, à la différence du cas mauritanien. Faisant languir l’énergéticien, le Maroc serait-il en train de négocier le changement de la position française au sujet du Sahara, ou simplement le montant des royalties ?

Une chose est sûre, Total Eren devra composer avec tout un écosystème qu’on entend créer au niveau de cette région du sud, et où plusieurs acteurs et groupes étrangers sont dans les starting-blocks pour prendre d’assaut les terres tant convoitées de Guelmim-Oued Noun.

Reste aussi une question qui revêt de son importance : n’étant pas en zone conflictuelle, mais adjacente au territoire du Sahara Occidental, la région de Guelmim-Oued Noun continue cependant d’être aux prises d’un tribalisme dominant. Une réalité impactant la sécurisation foncière. De quoi compliquer la tâche à toute éventuelle expropriation.

Quelles que soit les réponses à ces questions, nous sommes incontestablement en train d’assister aujourd’hui à une révolution énergétique.




_________________
Le courage croît en osant et la peur en hésitant.

Smog, Fahed64, RED BISHOP, QuickShark, @Winners et Socket-error aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
RED BISHOP
Modérateur
Modérateur
RED BISHOP


messages : 10454
Inscrit le : 05/04/2008
Localisation : france
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena21Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Untitl10
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena26Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Cheval10
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Unbena13

Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitimeMer 22 Juin - 18:17

Plusieurs convention relatif a l'hydrogene vert signé a Marrakech

https://ledesk.ma/encontinu/world-power-to-x-summit-des-partenariats-se-rapportant-a-lhydrogene-vert-signes-a-marrakech/

_________________
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Marche12

redman et felipe21 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Empty
MessageSujet: Re: Projet massif d´Energie Solaire-Eolien   Projet massif d´Energie Solaire-Eolien - Page 24 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet massif d´Energie Solaire-Eolien
Revenir en haut 
Page 24 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24
 Sujets similaires
-
» Mediterranea-Saïdia: le projet pharaonique de FADESA
» une centrale thermo-solaire à 469 millions d'euros
» Energie et perspectives energetiques pour le Maroc
» Actualités nationales
» Projet Babylone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Diversités :: Infos et Nouvelles Nationales-
Sauter vers: