Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

 

 Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeDim 12 Juil 2009 - 7:12

Rappel du premier message :

Citation :
Le 15 juin 1982, au terme d'un conflit de quelques semaines, la Grande-Bretagne réoccupait par la force Port - Stanley, capitale d'un archipel perdu de l'Atlantique sud, au large des côtes argentines. Les îles Malouines, appelées Malvinas par les Argentins, Falklands par les Anglais, ne semblaient pas devoir être l'objet d'une telle débauche de moyens, d'énergie, et de vies humaines. Position stratégique d'intérêt limité loin des grandes lignes de force de la guerre froide, économiquement et démographiquement insignifiante, cette terre australe dont l'autonomie sous souveraineté argentine était jusqu'en 1982 presque négociée ne présentait pour les deux pays aucun intérêt vital. Mais l'épreuve de force, initiée brutalement par un gouvernement argentin trop confiant et en quête d'unité nationale, fut acceptée par la fière Albion au-delà de toute attente.
Margaret Thatcher, "la dame de Fer", se révéla plus que jamais décidée à montrer que l'Angleterre, à défaut de recouvrir sa primauté internationale passée, ne se laisserait pas humilier par un adversaire de la carrure de l'Argentine. Il y a vingt ans, une fois encore, l'Angleterre entreprit par une magistrale et improbable opération militaire de raviver son vieux credo : "Britannia rules the waves".

L' improbable affrontement
Comme le suggère la triple dénomination de l'archipel, les querelles de souveraineté sur les Malouines ne sont pas en 1982 une affaire récente. Sous souveraineté britannique, française, argentine puis définitivement britannique en 1833, Buenos - Aires a toujours depuis revendiqué activement les "Islas Malvinas".
En 1966 déjà, un commando "péroniste" s'était brièvement emparé de Port Stanley.
En 1977, des manouvres navales argentines particulièrement menaçantes avaient provoqué l'envoi sur zone par Londres d'une paire de frégates et d'un sous - marin nucléaire d'attaque.
En 1982, les négociations diplomatiques de transfert conditionnel de souveraineté initiées en 1965 par pression de l'ONU traînent toujours. La minuscule population de 1800 âmes, presque entièrement d'origine britannique s'étant démocratiquement prononcée pour un maintien sous tutelle britannique, le Foreign Office, après avoir envisagé un transfert de souveraineté nominale à l'Argentine à condition de la plus large autonomie de l'archipel, rompt brusquement les pourparlers au début de 1982 en ajournant l'établissement d'un nouveau calendrier de négociations.
Dès lors, le chef de la junte militaire argentine au pouvoir, le général Leopoldo Galtieri, entreprend de brusquer les choses par une opération d'occupation militaire unilatérale. Une telle prise de risque, défiant tout à la fois la communauté internationale et un des piliers de l'OTAN, ne se conçoit que par la conjonction d'une présence militaire britannique locale symbolique et une confiance absolue de l'Argentine en l'incapacité de Londres à réagir efficacement à plus 12.000 km de la métropole.
Dès le 18 mars, le drapeau argentin avait été hissé en Géorgie du Sud, dépendance des Malouines située à 1.200 km, par des commandos déguisés en civil. Le 2 avril à 4 heures 30, une force d'invasion de quelques milliers hommes débarque près de la "capitale" Port - Stanley. Après une résistance réelle mais qui ne peut être que symbolique, les 79 Royal Marines dont dispose le gouverneur Rex Hunt reçoivent l'ordre de se rendre à 9 heures 25. Sans opposition sur mer , la marine argentine, loin d'être une force anecdotique, semble tout à fait en mesure de garantir l'intégrité le ravitaillement de la nouvelle conquête.
Dès lors, la logique et le contexte international auraient dû amener la Grande Bretagne à rechercher une solution négociée, en admettant le fait accompli tout en sauvant la face. C'était de fait le calcul de la junte militaire argentine. Tout au contraire, l'humiliation subie déclencha en Angleterre un sursaut national de grande ampleur. Dès avant l'investissement effectif des Malouines, la Royal Navy avait envoyé le sous - marin Spartan et une unité commando pour réoccuper la Géorgie du Sud. Devant l'audace argentine, le gouvernement Thatcher n'hésite pas une journée. Londres rompant immédiatement ses relations diplomatiques entreprend de mettre la Royal Navy sur le pied de guerre et demande le vote devant l'ONU d'une résolution condamnant l'invasion.
Le 3 avril, le vote devant le conseil de Sécurité de la résolution 502 clarifie les équilibres et donne droit au gouvernement anglais, seul Panama se prononçant contre la condamnation de l'Argentine. L'URSS et la Chine n'usant pas de leur droit de veto s'abstiennent tout comme l'Espagne et la Pologne. Les Etats-Unis, dont un certain malaise est perceptible compte tenu de leurs engagements contradictoires envers l'OTAN et l'OEA finissent par justifier leur soutien à Londres par le caractère unilatéral de l'agression de Buenos-Aires mais refusent toute aide militaire directe. Tandis que le ministre Carrington, démissionnaire attendu du Foreign Office est remplacé par Francis Pym, la mission de médiation du général Haig envoyé par Washington à Londres puis à Buenos Aires entre le 8 et le 19 avril se solde par un échec complet. Refusant de transiger sur les conditions préalables à un règlement pacifique comprenant une évacuation immédiate des Malouines et sachant l'Argentine de plus en plus isolée diplomatiquement, Londres se prend à voir dans cette crise la revanche de l'humiliation de Suez en 1956.
En quelques jours, le gouvernement Thatcher obtient l'embargo total sur les équipements militaires à l'Argentine de la part de la CEE puis des Etats-Unis. Pendant toute la durée du conflit toutefois, Londres prendra bien garde, malgré les inconvénients inhérents à une telle retenue, de ne pas frapper les bases argentines continentales, afin de ne pas mettre en péril le fragile quasi-consensus diplomatique en sa faveur.
Pendant tout le mois d'avril, tandis que la diplomatie échoue à trouver un règlement satisfaisant, la machine militaire britannique s'ébranle en vue d'une opération de reconquête d'une ampleur inattendue.

De la démonstration à l'épreuve de force
Loin d'attendre en effet les résultats de tergiversations diplomatiques incertaines, Londres s'engage sur la voie de la réponse militaire dès le 1er avril. 72 heures à peine après l'occupation de Port Stanley, une forte escadre de la Royal Navy comprenant deux porte aéronefs, une douzaine de bâtiments d'escorte et trois sous-marins sont déjà en route vers l'île d'Ascension, dernier relais britannique dans l'Atlantique avant les Malouines. Le 7 avril, une zone d'exclusion maritime de 200 milles nautiques autour de l'archipel prenant effet le 12 à l'aube est décrétée par le ministre britannique de la défense, John Nott. Le 30 avril, cette zone d'exclusion prend un caractère absolu . Rassemblée dans le périmètre d'Ascension sous protection aérienne, la flotte britannique est placée officiellement le 23 en position de défense tandis les forces argentines sont mises dans le même temps en état d'alerte maximale. Les 25 et 26 enfin, les forces britanniques réoccupent facilement la Géorgie du Sud, faisant 200 prisonniers argentins et coulant le sous - marin Santa Fe. Les Argentins renforcent dans le même temps autant que faire se peut leurs positions des Malouines. A la fin du mois d'avril le bras de fer est sur le point de se transformer en affrontement direct.
Le 1er mai, les forces britanniques engagent les opérations contre les positions argentines des Malouines. Les premiers raids de bombardiers Vulcan venus de la lointaine île d'Ascension et surtout des Sea Harrier embarqués sur l'Hermes et l'Invincible prennent pour cible les bases de port Stanley et de Goose Green. Cette intervention des Vulcan d'Ascension revêt à cet égard un caractère éminemment symbolique mais reste durant toute la cris e limitée. De fait, l'éloignement de cette position britannique à 3500 nautiques des Malouines rend très aléatoire un soutien aérien important, les Vulcan devant voler 18 heures et se ravitailler en vol à sept reprises pour assurer la moindre mission de bombardement. L'essentiel des moyens aériens britanniques est ainsi assuré dans un premier temps par les quelques Sea Harrier des porte-aéronefs.
Le 2 mai survient un événement dont la portée est toujours vivace, vingt ans après, dans les consciences argentines . Le vieux croiseur Général Belgrano , fierté de la flotte est torpillé par le sous - marin Conqueror à l'extérieur de la zone d'exclusion des 200 milles et coule avec plus de 300 marins en quelques minutes Le même jour, le chalutier Narval est arraisonné et trois patrouilleurs endommagés par les hélicoptères embarqués. Le Rio Iguazu coule dans la journée. La réponse argentine ne se fait pas attendre. Le 4, un Super-Etendard met au but un missile Exocet AM39 tuant 30 marins et incendiant le destroyer Sheffield. Mais la présence des sous-marins britanniques face aux principaux ports de guerre argentins a dès lors porté ses fruits. Violemment secouée par la perte de son navire, la marine argentine reste dès lors confinée dans ses bases laissant la maîtrise totale de la mer à la Royal Navy. Plus encore, la junte militaire, perdant confiance devant l'ampleur inattendue de la réaction britannique et l'évidence du quasi-isolement de la garnison des Malvinas accepte cette fois l'idée d'un cessez le feu sous l'égide de l'ONU afin de parvenir à un règlement pacifique.
La préparation de la reconquête
Mais malgré la perte du Sheffield, dont le choc est accentué par l'origine française des moyens employés, le gouvernement de Sa Majesté reste désormais sourd aux propositions de médiation. Sûr de sa victoire, ayant engagé 114 bâtiments soit l'essentiel de la Royal Navy, le commandement britannique entreprend d'isoler totalement les Malouines. Conséquence du blocus, seuls quelques avions C-130, Learjet ou Skyran et de rares navires argentins tentent en mai et juin de ravitailler les îles. Malgré l'infériorité quantitative de l'aviation britannique, cette dernière bénéficie de plusieurs facteurs favorables. D'une part, les Mirages argentins, seuls appareils de chasse pouvant rivaliser avec les Harrier ne sont pas ravitaillables en vol et ne peuvent être stationnés dans les îles compte tenu de la faible importance des terrains de Port Stanley, Goose Green et de l'île Peeble. Seuls les légers Pucara, aux performances médiocres peuvent ainsi assurer une relative couverture de chasse. Sur les douze Mirages et Dagger perdus par l'Argentine, sept tombent à la mer à court de pétrole durant les opérations.
Jusqu'au 20 mai, le dispositif britannique se renforce. Ne disposant pas des moyens militaires adéquats pour assurer le transport d'une force d'invasion suffisante, la Royal Navy réquisitionne les paquebots Queen Elizabeth II, Camberra et le porte-conteneurs Atlantic Conveyor. Ces bâtiments emportent de Grande Bretagne plus de 5000 hommes d'élite ainsi que des hélicoptères et des Harrier de renfort. Sans possibilité de secours, le général Ménendez opte quant à lui pour le principe de la concentration des forces et groupe l'essentiel de ses 10000 hommes, en majorité des conscrits, sur la position de défense principale de Port-Stanley, laissant le reste de l'archipel quasiment sans défense.
Seule opération terrestre notable pendant cette phase préparatoire, le 14 mai, un raid des SAS sur le terrain d'aviation de la minuscule île Peeble détruit au sol 9 Pucara.
Au 20 mai, les affrontements encore limités et circonscrits à la zone des Malouines, si on excepte le torpillage du Belgrano, ont fait une soixantaine de tués dans les rangs argentins.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
lida
Colonel-Major
Colonel-Major
lida

messages : 2094
Inscrit le : 01/11/2008
Localisation : maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena11Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena12
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena14

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeSam 4 Sep 2010 - 3:09

non pas ca pour le HS (sahara) pour la simple raison un de nos pilote etais en reconnaissane sur un f-5 le fammeux capitaine...
Revenir en haut Aller en bas
Yakuza
Administrateur
Administrateur
Yakuza

messages : 21708
Inscrit le : 15/09/2009
Localisation : 511
Nationalité : Maroco-Allemand
Médailles de mérite : Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena20Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena22
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena21

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: ..   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeMer 22 Juin 2011 - 13:22

Nano a écrit:
thierrytigerfan a écrit:
Nano a écrit:
Ah mon avis les argentins ont un dernier coup à jouer ( L'Otan est occupé dans plusieurs front ) je file

l'otan n'as joué aucuns role actif dans la guerre des malouines et l'otan ne vas pas se meler de ce genre d'affaire
et je doute fort qu'en ce moment les argentins se préocuppent des malouines je crois qu'ils ont d'autres chats à fouetter
pour l'instant
En parlant de l'Otan je pensais essentiellement aux USA... principal allier des britanniques susceptibles d'intervenir en premier si jamais les argentins font les coyboys vu que l'armée de sa majesté est occupée ailleurs... C'était plus un fantasme qu'autre chose Thierry je te rassure Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_big
ni l´USA ni l´OTAN ne soutiennent l´UK sur ce conflit,les premiers ne peuvent froisser les latinos,le 2eme n´est pas concerné par ces terres comme sebta&melilia dailleurs
le probleme c´est que les argentins n´ont pas la forme ni l´ambition pour refaire une campagne,et l´Uk le sait bien

_________________
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 A10-na10
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 24402
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena13
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Ambass10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Untitl10
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena20

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeVen 3 Fév 2012 - 12:15

à quelques semaines du 30° anniversaire de cette guerre, un T45 avec le 2° héritier du trône se dirige vers la région.

Je pense aussi que c'est une réponse aux provocations de l'armada contre les pécheurs et les bateaux britanniques naviguant dans la région ....

Citation :


Le HMS Dauntless et le prince William débarquent aux Malouines




Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 22694
Le HMS Dauntless
crédits : ROYAL NAVY


03/02/2012



Alors que le HMS Daring vient de franchir le canal de Suez pour gagner la région du golfe Persique, la Royal Navy a décidé d'envoyer son second destroyer lance-missiles du type 45 aux Malouines. Le HMS Dauntless a mis le cap sur l'archipel britannique de l'Atlantique sud avec, à son bord, le prince William, qui achève avec cet embarquement sa formation de pilote d'hélicoptère. Le « débarquement » aux Falklands de l'un des plus puissants bâtiments de guerre de la flotte britannique, avec à son bord l'héritier de la couronne, a provoqué la colère de l'Argentine, qui revendique toujours la souveraineté de ces îles. Buenos Aires a vivement critiqué la venue du HMS Dauntless et de son célèbre membre d'équipage. Une passe s'armes diplomatique qui intervient à quelques semaines du 20ème anniversaire de la guerre des Malouines, qui débuta en avril 1982.

M&M

_________________
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Marche12


Dernière édition par Fremo le Ven 3 Fév 2012 - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeVen 3 Fév 2012 - 23:52

Ils savent pas compter 1982 + 20 = 2002 Smile
Revenir en haut Aller en bas
MAATAWI
Modérateur
Modérateur
MAATAWI

messages : 14797
Inscrit le : 07/09/2009
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena21Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena27Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena20

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeLun 6 Fév 2012 - 11:57

Citation :
Nuclear sub on Falklands patrol... as the flames of fury continue in Argentina


The Royal Navy is sending a nuclear submarine to the South Atlantic to protect the Falkland Islands from the threat of Argentine military action.

Prime Minister David Cameron has personally approved plans for one of the Navy’s most sophisticated Trafalgar-class submarines to sail to the region.


Significantly, the heavily-armed vessel is set to be in the islands’ waters by April – the 30th anniversary of the start of the 1982 war.
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Article-2096265-1194F948000005DC-668_636x411
The Royal Navy is sending a nuclear submarine to the South Atlantic to protect the Falkland Islands from the threat of Argentine military action (file photo)


It will provide an outer cordon of unseen protection for the Falklands.

The move will re-open wounds over the Argentine flagship General Belgrano, which was controversially sunk by a British submarine during the two-month conflict with the loss of 323 sailors
The deployment is certain to infuriate the Argentine government and lead to further deterioration in the already fraught relations between Britain and Buenos Aires.
Tensions between the two countries have increased dramatically following months of sabre-rattling there over sovereignty of the disputed territory, which has been British since the 1830s.

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Article-2096265-11919264000005DC-416_306x493
Heated: A demonstrator spits on a British flag outside the British embassy as things look to be getting out of control


Protesters who have vowed to target a different UK business every week, threw paint bombs at the HSBC branch in Buenos Aires yesterday.

On Thursday a Union Flag was burned outside the British embassy in the capital.
The escalation in rhetoric has prompted the UK to send the Navy’s most sophisticated warship HMS Dauntless, a Type 45 destroyer, to the South Atlantic – a move condemned as ‘provocative’ by Buenos Aires.


And there was already a row over the ‘insensitive’ deployment of the Duke of Cambridge to the Falklands for a six-week tour of duty as an RAF search and rescue helicopter pilot.

Last night the Ministry of Defence refused to discuss the move of one of the Navy’s most lethal assets to the South Atlantic. ‘We don’t comment on submarine deployments for operational security,’ a spokesman said.

The submarine is expected to be either HMS Tireless or HMS Turbulent, which last year saw active duty off Libya, Yemen and other areas during the crisis in the Middle East.


The 4,700-ton vessels are armed with up to 30 Tomahawk cruise missiles and Spearfish torpedoes, and have a crew of 148.

The chosen submarine is expected to make at least two visits to Port Stanley, the capital, during her patrol.

Sources at the MoD said she will carry a team of Spanish-speaking communications technicians to monitor maritime radio transmissions in the region.

Mr Cameron approved the deployment amid a wide range of contingency plans drawn up by military commanders

dailymail

_________________
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Star3Le Prophéte (saw) a dit: Les Hommes Les meilleurs sont ceux qui sont les plus utiles aux autresFalklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Star3
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Captur10
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 24402
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena13
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Ambass10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Untitl10
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena20

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeDim 11 Mar 2012 - 18:50


_________________
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Marche12
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2420
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena31
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: La guerre des Malouines   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Avr 2012 - 20:57

Je voulais mettre cela dans actualité anglaise, mais je n ai pas trouve, alors voilà :

C est l anniversaire de la guerre des malouines voici un petit article du figaro :

http://www.lefigaro.fr/international/2012/04/02/01003-20120402ARTFIG00637-guerre-des-malouines-londres-ne-regrette-rien.php

Et Wikipédia en attendant de trouver mieux Laughing

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Malouines


Un autre article sur le sujet :

http://www.europe1.fr/International/Les-Malouines-une-guerre-sans-fin-1014821/


Dernière édition par charly le Lun 2 Avr 2012 - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
BOUBOU

messages : 3899
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena21Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Medail10

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Avr 2012 - 21:30

Les Anglais ont réaffirmé aujourd'hui qu'ils ne regrettaient pas la guerre des Malouines.
Les Argentins l'ont mal pris, ils ont dit qu'ils ne laisseront jamais tomber leurs terres.
C'est tendu actuellement entre eux.


Avec un potentiel découvert de 8Mrds de barils de pétrole dan les eaux de ce secteur, il est certains que l'on pourrais assister à une nouvelle confrontation...

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

https://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ
Revenir en haut Aller en bas
charly
Colonel-Major
Colonel-Major


messages : 2420
Inscrit le : 25/05/2011
Localisation : Aquitaine
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena31
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Avr 2012 - 21:35

BOUBOU a écrit:
Les Anglais ont réaffirmé aujourd'hui qu'ils ne regrettaient pas la guerre des Malouines.
Les Argentins l'ont mal pris, ils ont dit qu'ils ne laisseront jamais tomber leurs terres.
C'est tendu actuellement entre eux.


Avec un potentiel découvert de 8Mrds de barils de pétrole dan les eaux de ce secteur, il est certains que l'on pourrais assister à une nouvelle confrontation...

Il se dit que si l Argentine reprennait les malouines, l Angleterre n aurait pas la capacité militaire pour la reprendre
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 24402
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena13
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Ambass10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Untitl10
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena20

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Avr 2012 - 21:48

fusionné

_________________
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Marche12
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Division
General de Division
Fox-One

messages : 5096
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32 Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Medail10
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena10


Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Avr 2012 - 23:25

charly a écrit:
BOUBOU a écrit:
Les Anglais ont réaffirmé aujourd'hui qu'ils ne regrettaient pas la guerre des Malouines.
Les Argentins l'ont mal pris, ils ont dit qu'ils ne laisseront jamais tomber leurs terres.
C'est tendu actuellement entre eux.


Avec un potentiel découvert de 8Mrds de barils de pétrole dan les eaux de ce secteur, il est certains que l'on pourrais assister à une nouvelle confrontation...

Il se dit que si l Argentine reprennait les malouines, l Angleterre n aurait pas la capacité militaire pour la reprendre

a moins que les Us restent neutres, et que l'argentine trouve allier fort dans certains pays (chine-russie) l'angletterre a largement les moyens et la volonte de garder le staut quo
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
FAMAS

messages : 7437
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena23
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena20

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeLun 2 Avr 2012 - 23:29

l'Argentine est économiquement dans une mauvaise posture et n'a pas les moyens de moderniser son armée
à moins de se faire parrainer complètement par une puissance comme la Chine qui voudront bien les financer pour avoir un pieds dans les latines...

_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32089
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Cheval10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena15
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Medail10

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeMar 25 Juin 2013 - 18:53

Citation :
"L'affaire des missiles Exocet" des Malouines: le 5 juillet sur France3

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 2173034992
C'est un peu tard dans la soirée mais ça vaut vraiment la peine de patienter jusqu'à 23h10!
Le 4 mai 1982, un missile Exocet lancé par un Super-Etendard de l’aéronavale argentine coule un destroyer de la Royal Navy venue reconquérir les îles Malouines. Le couple Super Etendard-Exocet, fabriqué par les Français, va être l'objet d'une guerre secrète entre Britanniques et Argentins.
Dans cette nouvelle "étrange affaire", Sasha Maréchal et Patrick Pesnot vont retracer une facette méconnue de la guerre des Malouines et enquêter sur le rôle ambigu joué par la France dans ce conflit. Ce documentaire hybride de 52 minutes, produit par Vivement Lundi et Antoine Martin Production, associe archives, témoignages et animation. Des témoins clés en Argentine, au Royaume-Uni et en France décryptent le rôle des armes françaises. De l'attaque du destroyer Sheffield à l'opération Plum-Duff menée par les forces spéciales britanniques, le film propose un regard inédit sur cette affaire qui agita les relations entre Margaret Thatcher et François Mitterrand.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/06/24/exocet.html
La bande annonce

L'Affaire des missiles Exocet - Etranges Affaires #2 from Vivement Lundi ! on Vimeo.

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32089
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Cheval10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena15
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Medail10

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeVen 5 Juil 2013 - 17:33

Petit rappel c'est ce soir sur France 3 à 23h10.

Citation :
    Retour sur l’affaire des missiles Exocet pendant la guerre des Malouines
5 juillet 2013 – 14:20  

4 mai 1982. Ce jour-là, le destroyer britannique HSM Sheffield, alors engagé par la Royal Navy dans la reconquête des îles Falklands/Malouines, envahies quelques jours plus tôt par l’Argentine, est touché par un missile anti-navire AM-39 Exocet, tirés par une patrouille de deux Super Etendard, un avion de chasse embarqué commandé à 14 exemplaires par Buenos Aires auprès de la France en 1979. Le bâtiment est alors gravement endommagé, au point qu’il coulera 6 jours plus tard. Au cours de cette attaque, 20 marins ont trouvé la mort et 24 autres ont été blessés.




Cependant, en avril de la même année, et après le coup de force des troupes du dictateur argentin, le général Galtieri, le président François Mitterrand et son ministre de la Défense, Charles Hernu, décidèrent un embargo sur la vente d’armes à destination de l’Argentine, étant donné que, dans cette affaire, la France soutenait officiellement le Royaume-Uni. Il s’agissait ainsi de respecter les accords qui liaient Paris avec Londres.

Seulement, si la France a respecté ces derniers, il ressort aussi qu’elle a pris soin aussi de tenir ses engagements vis-à-vis de son client et d’assurer le service après-vente de des missiles Exocet et des Super Etendard. Car si la vente d’arme était soumise à embargo, ce dernier n’incluait pas le soutien de celles qui avaient déjà été vendues… Oubli volontaire ou étourderie? Quoi qu’il en soit, il est certain que des techniciens français se trouvaient à Buenos Aires au moment des faits. Apparemment pas pour y faire du tourisme.

Qui plus est, les pilotes argentins couleront un autre navire au cours du conflit, en l’occurrence le cargo RO-RO Atlantic Conveyor, qui transportait des hélicoptères et des armes pour les troupes britanniques engagées dans la reconquête des îles Falklands/Malouines. Cette attaque, lancée le 25 mai, fera 12 tués et provoquera la perte de la cargaison.

Entre-temps, les Britanniques ont cherché à mettre hors d’état de nuire les quelques Exocet qu’il restait en dotation dans l’arsenal argentin. Et cela avec le soutien discret du Chili, Santiago ayant un compte à régler avec Buenos Aires. Dans le même temps, embargo oblige, l’Argentine a cherché à se procurer d’autres exemplaires du missile français, notamment au marché noir, le tout en tentant de déjouer les tentatives des services secrets de Sa Majesté. Apparemment sans succès.

Mais les Britanniques redoutaient tellement les Exocet qu’ils ont même cherché à bloquer auprès de Paris une vente de ces missiles au Pérou, ce pays soutenant à l’époque l’Argentine.

Tous les aspects de ce dossier seront abordés dans le second numéro du magazine “Etranges Affaires“, qui sera diffusé ce 5 juillet, par France 3, à une heure malheureusement tardive, à 23h10. Cette émission, qui bénéficie du concours de Patrick Pesnot, le producteur de l’indispensable “Rendez-vous avec X” sur France Inter, se propose d’apporter des témoignages ainsi que des documents inédits.
 


http://www.opex360.com/  
Revenir en haut Aller en bas
jonas
General de Brigade
General de Brigade
jonas

messages : 3341
Inscrit le : 11/02/2008
Localisation : far-maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena31

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeMar 17 Juin 2014 - 15:28

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 10464310
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32089
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Cheval10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena15
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Medail10

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeMer 22 Avr 2015 - 18:12

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeMer 1 Juil 2015 - 14:00

La Minute de Vérité : La guerre des Malouines


Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32089
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Cheval10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena15
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Medail10

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeMer 14 Sep 2016 - 19:31

Citation :
L'Argentine et le Royaume-Uni annoncent une coopération dans les îles Malouines


AFP 14/09/2016


L'Argentine et le Royaume-Uni ont annoncé mardi dans un communiqué conjoint leur décision de coopérer dans plusieurs domaines dans les îles Malouines, archipel britannique de l'Atlantique sud revendiqué par Buenos Aires.

Cette annonce a été faite à l'occasion de la présence à Buenos Aires d'Alan Duncan, secrétaire d'Etat britannique aux Affaires étrangères, qui a assisté à un forum international sur les investissements dans les entreprises argentines auquel participait également la ministre argentine des Affaires étrangères Susana Malcorra.

Les deux pays ont décidé "de prendre les mesures appropriées pour éliminer tous les obstacles qui limitent la croissance économique et le développement durable des îles Malouines", indique le communiqué conjoint.
Les domaines de coopération mentionnés sont les hydrocarbures, la pêche, le commerce, la navigation et le transport aérien, ainsi que la lutte contre la corruption et contre le trafic de drogue.
"Les deux parties ont souligné les bénéfices de la coopération et d'un compromis positif", déclare le communiqué.

Une nouvelle ère dans les relations bilatérales entre Buenos Aires et Londres a été ouverte par le président argentin Mauricio Macri après son entrée en fonctions en décembre 2015.

Auparavant, les frictions et les mésententes ont prédominé pendant les douze années des présidences de Nestor et Cristina Kirchner, qui ont présenté en termes durs à Londres la revendication argentine de souveraineté sur les îles Malouines, appelées Falkland par les Britanniques.

La réponse de Londres a été de refuser toute négociation sur l'appartenance de l'archipel et de rappeler que ses habitants déclarent vouloir rester britanniques.

L'Argentine revendique les Malouines depuis que des troupes britanniques les ont occupées en 1833, alors que les autorités et la population étaient argentines.
En 1982, sous la dictature du général Leopoldo Galtieri, l'Argentine a envoyé des troupes reprendre l'archipel. Cela a déclenché une guerre entre l'Argentine et le Royaume-Uni qui a fait 907 morts -649 soldats argentins, 255 soldats britanniques et trois habitants de l'île- et s'est terminée par la reddition argentine.

Avant le forum sur les investissements, Mme Malcorra avait déclaré qu'un processus de coopération avec Londres était en marche. "Nous avons un différend avec le Royaume-Uni qui est clair, mais pour autant nous voulons trouver des mécanismes qui nous permettent d'avancer dans le dialogue", a dit la ministre argentine.

http://www.lorientlejour.com/article/1007030/largentine-et-le-royaume-uni-annoncent-une-cooperation-dans-les-iles-malouines.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32089
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Cheval10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena15
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Medail10

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeSam 15 Oct 2016 - 16:13

Citation :
L’Argentine proteste contre des exercices militaires britanniques dans les îles Falkland


Posté dans Amériques, Diplomatie par Laurent Lagneau Le 15-10-2016


Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 61d89

Après des années de tension, qui ont abouti à un renforcement des capacités militaires britanniques dans les îles Falkland (ou Malouines), les relations entre le Royaume-Uni et l’Argentine ont semblé, ces derniers temps, se détendre, à la faveur de l’arrivée au pouvoir, à Buenos Aires, du président de centre droit Mauricio Macri.

Ainsi, en août, Theresa May, qui venait de succéder à David Cameron à la tête du gouvernement britannique, avait proposé de rétablir la desserte aérienne des Falkland/Malouines via l’Argentine, suspendue en 1982. Et il était même question d’une levée possible des sanctions contre les compagnies pétrolières opérant dans l’archipel. Sanctions qui avaient été prises par le gouvernement de l’ex-présidente de gauche, Cristina Kirchner.

Seulement, ces relations entre Buenos Aires et Londres viennent de connaître un nouveau coup de froid à cause d’exercices miliaires que les forces armées britanniques prévoient d’organiser dans l’archipel entre le 19 et le 28 octobre. Des tirs de missiles sol-air Rapier [photo] seraient au programme.

« L’Argentine dénonce la réalisation de ces exercices militaires en territoire argentin illégitimement occupé par le Royaume-Uni », a en effet réagi le gouvernement argentin, pour qui Londres « ignore les résolutions des Nations unies et d’autres organismes internationaux, sommant les deux pays de reprendre les négociations pour parvenir à une solution pacifique et définitive. »

Le communiqué du gouvernement argentin fait notamment référence à la résolution 2065, adoptée en 1965 à l’occasion de la XXe session de l’assemblée générale des Nations unies.

En outre, l’ambassadeur du Royaume-Uni à Buenos Aires, Mark Kent, a été convoqué par le ministère argentin des Affaires étrangères pour se voir remettre une note demandant à Londres d’annuler les exercices militaires en question.

Par ailleurs, c’est chez les élus du « Front pour la victoire », parti ayant soutenu Cristina Kirchner par le passé, que l’on trouve les réactions les plus vives à l’annonce de ces exercices militaires britanniques.

Ainsi, le député au Mercosur, Daniel Filmus, qui fut sénateur et secrétaire pour les questions relatives aux îles Falkland/Malouines, a estimé que les « les Britanniques prouvent qu’ils n’ont aucun désir pour le dialogue et qu’ils ont un mépris total pour les différentes résolutions des Nations Unies qui interdisent de telles actions. »

« Tout exercice militaire représente un danger clair pour une zone stratégique (…) et viole la résolution 2065 des Nations Unies, ce qui empêche de trouver une solution par le dialogue bilatéral entre l’Argentine et le Royaume-Uni sur ce conflit de souveraineté », a ajouté M. Filmus.

« Les exercices militaires des Britanniques cachent leurs véritables intérêts géopolitiques : l’ appropriation des ressources naturelles dans la région et consolider une base militaire puissante dans une zone stratégique de l’Atlantique Sud », a accusé la sénatrice Silvina Garcia Larraburu.

Pour rappel, les îles Falkland/Malouines, situées à 13.000 km du Royaume-Uni, sont sous souveraineté britannique depuis 1833. Elles font depuis l’objet d’un contentieux territorial avec l’Argentine, lequel a donné lieu à une guerre entre les deux pays en 1982. Pour Londres, le statut de cet archipel, qui lui donne un accès à l’Antarctique et lui offre des gisements de pétrole, n’est pas à négocier.

http://www.opex360.com/2016/10/15/largentine-proteste-des-exercices-militaires-britanniques-dans-les-iles-falkland/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32089
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Cheval10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena15
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Medail10

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeVen 9 Déc 2016 - 23:00

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32089
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena32Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena24
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena25Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena26
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Cheval10Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Unbena15
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Medail10

Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitimeVen 1 Déc 2017 - 23:43

Citation :
La Croix-Rouge identifie les restes de 88 soldats argentins aux Malouines


AFP 01/12/2017


La Croix-Rouge a déclaré vendredi que son équipe médico-légale avait identifié les restes de 88 soldats argentins enterrés dans les îles Malouines après avoir été tués en combattant la Grande-Bretagne en 1982 sur ce territoire.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a recueilli des échantillons de 121 restes de militaires non identifiés enterrés dans le cimetière militaire de Darwin, sur ces îles isolées de l'Atlantique Sud, appelées Malouines en Argentine et Falklands en Grande-Bretagne.
"Nous sommes ravis de pouvoir désormais associer des noms aux soldats auparavant non identifiés, offrant des réponses à de nombreuses familles qui attendent des nouvelles depuis plus de trois décennies", a déclaré le chef des opérations du CICR, Dominik Stillhart, dans un communiqué.
Avant ces déclarations, ces résultats ont été présentés vendredi aux délégations argentine et britannique, au siège du CICR à Genève.


En décembre 2016, les gouvernements britannique et argentin ont accepté d'exhumer et d'identifier ce qu'ils pensaient initialement être les restes de 123 soldats argentins, un nombre ensuite réduit à 121.
Les soldats sont morts pendant la guerre de 1982 qui a opposé les deux pays, un conflit qui a provoqué la mort de 649 soldats argentins, de 255 militaires britanniques et de trois insulaires.

L'organisation a envoyé, entre le 20 juin et le 7 août, une équipe de 14 spécialistes en provenance d'Argentine, d'Australie, du Chili, du Mexique, d'Espagne et de Grande-Bretagne pour travailler sur l'affaire.
Ils ont "exhumé, analysé, échantillonné et documenté les restes de chacun des soldats non identifiés enterrés dans des tombes portant l'inscription +Soldado argentino solo conocido por Dios+ (Soldat argentin seulement connu de Dieu)", a déclaré le CICR.
"La dignité des morts a été assurée tout au long" de l'enquête, a ajouté l'organisation.
Les autorités argentines vont désormais informer "directement et confidentiellement" les familles des soldats identifiés, selon le communiqué.

Les Malouines sont situées à 400 kilomètres des côtes argentines et à 12.700 kilomètres de Londres. Elles sont toujours revendiquées par l'Argentine, plus de trente ans après la guerre éclair qui a opposé ce pays au Royaume-Uni en 1982 pendant 74 jours.

En 2013, la quasi totalité des 3.000 personnes vivant sur l'île se sont prononcées au cours d'un référendum d'autodétermination pour rester sous souveraineté britannique.

https://www.lorientlejour.com/article/1087170/la-croix-rouge-identifie-les-restes-de-88-soldats-argentins-aux-malouines.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982   Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982 - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Falklands conflict/Guerre des Malouines 1982
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: