Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Prix cassé sur les baskets Nike LeBron Witness ...
Voir le deal
60.47 €

 

 Armement Antinavire (Documentation)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Alloudi
Modérateur
Modérateur
Alloudi

messages : 7979
Inscrit le : 11/10/2008
Localisation : morocco
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena24Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena26
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena28Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena25
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena23

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Empty
MessageSujet: Armement Antinavire (Documentation)   Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Icon_minitimeVen 30 Oct 2009 - 20:35

Rappel du premier message :

-SS-N-2 Styx :

Citation :
Missile anti-navires moyenne portée.
Les premières études de ce célèbre missile
datent des années 50, mais il aura connu
de nombreuses évolutions. La Chine développa
sa propre version (Silkworm).
Le Styx est le seul missile au monde a avoir
coulé un bâtiment de guerre de gros tonnage
lors d'un conflit : la corvette israélienne
Eilat pendant la guerre des 6 jours.
Son efficacité fut cependant bien moindre
en 1973 lors de la nouvelle guerre
israelo-arabe, puisque les 52 tirs effectifs
furent cette fois sans effet (les israeliens
maîtrisant la guerre électronique).
Mais le Styx eu encore des succès.
Le 5 décembre 1971, la marine indienne coula
la frégate pakistanaise Khaibar et le
chasseur de mines Muhafiz. De même pendant
la guerre Iran/Irak, 2 patrouilleurs iranien
Combattante II furent coulés par des missiles
Styx irakiens. La charge militaire pèse,
suivant les versions, jusqu'à 400 kg
, de quoi faire des dégâts considérables.
La production en Russie est arrêté.

http://www.netmarine.net/armes/missiles/russie.htm

Origine : Russie
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1960
Portée : 80km
Charge militaire : 454kg
Vitesse : Mach 0,9
Poid : 2300kg
Operateurs : Russie; Egypt; Syrie; Algerie; Chine; Vietnam ...
Engagements : Guerre des six jours; Guerre du kippour;
Guerre Indo-Pakistanaise ...

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 P15termitssn2styx1

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Sy11





SS-N-7 Starbright P-70 Ametist :


Le SS-N-7 est un missile antinavire
destiner a equipé les sous marins sovietique
de classe CHARLIE .

Origine : Russie
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1968
Portée : 60km
Charge militaire : 530kg ou nucleaire
Vitesse : Mach 0,5
Poid : 3500kg
Operateurs : Russie
Engagements : aucun

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 P70ametiststarbright1s

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 P70ametistssn7starbrigh





-SS-N-9 Siren P-120 Malakhit :


Le SS-N-9 est un missile antinavire
sovietique entré en service en 1972.
similaire au SS-n-7 il il possede neanmoins
une portée et une vitesse superieur a ce
dernier.

Origine : Russie
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1972
Portée : 110km
Charge militaire : 500kg ou nucleaire
Vitesse : Mach 1
Poid : 3200kg
Operateurs : Russie
Engagements : aucun

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 P120malakhitsirendispla






-SS-N-12 Sandbox P-500 Bazalt :


LE P-500 est un missile supersonique russe
entré en service en 1973.
il equipe les croiseurs lourd classe SLAVA.

Origine : Russie
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1973
Portée : 550km
Charge militaire : 1000kg ou nucleaire
Vitesse : Mach 2,5
Poid : 5000kg
Operateurs : Russie
Engagements : aucun

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 P50013






-SS-N-19 Shipwreck P-700 Granit :


Le P-700 Granit est un missile antinavire sovietique.
il a etait concu pour remplacer les P-70 Ametist (SS-N-7)
et P-120 Malakhit (SS-N-9). il equipe le
portes avion russe "Amiral Kouznetsov"
et les croiseurs lourds russe Classe Kirov.

Origine : Russie
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1980
Portée : 550km
Charge militaire : 750kg ou nucleaire
Vitesse : Mach 2.5
Poid : 7000kg
Operateurs : Russie
Engagements : aucun

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 080604150223813





-SS-N-22 Sunburn P-270 Moskit :


Citation :
Après le succès du Styx, il fallait aux
russes une nouvelle génération de missiles
pour rivaliser avec les Exocet et Harpoon
plus performants. Ne pouvant se maintenir
dans la course à l'électronique embarquée,
les russes décidèrent de faire porter leurs
efforts sur la vitesse et créèrent ainsi
le Moskit, premier missile anti-navires
supersonique qui allait équiper, entre
autre, les croiseurs Sovremeny et corvettes
Tarantul.

http://www.netmarine.net/armes/missiles/russie.htm

Origine : Russie
Type : Missile antinavire
Mise en service : ?
Portée : 120km
Charge militaire : 300kg ou nucleaire
Vitesse : Mach 2.5
Poid : 3900kg
Operateurs : Russie; Chine; Inde; Iran
Engagements : aucun

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Moskitmissile






-SS-N-25 Switchblade KH-35 Uran :


Citation :
Missile anti-navires subsonique à moyenne
portée. Formes extérieures rappelant le
Harpoon américain. Des versions tirées
depuis une batterie cotière (Whale) ou un
aéronef (AS20 Kayak) sont également disponibles.
Plus de 1300 missiles ont été fabriqués.
Tête : 145 kg d'explosif. Course croisière
classique des missiles Fire & Forget et
sea skimmer. Le lanceur KT184 apparaît
comme un bloc de 4 tubes similaire à
l'Exocet.

http://www.netmarine.net/armes/missiles/russie.htm

Origine : Russie
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1994
Portée : 130km
Charge militaire : 150kg
Vitesse : Mach 0,9
Poid : 520kg
Operateurs : Russie; Inde; Algerie; ?
Engagements : ?



Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Kh35e1s






-SS-N-26 Yakhont P-800 Oniks :


Citation :
Missile anti-navires supersonique à moyenne
et longue portée. Développé par Chelomey,
peut être une réponse concurrente au Moskit
de Raduga. Les premiers essais ont eu lieu
en 1995. Des versions lancées à partir de
sous-marins, d'aéronefs, ou de batteries
côtières sont également à l'étude. La tête
militaire comprend 150 kg d'explosifs. Le
Yakhont est probablement le missile
anti-navires le plus rapide au monde. Les
russes prétendent avoir vendu des SSN-26 aux
chinois pour équiper leur Sovremeny, mais ce
ne serait apparemment que des Moskit. La
version longue portée utilise les services
d'un satellite (Kondor-E) pour la désignation
d'objectif.
http://www.netmarine.net/armes/missiles/russie.htm

Origine : Russie
Type : Missile antinavire
Mise en service : 2001
Portée : 300km
Charge militaire : 200kg
Vitesse : Mach 3
Poid : 3000kg
Operateurs : Russie; ?
Engagements : aucun

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Yakhontwp





-AGM-119 Penguin :


Citation :
Missile anti-navire à moyenne portée.
La première version Mk1 est entré en service
en 1970, le Mk2 en 78. Une version tiré
depuis un hélicoptère a été développé en
collaboration avec l'US Navy (Mk2 Mod7)
et fut adopté par de nombreuses Marines
(Australie, Grèce, Espagne, Turquie).
Une autre version, entré en service en
1989 est montée sur chasseur F16 Falcon
de la Royal Norvegian Air Force.

http://www.netmarine.net/armes/missiles/europe.htm

Origine : Norvege
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1972
Portée : 40km
Charge militaire : 120kg
Vitesse : Mach 0,8
Poid : 385kg
Operateurs : Norvege; USA; Turquie; Grece; Espagne ...
Engagements : ?



Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Agm119bdnsc9204226jpg Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 W604

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Penguinm Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 W640






-AGM-84 Harpoon :


Citation :
Le Harpoon est un missile anti-navire
transhorizon longue portée (BVR Beyond
Visual Range - Au delà de la portée
visuelle), tout-temps, développé à l'origine
par la société américaine McDonnell Douglas.
Son développement et sa production ont été
repris par Boeing Integrated Defense Systems.
En 2004, Boeing a livré le 7000e Harpoon depuis
l'entrée en service du missile en 1977. Cette
arme a également été développée dans une version
de défense côtière, le SLAM (Standoff Land
Attack Missile, missile d'attaque au sol à
distance de sécurité).

Le Harpoon utilise un guidage radar actif et
navigue aux raz des flots pour améliorer sa
survivabilité et son efficacité. Les plate-formes
capable de délivrer cette arme comprennent :

* Avions ((AGM-84)
* Navire de surface (RGM-84)
* Sous-marins (UGM-84)
* Batteries de défense côtière (RGM-84)


Le missile Harpoon est entré en service en 1977
après qu'un missile anti-navire Styx de construction
soviétique ait coulé le Destroyer israélien Eilat en
1967. Initialement développé comme missile air-mer
pour l'US Navy, le Harpoon a été adapté au bombardier
B-52G de l'US Air Force, qui peut en emporter entre 8
et 12. Le Harpoon a également été adapté au F-16
Fighting Falcon, utilisé par les États-Unis et nombre
de leurs alliés. La Royal Australian Air Force peut tirer
cette arme depuis ses F-111C/G Aardvark, ses F/A-18C/D
Hornet ou ses AP-3C Orion. La Royal Australian Navy a
également déployé ce missile (version RGM-84) sur ses
bâtiments de surface et (version UGM-84) sur ses
sous-marins de classe Collins. La Force Aérienne
Espagnole et la Marine Chilienne sont également des
utilisatrices de la version AGM-84D et peuvent l'utiliser
depuis leurs F-16, P-3 (AGM-84) ou depuis des bâtiments de
surface (RGM-84). La Royal Navy anglaise pour sa part,
l'utilise sur ses bâtiments de surface (RGM-84), ses
sous-marins (UGM-84) ou ses avions de patrouille maritime
Nimrod MR2.

Produit par l'usine Boeing de Saint Charles, Missouri,
le Harpoon Block II offre une enveloppe d'engagement élargie,
des contre-mesures améliorées ainsi qu'un guidage de nouvelle
génération.
Les améliorations principales de la version Block II sont
obtenues en adaptant la centrale inertielle du Joint Direct
Attack Munition (JDAM, Munition d'attaque directe commune),
ainsi que de nouveaux logiciels, ordinateurs, et systèmes de
guidage, tirés de la version SLAM-ER, version amélioré du SLAM,
lui-même dérivé du Harpoon.
La Marine Royale Danoise a été le premier client à l'export pour
le Harpoon block II. Elle a commandé 50 kits de mise à jour en
1997. Tous les systèmes ont été livrés en 2002.

http://fr.wikipedia.org/wiki/AGM-84_Harpoon

Origine : USA
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1977
Portée : 130km
Charge militaire : 220kg
Vitesse : Mach 0,8
Poid : 600kg
Operateurs : USA; Israel; Chilie; Australie; G;B ...
Engagements : bataille du golf de Syrte (lybie); ?



Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Agm84harpoonlaunchedfro






-Exocet :

Citation :
L’Exocet est une famille de missiles antinavire subsoniques (mach 0,9) autonomes
(fire and forget) volant à basse altitude
(quelques mètres au-dessus de la surface de
la mer), lancés par bâtiment de surface,
sous-marin, aéronef ou batterie côtière.

Les missiles anti-navires EXOCET constituent une famille et se présentent en quatre générations. Chaque génération est dérivée de la précédente.

La 1ère génération des années 1970 a été constituée de la version "Mer-Mer" MM38, premier missile "tire et oublie" et à vol rasant du monde occidental.

La 2ème génération des années 1980 a complété la famille EXOCET des systèmes suivants :

- Le système "Mer-Mer" MM40, d’une portée accrue et d’une capacité de tir transhorizon ;
- Le système "Air-Mer" AM39, premier missile européen de ce type tiré à partir d’avions et d’hélicoptères ;
- Le système "Sub-Mer" SM39, seul missile anti-navire tiré de sous-marins développés en Europe.

La 3ème génération des années 1990 (appelée également "Block 2") a introduit pour les missiles MM40, AM39 et SM39 les évolutions suivantes :

- Un accroissement de la pénétration des défenses des navires ;
- Une capacité renforcée de la sélection et de la discrimination des cibles ;
- Une plus grande résistance aux brouillages.

La 4ème génération des années 2000 (appelée également "Block 3) devrait introduire pour les missiles les améliorations suivantes :

- La modernisation de l’électronique du calculateur de guidage, de la centrale inertielle ainsi que celle de l’autodirecteur ;
- La réalisation d’une interface au standard Mil-Std-1553B pour assurer la préparation à l’intégration des systèmes sur de nouvelles plates-formes de tir ;
- La remotorisation ;
- L’adjonction d’un récepteur de navigation satellitaire GPS.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Exocet_%28missile%29


MM38 (Mer-Mer 38) :

Citation :
Doté d'une forme classique le missile a un corps cylindrique précédé d'une ogive. Il possède une voilure cruciforme à forte flèche et un empennage situé dans les plans de la voilure. Sa conservation se fait dans des conteneurs-lanceurs étanches en alliage léger.
La conduite de tir utilisant la position du but donnée par le radar de veille surface du bâtiment comprend les équipements nécessaires à l'envoi au missile de la verticale, de la distance et de l'azimut du but.
Le lancement du missile a lieu à une faible élévation (environ 15°). Après une courte phase ascensionnelle, il rejoint son altitude de vol et se stabilise entre 3 et 5 mètres. La stabilisation est assurée par une sonde radio-électrique.
Durant la première partie du parcours, le missile est guidé par une centrale à inertie. A une certaine distance du but (12 à 15 km) l'autodirecteur électromagnétique actif le recherche, l'acquiert et guide le missile vers l'objectif.
La mise à feu se fait soit par impact, soit par proximité, suivant les conditions de l'interception, la taille du bâtiment et l'état de la mer.

Origine : France
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1979
Portée : 40km
Charge militaire : 165kg
Vitesse : Mach 0,9
Poid : 735kg
Operateurs : France; Maroc; Irak,Indonesie ...
Engagements : Guerres des Malouines; Guerre Iran/Irak


MM40 (Mer-Mer 40) Block II :

Citation :
Observations : Dérivé du MM38, le MM40 est un missile anti-navire trans-horizon (70 km). Sa présentation en tube cylindrique en fibre de verre, beaucoup plus léger que le conteneur MM38, permet pour un même poids d'embarquer plus d'engins à bord, d'où l'accroissement de la puissance de feu.
Pour utiliser la portée du MM40 dans sa totalité, il est nécessaire de disposer d'un relais participant à la désignation de l'objectif. Ce relais peut être un aéronef (Atlantique, Alizé, Lynx WG13,...) ou un bâtiment.
Observations : Dérivé du MM38, le MM40 est un missile anti-navire trans-horizon (70 km). Sa présentation en tube cylindrique en fibre de verre, beaucoup plus léger que le conteneur MM38, permet pour un même poids d'embarquer plus d'engins à bord, d'où l'accroissement de la puissance de feu.
Pour utiliser la portée du MM40 dans sa totalité, il est nécessaire de disposer d'un relais participant à la désignation de l'objectif. Ce relais peut être un aéronef (Atlantique, Alizé, Lynx WG13,...) ou un bâtiment.
Origine : France
Type : Missile antinavire
Mise en service : ?
Portée : 80km
Charge militaire : 165kg
Vitesse : M 0,9ach
Poid : 870kg
Operateurs : France; ?
Engagements : ?


MM40 (Mer-Mer 40) Block III :

Citation :
Propulsé par turboréacteur TRI 40 , qui remplace le moteur à propergol solide des versions antérieures. Conduite de tir ITL B3. Doté d'un GPS, il peut effectuer des frappes sur des navires de surface en variant les angles d‘attaque de la cible, mais également des frappes dites "littorales", c'est à dire assurant la destruction d'un navire à quai, au milieu d'autres, voire d'installations terrestres côtières ou portuaires, désignées par leurs coordonnées géographiques.
En février 2004, la DGA a notifié à la société MBDA France un marché pour le développement et l’acquisition de nouveaux missiles Exocet MM40 Block 3 et AM39 B2mod2.
Le dernier tir de qualification du missile antinavire Exocet MM40 Block3 a été réalisé avec succès au CELM, sur le site de l'île du Levant, le 25 avril 2007. Ce tir comportait une trajectoire de type attaque littorale, de plus de 160 km. Le scenario de tir comportait dès la phase accélérée, un dépointage important à rattraper. Après le largage de l'étage d'accélération, une trajectoire complexe comportant le survol et le contournement de zones interdites a été exécutée durant la phase de croisière. En fin de vol, un formage terminal afin d'obtenir l'angle d'attaque prévu de la cible littorale a été réalisé avec succès.
La DGA a notifié à MBDA, fin décembre 2008, une commande pour la transformation de 45 MM40 block2 en MM40 block3. Les missiles seront livrés en 2011 et 2012. Cette commande fait suite au contrat de développement de l‘Exocet MM40 block3, notifié en janvier 2004. Ces missiles seront mis en œuvre à partir des frégates « Horizon » sur lesquelles les travaux d‘intégration des installations de tir se sont achevés en 2008. A plus long terme, le MM40 block3 constituera l‘armement antinavire principal des frégates multi-mission (FREMM).
Origine : France
Type : Missile antinavire
Mise en service : ?
Portée : 180km
Charge militaire : ?
Vitesse : ?
Poid : 740kg
Operateurs : France; Maroc; Italie; Grece ...
Engagements : aucun


SM39 (Sous-marin-Mer 39)
:

Citation :
C'est la version de l'Exocet lancée par sous-marin en plongée. Le lancement s'effectue comme suit : le missile est abrité dans une capsule étanche ayant l'aspect et les dimensions d'une torpille L5 ou F17. Cette capsule est chassée du tube lance-torpille du sous-marin comme une torpille classique, le missile ayant au préalable reçu tous les éléments nécessaires concernant les positions respectives du lanceur et du but. La capsule dotée d'un propulseur à poudre est complètement autonome. Elle accomplit sa trajectoire sous-marine sous la conduite du système de navigation inertiel du missile. Elle effectue sa sortie de l'eau sous un angle de 45°, quel que soit l'état de la mer et culmine à moins de 50 mètres d'altitude. Chassé de la capsule après éjection de la coiffe, le missile est mis à feu ; tout en accélérant, il descend rapidement à une altitude de croisière au ras de l'eau et se comporte alors comme l'Exocet classique. Le SM39 équipe les sous-marins type Le Redoutable, Le Triomphant et Rubis.
Origine : France
Type : Missile antinavire
Mise en service : ?
Portée : 50km
Charge militaire : 165kg
Vitesse : Mach 0,8
Poid : 650kg
Operateurs : France; ?
Engagements : aucun


AM39 (Air-Mer 39) :


Citation :
L'AM39 est un missile anti-navire lancé par avion ou hélicoptère. C'est la version air-mer du MM38. Après largage par gravité et allumage différé du moteur d'accélération, le missile rejoint une trajectoire qui est celle du MM38. Dès lors son comportement est identique à celui de ce missile.
Le missile est du type fire and forget, ce qui permet à l'aéronef dès qu'il a tiré de renouveler son attaque ou d'attaquer une autre cible. Le système équipe le Super étendard et l'Atlantique 2. Il équipera à partir de 2011 les Rafale Marine F3 dans sa version modernisée AM39 Block II mod 2.
L'aéronavale Argentine eut particulièrement de succès avec ce type de missile lors de l'attaque du HMS Sheffield pendant la guerre des Malouines.
En février 2004, la DGA a notifié à la société MBDA France un marché pour le développement et l’acquisition de nouveaux missiles Exocet MM40 Block 3 et AM39 B2mod2.
Origine : France
Type : Missile antinavire
Mise en service : ?
Portée : 70km
Charge militaire :
Vitesse : Mach 0,8
Poid : 650kg
Operateurs :
Engagements :

http://www.netmarine.net/armes/exocet/index.htm



Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Exocet058uz





-Otomat :

Citation :

Missile franco-italien anti-navire subsonique à longue portée. Il peut être tiré depuis un bâtiment de surface ou une batterie côtière. Son nom vient de ses constructeurs (OTO Melara et MATra Défense). Le premier essai a eu lieu le 28 février 1972, et, en mars 1975, le premier bâtiment ARV Fédéracion (Vénézuela) était équipé. Il existe 2 standards (Mark 1 et 2). Pour le Mark 2, Block I (France), II (Italie) et III (export), IV (à venir). La Malaysie fut le premier acheteur de le version Mark 2 Block III et l'installa sur les anciennes vedettes irakiennes type Assad en juillet 1997. Environ 1000 missiles ont été commandés à l'export. L'Otomat est propulsé par un turbojet Turbomeca TR 281 Arbizon. Le missile commence par monter à 150m à l'aide de ses boosters d'appoints. Il passe alors à une altitude de croisière de 15 à 20 m au dessus de la mer, et termine en vol rasant à 2 m au ras de l'eau. Une correction de trajectoire peut avoir lieu à mi-course pour permettre d'atteindre les longues distance (TESEO ou ERATO = Extended Range Automatic Targeting).

http://www.netmarine.net/armes/missiles/europe.htm

Origine : Italie
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1977
Portée : de 50 a160 km (selon versions)
Charge militaire : 210kg
Vitesse : Mach 0,9
Poid : 770kg
Operateurs : Italie; Malaisie; Arabie Saoudite; ?
Engagements : ?



Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Otomatperu Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 W800

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Misilotomatmkii





-RBS-15 :


Citation :

Missile anti-navires subsonique à moyenne portée. Développé au début des années 70. Premiers essais en 1982. La version Mark 3, qui date de 1997, a une portée de 200 km. Tête : 200 kg d'explosif. Equipe de préférence les petits bâtiments type corvette. Peut être tiré depuis un bâtiment de surface, un aéronef (Viggen) ou une batterie côtière.

http://www.netmarine.net/armes/missiles/europe.htm

Origine : Suede
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1985
Portée : 200km
Charge militaire : 200kg
Vitesse : Mach 0,8
Poid : 800kg
Operateurs : Suede; Finlande; Allemagne; Pologne ...
Engagements : aucun


Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Rbs15 Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 W640





-Sea Skua :


Citation :
Missile anti-navires subsonique à courte portée. Initialement conçu pour être tiré depuis un hélicoptère. Premiers essais en 1979. Premiers succès pendant la guerre des Malouines où les anglais coulent le transport Rio Carcarana et endomagent le patrouilleur Alferez Sobral. Nouveau succès pendant la guerre du Golfe (5 TNC45, 2 dragueurs T43, 4 patrouilleurs - 2 Spasilac et 2 Zhuk).

http://www.netmarine.net/armes/missiles/europe.htm

Origine : Royaume Unis
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1982
Portée : 15km
Charge militaire : 30kg
Vitesse : Mach 0,8
Poid : 145kg
Operateurs : G.B; Pakistan; Malaisie; Koweit; Allemagne ...
Engagements : Guerre des Malouines; Guerre du Golf


Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Seaskua

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Seaskuasurface





-C-801/802 :


Citation :
Missile anti-navire subsonique à moyenne portée. Les YJ (Ying Ji), évolution du HY2, sont également emprunt d'une ressemblance aux Exocet français. Le YJ1 est entré en service en 1985. L'acquisition d'objectif se fait au moyen d'un radar surface généralement type 254 pour les bâtiments chinois. On voit également des associations exotiques comme notre Sea Tiger français (DRBV26) sur les Luhu ou un Kelvin Hugues sur les Jalalat pakistanais. Au lancement, le missile monte à 50 m puis redescent entre 20 et 30 m avant la mise en fonction de l'autodirecteur. L'approche finale se fait entre 5 et 7 m. La version CY1 est anti-sous-marine.

http://www.netmarine.net/armes/missiles/chine.htm

Origine : Chine
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1985
Portée : 42km (C-801); 120km (C-802)
Charge militaire : 165kg
Vitesse : Mach 0,9
Poid : 715kg(C-801); 815kg (C-802)
Operateurs : Chine; Iran; Algerie; Pakistan ...
Engagements : Guerre du Liban (2006)



Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 C802

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 C8021




-Gabriel :


Citation :
Missile anti-navire subsonique à courte portée. Echaudés par la perte de la frégate Eilat (octobre 1967) coulé par des Styx russes, les israéliens ont lançé un programme de missile anti-navires à la fin des années. Le Gabriel I, premier missile "sea skimmer" au monde, équipe à l'origine les corvettes Saar 3 (construites aux CMN de Cherbourg) et fut employé avec succès en octobre 1973, coulant 5 petits bâtiments égyptiens et 2 syriens, malgré quelques bavures (plusieurs bâtiments marchands touchés). Une version trans-horizon, Gabriel II ou Skorpioen, entre en service en 1976. D'autres versions Gabriel III et IV existent également. La course du missile commence par une montée à 35 m environ puis une croisière entre 17 et 20 m au dessus de l'eau. La phase terminale ayant lieu entre 2.5 et 6 m.

http://www.netmarine.net/armes/missiles/international.htm

Origine : Israel
Type : Missile antinavire
Mise en service : 1970
Portée : de 20km (MK-1) à 200km (MK-4)
Charge militaire : 100kg
Vitesse : Mach 0,7
Poid : De 430 à 520 kg (selon versions)
Operateurs : Israel; Inde; Chili; Afds ...
Engagements : Guerre du Kippour; ?

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Hngabriel1

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Hngabriellauncherx31

_________________
Gloire à nos aieux  Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Icon_sal
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Marche10
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30940
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena32Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena24
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena25Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena26
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Cheval10Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena15
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Medail10

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Armement Antinavire (Documentation)   Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Icon_minitimeMar 17 Juil 2018 - 17:27

Revenir en haut Aller en bas
Samyadams
Administrateur
Administrateur
Samyadams

messages : 7149
Inscrit le : 14/08/2008
Localisation : Rabat Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Ambass10Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena31
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena20

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Empty
MessageSujet: Mistral   Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Icon_minitimeMer 9 Jan 2019 - 16:59

Citation :
Le missile anti-aérien MISTRAL peut aussi être efficace contre des embarcations rapides

Initialement, le Missile Moyenne Portée [MMP], développé par MBDA, était une munition conçue pour détruire des chars et des cibles terrestres. Mais, en octobre, l’industriel a annoncé son intention d’en développer une version navale « pour des missions de lutte contre des navires hostiles ou encore pour des missions littorales contre des défenses côtières ou des véhicules blindés, notamment en soutien d’un débarquement de petites unités ou de forces spéciales. »
Mais le MMP n’est pas le seul missile dont l’emploi sera susceptible d’être différent pour lequel il a été imaginé. En effet, le MISTRAL [pour MIssile Transportable Anti-aérien Léger] pourrait être utilisé à l’avenir comme missile anti-surface.
Ainsi, ce 9 janvier, MBDA a annoncé « démontré avec succès l’emploi du missile Mistral contre des embarcations rapides de type FIAC [Fast Inshore Attack Craft] », à l’occasion d’un tir de démonstration réalisé « en fin d’année 2018, en présence de délégations étrangères ».
Ce tir a été effectué depuis une tourelle navale automatisée SIMBAD-RC installée sur un pas de tir côtier, contre une embarcation semi-rigide télécommandée en déplacement rapide à plus de 1,5 nautique de la côte. « Le scénario se voulait représentatif de l’autoprotection d’un bâtiment contre une menace de type asymétrique (commando ou attaque terroriste) », précise MBDA.


Missile sol-air à très courte portée, de conception « tire et oublie », le MISTRAL F3 est doté d’un autodirecteur à imagerie infrarouge et de capacités de traitement d’image évoluées, ce qui lui permet de « traiter » des cibles ayant une faible signature thermique.
Quant au SIMBAD-RC, il s’agit d’un système naval de défense anti-aérienne commandé à distance, qui « permet de doter des petites unités ou des bâtiments de soutien d’une réelle capacité d’auto-défense, ou encore de renforcer la défense des autres bâtiments de surface », rappelle MBDA. « Chaque tourelle, équipée de deux missiles Mistral prêts au tir, est télé-opérée, « ce qui permet à son opérateur de rester à l’abri dans le centre opération du bâtiment et d’assurer ainsi une plus longue disponibilité opérationnelle en cas d’alerte au combat », ajoute l’industriel.
Cette démonstration du couple SIMBAD-RC/MISTRAL contre une embarcation rapide traduit le « souci constant » de MBDA « d’aider les forces armées à valoriser leurs investissements », a fait valoir Antoine Bouvier, le Pdg du missilier. Elle confère « à nos systèmes des capacités complémentaires à celles pour lesquelles ils ont été conçus au départ », a-t-il souligné.
http://www.opex360.com/2019/01/09/le-missile-anti-aerien-mistral-peut-aussi-etre-efficace-contre-des-embarcations-rapides/

_________________
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30940
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena32Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena24
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena25Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena26
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Cheval10Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena15
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Medail10

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Armement Antinavire (Documentation)   Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Icon_minitimeMer 12 Fév 2020 - 21:39

Citation :
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 _12f2191
Second tir du missile anti-navire Marte ER de MBDA © MBDA


 12/02/2020 13:56 | Antony Angrand

Second tir du missile anti-navire Marte ER de MBDA



Le missile anti-navire Marte ER de MBDA a fait l'objet d'un deuxième tir, effectué depuis le polygone de tir PISQ (Poligono Interforze del Salto di Quirra) en Sardaigne. Ce tir a permis de confirmer la conception et les performances globales du missile, marquant ainsi une étape cruciale en termes de développement.


Par rapport à la première mise à feu, qui a eu lieu à la fin de 2018 (voir https://www.air-cosmos.com/article/premier-tir-du-marte-er-de-mbda-1282), plusieurs fonctionnalités supplémentaires ont été testées. Il s’agissait notamment d’un système de navigation intégré, d'une fusée de proximité et de survol et système d’actionnement en configuration avancée. Le missile était également équipé d'un système de guidage terminal avec un nouvel autodirecteur, conçu et développé par MBDA.

La cible flottante a été frappée avec une précision presqu'absolue après un vol d’environ 100 km. Le missile a été poussé à la limite de son enveloppe de vol, avec plusieurs manœuvres majeures, rasant les flots à très grande vitesse.

Frapper la cible a permis de confirmer le comportement parfait du missile, tandis que le système de télémétrie a récolté une énorme quantité de données. Les données de vol ont montré une très bonne corrélation entre la simulation et les résultats obtenus lors du tir.

Le programme Marte ER progresse à pleine vitesse afin de répondre aux exigences des clients et l’intégration complète du missile sur la plate-forme Eurofighter Typhoon, qui disposera ainsi à terme d'une capacité anti-navire.

https://www.air-cosmos.com/article/second-tir-du-missile-anti-navire-marte-er-de-mbda-22555
Revenir en haut Aller en bas
FAMAS
Modérateur
Modérateur
FAMAS

messages : 7170
Inscrit le : 12/09/2009
Localisation : Zone sud
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena24Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena23
Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Unbena20

Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Armement Antinavire (Documentation)   Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Icon_minitimeLun 20 Avr 2020 - 22:13

Citation :

French Navy To Field New Exocet MM40 Block 3c Anti-Ship Missiles From 2021
MBDA will start delivery of the first MM40 Block 3c anti-ship missile to the French Navy (Marine Nationale) in 2021, according to the latest official French defense budget documentations.

Compared to the existing Block 3, the “Block 3c” variant brings to the Exocet a new digital RF seeker by Thales. The “c” stands for coherent. The most important benefit of Coherent Radar Processing is the ability to differentiate relatively small differences in velocity (which correspond to small differences in phase). This coherent target processing technology offers Doppler resolution/estimation and provides less interference and signal/noise benefits relative to non-coherent processing.

Basically, the new MM40 Block 3c will be more resistant to the latest jamming systems and is will probably (“on paper” at least) even be able to recognize surface vessels, thanks to the use of advanced wave forms: This means that the new seeker will potentially be able to recognize a targeted ship within a group of ships and impact specific areas of that target. This is already achieved with modern anti-ship missiles such as the LRASM and NSM, but both of these use infra-red seekers.

While the Block 3 upgrade of the Exocet brought a longer range (200 Km) thanks to a turbojet engine and the ability to strike coastal targets, thanks to GPS navigation, it used the same RF seeker as the Block 2: A 30+ years old technology that wasn’t digital.
https://www.navalnews.com/naval-news/2019/11/french-navy-to-field-new-exocet-mm40-block-3c-anti-ship-missiles-from-2021/


_________________
"La stratégie est comme l'eau qui fuit les hauteurs et qui remplit les creux" SunTzu  
Revenir en haut Aller en bas
http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Armement Antinavire (Documentation)   Armement Antinavire (Documentation) - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Armement Antinavire (Documentation)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armement et matériel militaire :: Armement naval-
Sauter vers: