Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Vacances Camping : code promo 30€ + annulation ...
Voir le deal

 

 Armée Française / French Armed Forces

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 22 ... 30  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 15:04

Rappel du premier message :

Citation :
31.01.2019

Une enveloppe de 46 millions pour des Structures Modulaires Balistiques V2 Interarmées


Armée Française / French Armed Forces - Page 15 1a311

Ce jeudi, lors du point presse hebdomadaire du ministères des Armées, sera présenté le nouveau treillis F3, ainsi que d'autres équipements qui composent l'équipement du combattant 2020. rien de révolutionnaire mais le soldat français, longtemps mal équipé et mal fagoté, dispose désormais de matériels modernes et adaptés à ses missions.

Lignes de défense a déjà eu l'occasion de présenter certains de ses matériels, depuis le fusil HK aux chaussures de combat Haix et Meindel, en passant par le nouveau couteau CAC (combat assistance campagne) et la SMB (structure modulaire balistique).

Sur ce dernier équipement, je signale la parution d'un avis portant sur la "fabrication de structures modulaires balistiques V2 Interarmmées".

Le lot no1 est intitulé: SMB V2 IA et Composants. Sa valeur estimée hors TVA est de 41 660 000 euros.

Le lot no2 est intitulé: accessoires SMB V2 IA. Sa valeur estimée hors TVA est de 5 000 000 euros. Ce lot concerne toutes les poches radio, porte grenades, chargeurs, lampe etc...

Valeur totale de ce marché de 60 mois: 46,66 millions d'euros. Date limite de réception des offres: le 22 février. Le nombre de candidats admis à présenter une offre ne peut être inférieur à trois. Le nombre maximum de candidats est fixé à cinq pour chaque lot.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/01/31/une-enveloppe-de-46-millions-pour-des-structures-modulaires-19998.html  
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeVen 1 Nov 2019 - 21:53

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeSam 2 Nov 2019 - 18:26

Citation :
La Marine nationale craint une « réduction temporaire de capacité plus grave que prévu » avec ses patrouilleurs océaniques

par Laurent Lagneau · 2 novembre 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12e539

L’effort de « régénération » et de modernisation de la Marine nationale présente quelques fragilités, notamment dues aux aléas des programmes menées en coopération et à des problèmes que rencontrent certains industriels.

Ainsi, le programme de Système de combat aérien du futur [SCAF], mené dans le cadre d’une coopération entre la France, l’Allemagne et l’Espagne, a déjà pris du retard à cause de différences de vues entre Paris et Berlin sur les aspects industriels, en particulier pour ce qui concerne le développement des moteurs, qui doit être confié à Safran et à MTU.

Cela étant, souligne le député Jacques Marilossian, rapporteur pour avis des crédits de la Marine nationale pour 2020, il faudra veiller « à ce que les besoins spécifiques des avions de chasse de l’aéronautique navale soient pris en compte, a fortiori si le SCAF ne doit pas avoir de version spécifique à la marine, comme le contre-amiral François Moreau [sous-chef d’état-major de la Marine nationale chargé des plans et des programmes, ndlr] en a évoqué la possibilité. »

Toujours au chapitre des coopérations, le projet MAWS [Maritime Airborne Warfare System ou « PATMAR futur »], devant être conduit conjointement par la France et l’Allemagne, vise à remplacer les avions de patrouille maritime Atlantique 2 et P3 Orion à l’horizon 2030. Seulement, « si ce projet est évoqué par la loi de programmation militaire, les industriels […] considèrent que son état d’avancement n’en est pas encore au point où le programme constituerait un marché certain pour eux », rapporte M. Marilossian.

Enfin, le programme franco-britannique de Système de lutte anti-mines du futur [SLAMF], confié à Thales, peut se trouver en difficulté à cause de la concurrence de Naval Group et du groupe ECA dans ce domaine [le tandem a d’ailleurs remporté un appel d’offres néerlando-belge] et des incertitudes liées au Brexit.

Quant aux difficultés industrielles, elles portent sur les délais jugés trop long pour la mise au standard 6 des Atlantique 2, le « retrofit » des hélicoptères NH-90 NFH [« en raison de tensions non anticipées par l’industriel sur le marché du titane », précise M. Marilossian] ou encore la livraison des pods de désignation Talios [seulement deux sur huit ont été remis à la Marine, nldr] et des missiles MM40 anti-navire Exocet.

Par ailleurs, rapporte le député, la Marine a dû faire quelques concessions lors des « travaux préparatoires au présent projet de loi de finances », avec un nouveau décalage pour son projet de drones destinés à ses frégates [SDAM – Système de drone aérien de la Marine]. Ce dernier a été décalé en 2028, alors que cette capacité était attendue en 2023.

Mais la situation la plus critique concerne les patrouilleurs océaniques [PO, ex-Patrouilleurs de Haute-Mer]. Ceux actuellement en service, les avisos type A69 de la classe d’Estienne d’Orves, donnent « d’inquiétants signes de vieillissement, ce qui laisse entrevoir une réduction temporaire de capacité plus grave que prévu », prévient le député.

Pour rappel, leur remplacement devait être assuré il y a déjà plusieurs années, dans le cadre du programme BATSIMAR [Bâtiments de surveillance et d’intervention maritime], constamment reportés à cause des contraintes budgétaires. Sauf que, à force, le renouvellement des patrouilleurs de la Marine nationale est devenu une priorité urgente.

Aussi, la Loi de programmation militaire 2019-25 prévoit d’accélérer le mouvement en différenciant les unités destinées à l’outre-Mer et celles appelées à opérer depuis la métropole.

D’ici 2024, six patrouilleurs pour l’outre-Mer seront livrés [un appel d’offres a été publié à cette fin en août 2018]. Et dix patrouilleurs océaniques doivent être commandés durant la période d’exécution de la LPM. Et la Marine disposera de ses deux premières unités d’ici 2025.

Or, visiblement, les avisos de type A69 auront du mal à tenir d’ici la mise en service de leurs remplaçants, alors même que l’activité de la Marine, en 2019, a une nouvelle fois dépassé son contrat opérationnel.

« Une solution palliative consisterait à réutiliser les frégates légères furtives non rénovées, moyennant quelques travaux pour maintenir celles de leurs capacités qui n’arrivent pas à terme, à l’image du Crotale. Mais, si ces frégates peuvent emporter un hélicoptère, elles ne sont pas équipées de sonars, contrairement à la moitié des avisos », a avancé M. Marilossian.

Pour rappel, sur cinq frégates légères furtives [FLF] de type La Fayette actuellement en service, trois vont subir une « rénovation à mi-vie » [les « La Fayette », « Courbet » et « Aconit »] afin d’en faire des bâtiments de premier rang et d’attendre ainsi la livraison de trois Frégates de défense et d’intervention [FDI]. Le sort des deux autres [les « Surcouf » et « Guépratte »] est pour l’instant inconnu… À moins qu’elles jouent donc les prolongations, comme l’a suggéré le député.

http://www.opex360.com/2019/11/02/la-marine-nationale-craint-une-reduction-temporaire-de-capacite-plus-grave-que-prevu-avec-ses-patrouilleurs-oceaniques/
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
Modérateur
Modérateur
FAR SOLDIER

messages : 7187
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Nowhere
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena30
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Ambass10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeSam 2 Nov 2019 - 19:11

Citation :


French Navy Received First Two Upgraded ATL2s Maritime Patrol Aircraft

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 French-Navy-Received-First-Two-Upgraded-ATL2s-Maritime-Patrol-Aircraft-770x410

https://www.navalnews.com/naval-news/2019/10/french-navy-received-first-two-upgraded-atl2s-maritime-patrol-aircraft/

--

Fincantieri to Build Forward Sections of 4 Future French Navy Logistics Ships

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Four-BRF-Fleet-Replenishment-Tankers-Ordered-for-the-French-Navy1-770x410


https://www.navalnews.com/naval-news/2019/10/fincantieri-to-build-forward-sections-of-4-future-french-navy-logistics-ships/

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeSam 2 Nov 2019 - 22:23

Citation :
5e régiment de cuirassiers

Brève du jour,
Le sous-groupement appui a réalisé son stage d’adaptation organisé par le Centre d’Entraînement au Combat et d’Aguerrissement du Moyen-Orient.
Après une première journée consacrée à la présentation du milieu désertique et à l’apprentissage de la conduite dans le sable, les artilleurs ont
passé la nuit dans le désert. La deuxième journée a débuté par une petite marche au milieu des dunes et s’est terminée par un passage par groupe
sur le parcours d’aisance aquatique.
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12e444
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12e631
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12e541
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f266
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f341
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeDim 3 Nov 2019 - 16:52

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_sal
Citation :
02.11.2019

La biographie du brigadier Ronan Pointeau, mort au Mali
 

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f186
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 0cb35

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/11/02/la-biographie-du-brigadier-ronan-pointeau-mort-au-mali-20607.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeLun 4 Nov 2019 - 19:44

Citation :
35e régiment d'infanterie

- Compagnie d'appui -

La semaine dernière la SAED de la compagnie d'appui était présente au camp militaire de Bitche pour un exercice Brigade de 48 heures incluant
différentes missions de jour comme de nuit.
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12e445
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 683822
PHOTOS:
 
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeDim 10 Nov 2019 - 15:42

Citation :
Le chef d’état-major de la Marine relativise la menace des futurs missiles anti-navires contre les porte-avions

par Laurent Lagneau · 9 novembre 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f193

Durant l’été, lors d’une audition au Congrès américain, le sénateur [indépendant] Angus King mit au supplice l’amiral Michael Gilday, alors appelé à prendre les rênes de l’US Navy, en lui demandant ce qu’il ferait dans le cas où le nouveau porte-avions USS Gerald Ford venait à être visé par un missile hypersonique d’autant plus difficile à détecter que, en volant à 6.000 km/h, il dégagerait un nuage de plasma absorbant les ondes radar.

« Je pense que cela soulève une question sur le rôle du porte-avions si nous ne pouvons pas trouver un moyen de contrer cette menace », estima ensuite le parlementaire américain.

Or, l’amiral Gilday fut bien embarrassé pour répondre… En tout cas, il n’eut pas la même présence d’esprit que son homologue français, l’amiral Christophe Prazuck, à qui une question de même nature a été posée lors d’une récente audition à l’Assemblée nationale [et dont le compte-rendu vient d’être publié].

A priori, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM] n’est pas inquiet. Pas encore, du moins.

« Souvenez-vous de la guerre des Malouines : nos camarades de la Royal Navy avaient été touchés par des missiles Exocet subsoniques qui avaient infligé à leurs bateaux et leurs équipages des dégâts terribles. Jusqu’à un passé très récent, ce type de missiles constituait le nec plus ultra du missile antinavire : volant au ras des flots, très difficile à détecter, mais à une vitesse subsonique, ce qui lui offrait une grande manœuvrabilité », a commencé par rappeler l’amiral Prazuck.

Puis, a-t-il enchaîné, « face à un tel engin, subsonique ou légèrement supersonique, les moyens de défense que nous avions développés étaient largement suffisants : il s’agissait notamment de la famille de missiles Aster. Nous sommes même parvenus à repousser les limites de ce type de missile au cours de l’exercice Formidable Shield 2019 puisque nous avons constaté à cette occasion qu’il était capable d’intercepter un missile volant à Mach 2,5. »

Seulement, pour intercepter un missile, encore faut-il pouvoir le détecter à temps. « Parallèlement au problème de la capacité d’interception se pose celui de la capacité de détection et du temps réservé à la décision : ces sujets deviennent de plus en plus importants pour nous », a admis le CEMM. Et qu’en sera-t-il alors pour des missiles plus rapides?

« Des organismes étatiques, et nos industriels conduisent des études sur les performances et l’évolution de ces menaces. En particulier, des simulations poussées permettent de confronter ces menaces de demain à nos systèmes de défense actuels et de vérifier que nos systèmes futurs seront en mesure d’y faire face efficacement », a rassuré l’amiral Prazuck, sans entrer dans les détails.

Cela étant, lancer un missile supersonique, voire hypersonique, est une chose. Atteindre une cible en mouvement en est une autre, selon le CEMM.

« Notons déjà que, pour atteindre un groupe aéronaval, le missile est le dernier maillon de ce qu’on appelle une ‘kill chain’ : avant de tirer le missile, il faut d’abord localiser un groupe aéronaval en haute mer. Je précise qu’à partir d’une position connue, en 8 heures à 25 nœuds, un groupe aéronaval peut se situer n’importe où dans une zone grande comme la France métropolitaine [et en une demi-heure seulement, dans l’équivalent des Yvelines] », a relevé l’amiral Prazuck.

« Il faut ensuite identifier avec certitude le porte-avions parmi ses escorteurs, voire au milieu d’un trafic commercial dense, car aujourd’hui les réalités de la mondialisation ont gommé toute ségrégation entre trafic commercial et zone de crise », a-t-il poursuivi.

Or, un « cliché satellite d’un groupe de bateaux, tout précis soit-il, est caduque en une poignée de minutes », a fait valoir l’amiral Prazuck. Et ce n’est pas tout car il « convient également de déterminer et actualiser en permanence pour ce missile en vol une position future précise à moins de 100m alors que le groupe aéronaval se déplace à près d’1 km par minute » et de parvenir à « franchir les couches de défense successives qui entourent le porte-avions et qui évoluent elles aussi », a-t-il ajouté.

La Chine, qui dit avoir développé des missiles anti-navires comme le DF-21 [balistique] et DF-100 [de croisière] surnommés « tueurs de porte-avions », est actuellement de mettre les bouchées doubles pour renforcer ses capacités aéronavales. Or, pour l’amiral Prazuck, ce n’est pas vraiment une surprise.

« Face à cette complexité, il n’est donc pas surprenant que les pays qui développent de telles armes ‘tueuses de porte-avions’ redoublent aussi d’efforts pour construire des porte-avions. Et qu’ils se rapprochent à chaque nouvelle génération un peu plus du standard franco-américain : à propulsion nucléaire, pont plat, catapultes et brins d’arrêt, et qui seront encore en service dans la décennie 2060 », a en effet expliqué le chef d’état-major de la Marine nationale.

http://www.opex360.com/2019/11/09/le-chef-detat-major-de-la-marine-relativise-la-menace-des-futurs-missiles-anti-navires-contre-les-porte-avions/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeDim 10 Nov 2019 - 16:44

Citation :
Le niveau des stocks de munitions de la Marine est "trop bas" (Amiral Prazuck)

Par Michel Cabirol            |    10/11/2019, 8:00  |  1136  mots

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f347
En mai dernier, l'Aster 15 a réussi de la frégate multimissions FREMM un tir d’interception d’un missile
supersonique volant à Mach 2.5 dans le cadre de l’exercice Formidable Shield, organisé par l’OTAN au
nord de l’Écosse. (Crédits : MBDA)

     
Trois points de vigilance pour le chef d'état-major de la Marine nationale, l'amiral Christophe Prazuck : la gestion des ressources humaines, la remise à niveau du stock des munitions et la prolongation des vieux navires.

La Marine nationale peut-elle être prochainement à court de munitions (missiles, torpilles et munitions simples) ? Cela relève bien sûr de la fiction mais elle peut être mise en difficulté comme l'a révélé début octobre lors de son audition à l'Assemblée nationale le chef d'état-major de la Marine (CEMM), l'amiral Christophe Prazuck : "Aujourd'hui le niveau des stocks est trop bas", a-t-il averti. Pour quelles raisons la Marine en est-elle arrivée à cette situation aussi critique ? "Pendant dix ans, chaque fois qu'il a fallu rogner quelque part, on l'a fait sur les munitions", a reconnu l'amiral Prazuck.

Lors des deux précédentes lois de programmation militaire (LPM), les trois armées, dont la Marine, ont dû faire face à des baisses répétées de commandes de munitions ainsi que à des reports de livraisons motivés par un souci d'économies.

Un plan de remise à niveau

Conséquence de cette situation préoccupante, la Marine nationale a planché sur un plan de remise à niveau en deux temps. "Nous avons fixé un premier palier en 2022, pour les munitions simples : munitions d'artillerie, bouées, torpilles et autres", a précisé le CEMM . Puis vers 2025, en fin de LPM, la Marine devrait "atteindre le second palier, qui concerne la remise à niveau des munitions complexes et des missiles". La Marine compte sur la LPM pour lui permettre de revenir à "un stock minimum de référence". "Cela coûte cher et nécessite la mise en place d'un processus industriel", a rappelé le patron de la Marine.


"Les missiles Exocet comme les missiles de croisière navals (MdCN) redeviennent nécessaires dans le cadre des activités de préparation opérationnelle, alors que les opérations de combat en mer se durcissent. Les stocks de ces missiles sont clairement insuffisants aujourd'hui et le rythme de croissance de production de ces armes est encore trop faible. Il faut trois à cinq ans pour atteindre un volume significatif", avait déjà averti en décembre 2018 le député LREM des Hauts-de-Seine, Jacques Marilossian.

Enfin, la Marine "engage, de manière encore plus significative que l'an dernier, la révision à mi-vie de nos missiles Aster et de nos missiles Exocet, à quoi s'ajoutent des commandes pour armer nos futurs bateaux, en particulier les frégates de défense et d'intervention (FDI)", a détaillé l'amiral Prazuck. En 2020, la Marine va recevoir le quatrième lot de missiles de croisière naval (MdCN) pour les frégates multimissions FREMM et le deuxième lot de MdCN destinés à armer les sous-marins Barracuda. Soit au total 150 MdCN (100 pour les FREMM et 50 pour les Barracuda) commandés avant 2019 et tous livrés sur la période allant jusqu'en 2025. Seront également livrés l'année prochaine 19 torpilles lourdes Artemis ainsi que sept missiles Aster 30 pour les FREMM.

Un tir d'une munition complexe tous les deux ans

En parallèle à ce plan de remise à niveau des stocks de munitions, le chef d'état-major de la Marine souhaite que ses unités augmentent leur entrainement au tir. "Pour savoir si une arme fonctionne, il faut l'utiliser. Mon objectif est donc de pouvoir, à partir de 2022, faire tirer une munition complexe par bateau de premier rang tous les deux ans, ce qui n'est pas démesuré et permet de s'assurer que toute la chaîne de tir fonctionne", a-t-il expliqué aux députés. Augmenter l'entrainement des marins pour des tirs complexes est l'une des leçons de l'opération Hamilton en avril 2018 (tirs de missiles contre des installations chimiques syriennes) qui a connu quelques ratés. Les frégates FREMM Aquitaine et Auvergne n'ont pas pu lancer leurs missiles.

Car si la Marine peut "s'appuyer sur un savoir-faire et une compétence tout à fait singuliers", comme le CEMM l'a souligné, elle doit en permanence s'adapter aux évolution technologiques. "Je suis pour ma part tout à fait confiant dans notre capacité à suivre l'évolution technologique et à tenir le rythme, notamment grâce à toute la partie innovation et recherche-développement du ministère des Armées", a-t-il tenu à assurer aux députés. Mais cette fuite en avant technologique a-t-elle un impact sur la formation et sur l'entraînement des marins ? "Oui, c'est la raison pour laquelle je veux tirer davantage de munitions complexes (missiles et torpilles), c'est-à-dire une tous les deux ans par frégate de premier rang", a-t-il insisté. Et éviter à nouveau les ratés lors d'une opération.

Deux autres points de vigilance

Outre le stock de munitions, le chef d'état-major de la Marine a deux autres points de vigilance. Le premier sur le recrutement. D'autant que la Marine a terminé l'année 2018 "très en dessous des effectifs autorisés, a expliqué l'amiral Christophe Prazuck. J'ai donc sonné le tocsin, et le rappel au poste de combat en matière de recrutement". Pour gagner son pari, la Marine a multiplié les initiatives au plan local mais également a mis en place 160 bourses pour accompagner des étudiants dans leurs études supérieures du BTS jusqu'au master de cyberdéfense. En matière de recrutement, elle a également développé de nouvelles procédures digitales. Sur son site www.etremarin.fr, la Marine a renforcé le suivi et la relance des contacts, via la diffusion d'informations et de propositions d'offres d'emploi. "Cela a l'air de fonctionner assez bien ; nous poursuivons nos efforts d'innovation pour ne pas connaître à nouveau la situation de 2018", a estimé l'amiral Prazuck.


"La fidélisation, je l'appelle désormais l'attractivité, que ce soit lors du recrutement, pendant la carrière ou lors de la reconversion. Vous avez évoqué l'aspect financier ; la rémunération doit, c'est vrai, être prise en compte. Vous nous avez à cet égard permis de mettre en place la prime de lien au service. Mais ce n'est pas la seule chose : la qualité du commandement compte également beaucoup. Dans les petites unités, on constate très rapidement que si la qualité du commandement est insuffisante, des gens raccrochent la casquette et s'en vont. Le sens de la mission a également son importance. Ce sont là des aspects plus qualitatifs qui relèvent de l'humain, du leadership. (...) Ce n'est donc pas qu'une question d'argent".

Dernier point de vigilance de l'amiral Prazuck, "la prolongation de ces vieilles bailles, comme on dit dans la marine, les bateaux les plus anciens, de trente-cinq à quarante ans d'âge". En attendant les nouveaux programmes comme les frégates de défense et d'intervention (FDI), la Marine va devoir prolonger et entretenir "des bateaux que l'on n'imaginait pas devoir pousser aussi loin, nos SNA, nos chasseurs de mines et nos patrouilleurs hauturiers, a-t-il fait observer. Les marins de ces bateaux vont donc devoir se retrousser les manches en attendant que les nouveaux bâtiments arrivent, ce qui reste pour moi un sujet de préoccupation".

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/le-niveau-des-stocks-de-munitions-de-la-marine-est-trop-bas-amiral-prazuck-832723.html    
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 23946
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena13
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Ambass10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Untitl10
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena20

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeDim 10 Nov 2019 - 16:56

Pauvre France

_________________
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Marche12
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeDim 10 Nov 2019 - 22:24

Citation :
Pourquoi la Marine nationale s’intéresse aux drones stratosphériques

par Laurent Lagneau · 9 novembre 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f196

Dans son plan stratégique qui, appelé « Mercator », a été rendu public durant l’été 2018, la Marine nationale parle de se doter de drones stratosphériques de type HAPS [High Altitude Platform System], encore appelés « pseudo-satellites ».

Un tel appareil, le « Zephyr » est d’ailleurs développé par Airbus, qui a inauguré une usine à Farborough pour en assurer la production, la Royal Air Force ayant part de son intérêt vif pour s’en procurer. D’autres projets du même type existent, comme le Stratobus de Thales Alenia Space, le PHASA-35 de BAE Systems ou encore le Solar Eagle de la division Phantom Works de Boeing.

Les applications militaires d’un pseudo-satellite sont évidentes. Permettant de disposer, à moindre coût, des capacités offertes par un drone et un satellite, ces appareils peuvent servir de relai de communications et assurer des missions de surveillance et de renseignement pendant de longues périodes. Le Zephyr d’Airbus peut ainsi rester en l’air pendant plus de 14 jours [et il enchaîne les records mondiaux d’endurance…].

Pour le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM], l’amiral Prazuck, un pseudo-satellite apporterait un concours précieux à une force navale. Il s’en est expliqué lors de sa dernière audition à l’Assemblée nationale, après avoir indiqué qu’il aurait voulu expérimenter un tel appareil l’an passé.

Un pseudo-satellite « vole à 30.000 mètres d’altitude et peut rester des semaines en l’air. Il avance assez lentement, sa charge utile est assez faible, mais il va à la vitesse d’un bateau : il pourrait donc suivre une force navale, me servir, de façon assez discrète, de relais de télécommunications, mais aussi, de point d’observation afin de relever tous les transpondeurs, en voyant plus loin », a ainsi affirmé l’amiral Prazuck. « Ce peut être un outil moins onéreux, plus mobile et peut-être plus discret qu’un satellite », a-t-il fait remarquer aux députés.

« J’espère donc que nous pourrons assez rapidement tester ce type d’engins, qu’il s’agisse de ce planeur solaire ou du fameux ballon de très haute altitude [le Stratobus, ndlr], et les faire fonctionner au-dessus de nos bateaux, soit pour l’observation, soit pour servir de relais de communication », a conclu le CEMM.

Photo : Zephyr d’Airbus

http://www.opex360.com/2019/11/09/pourquoi-la-marine-nationale-sinteresse-aux-drones-stratospheriques/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeLun 11 Nov 2019 - 18:19

Citation :
La norme Reach coûte cher, très cher à la Marine (480 millions)

Par Michel Cabirol            |    11/11/2019, 8:00  |  474  mots

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f351
Les industriels, dont MBDA et Roxel, ont dû trouver, développer et changer les composants
pyrotechniques des missiles Aster et des missiles anti-navires Exocet.

     
La prise en compte de cette nouvelle norme environnementale représente un surcoût significatif. Et cela va coûter cher à la Marine. Le montant est évalué à 480 millions.


C'était écrit. Entré en 2007, le règlement européen REACH (Enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des substances chimiques) a bien fini par rattraper le ministère des Armées dans le domaine des missiles. Il affecte particulièrement les composants pyrotechniques de certains missiles français. C'est le cas pour la Marine nationale. Dans son avis sur le projet de finances pour 2020 (Marine), le député LREM des Hauts-de-Seine Jacques Marilossian révèle que REACH a contraint, selon le contre-amiral François Moreau, sous-chef Plans-Programmes de l'état-major de la Marine, "la marine à un programme de remotorisation des missiles Aster et Exocet". La prise en compte de cette nouvelle norme environnementale représente donc un surcoût significatif. Et cela va coûter cher, très cher à la Marine. Le montant est évalué à 480 millions.

"Selon l'amiral, ces remotorisations devraient coûter pour le BOP marine 200 millions d'euros environ pour les Exocet et 280 millions d'euros environ pour les Aster", a indiqué Jacques Marilossian.

Pourtant, une exemption est prévue par le droit environnemental européen pour les activités de défense "mais les obligations réglementaires pesant sur les fournisseurs de MBDA, la chaîne industrielle n'a pas réussi à conserver une filière d'approvisionnement dérogatoire pour la défense", a expliqué le député. Résultat, les industriels, dont MBDA et Roxel, ont dû trouver, développer et changer les composants pyrotechniques des missiles Aster, qui constituent l'essentiel de l'ossature de la défense sol-air de l'armée de l'air et de la Marine, et des missiles anti-navires Exocet. Sans dégrader les performances intrinsèques de ces missiles très complexes.

Des technologies civiles

La Marine avait évalué les conséquences du règlement REACH depuis plusieurs années. En décembre 2015, l'amiral Jean-Philippe Rolland, qui était alors chef de la division cohérence capacitaire de l'état-major des armées, avait averti de l'impact de ce règlement. Aujourd'hui commandant la force d'action navale, le vice-amiral vice-amiral d'escadre avait averti qu'il fallait "recourir aux technologies issues du monde civil, et compatibles avec les normes civiles". Car "à chaque fois que cela est possible, nous essayons de nous appuyer sur des technologies de ce type, car cela évite de développer des filières orphelines, coûteuses et peu efficaces", avait-il expliqué. Ce qui permet aux armées de bénéficier pleinement des synergies et des effets de volume apportés par les activités civiles, donc de réaliser des économies.

"Nous nous efforçons donc de mettre en œuvre toutes les préconisations REACH, même celles pour lesquelles le ministère de la Défense bénéficie de clauses d'exclusion, afin de ne pas nous trouver dans une impasse en termes d'approvisionnement à plus ou moins brève échéance", avait précisé l'amiral Jean-Philippe Rolland.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/la-norme-reach-coute-cher-tres-cher-a-la-marine-480-millions-832727.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeMer 13 Nov 2019 - 18:42

Citation :
La France va participer à un projet européen de drone anti sous-marin

par Laurent Lagneau · 13 novembre 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f419

Prévue par le traité sur l’Union européenne par les articles 42 et 46, la Coopération structurée permanente [CSP/PESCO] avait été délaissée jusqu’à ce que les atermoiements du président Trump à l’égard de l’Otan finissent par la rendre pertinente aux yeux des États membres [Malte n’y participe cependant pas, tout comme le Danemark, qui bénéficie d’une clause d’exemption en matière de défense, et le Royaume-Uni, à cause du Brexit, ndlr].

Concrètement, la CSP est un cadre politique qui engage, de façon contraignante, les pays qui y souscrivent à augmenter leurs dépenses militaires et à lancer des projets d’équipements opérationnels en coopération. Ceux qui sont retenus peuvent être éligibles à un financement du Programme européen de développement de l’industrie de Défense [PEDID], qui sera remplacé à compter de 2021 par le Fonds européen de défense [FEDef], doté de 13 milliards d’euros pour la période 2021-27.

L’objectif de cette CSP est donc d’encourager l’autonomie stratégique de l’UE tout en renforçant la base industrielle de défense européenne.

Deux séries de projets ont déjà été retenus. Et une troisième – comptant 13 nouveaux projets – a été validée le 12 novembre par les ministres de la Défense des pays membres. Au total, 47 ont été lancés. Et la France est particulièrement engagée dans cette CSP puisqu’elle participe à 60% d’entre-eux.

« Cinq des nouveaux projets sont axés sur la formation et couvrent des domaines tels que la formation en cyber, plongée, tactique, médical ainsi que chimique, biologique, radiologique et nucléaire [CBRND]. D’autres projets se concentrent sur le renforcement des actions de collaboration de l’UE ainsi que sur le développement des capacités dans les domaines maritime, aérien et spatial », a résumé le Conseil de l’UE, via un communiqué.

Parmi ces nouveaux projets, la France est présente dans les domaines de la simulation [Integrated European Joint Training and simulation Centre, EUROSIM], de l’entraînement NRBC [CBRN Defence Training Range, CBRNDTR], de la formation des plongeurs [European Union Network of Diving Centres, EUNDC], de la guerre électronique [Airborne Electronic Attack, AEA], la défense antimissile [Timely Warning and Interception with Space-based Surveillance, TWISTER], des matériaux [MAC-EU], le combat collaboratif [EU Collaborative Warfare Capabilities, ECoWAR] et les drones [European Global RPAS Insertion Architecture System].

Mais la liste ne serait pas complète sans citer les deux projets relatifs aux capacités navales dans lesquelles la France s’est engagée. Le premier, conduit avec l’Italie, vise à développer une nouvelle classe de corvette, appelée EPC [pour European Patrol Corvette]. Ce programme, dirigée par Rome, devrait revenir à Naviris, la co-entreprise appartenant à Naval Group et à Fincantieri. A priori, il s’agit de remplacer, à terme, les frégates de surveillance de type Floréal mises en oeuvre par la Marine nationale outre-Mer et les patrouilleurs de type Comandanti de la Marine militaire.

Le second projet naval auquel la France participe associe l’Espagne, le Portugal et la Suède. Appelé MUSAS [Maritime Unmanned Anti-Submarine], il consistera à développer un drone anti sous-marin devant « tirer parti des technologies de pointe et de l’intelligence artificielle » afin de « contrer les méthodes de déni des adversaires. »

En outre, précise le descriptif, le MUSAS renforcera la protection des infrastructures sous-marines à haute valeur ajoutée ainsi que les systèmes énergétiques installés en mer, en fournissant une réponse rapide avec des niveaux de force appropriés en cas d’intrusion ou de menace pour les lignes de communication maritimes. » Ce programme sera coordonné par le Portugal.

À noter que cette réunion des ministres de la Défense des pays membres a été l’occasion pour Federica Mogherini, la Haute représentante de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, de réaffirmer la complémentarité avec de l’UE avec l’Otan.

« La coopération et le partenariat entre l’UE et l’Otan n’ont jamais été aussi forts. Les deux institutions sont pleinement conscientes qu’une UE forte dans le domaine de la défense aide l’Otan à être plus forte et qu’une Otan plus forte est également un élément important pour la sécurité de l’Europe », a-t-elle déclaré.

De son côté, lors de l’ouverture du Forum de Paris sur la Paix, le président Macron a assumé les propos qu’il avait tenus la semaine passés au sujet de l’Otan. Pour rappel, il avait estimé que l’organisation était en état de « mort cérébrale », en raison de l’attitude, notamment, de la Turquie et des États-Unis en Syrie. Et, s’étant interrogé sur la clause de défense collective qui constitue le socle de l’Alliance, il avait plaidé pour un renforcement de l’autonomie stratégique et militaire de l’Europe.

« Le risque est […] de la paresse, de se dire qu’on a des organisations [internationales], on les aime bien, ne les questionnons pas, elles ont parfois perdu leur finalité, plus personne ne comprend où elles vont, cachons ce sein que nous ne saurions voir comme on dit dans Molière, et ça sera mieux », a lancé M. Macron. « Je ne le crois pas du tout, je l’ai montré parfois en heurtant certains dans cette salle il y a quelques jours. On a besoin de vérité. La pudibonderie ou l’hypocrisie ne marchent pas dans les temps qui courent, parce que nos concitoyens le voient. La paresse […] n’est pas non plus une solution », a-t-il asséné.

http://www.opex360.com/2019/11/13/la-france-va-participer-a-un-projet-europeen-de-drone-anti-sous-marin/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeMer 13 Nov 2019 - 20:28

Citation :
France lays out Rafale upgrade path to 2070

Gareth Jennings, London - Jane's Defence Weekly

13 November 2019



France has laid out the upgrade path it intends to rollout for the Dassualt Rafale to keep the multirole combat aircraft in air force and
naval service through to about 2070, a senior service official said on 13 November.

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f354
With the first F3R-standard Rafales now entering service, the French Air Force and French Navy have a roadmap to improvement that
should take the platform out to about 2070. (Dassault)


Speaking at the IQPC International Fighter conference in Berlin, Major General Frederic Parisot, Deputy Chief of Staff, Plans and
Programmes, French Air Force (Armée de l'Air: AdlA), said that there will likely be a further four upgrade phases for the platform
beyond the latest F3R configuration currently being rolled out, and that it is the country's plan for the Rafale to serve as the
force-multiplier alongside the New Generation Fighter (NFG) currently being developed with Germany and Spain as part of the
wider Future Combat Air System (FCAS)/Système de Combat Aérien Futur (SCAF).
 
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
Modérateur
Modérateur
FAR SOLDIER

messages : 7187
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Nowhere
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena30
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Ambass10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2019 - 1:30



Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Z8wmFDO

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 IQrNC4O

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 HqpZzv4
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
FAR SOLDIER
Modérateur
Modérateur
FAR SOLDIER

messages : 7187
Inscrit le : 31/08/2010
Localisation : Nowhere
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena30
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Ambass10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2019 - 1:31

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 J210

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 J110
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2019 - 18:35

Citation :
Avec le PHA Dixmude et le Camcopter, la Marine dispose d’une première capacité de drone tactique

par Laurent Lagneau · 14 novembre 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f356

Alors que le prototype du VSR-700, sur lequel sera basé le futur Système de drone aérien de la Marine [SDAM] vient d’effectuer son premier vol, la Direction générale de l’armement [DGA] a annoncé, le 13 novembre, avoir achevé l’intégration du drone S-100 Camcopter à bord du porte-hélicoptères amphibie [PHA] « Dixmude ».

Conçu par l’industriel autrichien Schiebel, le S-100 Camcopter est un drone à voilure tournante ayant fait l’objet de plusieurs campagnes d’expérimentations conduites par la Marine nationale et la DGA depuis maintenant plus de dix ans.

En effet, l’une d’elles, réalisée en 2008 en collaboration avec Naval Group [DCNS à l’époque, ndlr], avait consisté à faire apponter ce type d’appareil sur la frégate Montcalm, grâce à un « Système d’Appontage et de Décollage Automatique » [SADA]. Par la suite, le S-100 Camcopter [ou « Serval », pour Système Embarqué de Reconnaissance Vecteur Aérien Léger] fut évalué par le Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’aéronautique navale [CEPA/10S] depuis le patrouilleur hauturier « L’Adroit ». Un exemplaire sera d’ailleurs perdu lors de ces essais.

En décembre 2018, la Marine nationale reçut un autre exemplaire du S-100 Camcopter, dans le cadre de la préparation d’une première capacité opérationnelle ‘drones’ destinés aux porte-hélicoptères amphibie. À l’époque, la DGA avait expliqué que le PHA Dixmude allait être modifié à l’occasion de son prochain arrêt technique afin de lui permettre d’utiliser des drones.

Près d’un an plus tard, ce chantier a donc été mené à bien. « Après une phase de plus de deux ans d’expérimentation opérationnelle in situ, la modification du navire a été effectuée par Naval Group sous pilotage de la DGA à l’occasion de son arrêt technique du printemps 2019 », a en effet annoncé le ministère des Armées.

Intégrer un drone sur un navire déjà en service est une « opération très complexe qui nécessite une connaissance très précise des deux systèmes et de leur interaction », souligne la DGA.

« Il est avant tout indispensable d’assurer la compatibilité électromagnétique entre le drone et les différents capteurs, radars et systèmes de communication du navire. Le domaine de décollage et d’appontage du drone sur le navire doit être aussi précisément établi. Ensuite, il est important que le drone soit connecté au système de combat du navire pour exploiter tout son potentiel en temps réel. Enfin, la mise en œuvre du drone à bord doit être prévue au travers de procédures et d’installations spécifiques », explique-t-elle encore.

DGA Techniques navales [essais du nouveau radar d’appontage, direction de la campagne d’essais et validation de l’intégration du segment sol intégré au central opérations], DGA Essais en vol et DGA Ingénierie des projets [pour l’instruction des autorisations de vol] ont été sollicités pour ce programme.

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f3a30

Concrètement, il a fallu installer de nouveaux câblages et antennes, aménager un espace de travail pour les opérateurs du drone au central opérations [CO], avec « une console de gestion de mission spécifiquement conçue pour exploiter en direct les informations recueillies par le drone et enrichir la situation tactique du navire. »

« Une connexion a aussi été opérée avec le réseau vidéo du bord, pour diffuser les images du drone en zone de commandement de l’état-major embarqué. Ce dispositif permet de faciliter, par exemple, le suivi d’une opération amphibie », précise la DGA.

En outre, il a fallu également installer un box pour les opérations de maintenance et le stockage des pièces de rechange, réserver une zone sur le pont d’envol pour ravitailler le drone en carburant en toute sécurité et mettre au point un système de communication spécifique capable de « s’insérer dans les communications radio du bord dans le respect des contraintes aéronautiques. »

« Grâce à ce savoir-faire unique en Europe, la Marine nationale dispose désormais d’une première capacité de drone tactique : le Camcopter S-100 pourra être mis en œuvre de jour comme de nuit, dans un rayon d’action de plusieurs dizaines de kilomètres », se félicite la DGA.

Pour rappel, le Camcopter S-100 est doté du système optronique MX-10 de L3 Wescam. D’une masse de 200 kg au décollage, il peut voler en mode automatique et évoluer à la vitesse maximale de 220 km/h à 5.500 mètres d’altitude. Son endurance est d’environ 6 heures. Deux exemplaires sont en service au sein de la Marine nationale.

http://www.opex360.com/2019/11/14/avec-le-pha-dixmude-et-le-camcopter-la-marine-dispose-dune-premiere-capacite-de-drone-tactique/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2019 - 18:47

Citation :
FFDj : Coopération avec la Marine nationale djiboutienne grâce au soutien du BSAM Loire

Mise à jour :14/11/2019


Du 9 au 22 octobre, le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM) Loire a été déployé dans la zone de responsabilité des forces françaises à Djibouti (FFDj), pour répondre à la demande de la Marine nationale djiboutienne (MND) de remplacer le coffre des sept frères (Iles Séba) au nord-est du pays, disparu en 2016. Ce coffre permet aux patrouilleurs de la MND et des gardes-côtes de s’amarrer en sécurité dans une zone où ils opèrent quotidiennement.

Travaillant avec les plongeurs de la base navale de Djibouti, cette opération délicate a permis de fournir un soutien apprécié au partenaire djiboutien et de montrer toutes les qualités et capacités du BSAM. Le chef d'état-major de la marine djiboutienne, l'attaché de défense et le commandant de la base navale des FFDj se sont rendus par treuillage sur le BSAM durant la mise en place de ce coffre.

Ce déploiement a également été mis à profit pour renforcer les liens d’amitié entre la France et Djibouti lors d'une journée à quai à laquelle ont participé le ministre de la Défense de Djibouti, le commandant des FFDj ainsi que l'ambassadeur de France. Deux officiers de la marine djiboutienne ont également embarqué sur la Loire pendant quelques jours, pour coordonner les actions et profiter d'une expérience avec les marins français.

Parallèlement, le BSAM Loire et les FFDj ont réalisé des entraînements interarmées. Ainsi, un Tarpon (manœuvre consistant à récupérer à la mer un détachement de commando et ses embarcations, après parachutage) a été conduit ainsi que plusieurs manœuvres avec des hélicoptères de l'ET 88 (escadron de transport de la BA 188) et du détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre du 5e régiment interarmes d’Outre-mer.

Les 1 450 militaires des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) sont implantés à Djibouti conformément au traité de coopération de défense signé en 2011 avec ce pays. La base opérationnelle avancée (BOA) qui les accueille, offre aux armées, à l’instar de la BOA de Côte d’Ivoire, des capacités diverses : véritable réservoir de forces, elle participe à la défense des intérêts français, au soutien logistique des opérations sur le continent, tout en contribuant aux actions de coopération militaire au profit notamment de plusieurs pays africains. Par ailleurs, les forces françaises stationnées à Djibouti soutiennent leurs partenaires de la communauté économique régionale de l’Afrique de l’Est en vue de consolider leurs capacités militaires, notamment dans le cadre de leur participation aux opérations de maintien de la paix.

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f1105
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f283
Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense


https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites2/ffdj-cooperation-avec-la-marine-nationale-djiboutienne-grace-au-soutien-du-bsam-loire
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2019 - 20:04

Citation :
 "Je suis au bout de mes capacités" (Général Lecointre, chef d'état-major des armées)

Par Michel Cabirol            |    14/11/2019, 12:45  |  871  mots

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12e639
"Nous devons nous demander si le modèle (des armées, ndlr) que nous concevons aujourd'hui sera à même de
répondre, avec nos alliés, aux sollicitations futures", s'interroge le Chef d'état-major des armées, le général
François Lecointre. (Crédits : Reuters)

     
Face à la multiplication des théâtres d'opération et à leur intensité, le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, estime que l'actuel modèle des armées n'est plus suffisant. C'est notamment le cas pour les frégates de premier rang où la marine est "au bout" de ses capacités.

La démonstration est éloquente. Détaillée et précise. Le chef d'état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, a estimé lors de son audition du 16 octobre au Sénat que le modèle actuel de l'armée française n'était plus vraiment suffisant face à la multiplication des théâtres d'opération et à leur dureté. S'il est bien conscient que la loi de programmation militaire (LPM) qui couvre la période 2019-2025 va "permettre de réparer les lacunes et les carences capacitaires consenties lors des précédentes lois de programmation, de moderniser notre armée et de répondre à l'Ambition 2030", il a fait part de ses doutes devant les sénateurs sur l'actuel modèle des armées confirmé par la Revue stratégique de défense et de sécurité nationale en 2017 : "La masse sera-t-elle suffisante à l'horizon 2030, au regard de l'ambition que nous nous sommes fixée et de l'accélération de la dégradation des relations internationales ?"

"Le projet de loi de finances pour 2020 lance à mes yeux résolument la modernisation. Cette deuxième annuité est conforme aux dispositions de la LPM : elle consacre bien, à périmètre constant, une nouvelle marche de 1,7 milliard d'euros, portant le budget total à 37,5 milliards d'euros. Cette hausse importante nous permettra de porter l'effort de défense à 1,86 % du PIB en 2020", rappelle le Chef d'état-major des armées.

De telles observations avaient valu à son prédécesseur, le général Pierre de Villiers, une mise au point en public, qui s'était terminée par la démission fracassante du CEMA suivie d'une crise entre les armées et le président de la République, Emmanuel Macron.

Inadéquation entre les missions et les capacités ?

Le général Lecointre porte notamment son attention sur deux segments capacitaires très (trop ?) sollicités, les frégates et les blindés du programme Scorpion. S'agissant des frégates, "il me faut aujourd'hui garantir au Président de la République une présence permanente dans le golfe Persique ; s'y ajoutent la surveillance du détroit de Bab el-Mandeb, des patrouilles dans le canal de Syrie pour faire valoir nos lignes rouges sur l'usage d'armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad, mais aussi la défense de notre bastion du golfe de Gascogne et la surveillance de la sortie des sous-marins russes de leur propre bastion dans l'Atlantique Nord. Je suis au bout de mes capacités !", estime crûment le CEMA. "Dans le détroit d'Ormuz, il faudrait idéalement deux frégates au lieu d'une, ce qui assurerait une permanence", a de son côté précisé aux sénateurs, le chef d'état-major de la marine, l'amiral Christophe Prazuk. En 2008, le besoin défini pour les frégates de premier rang était en 2008 de 24 bâtiments (17 FREMM, 2 frégates de défense aérienne et 5 frégates Lafayette). En 2015, la cible 2030 a été fixée à 15 bâtiments. C'est peu, trop peu.

Concernant les blindés médians de l'armée de terre, qui sont "emblématiques de la notion de masse sur le champ de bataille, nous disposions en 2008 - époque de fait moins troublée qu'aujourd'hui - de 452 véhicules blindés médians". Aujourd'hui la cible pour 2030 est fixée à 300 Jaguars. "Ces véhicules sont certes beaucoup plus performants, mais la multiplication des théâtres d'opérations pèsera toujours plus lourd", estime-t-il. Enfin, rappelle-t-il également, "l'armée de l'air disposait en 2007 de 420 avions de combat ; la cible pour 2030 est de 185 avions polyvalents".

Des matériels trop sollicités ?

Le général Lecointre fait également observer que "le niveau de sollicitation de certains équipements au cours de ces dernières années s'est avéré supérieur à ce que prévoyaient les contrats opérationnels". Et selon le CEMA, cette surexploitation a accéléré le vieillissement général et requiert aujourd'hui un surcroît de maintenance pris en compte par la LPM. "Néanmoins, en partant de ce constat et en nous projetant dans l'avenir à la lumière de l'analyse que nous faisons de la situation internationale, nous devons nous demander si le modèle que nous concevons aujourd'hui sera à même de répondre, avec nos alliés, aux sollicitations futures", s'interroge-t-il.
Actuellement, plus de 30.000 militaires sont engagés quotidiennement pour la défense de la France, souligne le général Lecointre. Parmi lesquels, 8.000 sont en opérations extérieures (OPEX), pour l'essentiel en bande sahélo-saharienne, au Levant ou au Liban ; 20.000 sont engagés sur le territoire national, dans le cadre des postures permanentes de sauvegarde maritime ou de sûreté aérienne, dans celui de l'opération Sentinelle, ou au sein de nos forces de souveraineté dans nos collectivités outremer ; 3.700 sont pré-positionnés comme forces de présence à l'étranger. "Rapporté à nos effectifs aujourd'hui, ce niveau d'engagement soutenu depuis de nombreuses années est inédit et il ne devrait pas fléchir dans les années à venir, loin de là. Les foyers de crises sont nombreux, je crains qu'ils ne prolifèrent ou ne s'aggravent", analyse le CEMA. Et maintenant que va faire le gouvernement ?

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/je-suis-au-bout-de-mes-capacites-general-lecointre-chef-d-etat-major-des-armees-833039.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2019 - 20:18

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeVen 15 Nov 2019 - 17:07

Citation :
Après « Au Contact », l’armée de Terre prépare un nouveau plan stratégique en vue de conflits « plus durs »

par Laurent Lagneau · 15 novembre 2019


Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12e551

Avec le plan « Au Contact », présenté en mai 2015 par le général Jean-Pierre Bosser, qui était alors son chef d’état-major [CEMAT], l’armée de Terre a revu son organisation afin de se mettre en ordre de bataille en vue de la hausse de ses effectifs [+11.000 soldats pour la Force opérationnelle terrestre] et la concrétisation du programme SCORPION, lequel prévoit le renouvellement de l’ensemble de ses blindés médians en mettant l’accent sur le combat collaboratif. Il s’agissait aussi de prendre en compte l’opération intérieure [OPINT] Sentinelle, et donc l’évolution des menaces. Ainsi, elle a renoué avec le niveau divisionnaire tout en se dotant de nouveaux commandements.

Seulement, comme l’a souligné le général Thierry Burkhard, le nouveau CEMAT, le contexte international actuel est marqué par une forte instabilité.

« Nous vivons une mutation profonde et rapide de la conflictualité. Nous assistons à l’érosion de l’architecture de sécurité collective, érosion qui se traduit en particulier par le non-respect quasi permanent des frontières et des espaces aériens. Je pense également à la capacité de nombreux acteurs à remettre en cause la supériorité des armées occidentales. C’est ce qu’illustre l’actualité la plus récente : emploi de drones, de missiles de haute précision à longue portée ou de moyens de brouillage », a-t-il en effet souligné lors de sa première audition devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées.

Aussi, pour le général Burkhard, il semble « donc que le spectre d’un conflit majeur, en tout cas, la menace d’affrontements militaires encore plus durs que ceux que nous avons connus au cours des vingt dernières années, doit être à présent envisagé. » Et, pour l’armée de Terre, il s’agit de s’y préparer dès à présent, en allant plus loin que le plan « Au Contact ».

« Au bilan, le modèle ‘Au contact’ est en place et confère une organisation stable et efficace à l’armée de terre. Je ne souhaite pas le changer. Au contraire, je veux m’appuyer sur celui-ci pour aller plus loin et consolider notre préparation opérationnelle », a affirmé le CEMAT, avant d’annoncer qu’un nouveau plan stratégique sera rendu public en 2020.

« Ce plan tirera toutes les conséquences de l’évolution de la conflictualité dans le milieu terrestre. […] Nous devons être prêts à nous engager en permanence et sans préavis dans des conflits plus durs », a ainsi justifié le général Burkhard.

Et pour cela, a-t-il poursuivi, l’armée de Terre « doit être plus intégratrice », ce qui passe, d’abord par une « une intégration de ses propres capacités. » Et d’ajouter : « Je dois pouvoir proposer au chef d’état-major des armées une large variété d’options militaires dans le milieu aéroterrestre, combinant l’emploi de la force et des actions dans les champs immatériels. »

Trois priorités devraient être prises en compte dans ce prochain plan stratégique. La première porte sur l’élévation du niveau d’exigence de la préparation opérationnelle, tout en conciliant la livraison des blindés du programme SCORPION.

Et cela va « impliquer d’augmenter la formation et la préparation opérationnelle alors que le plan de charge des unités est déjà très lourd », a estimé le général Burkhard. « Il nous faut impérativement regagner des marges. C’est un de mes axes d’effort dans le cadre du plan stratégique, qui devra apporter des solutions en termes d’organisation et de simplification internes », a-t-il avancé.

La seconde priorité est que l’armée de Terre puisse disposer des « moyens matériels nécessaires et suffisants » pour ses missions. « Il s’agit d’achever la réparation et de poursuivre la modernisation », dans le cadre de la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, a continué le CEMAT. « Il nous faut être en capacité de surclasser un adversaire symétrique », a-t-il insisté.

Le programme SCORPION concernant le segment médian des blindés, il faut également préparer l’avenir pour le segment lourd. Toujours, a insisté le général Burkhard, dans la « perspective d’un conflit majeur. » En premier lieu, il s’agira de rénover les chars Leclerc… puis de mener à bien le projet franco-allemand MGCS [Main Ground Combat System], qui intégrera la robotique, l’intelligence artificielle et de nouvelles propulsions. « Nous devons faire preuve d’imagination parce que ce matériel sera en rupture avec le précédent », a-t-il fait valoir.

Enfin, la troisième priorité [qui est en réalité la première du CEMAT, a-t-il dit] concerne les soldats de l’Armée de Terre, qui constituent sa « plus grande richesse ».

« Nous devons assurer à nos soldats une excellente condition physique car le milieu terrestre est difficile. Cela suppose une hygiène de vie : alimentation, sport, sommeil. Il leur faut aussi et surtout une bonne condition mentale parce que, quels que soient leur niveau et leur fonction, ils peuvent se retrouver en situation d’isolement. Ils doivent alors être capables de prendre les bonnes décisions, parfois en quelques secondes, pour accomplir leur mission et pour assurer leur sécurité ainsi que celle de leurs camarades », a expliqué le général Burkhard, qui a dit aussi vouloir casser l’image d’Épinal « du soldat sous-qualifié effectuant un métier facile », laquelle « ne correspond évidemment pas du tout à la réalité. » En tout cas, a-t-il conclu, « il me semble que nos hommes et nos femmes ont besoin de considération à la hauteur de leur engagement et de leur sacrifice. Nous devons veiller à bien les traiter en termes de rémunération, de soutien aux blessés et d’infrastructures. »

http://www.opex360.com/2019/11/15/apres-au-contact-larmee-de-terre-prepare-un-nouveau-plan-strategique-en-vue-de-conflits-plus-durs/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeVen 15 Nov 2019 - 18:36

Citation :
Le drone "Patroller sera armé, l'armée de Terre le souhaite" (Chef d'état-major de l'armée de Terre)

Par Michel Cabirol            |    14/11/2019, 15:56  |  539  mots

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12f3b21
"Si un Patroller découvre un poste de commandement ennemi à détruire, il doit pouvoir le faire", affirme le
nouveau chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Thierry Burkhard. (Crédits : DGA)

     
Le nouveau chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Thierry Burkhard, a annoncé que le Patroller "sera armé". En 2023, l'armée de Terre disposera d’environ 1.200 drones couvrant plusieurs segments capacitaires.  


L'armée de Terre va armer le drone Patroller, comme l'a récemment écrit La Tribune. C'est aujourd'hui officiel. Le nouveau chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Thierry Burkhard, l'a annoncé lors de son audition le 16 octobre au Sénat. "Le Patroller sera armé parce que l'armée de terre le souhaite mais sa mission première ne sera pas d'appuyer nos troupes", affirme-t-il. En outre, selon nos informations, Safran a d'ailleurs récemment obtenu la notification d'un contrat d'une durée de 18 mois pour une étude de levée de risques pour l'armement du Patroller.

"Nous faisons aussi preuve d'imagination et d'anticipation en armant le Patroller alors que ce n'était pas prévu au départ. Le Patroller sera donc armé parce que l'armée de terre le souhaite mais sa mission première ne sera pas d'appuyer nos troupes. Cependant, il bénéficiera de cette capacité. Par conséquent, si un Patroller découvre un poste de commandement ennemi à détruire, il doit pouvoir le faire", explique le général Thierry Burkhard.

Le choix de l'armement s'est porté sur la roquette guidée laser de 68mm de Thales, qui équipe déjà l'hélicoptère Tigre. Elle a été préférée à la version sol-air du MMP (Missile moyenne portée), le MHT de MBDA. Pourquoi ? La roquette guidée laser est dimensionnée aux besoins de l'armée de Terre en étant parfaitement adaptée à des objectifs rencontrés par le Patroller lors de ses missions de surveillance pour réaliser des tirs sur des cibles d'opportunité (pick-up, sniper...). La roquette est également beaucoup moins chère et plus légère que le MMP.

1.200 drones en service dans l'armée de Terre

L'armée de Terre aura mis d'ici à la fin de l'année, quatre nouveaux types de drones en opération : le drone tactique Patroller (Safran), les mini-drones NX70 (Novadem) et Spy Ranger (Thales) et, enfin, le nano-drone Black Hornet 3 (l'américain FLIR). L'armée de Terre disposera "à terme de 1.300 drones, allant du nano drone de quelques grammes au drone tactique dont les performances permettront d'appuyer l'engagement d'une unité au combat dans la durée et sur de fortes distances", avait expliqué le prédécesseur du CEMAT, le général Bosser. Le projet de LPM prévoit la livraison d'ici à 2025 des trois premiers systèmes de drone tactique Patroller ainsi qu'une commande pour équiper l'armée de terre à hauteur de cinq systèmes à l'horizon 2030. L'armée de Terre souhaite disposer de cinq systèmes et vingt-huit drones tactiques de ce type en 2030.
Le général Thierry Burkhard marche bien évidemment dans les pas de son prédécesseur dans le domaine des drones. "Dans cet environnement aéroterrestre, les drones ont déjà toute leur place", observe-t-il. D'autant que comme il le rappelle elle a été "précurseur dans l'emploi des drones". L'armée de Terre renouvelle son segment tactique avec le Patroller et élargira sa capacité jusqu'aux plus bas échelons des théâtres d'opérations avec les nano-drones. "L'armée de Terre possède aujourd'hui environ 160 drones. En 2023, elle en comptera environ 1.200", précise le général Thierry Burkhard.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/le-drone-patroller-sera-arme-l-armee-de-terre-le-souhaite-chef-d-etat-major-de-l-armee-de-terre-833107.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeVen 15 Nov 2019 - 19:54

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeVen 15 Nov 2019 - 20:12

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 30401
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena25Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena26
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Cheval10Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena15
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeSam 16 Nov 2019 - 22:49

Citation :
5e régiment de cuirassiers

Les artilleurs du 5e régiment de cuirassiers ont effectué deux journées de service en campagne numérisé en zone désertique. La section CAESAR
a pu manœuvrer et travailler ses déplacements sur sable de jour et de nuit ainsi que ses mises en batterie. De leur côté les observateurs ont
travaillé les mises en place sur position d’observation ainsi que la procédure de demande de tir. »
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 _12e645
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 683822
PHOTOS:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
Northrop

messages : 4958
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena24Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena10
Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Unbena32Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Medail10

Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitimeDim 17 Nov 2019 - 0:32

Jolie testé dans le désert en plus..il porte bien son nom le petit Jules..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Armée Française / French Armed Forces   Armée Française / French Armed Forces - Page 15 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée Française / French Armed Forces
Revenir en haut 
Page 15 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 22 ... 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Armées du monde :: Europe-
Sauter vers: