Royal Moroccan Armed Forces


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Sam 7 Juin 2014 - 16:26

Citation :
L’Otan prolonge l’opération de lutte contre la piraterie « Ocean Shield »

Posté dans Forces navales, Otan, Somalie par Laurent Lagneau Le 07-06-2014  

Lancée en août 2009 par l’Otan, l’opération de lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes et dans l’océan Indien sera prolongée jusqu’à la fin 2016. Ainsi en ont décidé les ministres de la Défense des pays membres, réunis cette semaine à Bruxelles.

Depuis quelques années maintenant, et après avoir atteint des sommets, le phénomène de la piraterie matirime tend à s’estomper dans cette partie du monde. En janvier dernier, le Bureau Maritime International  indiquait en effet que l’activité des pirates somaliens avait atteint son plus bas niveau, avec seulement 15 attaques de navires en 2013.

Toutefois, le BMI avait estimé qu’il était « impératif de poursuivre les efforts internationaux contre la piraterie en Somalie » car « tout relâchement » dans cette lutte « pourrait relancer l’activité des pirates ». D’où la décision de l’Otan et celle que prendra l’Union européenne au sujet de la mission Atalanta, déjà prolongée il y a deux ans jusqu’en décembre 2014.

« En dépit de ces bons résultats, la piraterie reste une menace. L’Otan considère que les pirates cherchent toujours à attaquer des navires et qu’ils en restent capables. Ses navires continuent de détecter des tentatives de capture de bâtiments par des pirates. Par ailleurs, à l’intérieur de la Somalie, les causes premières de la piraterie subsistent », explique l’organisation.

Actuellement, l’Espagne, l’Italie et la Turquie fournissent actuellement les navires engagés dans l’opération Ocean Shield. Ces derniers opèrent dans une zone « comprise entre le golfe Arabique au nord, les Seychelles au sud, le golfe d’Aden à l’ouest et les Maldives à l’est, sur environ six millions de kilomètres carrés, soit la superficie de l’Europe occidentale ».


http://www.opex360.com/2014/06/07/lotan-prolonge-son-operation-de-lutte-la-piraterie-ocean-shield/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Sam 5 Juil 2014 - 14:41

Citation :
L’Otan a donné le coup d’envoi d’un exercice naval en mer Noire

Posté dans Europe, Forces navales, Otan par Laurent Lagneau Le 05-07-2014  


Programmé depuis plusieurs mois, l’exercice Breeze 2014 a été lancé par l’Otan, le 4 juillet, dans les eaux de la mer Noire. Et cela alors que les relations entre la Russie et l’Alliance atlantique restent crispées en raison des événements en Ukraine et de l’annexion de la Crimée par la Russie.

Ces manoeuvres navales doivent durer 10 jours. Elles impliquent la Bulgarie, la Turquie, la Grèce, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, la Roumanie. Au total, selon le ministère bulgare de la Défense, elles vont mobiliser un millier de marins, 15 navires, deux hélicoptères, autant d’avions et une frégate américaine.

En outre, les navires du  Groupe permanent OTAN de lutte contre les mines (SNMCMG2) ont été sollicités pour prendre part ces manoeuvres, dirigée par la Bulgarie. Parmi eux, l’on trouve la frégate italienne ITS Aviere et l’ITS Rimini ainsi que le TCG Akçay (Turquie) et HMS Chiddingfold (Royal Navy).

Moins important en termes de moyens engagés par rapport à l’édition précédente, l’exercice Breeze 2014, va se dérouler dans les eaux bulgares, à 250 km environ de la Crimée. Il s’agit, selon le ministère bulgare de la Défense, de « renforcer la solidarité et la préparation régionale des pays membre » de l’Otan.

Après Breeze 2014, les navires du SNMCMG2 iront ensuite faire escale en Roumanie, où, a précisé l’Otan, « d’autres activités d’entraînement collectives les attendent ».


http://www.opex360.com/2014/07/05/lotan-donne-le-coup-denvoi-dun-exercice-naval-en-mer-noire/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 6 Oct 2014 - 14:49

Citation :
Les déclarations de Stoltenberg contredisent l'Acte Otan-Russie



MOSCOU, 6 octobre – RIA Novosti


Les déclarations du nouveau secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg sur un déploiement des troupes de l'Alliance "n'importe où" contredisent l'Acte fondateur Otan-Russie de 1997, déclarent les experts interrogés par RIA Novosti.

Au cours de sa visite en Pologne, Jens Stoltenberg a déclaré que l'Alliance pouvait déployer ses troupes partout où elle le souhaitait. Dans le contexte de la crise ukrainienne, l'Otan s'est considérablement activée sur ses frontières orientales et a annoncé son intention de constituer un groupe avancé mobile de sa Force de réaction, pour lequel il est également prévu de créer une infrastructure en Europe de l'Est. La Russie souligne une activité militaire sans précédent de l'Otan en Europe.

Selon le directeur de l'Institut des évaluations stratégiques Sergueï Oznobichtchev, "le nouveau secrétaire n'a pas encore tout à fait compris la spécificité de sa fonction, et il n'a pas encore pris connaissance de tous les documents qui existent et constituent la base des relations entre la Russie et l'Otan".

"Parce que tout est très clair dans les textes. Son prédécesseur Rasmussen avait évoqué l'Acte fondateur Otan-Russie de 1997 et déclaré que l'Otan n'avait pas l'intention d'enfreindre ses règles. Ce dont parle le chef de l'Alliance serait une infraction car l'acte stipule, entre autres, que l'Alliance ne déploiera pas à titre permanent de contingents militaires sur les territoires de nouveaux pays membres", explique l'expert.

Dans le même temps, Sergueï Oznobichtchev précise que les propos de M.Stoltenberg pourraient encore être corrigés par ses assistants, "mais si cela reflétait réellement la nouvelle ligne de l'Otan, alors il s'agirait de très sérieux changements stratégiques". "Les politiciens et les militaires russes s'en serviront comme prétexte pour lever une nouvelle campagne d'hostilité à l'égard de l'Otan et pour accuser l'Alliance des intentions les plus agressives", estime l'expert.

http://fr.ria.ru/defense/20141006/202622647.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 1 Fév 2015 - 15:47

Citation :
L'Otan implante des commandements en Europe de l'Est


L'Otan compte déployer des éléments de commandement en Europe de l'Est afin de rendre la force de réaction de l'Alliance plus opérationnelle.


La semaine prochaine, l'Otan prendra la décision de déployer des unités de contrôle et de commandement dans les Pays baltes, la Pologne, la Roumanie et la Bulgarie, a annoncé vendredi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg.

Cette décision doit être adoptée lors d'une réunion des ministres de la Défense des pays alliés le 5 février à Bruxelles.


"J'espère que les ministres prendront la décision de créer des unités chargées de l'intégration des forces de l'Otan (Nato force integration units). Il s'agit notamment d'éléments de contrôle et de commandement qui seront implantés en Estonie, en Lettonie, en Lituanie, en Pologne, en Roumanie et en Bulgarie", a déclaré Jens Stoltenberg aux journalistes.

Selon lui, ces unités auront pour mission de coordonner la coopération entre les armées nationales et les troupes de l'Otan.

Elles "organiseront des exercices, effectueront la planification et fourniront certains éléments de commandement pour renforcer le «fer de lance» et le rendre plus opérationnel", a précisé le secrétaire général de l'Alliance.

Lors du sommet au pays de Galles, l'Otan a approuvé un plan visant à renforcer sa présence en Europe de l'Est. Il s'agit de créer une force dite "fer de lance" capable de se déployer en quelques jours, en particulier à la périphérie du territoire de l'Alliance.

"Cette force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation (VJTF) comprendra des éléments des trois armées [de mer, de terre et de l'air, ndlr], ainsi que des forces d'opérations spéciales", a indiqué le secrétaire général dans son Rapport annuel 2014 mis en ligne vendredi sur le site de l'Otan.

http://fr.sputniknews.com/defense/20150130/1014204224.html#ixzz3QVMR1o1U
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 5 Fév 2015 - 16:01

Citation :
L'Otan veut augmenter les effectifs de sa force de réaction rapide


Défense
09:25 05.02.2015(mis à jour 09:46 05.02.2015)  


 La Force compte actuellement dans ses rangs 13.000 membres.

L'Alliance atlantique envisage de porter à 30.000 hommes les effectifs de sa Force de réaction rapide, a annoncé jeudi le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

"Je m'attends à ce que la décision soit prise de porter les effectifs de la Force de réaction à 30.000 hommes", a fait savoir M.Stoltenberg à la veille d'une réunion des ministres de la Défense des pays membres de l'Otan.

Actuellement, la Force de réaction de l'Alliance compte dans ses rangs 13.000 membres, a-t-il rappelé.

Toujours selon le SG de l'Otan, un groupe d'alerte créé au sein de la Force de réaction comprendra jusqu'à 5.000 hommes.


http://fr.sputniknews.com/defense/20150205/1014357920.html#ixzz3QsoAPPxv

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 27 Fév 2015 - 17:31

Citation :
Malgré leurs engagements, plusieurs pays de l’Otan s’éloignent de l’objectif de consacrer 2% de leur PIB à leur défense

Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 27-02-2015


Lors du dernier sommet de l’Otan, qui s’est tenu à Newport (Pays de Galles) en septembre 2014, les pays membres ont convenu d’ »inverser la tendance à la baisse que connaissent les budgets de défense, d’utiliser de la manière la plus efficace possible les fonds à notre disposition et de favoriser une répartition plus équilibrée des dépenses et des responsabilités ».

En clair, il s’agit pour chacun des États membres de l’Alliance d’atteindre l’objectif de consacrer 2% de leur PIB à leur effort de défense, conformément à la norme fixée par l’Otan.

Six mois plus tard, où en est on? Selon une étude [.pdf] du centre de réflexion European Leadership Network (ELN), basée sur des données officielles concernant 14 pays de l’Otan, la tendance est loin d’aller dans le sens des engagements pris à Newport. Et cela, malgré l’évolution du contexte international, marqué par les tensions et la menace posée par l’État islamique (EI ou Daesh) non seulement au Proche et au Moyen Orient mais désormais en Libye, c’est à dire aux portes de l’Europe.

Ainsi, l’ELN a relevé que seule l’Estonie consacrerait plus de 2% de son PIB à sa défense en 2015, avec un budget de 412 millions d’euros, en hausse de 28 millions par rapport à l’année précédente.

Les deux autres pays baltes vont aussi dans la « bonne direction ». La Lettonie a porté ses dépenses militaires à 253,8 millions d’euros (+0.1%) avec l’objectif affiché d’atteindre la norme des 2% du PIB en 2020. Le plus gros effort a été consenti par la Lituanie, qui partait de loin : cette année, son budget de la Défense a augmenté de plus de 30% pour atteindre les 424,5 millions d’euros, ce qui correspond à 1,11% de son PIB (contre 0.78% en 2014).

La Pologne se classe également parmi les bons élèves, avec un effort défense pas loin d’atteindre la norme fixée par l’Otan (1,95% du PIB). La Norvège devrait augmenter ses dépenses militaires de 3,5% pour atteindre les 6,8 milliards de dollars (1,6% du PIB), de même que la Roumanie, qui concernée par une possible déstabilisation de la Moldavie, va dépenser 1,7% de son PIB pour ses forces armées. Cela étant, sous perfusion financière, Bucarest a demandé à l’Union européenne et au Fonds monétaire international (FMI) d’être moins stricts quant au plan de réduction des déficits publics.

Comme on le voit, ces pays ont accru leur effort de défense en raison du réarmement de la Russie, sur fonds de craintes quant aux intentions de cette dernières. Cela vaut bien sûr pour les pays baltes et la Pologne, mais aussi pour la Norvège, qui répond ainsi au renforcement des moyens militaires russes dans l’Arctique.

Enfin, les Pays-Bas vont aussi augmenter leurs dépenses militaires en les portant à 8 milliards d’euros en 2015. Cela étant, après les coupes budgétaires effectuées ces dernières années, il faudra du temps aux forces armées néerlandaises pour remonter la pente. Si elles y arrivent.

Quant à la France, l’étude de l’ELN souligne que ses dépenses militaires seront stables en 2015, à 31,4 milliards d’euros, tout en relevant, toutefois, que son budget de la Défense a subi des annulations de crédits en 2014 (notamment pour financer les dépenses « imprévues » en fin d’exercice au niveau intergouvernemental). Cependant, le document ne parle pas de l’épée de Damoclès que constituent les ressources exceptionnelles qui, d’un montant de 2,4 milliards d’euros au total, ne sont pas encore au rendez-vous.

Viennent ensuite les mauvais élèves… Le Royaume-Uni en fait partie : en 2015, il dépensera 900 millions de livres sterling pour sa défense par rapport à l’année précédente. Et, comme le PIB britannique prend désormais en compte les revenus de la prostitution et de la drogue, mécaniquement, les dépenses militaires du pays ne représenteront plus que 1,88% du PIB.

Sans surprise, l’Allemagne est aussi dans le lot. Son budget militaire est de 32,26 milliards d’euros, soit seulement 1,09% d’un PIB, contre 1,14% en 2014 et 1,3% en 2013. Et la Bundeswehr ne s’en sort pas, alors qu’elle n’a pas de porte-avions, qu’elle n’a pas de mission de dissuasion nucléaire et qu’elle est moins engagée que les forces françaises… « Ceci pose la question de savoir si l’Allemagne pourra contribuer aux besoins généraux de l’Otan en matière de défense », estime l’étude de l’ELN, qui évoque aussi des « problèmes techniques » et un « manque de personnels qualifiés ».

D’autres pays de l’Otan suivent la même pente, comme l’Italie, qui a annoncé une réduction de ses dépenses militaires de près d’un milliard d’euros pour 2015, à 13,58 milliards d’euros contre 14,41 milliards d’euros en 2014.

Idem pour la Hongrie et la Bulgarie, dont les dirigeants ont pourtant annoncé, par le passé, une hausse de l’effort de défense. Dans les faits, Budapest a réduit son budget militaire à 790 millions de dollars (contre 1,03 milliard en 2014) et Sofia a diminué le sien d’une quarantaine de millions de dollars (soit à 565 millions).

Et encore, l’étude de l’ELN n’a pas abordé le cas de la Belgique, où les forces armées devront une nouvelle fois se serrer le ceinturon dans les quatre années qui viennent. Au final, Bruxelles ne consacrera plus que 0,5% de son PIB à sa défense… Soit quatre fois moins que la norme Otan.

« Je comprends que les dépenses de défense aient été fortement réduites après la Guerre froide », a commenté Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, alors e visite à Rome. « C’était le dividende de la paix dont tous les pays ont voulu profiter. Et puis il y a eu la crise financière », a-t-il poursuivi. « Mais le monde a changé. Il y a de nouveau défis, à l’est avec une Russie plus péremptoire et au sud avec de la violence et de l’instabilité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord », a-t-il ajouté.


http://www.opex360.com/2015/02/27/malgre-leurs-engagements-plusieurs-pays-de-lotan-seloignent-de-lobjectif-de-consacrer-2-de-leur-pib-leur-defense/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 11 Mar 2015 - 20:31

Citation :
Le général US Breedlove (Otan) prié de la mettre en veilleuse… Ou de démissionner ?


11 mar 2015    général Breedlove, OTAN, USA


(BRUXELLES2)
La « conférence de presse » donnée aujourd’hui (11 mars) par le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, et le général Philip Breedlove, commandant en chef des forces US en Europe et des forces de l’OTAN, au SHAPE, le commandement des forces en Europe, basé à Mons, était assez pauvre sur le plan des informations fournies à la presse. Elle illustre ce qui fait une des faiblesses de l’Alliance aujourd’hui :  beaucoup de bruit, de démonstration de force, de suppositions mais peu d’actions et d’informations précises… Mais elle avait surtout une vertu, plus interne et plus politique, rassurer les « 28 » sur l’unité civile et militaire et de l’Alliance !

Un langage abaissé d’un demi-ton sur la présence russe en Ukraine

« Le cessez-le-feu existe mais il est fragile » souligne le secrétaire général de l’Alliance, J. Stoltenberg. On assiste à « un retrait d’armes lourdes. Mais cela reste peu clair quant à leur destination. Il faut que ce retrait soit complet et vérifiable. » Les observateurs (de l’OSCE) doivent avoir « un plein accès au site, voir leur liberté de mouvement et leur sécurité garanties pour pouvoir faire le travail ». La présence russe existe toujours dans l’Est de l’Ukraine, le secrétaire général de l’OTAN l’atteste, « nous voyons des équipements, des entraînements. La Russie est toujours encore en Ukraine ». Mais pour les informations précises, il faudra repasser. Le secrétaire général se montre très évasif devant les questions des journalistes. Le général Breedlove ne dit pas mieux… Il reconnait même qu’il existe des avis différents parmi les services de renseignements (des Etats membres de l’Alliance) sur l’évaluation de la situation sur le terrain.

Une « propagande dangereuse » !

Terminées donc les évaluations de « présence massive par dizaines de milliers de soldats Russes aux frontières », les colonnes de chars russes, l’invasion possible par la Transnistrie, etc. Des déclarations exagérées (*), qui trouvaient généralement un démenti, dans les rangs même de l’OTAN. Quand on vérifiait les informations, auprès de sources occidentales dignes de foi, les chiffres étaient souvent revues à la baisse, divisées par 2 ou 3. La dernière intervention du chef militaire de l’OTAN, parlant de Washington, mercredi dernier, a fait monter la moutarde au nez de la chancelière Angela Merkel. Comme le détaille le Spiegel notamment, Berlin n’hésite pas à accuser le général – classé parmi les faucons à Washington (**), de « propagande dangereuse ».

Un général sur la sellette

Le commandant en chef de l’OTAN a senti le vent du boulet politique. Et il est donc devenu plus flou. L’objectif de la conférence de presse, aujourd’hui, avait surtout une vertu interne à l’Alliance : montrer le secrétaire général aux côtés de son commandant en chef et rassurer les Alliés que le dispositif militaire reste sous contrôle civil — ce qui a semblé particulièrement absent ces derniers mois à l’Alliance —. Deuxièmement, préciser une bonne entente entre les deux. Ce qui n’était pas exactement visible. Certes il y a eu les mots convenus : « Phil, je vous félicite beaucoup pour l’excellent travail que vous faites. Et je m’attends à poursuivre notre bonne et étroite coopération » (I very much commend you for the excellent work you are doing and I’m looking forward to continuing our close and good cooperation)…

Le militaire reste soumis au civil… enfin un peu

Mais la gestuelle des corps était tout aussi intéressante. Le commandant en chef de l’OTAN, quand le secrétaire général parlait, se dandinait tout d’abord, puis croisant les mains, humble, à côté de son pupitre, docile comme pourrait être un élève écoutant la leçon de son professeur. A plusieurs reprises, il n’a pas ajouté vraiment de propos à ce qu’avait dit le secrétaire général, ne souhaitant pas, apparemment, envenimer la situation. En revanche, Jens Stoltenberg a, à peine, regardé son chef d’Etat major. Le secrétaire général lui a, certes serré la main à la fin de l’entretien. Mais, durant toute la conférence, on a senti peu de chaleur, de complicité entre les deux éléments de l’Alliance, le politique et le militaire. En langage politique, cela s’appelle un camouflet…

Commentaire : Le syndrome de l’éprouvette irakienne

Le manque de crédibilité à force d’exagération

A force d’avoir crié au loup, d’avoir manipulé les chiffres, d’avoir pris certaines informations et pas d’autres — comme il l’a avoué aujourd’hui en confirmant qu’il y avait des avis divergents dans l’analyse du renseignement au sein de l’Alliance —, le général Breedlove a, en effet, commis une erreur grave en matière de communication stratégique. Il a donné à l’adversaire (la Russie) une carte de choix dans la « guerre » de communication qui oppose aujourd’hui « l’Ouest » et « l’Est », pour proclamer que « tout » ce que disent les Occidentaux est de la propagande.

La confusion des rôles

A force d’exagération, le commandant en chef de l’OTAN a ainsi été pris à son propre piège et mis en jeu la crédibilité de l’Alliance comme son unité. Un peu comme l’avait fait, durablement, l’épisode de l’éprouvette sur les armes chimiques irakiennes. Or, il y a une réalité en Ukraine : celle de l’agression russe, de la fourniture d’un soutien quasi-continu aux forces séparatistes – que ce soit au niveau matériel, du renseignement, des hommes et des instructeurs. Il ne faut pas l’oublier… Et il n’y a pas besoin d’exagérer les informations, de les tordre, juste d’avoir les informations exactes. Plus grave pour un haut gradé, il a opéré une confusion de rôles entre celui de responsable militaire et celui du « politique ».

La volonté d’en découdre

De façon plus générale, malgré un langage consensuel de part et d’autre de l’Atlantique, en faveur d’un processus de paix et de dialogue en Ukraine, on sent chez certains militaires, et certains responsables US ou européens, comme un regret à voir la situation s’apaiser en Ukraine. D’où cette tentation permanente de jeter de l’huile sur le feu… Depuis le début de la crise, l’Alliance atlantique a, indéniablement, retrouvé une nouvelle jeunesse et sa vertu première, assurer la défense du territoire européen face à la Russie. Les exercices répétés, la vertu retrouvée de la « bataille de terrain », des forces terrestres, des divisions blindées, en témoignent… Voir la crise ukrainienne revenir à un « conflit » gelé comme il y en a en Transnistrie (Moldavie), en Abkhazie ou en Ossétie (Géorgie) serait la pire des solutions pour les « faucons » qui n’ont qu’une envie : voir revenir la situation comme auparavant, avec un adversaire bien campé, la méchante Russie, face aux gentils, représentés par les Américains et leurs alliés. La réalité est, un peu plus, compliquée…

(Nicolas Gros-Verheyde)


http://www.bruxelles2.eu/2015/03/11/le-commandant-en-chef-de-lotan-le-general-us-breedlove-prie-de-la-mettre-en-veilleuse/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 26 Mar 2015 - 14:50

Citation :
L'Otan entre en Serbie


Belgrade a signé avec l'Otan un accord autorisant les forces alliées à traverser librement le territoire serbe et à utiliser les infrastructures militaires du pays. Il y a 16 ans, les Américains ont exigé la conclusion d'un document similaire. Belgrade avait alors refusé. Quelques jours après, l'aviation US bombardait la Serbie.


Le plan d'action individuel pour le partenariat (IPAP) signé début février entre la Serbie et l'Otan a été précédé de l'accord SOFA (Status of force agreement) prévoyant le libre passage des forces alliées à travers le territoire serbe et l'utilisation des infrastructures militaires du pays dans les intérêts de l'Alliance.  

Pour entrer en vigueur, cet accord doit être approuvé par le parlement serbe et signé par le président Tomislav Nikolic.  

"En signant l'IPAP, nous avons atteint le plus haut niveau possible de coopération avec l'Otan", a déclaré à l'agence Sputnik l'assistant du ministre serbe des Affaires étrangères Branimir Filipovic. Il a rappelé que l'accord SOFA avait été signé par le ministre serbe de la Défense Bratislav Gasic en janvier 2015.  

"Si cet accord est ratifié, les soldats de l'Otan seront protégés en Serbie par un statut spécial, et le centre d'entraînement régional Sud, à Bujanovac, sera ouvert à tous les Etats participant au programme Partenariat pour la paix et, bien entendu, aux membres de l'Alliance", a affirmé M. Filipovic.  

Il n'en reste pas moins que la Serbie conservera sa neutralité militaire malgré la signature de ces documents, a ajouté l'assistant du ministre.  

L'expert militaire Miroslav Lazanski a pour sa part indiqué à Sputnik que ces accords ne procuraient aucun avantage à Belgrade.

"Même si nous cherchons à conserver notre statut de pays neutre, la vie nous dira si nous y parviendrons. Si l'Otan obtient le droit d'utiliser les infrastructures militaires serbes, cela signifie qu'elle pourra utiliser non seulement la base Sud, mais en général n'importe quelle caserne sur notre territoire. L'Alliance pourra demander l'autorisation déployer son matériel de guerre pendant un ou deux mois. Et elle ne s'en privera pas pour faire subir aux responsables politiques serbes un test de loyauté. Si Belgrade refuse, l'Alliance présentera l'accord SOFA en disant: vous l'avez vous-mêmes signé", a déclaré M. Lazanski.  

Il y a 16 ans, les Américains ont exigé que la Yougoslavie autorise l'Otan à utiliser les infrastructures du pays et qu'elle accepte d'accueillir des militaires de l'Alliance sur son territoire. Belgrade a refusé. Quelques jours après, les Etats-Unis ont lancé des frappes aériennes qui ont fait 2.500 morts.


http://fr.sputniknews.com/international/20150326/1015352035.html#ixzz3VV1nCFvo
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 30 Avr 2015 - 23:04

Citation :
L'Otan va s'entraîner en Norvège à la lutte anti-sous-marine

     
Oslo, 30 avr 2015 (AFP) -


La Norvège a annoncé jeudi que près de 5.000 soldats de l'Otan allaient s'entraîner à la lutte anti-sous-marine début mai au large de ses côtes, dans une région théâtre de mystérieux incidents récemment sous l'eau.

Une grosse dizaine de bateaux et de sous-marins ainsi que des avions et des hélicoptères vont participer à l'exercice de lutte anti-sous-marine du 4 au 13 mai en mer du Nord et dans le Skagerrak, détroit qui sépare la Norvège et le Danemark.

Ces manoeuvres surviennent sur fond d'activités militaires russes croissantes dans le Grand Nord, alors même que Moscou et l'Otan traversent leur crise la plus grave depuis la fin de la Guerre froide à cause du conflit en Ukraine.

La Finlande, qui n'est pas membre de l'Otan, a annoncé mardi avoir tiré un coup de semonce en mer Baltique afin de chasser un éventuel sous-marin qui se serait trouvé dans ses eaux territoriales au large d'Helsinki.

En octobre, la Suède, qui n'est pas non plus membre de l'Alliance atlantique, avait recherché en vain pendant une semaine un sous-marin "étranger" près de Stockholm.

"Il n'y a pas de lien entre l'exercice, planifié de longue date, et ce qui s'est passé en Suède et en Finlande", a déclaré à l'AFP le capitaine Brynjar Stordal, porte-parole de l'armée norvégienne. "Mais ce qui s'est produit dans ces pays démontre encore plus la pertinence d'un tel exercice".

Aux avant-postes de l'Otan dans l'Arctique, la Norvège a noté l'an dernier un regain d'activités militaires russes dans le Grand Nord.


http://www.marine-oceans.com/actualites-afp/10381-lotan-va-sentrainer-en-norvege-a-la-lutte-anti-sous-marine
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 3 Mai 2015 - 16:46

Citation :
Otan: mise en place d'une ligne directe avec le commandement russe


Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier a proposé d'établir une ligne de communication directe entre les dirigeants militaires de l'Otan et le commandement russe afin de régler d'urgence les problèmes qui pourraient surgir dans le contexte de la montée des tensions internationales.

Pour la première fois depuis la fin de la Guerre froide, les dirigeants de l'Otan ont décidé de mettre en place une ligne de communication directe avec le commandement militaire russe, ont annoncé dimanche des médias allemands.

"L'Otan et les militaires russes établiront un canal de communication. Tant le commandant en chef des forces alliées en Europe que le président du Comité militaire de l'Otan seront autorisés à entretenir des contacts avec leurs collègues russes", a écrit le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, citant un porte-parole de l'Alliance.

La Deutsche Welle souligne pour sa part que cette idée a été formulée par le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier en réaction à la montée des tensions dans le monde suite à la crise ukrainienne.


http://fr.sputniknews.com/international/20150503/1015933840.html#ixzz3Z5S3HIJ2
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 5 Juin 2015 - 14:17

Citation :
Un premier Global Hawk pour l'OTAN


Publié le 05/06/2015 à 12h20, par Emmanuel Huberdeau


L'OTAN a commandé cinq Global Hawk. © Northrop Grumman



Northrop Grumman a présenté le 4 juin 2015 le premier drone HALE (Haute Altitude Longue Endurance) Global Hawk destiné à l'OTAN, baptisé "NATO Alliance Ground Surveillance (AGS) aircraft".

La commande du Global Hawk avait été décidée en 2012 lors du sommet de l'OTAN. A Chicago, les pays de l'alliance avaient alors signé le contrat d'acquisition de cinq drones  "stratégiques” RQ-4 Global Hawk Block 40.

Northrop Grumman annonce que le système a été développé en collaboration avec des industriels européens dont Airbus Defence and Space, Selex ES et Kongsberg. Au total, les industriels de 15 pays (Sur les 28 de l'OTAN) ont été impliqués dans le programme AGS. Les 28 pays de l'alliance participeront ensuite au soutien du système sur le long terme. L'achat des drones et des équipements associés, ainsi que la formation du personnel, représentent un coût de plus d'un milliard d'euros, selon l'Otan. Les coûts de fonctionnement de l'AGS au cours des vingt prochaines années seront supérieurs à 2 md€. La France ne participe pas au programme d'acquisition.

Disposant d'une autonomie de 30 heures, l'AGS est équipé de la charge utile radar MP-RTIP (Multi-Platform Radar Technology Insertion Program), il sera aussi doté de systèmes d'imagerie. Le Global Hawk est capable de suivre la situation au sol depuis une altitude de 18 kilomètres. L'absence de moyens de renseignement de ce type, que seuls les Etats-Unis et le Royaume-Uni étaient alors capables de mettre en œuvre, avait une nouvelle fois été mise en évidence lors de l'intervention de l'Otan en Libye en 2011.

L'OTAN met en oeuvre régulièrement les moyens de ses états membres mais dispose également de moyens propres. L'alliance opère ainsi une flotte de 17 avions de guet aérien E-3A Awacs et de 3 avions de transport stratégique C-17. L'un des Awacs va prochainement être retiré du service pour des raisons budgétaires.


http://www.air-cosmos.com/2015/06/05/36526-un-premier-global-hawk-pour-l-otan
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 5 Juin 2015 - 15:58

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 12 Juin 2015 - 17:11

Citation :
La France rejoint la défense aérienne et antimissile intégrée de l’Otan


Posté dans Forces aériennes, Otan par Laurent Lagneau Le 12-06-2015





Le 10 juin, dans le cadre d’un exercice, un Mirage 2000 de l’armée de l’Air assurant une permanence opérationnelle a décollé à 11h19 pour intercepter, à la demande du Combined Air Operations Centre (CAOC) d’Uedem, en Allemagne, une cible militaire ayant violé l’espace aérien de l’Otan. Chose qui a été faite un quart d’heure plus tard.

« La France est maintenant entièrement intégrée dans le NATINAMDS », a commenté le général français Dominique de Longvilliers, l’adjoint du chef du Commandement de Forces aériennes alliées (HQ AIRCOM).

Le sigle NATINAMDS signifie « NATO Integrated Air and Missile Defence System », c’est à dire le système Otan de défense aérienne et animissile intégrée, lequel est placé sous le commandement et le contrôle du Commandant suprême des Forces alliées en Europe (SACEUR).

Ainsi, le NATINAMDS est « l’une des pierres angulaires de la politique de défense aérienne et antimissile de l’Otan et un signe visible de la cohésion, du partage des responsabilités et de la solidarité au sein de l’Alliance ». Cette structure s’appuie sur les moyens des pays membres, complétés au besoin par ceux de l’Otan.

Pour la police du ciel, le NATINAMDS peut ainsi compter sur des détachements d’arlerte de réaction rapide (QRA) disponibles 24h sur 24, 7 jours sur 7. Il permet de détecter, de poursuivre et d’identifier tout aéronef susceptible de représenter une menace et évoluant aux abords (ou dans) l’espace aérien de l’Otan. Le mécanisme est le même pour la défense antimissile.

Cas unique, l’espace aérien français dépendra de deux CAOC : l’un situé à Uedem pour le nord, l’autre, implanté à Torrejon (Espagne) pour le sud.

Concrètement, la France préserve sa souveraineté en matière de défense aérienne. Ainsi, le NATINAMDS laisse le commandement opérationnel des moyens en la matière au niveau national et le contrôle opérationnel des moyens d’interception est accordé au cas par cas à l’Otan par un transfert d’autorité décidé par le Centre national des opérations aériennes (CNOA). Il est donc toujours possible de refuser un tel transfert, voire même de l’annuler, quelles que soient les circonstances.

En clair, NATINAMDS ou pas, la France conserve toujours la maîtrise de toute interception réalisée au-dessus de son territoire au nom de l’Otan.


http://www.opex360.com/2015/06/12/la-france-rejoint-la-defense-aerienne-antimissile-integree-de-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mar 23 Juin 2015 - 18:55

Citation :
OTAN : évolution des dépenses de défense


Publié le 23/06/2015 à 16h00, par Justine BOQUET


L'OTAN publie un communiqué sur l'évolution des dépenses de Défense des pays membres de l'Alliance. © OTAN



Le 22 juin, l'OTAN a publié un communiqué concernant les dépenses de défense des pays membres entre 1995 et 2015. Si le premier tableau montre une nette augmentation (on passe de 472 284 millions de dollars en 1995 à 892 738 millions en 2015), cette hausse peut être nuancée, notamment au regard du PIB.

Si l'on prend les pays membres de l'OTAN dans leur ensemble et qu'on ne regarde que les dépenses de défense, on constate qu'elles ont été croissantes sur la période 1995-2015. Ainsi sur le continent américain on est passé de 287 933 millions de dollars à 665 565 millions, et en Europe de 184 352 millions de dollars à 227 173 millions. Néanmoins il faut être prudent face à l'évolution européenne car la République Tchèque, la Pologne et la Hongrie ont rejoint l'alliance en 1999, la Bulgarie, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie, la Slovénie et la Slovaquie en 2004 et l'Albanie et la Croatie en 2009. De plus cette hausse ne se retrouve pas pour tous les pays. La Belgique et l'Allemagne, par exemple, ont réduit leur dépense sur la période.

Pour avoir une vision globale de l'évolution des dépenses de Défense, il faut regarder ces chiffres par rapport au PIB. Si l'on prend les pays européens de l'OTAN, on constate que la part des dépenses dans le produit intérieur brut a baissé, passant de 2% du PIB à 1,5%. Mise à part la Pologne, rare sont ceux ayant connu une augmentation. Du côté américain, il y a eu une légère hausse de 0,3 point.

Si l'on analyse les dépenses de Défense par habitants, on peut faire le même constat. Elles sont en baisse, à l'exception des Etats-Unis qui sont passés de 1 535$/habts à 1 864.

Enfin au niveau de la répartition des dépenses, on constate plusieurs tendances. La plupart des pays dernièrement entrés dans l'Alliance ont augmenté leurs dépenses en personnel, à l'inverse des autres. Les dépenses dédiées aux équipements sont restées plus ou moins stables sur la période. Celles concernant les infrastructures sont aussi en baisse, à l'exception de la Pologne (on passe de 2,2% à 5,1%). Cette particularité peut s'expliquer par la volonté de réarmement de Varsovie qui craint une invasion russe depuis le conflit ukrainien.

http://www.air-cosmos.com/2015/06/23/38082-otan-evolution-des-depenses-de-defense
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 29 Juin 2015 - 12:52

Citation :
L'Otan a trouvé son maillon manquant


Le Monténégro devrait être le prochain pays membre de l'Alliance


L'Otan a dévoilé ses projets de nouvelle extension — cette fois-ci, il s'agit d'un cas isolé. Les sources du Kommersant au sein de l'Alliance affirment que le seul candidat idéal aujourd'hui est le Monténégro. Quant à la république adriatique elle-même, la semaine dernière, le nombre des partisans de l'adhésion à l'Otan y a pour la première fois dépassé celui des opposants. Ses dirigeants ont assuré à Kommersant que l'intégration du Monténégro à l'Alliance serait même bénéfique pour la Russie.


Le fait que la majorité des Monténégrins soient prêts à soutenir l'adhésion à l'Otan est confirmé par les résultats des sondages rendus publics la semaine dernière. Ils ont été menés par deux agences balkaniques influentes IPSOS — Strategic Marketing et Damar. Les résultats obtenus sont similaires: 47%, selon une agence, et 43%, selon l'autre, voteraient pour l'adhésion à l'Otan, 44% et 40% respectivement y sont opposés. À la question de savoir si le Monténégro sera membre de l'Alliance, 64% et 66% respectivement ont donné une réponse positive. Ainsi, pour la première fois au Monténégro, le nombre des partisans de l'adhésion à l'Otan a dépassé celui des opposants.

Les résultats des sondages ont été annoncés par le Premier ministre monténégrin Milo Dukanovic au Forum sur la sécurité mondiale (GLOBSEC) à Bratislava. Lors du forum, le Monténégro a reçu un message très clair: c'est lui qui sera le prochain membre de l'Otan. Le premier ministre britannique David Cameron a déclaré: "Il y a de bonnes raisons pour que le Monténégro devienne membre de l'Alliance". Le représentant de la Slovaquie à l'Otan Tomas Valasek s'est exprimé plus clairement: "L'invitation au Monténégro ne manquera pas d'arriver". Et il y a quelques jours, le secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, a confirmé que la décision sur le Monténégro serait prise en décembre.


Les autorités monténégrines ont proclamé l'adhésion à l'Otan comme un objectif stratégique en 2010, ensuite, elles ont rapidement obtenu le Plan d'action pour l'adhésion à l'Alliance et, enfin, le statut de candidat. "Le Monténégro est le seul maillon dans la chaîne des pays de l'Otan qui ne fait pas partie de l'Alliance, tous nos voisins de l'Adriatique sont membres de l'Otan, et nous n'avons pas d'autre moyen d'assurer notre sécurité, a expliqué une source de Kommersant dans ses cercles gouvernementaux. — En outre, l'adhésion à l'Otan est la garantie la plus fiable pour les investisseurs, dont nous dépendons largement".

Les Monténégrins attendaient l'invitation au sommet de l'Otan à Cardiff en septembre, mais l'Alliance a pris une décision de Salomon: les ministres des Affaires étrangères de l'Alliance se décideront sur l'invitation du Monténégro en décembre 2015, sans attendre le prochain sommet à Varsovie. Les principaux reproches exprimés aux Monténégrins en automne dernier étaient la réforme inachevée du secteur de la défense et de la sécurité, ainsi qu'un niveau insuffisant de soutien public. Aujourd'hui, l'Otan admet que le Monténégro a bien avancé sur les deux points. Le Commandant suprême des forces alliées en Europe, Philip Breedlove, a récemment affirmé que sur le plan militaire, le Monténégro était prêt à rejoindre l'Otan et que la décision concernant son adhésion serait purement politique.


http://fr.sputniknews.com/presse/20150629/1016763670.html#ixzz3eRmyETjG
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 2 Juil 2015 - 17:13

Citation :
L’Otan souhaite un renforcement des capacités navales de ses membres


Posté dans Forces navales, Otan par Laurent Lagneau Le 02-07-2015



S’il est beaucoup question des interceptions d’aéronefs évoluant à proximité des espaces aériens des pays membres de l’Otan – en particulier de celui des États baltes – l’activité navale des forces russes est moins évoquée.

Cela étant, il a été rapporté des incursions sous-marines suspectes, notamment dans les eaux suédoises et finlandaises (ces deux pays ne font pas partie de l’Otan) et l’on apprenait, en décembre 2014, que le Royaume-Uni avait demandé une assistance à ses alliés pour retrouver la trace d’un sous-marin « inconnu » au large de l’Écosse.

Lors d’une conférence ayant réuni plusieurs responsables militaires de l’Otan, à Londres, le 1er juillet, l’accent a été mis sur la nécessité pour les pays membres de l’Alliance de renforcer leurs forces navales afin de « répondre à la menace croissante posée par la hardiesse et l’agressivité de la Russie ».

« La présence maritime internationale de la Russie a significativement augmenté au cours des dernières années, en particulier depuis l’irruption de la crise ukrainienne en 2014″, a ainsi souligné le général britannique Adrian Bradshaw, le commandant adjoint de l’Otan.

Par exemple, la Lituanie a accusé, en mai, les forces navales russes de chercher à entraver la pose d’un câble électrique devant relier le pays à la Suède. Autre exemple, en novembre 2014, le ministre portugais de la Défense avait indiqué que le Sibiriyakov, un bâtiment hydrographique russe, venait d’être escorté hors de la zone économique exclusive lusitanienne par la corvette Jacinto Candido.

« La Fédération de Russie observe et collecte probablement des informations sur les unités navales de l’Otan dans la Baltique, l’Atlantique, la Méditerranée et la mer Noire, usant de méthodes qui peuvent être considérées comme téméraires voire même parfois agressives », a expliqué le général Bradshaw.

Pour le vice-amiral britannique Peter Hudson, « patron » du Commandement maritime allié, « un des aspects sur lesquels l’Otan doit particulièrement se concentrer est la manière de mieux projeter ses forces maritimes au sol en utilisant des unités amphibies et un soutien aérien ».

Enfin, toujours au sujet des forces navales alliées, le général français (air) Jean-Paul Paloméros, le commandant suprême allé pour la Transformation de l’Otan, a affirmé qu’il fallait « renforcer leur approche à la crise de haute intensité ».

En attendant, les exercices navals de l’Otan s’enchaînent. Après Dynamic Mangoose (Norvège) et Baltops (Baltique), l’Alliance prépare de grandes manoeuvres – les plus importantes depuis la fin de la Guerre froide – qui auront lieu à partir du 28 septembre prochain, en Italie, en Espagne et au Portugal.


http://www.opex360.com/2015/07/02/lotan-souhaite-renforcement-des-capacites-navales-de-ses-membres/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Dim 19 Juil 2015 - 12:30

Citation :
Méga-exercice aéronaval de l’OTAN en Méditerranée à l’automne

16 juil 2015    Exercice, marine, Méditerranée, OTAN



Exercice TridentJuncture 2015(B2) L’OTAN prépare un important exercice maritime au large des côtes italiennes, espagnoles et portugaises à l’automne, du 3 octobre au 6 novembre.

Méga-exercice

Dénommé Trident Juncture 2015, cet exercice « est le plus grand exercice mené par l’Alliance depuis 2002 » annonce le QG de Brunssum aux Pays-Bas qui pilote son organisation. Il rassemblera 36.000 militaires et civils, 140 avions, 60 navires, de plus de 30 pays alliés, et partenaires, dans l’océan Atlantique et la mer Méditerranée. L’Union européenne et l’Union africaine participeront également à l’exercice comme des agences humanitaires ou des ONG.

Deux parties

Trident Juncture sera divisé en deux parties : l‘exercice de poste de commandement (CPX) pour la formation du personnel au niveau opérationnel stratégique évaluation et de certification (3 au 16 octobre), qui comprendra les participants de la Union européenne (UE) et de l’Union africaine (UA) ; un exercice en direct (LIVEX) pour les troupes au niveau de l’engagement tactique (21 octobre – 6 novembre). Cet exercice a aussi comme comme objectif de certifier le personnel du siège de la Force interarmées à Brunssum pour diriger la Force de réaction de l’OTAN, si elle est activée, tout au long de 2016.

« C’est un élément clé de l’effort global de l’OTAN pour s’adapter aux nouveaux défis de sécurité — a assuré le général Hans Lothar Domröse, le commandant de la Force interarmées à Brunssum — Trident Juncture 2015 a été conçu pour assurer que nos concepts et procédures de travail permettent de faire face à une véritable crise ».

http://www.bruxelles2.eu/2015/07/16/lotan-en-exercice-aeronaval-en-mediterranee-a-lautomne/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 5 Aoû 2015 - 15:07

Citation :
L’Otan va réduire de moitié sa mission de police du ciel menée au profit des pays baltes


Posté dans Europe, Forces aériennes, Otan par Laurent Lagneau Le 05-08-2015  




Malgré les accidents aériens à répétition qui clouent au sol temporairement un partie de ses avions, l’activité de l’aviation russe reste élevée. En témoigne l’interception faite le 24 juillet à proximité de l’espace aérien des pays baltes par des Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force (RAF) de 4 Su-34 Fullback, 4 MiG-31 Foxhound et de 2 avions de transport An-26.

Ces Typhoon britanniques sont intervenus dans le cadre de la mission Air Baltic Policing, qui, lancée en 2004 pour assurer la police du ciel des États baltes, a vu son format porté à 16 avions de chasse au titre des mesures de réassurance prises par l’Otan en raison du conflit dans l’est de l’Ukraine.

Pourtant, et en dépit de l’activité russe, l’Otan a décidé de réduire de moitié le nombre d’avions engagés dans cette mission. Ainsi, à compter du 1er septembre prochain, 4 appareils seront basés à Siauliai (Lituanie) et 4 autres prendront l’alerte à Amari (Estonie).

Le lieutenant-colonel Jay Janzen, un porte-parole de l’Otan, a expliqué que le format à 16 avions de chasse était « bien au-dessus des besoins militaires ». Et cela, alors que, depuis le début de cette année, il y a déjà 250 interceptions d’avions russes en Europe, dont 120 à proximité des pays baltes. En 2014, on en avait compté 400…

Pour autant, cette annonce ne semble pas troubler outre-mesure les responsables baltes. « La décision consiste à utiliser rationnellement les ressources », a ainsi commenté Juozas Olekas, le ministre lituanien de la Défense.

Le mois prochain, donc, la mission Air Baltic Policing sera assurée par 4 JAS-39 Gripen des forces aériennes hongroises depuis Siauliai et autant d’Eurofighter Typhoon de la Luftwaffe, qui seront basés à Amari.

Cela étant, le lieutenant-colonel Janzen a souligné que cette mission s’appuyait initialement sur 4 avions fournis par un pays de l’Otan.

http://www.opex360.com/2015/08/05/lotan-va-reduire-de-moitie-sa-mission-de-police-du-ciel-menee-au-profit-des-pays-baltes/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 19 Aoû 2015 - 15:57

Citation :
L’Otan vient de lancer le plus vaste exercice aéroporté depuis la fin de la Guerre froide


Posté dans Forces terrestres, Otan par Laurent Lagneau Le 19-08-2015  


Afin de tester sa capacité à répondre rapidement et efficacement à de possibles situations de crise en Europe, l’Otan a planifié plusieurs manoeuvres militaires depuis le début de cette année, dont l’exercice Noble Jump, en juin dernier.

Celui appelé « Swift Response 2015″ concernera plus particulièrement les troupes aéroportées et se tiendra simulténement en Allemagne, en Bulgarie, en Italie et en Roumanie.

Lancé le 17 août, cet exercice va mobiliser près de 5.000 militaires de 11 pays de l’Otan, dont la France, jusqu’au 13 septembre. Selon le commandement de l’US Army en Europe, il s’agit de « l’entraînement aéroporté allié le plus important sur le continent depuis la fin de la Guerre froide ».

La journée du 26 août sera le point d’orgue de ces manoeuvres, avec le largage d’un millier de parachutistes au-dessus de la zone de Hohenfels, en Allemagne. Dans le même temps, une autre démonstration de même nature aura lieu à Novo Selo, en Bulgarie.

Dans son communiqué, l’US Army assure que cet exercice a été « conçu pour (…) démontrer la capacité de l’Alliance à se déployer rapidement et à opérer en soutien au maintien d’une Europe forte et sûre ».

La semaine passée, en réponse à une étude de l’European Leadership Network, qui estimait que la hausse du nombre d’exercices militaires tant en Russie qu’au sein de l’Otan mettait en place un cycle d’action-réaction susceptible d’entraîner une « dangereuse dynamique », une porte parole de l’Alliance avait affirmé qu’il s’agissait d’ »augmenter la sécurité et la stabilité en Europe en réponse » à l’attitude russe.


http://www.opex360.com/2015/08/19/lotan-vient-de-lancer-le-plus-vaste-exercice-aeroporte-depuis-la-fin-de-la-guerre-froide/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Jeu 27 Aoû 2015 - 20:45

Citation :
Des armes lourdes américaines déployées en Pologne à la mi-2016 (ministre)


AFP  27/08/2015


Le premier déploiement d'armes lourdes américaines dans deux bases en Pologne devrait avoir lieu à la mi-2016, a indiqué jeudi le ministre polonais de la Défense Tomasz Siemoniak.

Les Etats-Unis avaient annoncé en juin le déploiement temporaire de leurs armements lourds dans les pays baltes, en Pologne, en Bulgarie et en Roumanie, comprenant des véhicules de combat et des équipements associés, pour une brigade sur le flanc Est de l'Otan, sans mobiliser de troupes.

"Nous prévoyons que ce déploiement interviendra à la mi-2016", a déclaré M. Siemoniak à l'agence PAP.
"Suite à des études sur place et aux entretiens avec nos partenaires américains, nous avons identifié deux sites d'accueil pour les bases de matériel lourd de l'armée américaine: un dans l'ouest de la Pologne et un autre dans le nord-est du pays", a précisé le ministre, sans préciser leur emplacement exact.

Selon M. Siemoniak, les modalités seront finalisées lors d'une rencontre des ministres de la Défense de l'Otan, début octobre à Bruxelles. C'est la première fois que des armes lourdes américaines seront ainsi déployées dans les pays membres de l'Otan qui, avant la chute du mur de Berlin, appartenaient à la sphère d'influence de l'Union soviétique.

Le Pentagone avait précisé en juin que les 250 pièces d'armement lourds se répartissaient en 90 chars lourds Abrams, 140 véhicules blindés Bradley, et 20 canons auto-moteurs.

A Bruxelles, l'ambassadeur des Etats-Unis à l'Otan, Douglas Lute, avait alors souligné qu'il s'agirait de "chars vides" et de "véhicules vides" que des soldats pourraient utiliser pour leurs exercices. Le plan américain a déjà provoqué la colère du président russe Vladimir Poutine, qui a annoncé en réponse le renforcement de son arsenal nucléaire, avec le déploiement de plus de 40 nouveaux missiles intercontinentaux d'ici à la fin de l'année.

Les pays baltes et d'autres pays d'Europe centrale et de l'Est se montrent très inquiets depuis l'annexion de la Crimée par Moscou et les combats en Ukraine. Le nouveau président polonais, Andrzej Duda, a estimé mercredi que la présence de bases abritant du matériel et des unités de l'Otan en Europe centrale et de l'Est devrait augmenter "progressivement", "en rapport avec l'élargissement de l'Alliance".

 
http://www.lorientlejour.com/article/941238/des-armes-lourdes-americaines-deployees-en-pologne-a-la-mi-2016-ministre.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Ven 4 Sep 2015 - 21:27

Citation :
La Belgique autorise l’armée américaine à réutiliser une ancienne base


Posté dans Otan par Laurent Lagneau Le 04-09-2015  




Pendant la Guerre froide, dans le cadre des exercice REFORGER (return of forces to Germany) visant à assurer une montée en puissance rapide de l’Otan en cas d’invasion de l’Allemagne de l’Ouest par les troupes du Pacte de Varsovie, l’armée américaine avait installé des dépôts de matériels non seulement sur le territoire allemand mais aussi aux Pays-Bas et en Belgique, notamment à Zutendaal.

Au début des années 2000, l’US Army avait rendu la base de Zutendaal à la défense belge, qui y stocka ses archives et ses matériels déclassés, comme ses chars Leopard en attente d’être ferraillés, ainsi qu’un centre de démantèlement de munitions.

Seulement, avec la demande de plusieurs de ses pays membres, inquiets des intentions russes en raison de la situation dans l’est de l’Ukraine, l’Otan a pris des mesures de « réassurance », auxquelles contribuent les États-Unis, avec, entre autres, le prépositionnement de chars Abrams et de véhicules Bradleys dans les États concernés.

Mais, visiblement, ces derniers ne seront pas les seuls à accueillir du matériel américain puisque la Belgique vient de donner son accord à Washington pour une possible réutilisation de la base de Zutendaal pour y entreposer des équipements.

« Nous avons donné une réponse positive à la demande des États-Unis » d’utiliser à nouveau le dépôt de Zutendaal pour ‘pré-positionner’ du matériel », a en effet affirmé Steven Vandeput, le ministre belge de la Défense.

Selon l’agence Belga, M. Vandeput a dit attendre maintenant une « décision définitive des États-Unis » au sujet de cette base qui fut autrefois un aérodrome de réserve de l’Otan.  D’après le quotidien « Het Belang van Limburg », la demande américaine porte sur 70.000 m2 de ce site, qui emploie actuellement 140 personnes.

L’annonce du ministre belge a été faite alors que l’Otan venait officiellement de mettre en place 6 nouveaux centres commandements (avec environ 40 officiers  pour chacun) en Lituanie, Lettonie, Estonie, Pologne, Bulgarie et Roumanie afin d’améliorer sa réactivité sur son flanc oriental et d’y coordonner des exercices.

Photo : Vue du site de Zutendaal, via RonaldV.nl


http://www.opex360.com/2015/09/04/la-belgique-autorise-larmee-americaine-reutiliser-ancienne-base/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 28 Sep 2015 - 22:23

Citation :
Meeting pour la sortie tchèque de l’Otan à Prague


International
20:29 28.09.2015(mis à jour 20:57 28.09.2015)


Ce lundi, un meeting consacré à la demande de la sortie de la République tchèque de l’Organisation du traité atlantique nord s’est tenu au centre de la capitale du pays, a annoncé le site Ceske noviny.


Les participants au meeting tenu place Vatslav, au centre de Prague, demandaient la sortie de leur pays de l'OTAN. Le nombre de manifestants s'élevait à 100 personnes. Les participants au meeting arboraient les affiches "Sortir de l'OTAN", "L'Ukraine à l'OTAN = la guerre en Europe" et d'autres.

Le meeting a été organisé par le comité social "Non aux bases!" Ce mouvement est devenu connu du grand public il y a près de 10 ans, avec ses manifestations protestataires contre l'ouverture de la base militaire américaine sur le territoire de la République tchèque.

La députée communiste du parlement Marta Semelova a prononcé un discours devant les manifestants. Elle a déclaré que son groupe parlementaire avait l'intention d'ajouter la lutte pour la sortie de la République tchèque de l'OTAN dans son programme. Selon Mme Semelova, l'alliance atlantique "sème la mort et la violence à travers le monde".

La République tchèque a adhérée à l'OTAN en mars 1999, au même moment que la Pologne et la Hongrie. C'étaient les premiers pays de l'ancien bloc socialiste à être entrés dans l'alliance atlantique.


http://fr.sputniknews.com/international/20150928/1018455357.html#ixzz3n4CEiHWS
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Mer 30 Sep 2015 - 23:12

Citation :
Le Général Mercier devient Commandant Suprême de l'OTAN


Dans Actualité Défense
Publié le 30/09/2015 à 22h12, par Guillaume Belan


Cérémonie de passation de commandement SACT, Norfolk, USA © G.Mariette/ECPAD


La Marseillaise a résonné aujourd'hui aux Etats-Unis, à Norfolk en Virginie, dans les murs de l'immense Centre Half Moone Cruise. Ce mercredi 30 septembre, la pluie dense n'a pas gêné la cérémonie de passation de commandement de l'un des plus hauts postes de l'OTAN: l'ACT (Allied Command Transformation). Le général français Jean-Paul Paloméros (ancien chef d’état-major de l'armée de l'air) a laissé sa place au général Denis Mercier, qui vient de quitter la tête de l'armée de l'air française. Le général Mercier devient le 3ème général français a occuper ce poste prestigieux de Suprême Allied Commander Transformation. L'ACT avec l'ACO (Allied Command Operations) sont les deux commandements de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord.

Dans une salle bondée de très hauts responsables civils et militaires, issus d'une multitude de nationalités, l'action du général Palomeros, qui occupait là son dernier commandement, a été saluée par le Secrétaire Général de l'OTAN Stoltenberg. Ce dernier lui a remis la médaille du mérite de l'OTAN pour service distingué et salué son "sens du commandement".

Le général Mercier, qui prend sa suite, a rappelé le rôle de ce commandement prestigieux : « préparer l'alliance a être prête pour les crises futures. L'ACT est le seul haut commandement de l'OTAN basé aux Etats-Unis. Denis Mercier a initié la transformation de l'armée de l'air française avec le plan "Unis pour faire face". Il apparaît ainsi bien armé pour continuer celle de l'Alliance. Il a profité d'une conférence de presse pour dévoiler ses axes de travail prioritaires. Ils concernent les capacité de C2 (Command and Control) nécessaires pour une bonne conduite des opérations, celles logistiques, essentielles à tous déploiements, l'entraînement des forces, la qualité de la ressources humaines et les compétences ainsi que le développement de nouvelles capacités.

http://www.air-cosmos.com/le-general-mercier-devient-commandant-supreme-de-l-otan-43872
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Sam 3 Oct 2015 - 14:43

Citation :
L'Otan lance ses plus importants exercices européens en dix ans



© AP Photo/ Massoud Hossaini

International
08:08 03.10.2015(mis à jour 08:14 03.10.2015)


Les manœuvres Trident Juncture-2015, qui impliquent 36.000 militaires d'une trentaine de pays dont l'Ukraine, se poursuivront jusqu'au 6 novembre.

Les exercices se dérouleront sur le territoire de l'Italie, de l'Espagne et du Portugal avec la participation des forces terrestres et aériennes et des unités spéciales des pays membres de l'Alliance ainsi que de leurs partenaires. Des manœuvres navales sont également programmées en Atlantique et en Méditerranée.


Le scénario des exercices reflète les réalités de la guerre moderne: antimissiles, résistance aux attaques informatiques et aux opérations de propagande. Le programme des manœuvres prévoit notamment la lutte contre des ennemis "fictifs comme réels" sur les réseaux sociaux.

Au total 200 avions et 50 navires militaires prendront part aux exercices.

Fin août, le commandant suprême allié pour la transformation de l'Otan Jean-Paul Paloméros a souligné que les manœuvres Trident Juncture étaient programmées depuis 2 ans et demi et ainsi n'étaient pas liées à la crise en cours en Ukraine et à l'aggravation des relations entre l'Alliance et Moscou.


http://fr.sputniknews.com/international/20151003/1018568885/otan-europe-exercices.html#ixzz3nVYJqdZg
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
avatar

messages : 21141
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france Aiacciu
Nationalité : France
Médailles de mérite :


MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   Lun 5 Oct 2015 - 15:36

Citation :
L'Otan dénonce les violations "inacceptables" de l'espace aérien turc par la Russie


AFP 05/10/2015


Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a dénoncé lundi les "violations inacceptables de l'espace aérien turc par des avions de combat russes", à la suite de d'incidents entre appareils russes et turcs à la frontière turco-syrienne.

"J'appelle la Russie à pleinement respecter l'espace aérien de l'Otan et à éviter une escalade des tensions avec l'Alliance", a indiqué M. Stoltenberg dans un communiqué, alors que les relations entre Moscou et l'Alliance atlantique sont déjà très mauvaises en raison de la crise en Ukraine.

"Les actions de la Russie" en Syrie, où Moscou mène des frappes aériennes contre les jihadistes, et selon les pays occidentaux contre les groupes rebelles qui combattent le régime de Bachar el-Assad, "ne contribuent pas à la sécurité et à la stabilité de la région", a-t-il estimé. Le secrétaire général de l'Otan a convoqué en urgence les 28 Alliés pour une réunion du Conseil de l'Atlantique nord lundi après-midi.

M. Stoltenberg a reçu à la mi-journée le ministre turc des Affaires étrangères Feridun Sinirlioglu au siège de l'Alliance à Bruxelles afin de discuter de la situation en Syrie après l'interception samedi d'un chasseur russe dans l'espace aérien de la Turquie, forcé à faire demi-tour par des avions de combat turcs.
La discussion a porté "sur les récentes actions miliaires de la Fédération russe dans et autour de la Syrie, y compris les violations inacceptables de l'espace aérien turc par des avions de combat russes", a précisé M. Stoltenberg.

Dimanche, deux chasseurs F-16 de l'aviation turque ont été "harcelés" lors d'une mission de patrouille par un MIG-29 non identifié à la hauteur de la frontière syrienne, a par ailleurs annoncé l'armée turque sur son site internet, sans préciser si les avions étaient russes ou syriens. "J'exhorte la Russie à prendre les mesures nécessaires pour aligner ses efforts sur ceux de la communauté internationale dans la lutte contre l'EI", a-t-il ajouté, alors que l'organisation jihadiste Etat islamique contrôle près de la moitié du territoire syrien.

L'aviation russe a lancé la semaine dernière une campagne de frappes aériennes en Syrie. La Russie affirme que ces frappes sont dirigées uniquement contre l'EI mais Ankara et ses alliés occidentaux accusent Moscou de concentrer ses attaques sur les forces d'opposition modérées ainsi que sur le Front al-Nosra, la branche syrienne d'el-Qaëda.

http://www.lorientlejour.com/article/947773/lotan-denonce-les-violations-inacceptables-de-lespace-aerien-turc-par-la-russie.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’Organisation du traité de l’Atlantique Nord - OTAN / NATO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» 21 mai 1927 première traversée en avion sans étapes de l'Atlantique Nord
» Le repas du soir = organisation !!!
» LA BATAILLE D'ATLANTIQUE
» SÉMAPHORE - CAP CORSE (CORSE DU NORD)
» Traité de Coopération Judiciaire avec la Bourgogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits à travers l´âge-
Sauter vers: