Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

 

 Guerre en Afghanistan - Statut spécial -

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Invité
Invité



Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeDim 7 Avr 2013 - 16:39

Rappel du premier message :

Citation :
Yak: tache de spoiler tjs de telles images Vips

Ok, je croyais que c'etait que ce qui etait sanguinolent et graphic.

Citation :
Afghanistan : au moins 13 soldats afghans tués dans une attaque des talibans

Au moins treize soldats afghans ont été tués vendredi lors d’une attaque des talibans contre un avant-poste de l’armée dans un secteur de l’est du pays près de la frontière avec le Pakistan, ont indiqué des responsables.

« Les assaillants étaient lourdement armés », a dit à l’AFP un haut responsable de la police dans la province de Kunar (est). « Nous avons retrouvé les corps de 13 de nos soldats, l’avant-poste a été presque complètement détruit », a-t-il ajouté. (7sur7).

Citation :
Afghanistan : l’insurrection qui vient (première partie)

http://www.realpolitik.tv/2013/03/afghanistan-linsurrection-qui-vient-premiere-partie/

Afghanistan : l’insurrection qui vient (seconde partie)

http://www.realpolitik.tv/2013/04/afghanistan-linsurrection-qui-vient-seconde-partie/
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena32Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena24
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena25Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena26
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Cheval10Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena15
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Medail10

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeLun 6 Aoû 2018 - 16:20

RIP  Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_sal

Citation :
Afghanistan : Trois militaires tchèques de la mission Resolute Support tués dans un attentat-suicide

Posté dans Afghanistan, Forces terrestres, Otan par Laurent Lagneau Le 06-08-2018


Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 43a30

Trois militaires tchèques de la mission Resolute Support, menée par l’Otan afin d’entraîner et de former les forces afghanes, ont été tués, le 5 août, dans un attentat-suicide, alors qu’ils effectuaient une patrouille à pied aux abords de la base de Bagram, située à une cinquantaine de km au nord de Kaboul. Trois autres soldats (dont un américain et deux afghans) ont été gravement blessés lors de cette attaque.

« L’attentat s’est produit près de Charikar [à 10 km de Bagram, ndlr], dans la province de Parwan » a précisé le lieutenant-colonel américain Martin O’Donnell, le porte-parole de la mission Resolute Support.

De son côté, le porte-parole du gouverneur de la province de Parwan, l’AFP Wahida Shahkar, a confirmé que l’attentat s’était produit « vers 6H00 du matin, quand un kamikaze à pied a visé un convoi des forces américaines à Charikar. »

L’attaque a ensuite été rapidement revendiquée par le mouvement taleb afghan, qui, via Twitter, a parlé d’une « explosion contre les forces de l’envahisseur américain à Charikar » ayant « tué et blessé huit Américains. »

Cet attentat a été commis alors qu’il a récemment été fait état de discussions « discrètes », au Qatar, entre l’américaine Alice Wells, sous-secrétaire d’État adjointe, chargée de l’Asie du Sud, et des représentants du mouvement taleb afghan emmenés par le maulvi Abbas Stanikzaï.

Plus tard, le ministère tchèque de la Défense a donné l’identité des trois soldats tués. Tous appartenaient au 42ème Bataillon mécanisé « Svatovaclavsky » de Tábor. « Dans l’espace où ils opéraient, ils devaient sortir des véhicules blindés et continuer à pied » pour continuer leur patrouille, a-t-il expliqué.

Au total, depuis 2007, l’armée tchèque a perdu 13 soldats en Afghanistan. Actuellement, elle participe à la mission Resolute Support avec environ 280 hommes, pour la plupart déployés à Bagram (les autres étant affectés à Kaboul).

Outre l’Afghanistan, l’armée tchèque est aussi engagée au Mali (Minusma et EUTM Mali), au Kosovo (KFOR), en Irak, ainsi que dans les pays baltes (au titre de la présence avancée renforcée de l’Otan).

Pour rappel, forte de 16.000 soldats (dont 13.000 américains) Resolute Support a pris le relai de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF) en 2015. Lors du dernier sommet de l’Otan (11 et 12 juillet, à Bruxelles), il a été convenu de garantir son financement jusqu’en 2024.

La situation en Afghanistan est tendue, avec des talibans qui mettent de plus en plus de pression sur certains grandes capitales provinciales tout en continuant de harceler les forces afghanes et en tentant de contenir l’influence de la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique (EI), comme récemment dans la province de Jawzjan.

Cette dernière est aussi mise sous pression par les forces américaines et afghanes, dans la province de Nangarhar, où elle a établi son fief. En réaction, elle a revendiqué plusieurs attentats meurtriers, dont un commis contre une mosquée chiite à Gardez (et qui a fait 35 tués et 90 blessés).

http://www.opex360.com/2018/08/06/afghanistan-trois-militaires-tcheques-de-mission-resolute-support-tues-attentat-suicide/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena32Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena24
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena25Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena26
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Cheval10Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena15
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Medail10

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeVen 30 Aoû 2019 - 17:57

Citation :
Environ 8.600 soldats américains devraient rester en Afghanistan après un accord avec le mouvement taleb

par Laurent Lagneau · 30 août 2019


Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 _12b3a96

En août 2017, le président Trump donna le détail de la nouvelle stratégie qu’il entendait appliquer en Afghanistan, où, à l’époque, 8.500 soldats américains étaient déployés. Ainsi, le chef de la Maison Blanche avait annoncé l’envoi de renforts militaires [4.000 soldats de plus, ndlr] et ouvert la porte à des discussions avec le mouvement taleb afghan en vue d’un règlement politique du conflit.

La décision de M. Trump pouvait sembler surprenante au regard des propos qu’il avait tenus avant son élection. « Mon instinct initial était de se retirer […] mais les décisions sont très différentes lorsque vous êtes dans le Bureau ovale », avait-il expliqué, il y a deux ans.

Sur le terrain, la situation est contrastée, entre 40 et 50% du territoire afghan étant toujours disputé entre les forces gouvernementales et les taliban, par ailleurs allié à des factions jihadistes. Par ailleurs, la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique [EI-K] semble prendre de plus en plus d’importance, même si, pour le moment, elle reste cantonnée dans l’est du pays, plus précisément dans les provinces de Nangarhar et de Kounar.

Dans le même temps, à Doha, des représentants du mouvement taleb afghan et des diplomates américains ont entamé des discussions. Ce qui n’a pas fait baisser le niveau des violences, comme l’a récemment souligné Tadamichi Yamamamoto, le chef de la Mission d’aide des Nations unies en Afghanistan [Manua]. « Les efforts de paix se sont intensifiés ces dernières semaines, tout comme le conflit sur le terrain », a-t-il dit.

Quoi qu’il en soit, le 9e cycle des discussions entre les émissaires des taliban et les diplomates américains a commencé la semaine passée. Et l’issue vers laquelle on s’achemine risque d’être surprenante.

Jusqu’à présent, les taliban ont toujours fait du retrait militaire américain un préalable à tout accord de paix. Or, à en croire M. Trump, ce ne serait plus exactement le cas.

« On va réduire nos effectifs à 8.600 [soldats] et ensuite on verra à partir de là », a en effet indiqué le président américain, lors d’un entretien donné à Fox News. En clair, il s’agirait de revenir à la situation qui prévalait en août 2017…

« Nous ne menons pas de guerre là-bas, nous ne sommes que des policiers », a enchaîné M. Trump. Pour autant, les États-Unis doivent y « garder une présence », a-t-il estimé.

« Nous allons réduire cette présence de manière très substantielle et nous allons toujours avoir une présence. Nous allons avoir un niveau de renseignement élevé », a-t-il assuré.

En échange de cette réduction des effectifs militaires américains, le mouvement taleb aurait pris l’engagement de faire en sorte que les territoires qu’ils contrôlent ne soient plus utilisés par al-Qaïda et d’autres groupes terroristes. Faute de quoi, a prévenu M. Trump, si jamais une nouvelle attaque contre les États-Unis venait à être planifiée depuis l’Afghanistan, les Américains reviendraient « avec une force » plus importante que « jamais auparavant ».

Cela étant, il y a de quoi être sceptique sur la viabilité d’un tel accord. Les rapports se succèdent et ils disent tous peu ou prou la même chose : al-Qaïda se renforce actuellement en Afghanistan.

L’organisation fondée par Oussama ben Laden « continue de voir l’Afghanistan comme un sanctuaire pour ses dirigeants, du fait de ses liens solides et de longue date avec les taliban », a souligné un récent rapport des Nations unies. Et elle « a gagné en puissance en agissant sous l’égide des Taliban dans tout l’Afghanistan » tout en cherchant « à renforcer sa présence dans la province de Badakhchan, plus spécialement dans le district de Chighnan, qui a une frontière commune avec le Tadjikistan », est-il affirmé dans le document.

Et même les taliban venaient à rompre leurs liens avec al-Qaïda, la situation ne serait pas satisfaisante pour autant étant donné que l’Afghanistan est le pays qui présente « plus grande concentration régionale de groupes terroristes dans le monde », comme l’a rappelé un rapport de l’Inspecteur général spécial pour la reconstruction de l’Afghanistan [SIGAR].

Aussi, prévient-il, « l’insécurité pourrait persister sous la forme d’une autre insurrection, de gangs criminels ou de réseaux impliqués dans d’autres activités néfastes » et il y aura encore à combattre « plusieurs organisations extrémistes susceptibles de menacer la communauté internationale. »

D’où le commentaire du général Joseph Dunford, le chef d’état-major interarmées américain, qui quittera ses fonctions en septembre. « Je n’utilise pas le terme ‘retrait’ pour l’instant, nous allons nous assurer que l’Afghanistan n’est pas un sanctuaire et nous allons nous efforcer d’apporter la paix et la stabilité en Afghanistan », a-t-il dit.

Quand cet accord entre les talibans et les Américains aura été signé, un autre cycle de négociations de paix interafghanes s’ouvrira à Oslo, avec le gouvernement afghan d’un côté et le mouvement taleb de l’autre.

Qu’en sortira t-il, à l’heure où le fils du commandant Massoud, Ahmad, s’est dit prêt à reprendre le combat de son père, en rassemblant « différents groupes de différents partis » afin d’éviter « un nouveau chaos dans le pays, un retour aux heures sombres »? Son projet vise rien de moins qu’à ressusciter l’Alliance du Nord, sur laquelle les forces américaines s’étaient appuyées il y a 18 ans, au début de leur intervention en Afghanistan.

http://www.opex360.com/2019/08/30/environ-8-600-soldats-americains-devraient-rester-en-afghanistan-apres-un-accord-avec-le-mouvement-taleb/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena32Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena24
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena25Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena26
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Cheval10Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena15
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Medail10

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeDim 8 Sep 2019 - 17:29

Citation :
Le président Trump rompt les négociations de paix avec le mouvement taleb afghan

par Laurent Lagneau · 8 septembre 2019


Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 _12c315

Entamées au début de cette année, les négociations de paix entre les États-Unis et le mouvement taleb afghan étaient sur point d’aboutir. Dans les grandes lignes, il était question de réduire significativement, sous 135 jours, la présence militaire américaine en Afghanistan, en échange de la garantie que les taliban ne laisseraient pas ce pays redevenir une zone refuge pour les groupes terroristes, dont évidemment al-Qaïda.

Cet accord devait ensuite être suivi par des négociations intra-afghanes, c’est à dire entre le gouvernement et les insurgés. Cela étant, à Kaboul, on s’était dit « préoccupé » sur l’orientation prise par les discussions entre diplomates américain et émissaires taleb.

« Nous sommes préoccupés et nous demandons donc des éclaircissements sur ce document afin d’en analyser précisément les risques et conséquences, et déjouer tout danger qu’il pourrait entraîner », a ainsi affirmé Sediq Sediqqi, le porte-parole du président afghan, Ashraf Ghani.

Même chose aux États-Unis, où d’anciens responsables mirent en garde contre un désengagement militaire trop hâtif. « Un retrait majeur des forces américaines devrait suivre et non pas précéder un vrai accord de paix », estimèrent-ils, dans une tribune publiée le 4 septembre.

Dans le même temps, alors qu’un accord était à portée, les taliban afghans lancèrent plusieurs opérations d’envergure pour tenter de s’emparer de plusieurs capitales provinciales [Farah, Kunduz et Pul-e Khumri ]. Et, le 5 septembre, ils revendiquèrent un attentat à la voiture piégée qui, commis à Kaboul, fit 12 tués, dont le capooral roumain Ciprian-Ștefan Polschi et le sergent américain Elis Barreto Ortiz. Sans doute était-ce l’attaque de trop.

Dans la soirée du 7 septembre, le président américain, Donald Trump, qui venait d’annoncer qu’il devant recevoir des responsables taliban et des officiels afghans à Camp David [Maryland], très probablement pour signer l’accord de paix avant la date anniversaire des attentats du 11-Septembre, a fait une inattendue volte-face, en annonçant, via Twitter, sa décision de rompre les négociations.

« Qui sont ces gens qui tuent autant de monde pour soi-disant faire monter les enchères? Ils ont échoué, ils n’ont fait qu’aggraver leur position! » a lancé M. Trump en parlant des taliban. « S’ils ne peuvent pas convenir d’un cessez-le-feu pendant ces négociations de paix très importantes, et sont même prêts à tuer 12 personnes innocentes, alors ils n’ont probablement pas autorité pour négocier un accord d’importance de toute façon », a-t-il ensuite faire valoir. Et de demander : « Combien de décennies supplémentaires sont-ils prêts à se battre? »

Quant à la réception à Camp David, M. Trump a indiqué que les émissaires talibans « étaient en route pour les États-Unis ce soir. » Mais, a-t-il ajouté, « j’ai immédiatement annulé la réunion. »

Ce coup de théâtre est d’autant plus surprenant qu’il était prêté au chef de la Maison Blanche l’intention d’accélérer le désengagement militaire américain d’Afghanistan. Et les négociations de paix avec le mouvement taleb afghan étaient l’une des étapes pour y parvenir. « Nous ne menons pas de guerre là-bas, nous ne sommes que des policiers », avait encore récemment affirmé M. Trump.

Ces derniers mois, et alors que les discussions étaient en cours, les taliban ont accentué leurs opérations sur le terrain. « Les efforts de paix se sont intensifiés ces dernières semaines, tout comme le conflit sur le terrain », avait d’ailleurs relevé Tadamichi Yamamamoto, le chef de la Mission d’aide des Nations unies en Afghanistan [Manua].

Qui plus est, au cours des quinze derniers jours, quatre soldats américains ont été tués dans des attaques en Afghanistan. En quoi l’attentat du 5 septembre aurait fait changer M. Trump d’avis? Peut-être a-t-il eu des doutes sur la volonté des taliban à tenir leurs engagements… Sachant que, selon plusieurs rapports [tant des Nations unies que du Pentagone], al-Qaïda ne fait que se renforcer dans les territoires passés sous le contrôle du mouvement taleb, auquel l’organisation jihadiste a fait allégeance.

Quoi qu’il en soit, la volte-face du président Trump devrai ravir… la Chine. Le 7 septembre, à l’issue d’une réunion avec ses homologues pakistanais et afghan, à Islamabad, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, s’est en effet inquiété d’un départ précipité des « troupes étrangères » d’Afghanistan.

« Nous avons partagé le point de vue selon lequel le retrait des troupes étrangères devrait se faire de manière méthodique et responsable afin d’assurer une transition en douceur », a dit M. Yi, lors d’une conférence de presse.

http://www.opex360.com/2019/09/08/le-president-trump-rompt-les-negociations-de-paix-avec-le-mouvement-taleb-afghan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena32Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena24
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena25Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena26
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Cheval10Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena15
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Medail10

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeLun 27 Jan 2020 - 20:02

Citation :
Un avion de guerre électronique E-11A de l’US Air Force s’est écrasé en Afghanistan

par Laurent Lagneau · 27 janvier 2020


Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 _12f3d19

Pour le moment, l’US Air Force garde le silence. Mais les images montrant l’épave de l’avion qui s’est écrasé aux environs de 13H00 [8H30 GMT], ce 27 janvier, dans une région de la province de Ghazni où les taliban sont très actifs, suggèrent qu’il s’agit d’un E-11A, un appareil du 430th Expeditionary Electronic Combat Squadron habituellement basé à Kandahar.

Dans un premier temps, les autorités de la province de Ghazni ont évoqué un accident d’un avion de ligne. Mais l’Autorité de l’aviation civile afghane [ACAA] a assuré, plus tard, qu’aucun vol commercial n’était porté manquant.

Sollicité par l’AFP, Zabihullah Mudjahid, le porte-parole du mouvement taleb, a indiqué « chercher des informations » sur cet accident. Ce qui suggère que les insurgés n’ont joué aucun rôle dans la perte de cet appareil. Cependant, leur présence dans la zone où est tombé ce dernier complique évidemment l’envoi de secours et d’enquêteurs.

L’avion en question s’est écrasé dans le district de Deh Yak, à l’est de la ville de Ghazni. Sur les images de l’épave, on peut voir la même cocarde qui figure sur les E-11A de l’US Air Force. En outre, à la base de la dérive, le numéro 358 est inscrit. Et, sur le fuselage, on peut distinguer les chiffres 11-9. Ce qui correspond à l’appareil ci-dessous :

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 _12f3e16

Les quatre E-11A mis en oeuvre par le 430th Expeditionary Electronic Combat Squadron depuis 2011 sont des Global Express 6000 construits par le canadien Bombardier et dotés du système BACN [Battlefield Airborne Communication Node ou nœud de communication aéroporté au-dessus du champ de bataille] installé par Northrop Grumman. Leur rôle est de servir de relais de communication aéroporté afin de remédier aux difficultés posées dans ce domaine par le relief montagneux de l’Afghanistan et le manque d’infrastructures.


Citation :
AFGHANISTAN: Airliner crash originally reported by Afghan media now appears to be a USAF aircraft. Footage tweeted by @TGhazniwal clearly shows the USAF logo on the fuselage. pic.twitter.com/KVeeKVYbot

— Conflict News (@Conflicts) January 27, 2020


La décision d’acquérir des Global Express 600 et d’en faire des relais de communications avait été prise après le retour d’expérience de l’opération Red Wings, menée en 2005. Cette dernière avait été marquée par la perte d’un hélicoptère CH-47D Chinook et la mort de 19 membres des forces spéciales américaines.

L’objectif de la mission, confiée à une équipe de quatre Navy Seal, était de neutraliser Ahmad Shah, un chef taleb actif à l’ouest d’Asadabad. Pris à partie par les insurgés, les commandos eurent des difficultés à demander du soutien, leur poste émetteur ayant eu du mal à fonctionner à cause du relief. Trois d’entre eux furent tués et un hélicoptère Chinook, avec des renforts à son bord, fut atteint par un tir de lance-roquettes. L’unique rescapé du commando, Marcus Luttrel, racontera plus tard cette opération dans son livre « Le survivant », adapté au cinéma en 2013.

Quoi qu’il en soit, on ignore combien de militaires américains se trouvaient à bord du E-11A tombé à Deh Yak. Le porte-parole des autorités provinciales, Arif Noori, a déclaré que deux corps avaient été trouvés dans l’épave de l’appareil.

http://www.opex360.com/2020/01/27/un-avion-de-guerre-electronique-e-11a-sest-ecrase-en-afghanistan/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeSam 29 Fév 2020 - 16:33

Citation :

Afghanistan : Etats-Unis et talibans signent un accord après 18 ans de guerre


Le texte, signé ce samedi au Qatar, ouvre la voie à un retrait des troupes américaines.

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Zjqjne11
Zalmay Khalilzad, l’envoyé américain pour la paix, et Abdul Ghani Baradir, le chef de la délégation talibane, ce samedi 29 février 2020, à Doha, au Qatar. REUTERS/Ibraheem al Omari

Le 29 février 2020 à 15h23
En septembre dernier, alors qu'un accord se profilait et que des talibans étaient conviés à Camp David, Donald Trump avait brusquement bloqué les négociations. Cette fois-ci, c'est la bonne : l'administration américaine et des représentants des talibans ont conclu ce samedi, à Doha, au Qatar, un accord historique après 18 ans de guerre en Afghanistan.

Le négociateur américain Zalmay Khalilzad et le chef politique des talibans Abdul Ghani Baradar se sont ensuite serré la main, sous les applaudissements et des cris « Allah Akbar (Dieu est le plus grand) ». Le texte signé par les deux délégations ouvre la voie à un retrait des troupes américaines. Autre perspective, des négociations de paix directes et inédites entre les talibans et les autorités de Kaboul.

Des engagements à respecter
Avant la signature, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, qui emmenait la délégation américaine, a appelé les talibans à se garder de « crier victoire » et à « tenir la promesse de rupture avec Al-Qaïda ». Si les insurgés tiennent leurs engagements et négocient avec le gouvernement afghan, « nous et le reste de la communauté internationale réunis ici aujourd'hui sommes prêts à des gestes réciproques », a-t-il dit.

Depuis Kaboul, le secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, a indiqué que les Etats-Unis « n'hésiteront pas à annuler l'accord » si les insurgés ne respectent pas leurs engagements en matière de sécurité et sur des discussions avec le gouvernement de Kaboul. « Si les talibans ne respectent pas leurs engagements, ils perdront leur chance de s'asseoir avec les autres Afghans et délibérer de l'avenir de leur pays », a lancé le chef du Pentagone.

http://www.leparisien.fr/international/afghanistan-etats-unis-et-talibans-signent-un-accord-apres-18-ans-de-guerre-29-02-2020-8269734.php
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Administrateur
Administrateur
Fahed64

messages : 16922
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena10Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena13
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena15

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeSam 29 Fév 2020 - 16:41

L’Afghanistan fossoyeur d'empire !

Les talibans ont été résilient au point de forcer les américains à la négociation. Tout ça pour ça après presque 20 ans de guerre c'est un échec pour les américains.


_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena32Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena24
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena25Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena26
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Cheval10Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena15
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Medail10

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeSam 27 Juin 2020 - 19:30

Citation :
Selon le renseignement américain, la Russie aurait offert des primes aux talibans pour tuer des soldats de l’Otan

par Laurent Lagneau · 27 juin 2020


Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 _12f5526

En décembre 2015, Zamir Kabulov, un responsable de la diplomatie russe, avait affirmé que, face à la branche afghano-pakistanaise de l’État islamique, les intérêts de la Russie « coïncidaient objectivement » avec ceux des talibans afghans. Et d’assurer que des « canaux de communication » avaient été ouvert entre Moscou et le mouvement taleb, pourtant toujours considéré comme étant une organisation terroriste, pour « échanger des informations ».

Un an plus tard, les responsables afghans exprimèrent des doutes au sujet de cette relation qui, selon eux, n’était pas seulement politique… et qu’elle constituait même une « nouvelle tendance dangereuse ». En effet, il avancèrent, à l’époque, que des rencontres entre des responsables talibans et des émissaires russes avaient eu lieu au Tadjikistan, avec, à la clé, des livraisons d’armes [mitrailleuses, fusils d’assaut] et d’équipements militaires [jumelles de vision nocturne, notamment].

Ces accusations furent ensuite reprises en 2018, par le général John Nicholson, alors commandant de la mission Resolute Support, lancée par l’Otan, et des forces américaines déployées en Afghanistan. Selon lui, les armes livrées aux talibans passaient en contrebande par le Tadjikistan, à la faveur d’exercices militaires russes.

« Ils [les Russes] apportent beaucoup de matériel et ils en laissent derrière eux », avait expliqué le général Nicholson, se refusant à aller jusqu’à parler d’une éventuelle guerre « par procuration » de la Russie contre les États-Unis. « Cette activité [les livraisons d’armes] a pris de l’ampleur au cours des 18/24 derniers mois. […] Avant cela, nous n’avions pas vu ce genre d’activité déstabilisatrice de la part de la Russie ici, mais il est intéressant de noter le moment où tout cela s’est produit », avait-il dit.

« Nous insistons de nouveau sur le fait que de telles déclarations sont absolument dénuées de tout fondement et nous invitons les responsables à ne pas raconter n’importe quoi », répondit alors la diplomatie russe.

Cela étant, à en croire le New York Times, les activités russes en Afghanistan auraient dépassé le cadre de simples livraisons d’armes. En effet, rapporte le quotidien, des responsables du renseignement américain « ont conclu qu’une unité du renseignement militaire russe » [le GRU, nldr] a « secrètement offert des primes aux combattants talibans ou à des éléments criminels qui leur sont étroitement associés » pour avoir tué des soldats de l’Otan et visé les troupes américaines alors que des pourparlers de paix se tenaient pour mettre fin à la guerre.

Cette évaluation du renseignement américain repose en partie sur les interrogatoires de combattants talibans et de criminels capturés. « Les responsables n’ont pas décrit les mécanismes de l’opération russe, notamment sur la façon dont les cibles ont été choisies ou comment l’argent a changé de mains. On ne sait pas non plus si des agents russes ont été envoyés en Afghanistan ou s’ils ont rencontré leurs homologues talibans ailleurs », écrit le New York Times.

Les agents russes en question appartiendraient à l’unité 29155, soupçonnée de mener des opérations de déstabilisation en Europe; Elle est accusée d’être impliquée dans tentative d’assassinat du colonel Sergueï Skripal [un ancien du GRU] au Royaume-Uni et dans celle d’un industriel bulgare.

« Jamais auparavant l’unité n’avait été accusée d’avoir orchestré des attaques contre des soldats occidentaux, mais des responsables informés de ses opérations indiquent qu’elle est active en Afghanistan depuis de nombreuses années », affirme le New York Times, pour qui cette affaire constitue une « escalade » dans la « soi-disante guerre hybride de la Russie contre les États-Unis », laquelle repose sur une stratégie de déstabilisation combinant cyberattaques, diffusions de fausses informations et opérations militaires secrètes pouvant facilement être niées.

En 2019, le site iCasuaties rapporte que 26 militaires de l’Otan [dont 24 Américains] ont perdu la vie en Afghanistan. Combien ont été tués dans le cadre de cette opération prêtée au GRU? Le quotidien n’est pas en mesure de le préciser. En revanche, il indique que le président Trump en a été informé et qu’une réunion avec ses proches conseillers a été organisée en mars pour évoquer cette affaire. Le Royaume-Uni a été mis au courant, étant donné que son contingent déployé en Afghanistan aurait également été visé.

Pour le moment, la Russie n’a pas encore réagi au papier du New York Times. Papier qui été cependant démenti par Zabihullah Mujahid, le porte-parole du mouvement taleb afghan. Selon lui, il s’agit d’une « tentative de diffamation ». « Ce genre d’accords avec une agence de renseignement russe est sa
ns fondement », a-t-il dit, insistant que les talibans n’avaient pas besoin de primes pour leurs opérations.

Quoi qu’il en soit, le mouvement taleb afghan a surtout pu compter sur le soutien des services de renseignement pakistanais [ISI, Inter Services Intelligence], lesquels lui ont offert le gîte, le couvert et des armes. Et cela, alors que les États-Unis avaient versé une aide financière substantielle au Pakistan dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme ». Cette ambiguïté d’Islamabad a été illustrée par les récents propos tenus par Imran Khan, le premier ministre pakistanais.

« Les Américains sont venus à Abbottabad et ont tué Oussama Ben Laden. Il est mort en martyr », a en effet affirmé ce dernier, lors d’un discours prononcé le 25 mai devant le Parlement. « Après cela, le monde entier nous a insultés […]. Notre allié tue quelqu’un dans notre pays sans même nous en informer », a-t-il ajouté, évoquant une « humiliation pour de nombreux Pakistanais ».

http://www.opex360.com/2020/06/27/selon-le-renseignement-americain-la-russie-aurait-offert-des-primes-aux-talibans-pour-tuer-des-soldats-de-lotan/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena32Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena24
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena25Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena26
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Cheval10Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena15
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Medail10

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeLun 10 Aoû 2020 - 16:55

Citation :
10.08.2020

Afghanistan: 400 talibans bientôt libérés dont les tueurs de six Français


Les autorités afghanes se sont accordées, hier dimanche, sur la libération de 400 talibans radicaux dans l'espoir d'ouvrir la voie à des négociations de paix avec les insurgés. L'accord a été trouvé lors d'une session de la Loya Jirga, la grande assemblée afghane.

Parmi les captifs concernés, se trouvent plus de 150 condamnés à mort, ainsi qu'un groupe de 44 captifs "indésirables", une sorte de liste noire remplie de profils jugés problématiques par les autorités américaines et afghanes, mais aussi d'autres pays.

Ce groupe inclut les deux assassins de Bettina Goislard. Cette employée française du Haut commissariat de l'Onu aux réfugiés a été tuée le 16 novembre 2003 à Ghazni, à 130 kilomètres au sud de Kaboul.

La liste contient aussi le nom d'un ancien soldat afghan qui avait retourné son arme contre des soldats français en 2012 dans la province de Kapisa, tuant cinq d'entre eux et blessant 13 autres dont 5 graves.

Voir mon post du 20 janvier 2012 sur cette fusillade qui avait eu lieu à Gwan, une FOB où stationnait une OMLT de 35 hommes composée d'éléments du 93e régiment d'artillerie de montagne de Varces, du 2e REG, du 4e RC (dont un officier et deux soldats sont blessés), du 3e RPIMA et du 28e RT.

Retrait US.
Les Etats-Unis prévoient de réduire "à moins de 5 000" le nombre de leurs soldats présents en Afghanistan d'ici fin novembre, a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, lors d'un entretien diffusé samedi par la chaîne Fox News, précisant une annonce du président Trump. Environ 8 600 soldats américains sont actuellement stationnés en Afghanistan.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/08/09/afghanistan-400-talibans-liberes-dont-des-tueurs-de-soldats-21374.html
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Modérateur
Modérateur
Adam

messages : 4076
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena31Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Ambass10
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Medail10Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena15

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeSam 26 Déc 2020 - 21:11

The EurAsian Times a écrit:

Dangerous Time’ Stares At Pakistan As “Blackwater” Could ‘Replace’ US Troops In Afghanistan


The controversial US defense firm, Blackwater, could soon make a comeback in Afghanistan after Joseph Biden takes over as President in January — a piece of bad news not only for Kabul but also for Pakistan which had a close brush with US ‘deep-state’ actors in the past.




Outgoing US President Donald Trump could not put Blackwater back in Afghanistan as he had a clear policy to leave Afghanistan for which he entered into a 14-month withdrawal contract with the Afghan-Taliban in February 2020, after the US’ disastrous war of 19 years.

But Blackwater, a private security firm run by Erik Prince, wanted the war to be ‘privatized and rented-out’ to it, and of course, when Trump did not budge, President-elect Joseph Biden had to be pursued, and hence, an advertisement campaign from Blackwaters ‘We Are Coming’ in 2019 rocked the US.

Now Biden is set to take over in January 2021, and quite understandably, things will undergo a change in Washington, which is bad news for Afghan-Taliban as Blackwaters seems all set to get the war privatized in its favor as Trump has given the message that Blackwater, perhaps, is above all laws in the US.

Trump has pardoned 15 Blackwater personnel, including even those convicted of murder in a massacre in Baghdad, Iraq, in 2007, that had left more than a dozen Iraqi civilians dead.

The grotesque macabre Blackwater killers were part of an armored convoy of vehicles escorting US embassy officials that opened fire at a crowd of unarmed Iraqi civilians in what is called the Nisour Square massacre.



The firing left at least two children dead among the 14 that had been killed. The Blackwater Worldwide had reportedly lobbied for the pardons saying the convicts had been ‘excessively’ punished in an investigation, also alleging that the prosecution was tainted. The four personnel were serving lengthy prison sentences for the act.

The presidential pardons raise the confidence of the Blackwater, which after the change of guard in Washington hope to have a smooth ride in Afghanistan since the army is after all bound by a code of conduct, whereas, no such clause would suffice for Blackwater.

Trump had on record stated that the Pentagon does not want the US to withdraw from Afghanistan as it wants to keep ‘war contractors’ happy, a policy which Biden is likely to oblige. After all, he’s the same Biden who was the Vice President under the Obama administration when he engineered the Arab Spring which has wreaked havoc in the entire Middle-East, and now its specter looms large, again, particularly, when the Arab states have started to embrace Israel.

The message is now loud and clear. A new war is ready not only for Afghanistan but for Pakistan too as the clones of Raymond Davis are all set to have a free run in Pakistan. Davis, who was accused of a double-murder in Lahore, turned out to be a man who had the whole US deep-state in his support, and which, ultimately, under US VP Biden in 2011, made him reach safely back home.

According to reports, Pakistan did catch up with quite a number of Blackwater cadres who no wonder turned out to be Urdu-knowing and even Pashto-speaking but was forced to leave them scot-free, owing to the US pressure.



The skeptics are also of the view that after the 2004 earthquake in Pakistan, the NGOs from across the world made inroads into Pakistan and many of them served to the ends of intelligence gathering for their masters.

Pakistan is already marred by Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP) and Daesh and both the elements are an anathema to Afghanistan and Pakistan, where there is also a transition of power taking place between Ashraf Ghani and Afghan-Taliban in which Pakistan is also deeply involved.

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Blackw10

With the expected entry of Blackwater, there is now every possibility that some more bloody days are in store for both the countries. As after all, Blackwater is the unofficial extended arm of the US which is now firmly with India after BECA.

The US also wants to teach a lesson to Pakistan which is sided with China and India wants to settle everlasting scores with both China and Pakistan. The country has given a green signal to Blackwater that all its future misdemeanors are likely to be pardoned. Hence, a trigger-happy force is, therefore, to be in place, which will have all the blessings of Biden.

Blackwater is likely to be all flushed with US dollars, and hence, the possibilities of a sectarian civil war in Afghanistan and later to be exported to Pakistan, as Pakistan has refused to abide by Kingdom of Saudi Arabia (KSA) dictates to embrace Israel, with the apparent polished homilies by Biden likely to follow after January 2021.

Thus, Pakistan is expected to fend for itself as Blackwater begins its crusade which has all the stakes of CIA and Mossad as a new theatre of war tends to unfold under the aegis of the new US administration.

Let’s see how the situation unfolds in India’s western borders as the country braces for war from Pakistan and China with the US and Israel support in totality.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Capitaine
Capitaine
QuickShark

messages : 853
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeSam 26 Déc 2020 - 23:50

Comme à l'accoutumé, un article très intéressant Ssi Adam, merci pour le partage.

Il est évident que si les US titillent beaucoup trop les pakistanais, ces derniers pourront riposter en Afghanistan via les groupes qui sont de connivences avec leurs services secrets. Les méthodes de cowboys de Blackwater ne pourront pas changer grand chose sur le terrain, à part peut-être se mettre à dos les différentes milices de la zone tribale pakistanaise qui ont déjà démontré par le passé leur influence (et leur puissance) en Afghanistan.

Après pour l'Inde, même s'ils collaborent avec Blackwater, ils devront quand même le faire profil bas car les chinois, alliés des pakistanais, ne leurs feront aucun cadeau.

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II

Adam aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Modérateur
Modérateur
Adam

messages : 4076
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena31Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Ambass10
Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Medail10Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Unbena15

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeDim 27 Déc 2020 - 0:01

A ne pas oublier l'opium .... plusieurs rapports US mettent dans les mêmes phrases, les expressions ... trafics de l'opium afghan ... financement occulte des opérations de la CIA - DIA et autres agences ....

Avec les mercenaires US ... les couvertures seraient plus faciles...Rolling Eyes

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
QuickShark
Capitaine
Capitaine
QuickShark

messages : 853
Inscrit le : 28/06/2012
Localisation : Rabat
Nationalité : Maroc

Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitimeDim 27 Déc 2020 - 0:11

Justement, le meilleur moyen de faire échouer cette main-mise sur les narcos afghans, c'est de se mettre à dos les pakistanais en les titillant de trop prêt. Si Blackwater veut faire son boulot en Afghanistan sans trop de remous, rester en bon terme avec les services secrets pakistanais est plus que primordial.

_________________
"Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais", Hassan II
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Guerre en Afghanistan - Statut spécial -   Guerre en Afghanistan - Statut spécial  - - Page 13 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre en Afghanistan - Statut spécial -
Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: