Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -52%
Maillot FC Barcelona 2020/2021 Stadium Domicile
Voir le deal
43.18 €

 

 Conflit armé en Libye

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 24402
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena26Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena13
Conflit armé en Libye - Page 15 Ambass10Conflit armé en Libye - Page 15 Untitl10
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena20

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeLun 18 Mai 2020 - 12:03

Rappel du premier message :

Le compte Twitter des forces du gouvernement reconnu de Tripoli, retraçant les événements liés à l'offensive Bourkan contre les milices de Haftar.
https://twitter.com/BurkanLy?s=09

On annonce la destruction d'un troisième système Pantsir, il y a une vidéo de l opération visant les deux premiers fraîchement arrivés à la Base d'Elwatya.. La base qu on vient de confirmer qu'il est désormais sous contrôle des forces de Serraj...

_________________
Conflit armé en Libye - Page 15 Marche12


Dernière édition par Fremo le Sam 6 Juin 2020 - 14:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Pred@tor
sergent
sergent
Pred@tor

messages : 239
Inscrit le : 10/09/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeVen 11 Sep 2020 - 19:43

Deux mig-29 tombés

Conflit armé en Libye - Page 15 Annota64
https://servimg.com/view/20259182/2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeVen 11 Sep 2020 - 23:26

Citation :
Bourita: You have proven that the Libyans are able to find solutions to their problems without external tutelage

https://libya.liveuamap.com/en/2020/10-september-bourita-you-have-proven-that-the-libyans-are
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Division
General de Division
Fox-One

messages : 5097
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena32 Conflit armé en Libye - Page 15 Medail10
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena24Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena10


Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeVen 11 Sep 2020 - 23:31

Pred@tor a écrit:
Deux mig-29 tombés

Citation :
Conflit armé en Libye - Page 15 Annota64
https://servimg.com/view/20259182/2

Les migs riment bien avec les verbes pertes, crash, destructions,...
Y pas d'infos sur la manière de leur malheureus fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Pred@tor
sergent
sergent
Pred@tor

messages : 239
Inscrit le : 10/09/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeSam 12 Sep 2020 - 0:05

Fox-One a écrit:

Les migs riment bien avec les verbes pertes, crash, destructions,...
Y pas d'infos sur la manière de leur malheureus fin ?
IL y a un vidéo d'un pilote russe  au 7 septembre ou il a dit qu'il a été toucher donc je pense que c'est pas un accident normale pour le 28 juin peut être accident
Revenir en haut Aller en bas
Fox-One
General de Division
General de Division
Fox-One

messages : 5097
Inscrit le : 20/09/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena32 Conflit armé en Libye - Page 15 Medail10
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena24Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena10


Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeSam 12 Sep 2020 - 0:12

Touche donc je suppose DCA
F 16 turques, improbable, et ça passe pas sans fanfares mediatiques..!!!
Car j suis même pas sur que les f-16 turques sont sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeSam 12 Sep 2020 - 0:13

Citation :

Dialogue inter-libyen : La Turquie apprécie «la position constructive » du Maroc

mardi, 8 septembre, 2020 à 21:50

Ankara -La Turquie a affirmé mardi qu’elle apprécie les « positions constructives » du Maroc pour parvenir à une solution de la crise libyenne.

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères Hami Aksoy, a indiqué, en réponse à une question sur le dialogue inter-libyen à Bouznika, que la Turquie suit de près ces séances de dialogue », rappelant que le Maroc avait accueilli le dialogue entre les parties libyennes qui avait abouti à la signature de l’Accord politique de Skhirat en 2015.

Le responsable turc a indiqué que son pays avait alors annoncé son soutien à l’accord, soulignant que le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu était présent à la cérémonie de signature.

Il a noté que la Turquie a préconisé dès le début que la crise libyenne puisse être résolue par un processus politique inter-libyen, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de Nations unies, pour parvenir à une solution à la crise libyenne.

Entamées dimanche, les séances du dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d’État et le Parlement de Tobrouk, qui vise à maintenir le cessez-le-feu et à ouvrir des négociations pour mettre fin au conflit entre les protagonistes libyens, se sont poursuivies mardi à Bouznika.

Grâce aux efforts du Royaume, un accord de règlement politique avait été trouvé à Skhirat, sous l’égide de l’ONU le 17 décembre 2015.
http://www.mapexpress.ma/actualite/monde/dialogue-inter-libyen-turquie-apprecie-position-constructive-du-maroc/
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Administrateur
Administrateur
Fahed64

messages : 16922
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena10Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena13
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena15

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeSam 12 Sep 2020 - 4:12

Un excellent article de Sputnik qui met les choses en perspective !

Citation :
Crise libyenne: le Maroc rapproche les frères ennemis libyens et agace son propre frère ennemi

Presque cinq ans après l’accord de Skhirat, le Maroc reprend pied dans le dossier libyen. Depuis ce dimanche 6 septembre, le royaume chérifien abrite des pourparlers entre les représentants du Parlement de Tobrouk et le Haut Conseil d’État basé à Tripoli. Une nouvelle chance pour la paix en Libye qui fait des jaloux. Analyse.

C’est la première rencontre entre les belligérants libyens depuis leur annonce d’un cessez-le-feu le 21 août dernier. Les deux camps rivaux –celui du Gouvernement d’union nationale (GNA) de Fayez el-Sarraj, reconnu par l’ONU, à l’ouest de la Libye, et celui de la Chambre des représentants qui appuie le maréchal Khalifa Haftar à l’est du pays– se sont retrouvés face à face dimanche 6 septembre autour de la table de négociations au Maroc.

C’est à quelques kilomètres au sud de la capitale marocaine que la rencontre, tant attendue, a eu lieu dans un complexe touristique de la station balnéaire de Bouznika.

Preuve qu’elles tiennent la route, ces concertations viennent de donner lieu à «un accord global sur les critères et les mécanismes transparents et objectifs pour occuper les postes de souveraineté». C’est ce qu’ont annoncé les deux délégations libyennes, jeudi 10 septembre, au terme de ce qui semble être la première phase du dialogue. Les deux parties ont promis de se retrouver durant la dernière semaine du mois de septembre pour parachever leur entente. Laquelle a été mûrement préparée.

Séisme en Algérie
© AFP 2020 FAYEZ NURELDINE
Risque sismique: la région du Maghreb est-elle en grand danger?
Pour rappel, les pourparlers de Bouznika ont démarré quelques semaines après la visite à Rabat du président du Haut Conseil d’État libyen Khaled Al Mechri, du président du Parlement libyen Aguila Saleh et de Stéphanie Williams, cheffe de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul).
Le royaume reprend donc en main le dossier si brûlant de la crise libyenne après avoir été tenu à l’écart de la conférence de Berlin qui s’est déroulée en janvier dernier. Toutefois, Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, veille à lever tout quiproquo:

«Le Maroc ne dispose ni d’agenda, ni d’initiative ou de voie et il n’a jamais accepté de choisir entre les Libyens. Au contraire, il considère toujours que les Libyens sont des frères et qu’ils assument la responsabilité et placent les intérêts libyens en priorité.»
S’exprimant en ouverture du «dialogue libyen», dimanche 6 septembre, le ministre a affirmé que l’initiative du royaume n’est animée que «par les seuls désir et ambition impartiaux de servir la Libye et de se tenir aux côtés du peuple libyen et le soutenir». L’objectif est, avant tout, de «maintenir le cessez-le-feu et d’ouvrir des négociations entre les protagonistes libyens pour mettre fin aux conflits».

Revenant souvent dans les déclarations officielles marocaines autour de cette initiative, l’argument de l’impartialité du Maroc est également défendu du côté libyen. «Le dialogue s’est déroulé de manière positive et constructive et sans aucune ingérence des Marocains», ont déclaré des représentants des deux parties au micro de la première chaîne de télévision marocaine Al Aoula, jeudi 10 septembre.  

«Les discussions ont abouti à des compromis importants qui incluent l’établissement de normes claires pour éradiquer la corruption et le gaspillage des fonds publics et mettre fin à l’état de division institutionnelle», avait déjà révélé Mohamed Khalifa Najm, représentant du Haut Conseil d’État libyen au cours des négociations.
Son concitoyen Abdessalam Al-Safraoui, qui préside la délégation du Haut Conseil d’État, avait fait savoir lundi 7 septembre que «le dialogue s’était concentré sur les nominations à faire à la tête des institutions régaliennes». L’accord global annoncé ce jeudi est un premier pas dans ce sens. Bouznika devient ainsi une étape importante dans le processus de réconciliation libyenne.

Skhirat bis?
Le choix du lieu des retrouvailles libyennes n’est pas anodin. Bouznika est à moins de 20 km de Skhirat. Ville qui a donné son nom au traité politique de paix inter-libyen signé le 17 décembre 2015 en vertu duquel a été créé le GNA. Ce clin d’œil semble rappeler que l’accord de Skhirat demeure la seule référence pour le règlement de la crise libyenne aux yeux de l’Organisation des Nations unies (ONU), même si le maréchal Haftar l’avait jugé caduc deux ans après sa signature. Ces jours-ci, le cours de l’histoire pourrait changer et les positions des différents protagonistes aussi, tant l’initiative marocaine est porteuse d’espoir de paix.

Contacté par Sputnik, Kader Abderrahim, directeur de recherches à l’Institut de prospective et de sécurité en Europe (IPSE), estime que la démarche diplomatique marocaine est louable.

«Comme pour le processus de Skhirat en 2015, celui lancé à Bouznika permet de favoriser un dialogue direct. Il donne ainsi aux acteurs libyens la possibilité de trouver les moyens d’une sortie de crise et de mettre fin à la guerre civile», explique-t-il.
Pour rappel, la Libye est déchirée par une crise qui s’éternise depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011.

La fracture est telle que le spécialiste de la géopolitique du Maghreb nuance ses propos en prenant en compte les nombreux défis qui restent à relever. «À ce jour, on peut certes noter des progrès et la volonté de poursuivre les négociations pour parvenir à un accord politique global. Mais un véritable nouveau départ pour le dialogue inter-libyen pour la paix serait un compromis politique signé par l’ensemble des représentants de Tobrouk et de Tripoli, ce qui n’est toujours pas le cas», souligne-t-il.
Le directeur de recherches à l’IPSE, qui est aussi auteur du livre Géopolitique du Maroc (Éditions Bibliomonde, 2018), reste néanmoins optimiste. «Les chances de réussite de la médiation marocaine sont importantes parce qu’il y a une lassitude doublée d’une inquiétude que le conflit inter-libyen ne devienne un abcès en matière de tensions en Méditerranée et au Maghreb», argumente le politologue.

«Cette réussite dépend beaucoup du volontarisme des Libyens et de l’environnement régional. Surtout que le Maroc tient à distance de ce dialogue pour la paix les pays impliqués dans la guerre en Libye: Émirats arabes unis, Égypte, France et Turquie», clarifie-t-il.
Yahia Zoubir, professeur de relations internationales, directeur de recherche en géopolitique à la Kedge Business School (Marseille, France) et chercheur-résident au Brookings Doha Center (Qatar), ne partage pas cet optimisme. Interrogé par Sputnik, il affirme que l’initiative du Maroc pourrait connaître un sort identique aux précédentes. «Même si la région a besoin d’une paix durable, je doute fort que cette démarche mette fin au conflit en Libye. Peut-être y aurait-il un semblant de volonté de réconciliation entre les parties libyennes, mais je reste sceptique», lance l’expert.

Pour lui, les enjeux politiques du conflit libyen dépassent largement le seul cadre de la Libye. Et pour cause:

«Il est difficile d’imaginer que des parties qui s’entredéchirent depuis 2014 et dont certaines sont à la solde de puissances étrangères vont cesser les hostilités parce qu’elles se sont réunies à Bouznika. Il y a de nombreux acteurs, externes, qui ont des intérêts divergents. Ils ont aussi leur clientèle à l’intérieur de la Libye dont des milices, des officiels… ce qui complique la situation. Sans une entente entre ces acteurs externes, il est peu probable que l’initiative marocaine ait un impact sur le terrain.»
Le Maroc sous le feu des projecteurs
En attendant de connaître l’aboutissement des consultations entre les délégations libyennes, la reprise du dialogue inter-libyen initiée par le Maroc a été largement saluée par la communauté internationale, à commencer par l’ONU. Cette organisation a loué, lundi 7 septembre, le «rôle constructif» du royaume qui a «contribué depuis le début de la crise libyenne aux efforts visant à parvenir à une résolution pacifique du conflit en Libye». Dans le même sens, l’Union européenne (UE) s’est dite «reconnaissante au Maroc pour son rôle actif auprès des deux parties» dans la résolution du conflit libyen.

Du côté africain, la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) a mis en exergue «les impulsions salutaires et les encouragements au dialogue constructif» du roi du Maroc et «l’implication personnelle et institutionnelle» du ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita «dans la recherche d’une solution négociée à la crise libyenne qui impacte fortement les autres pays membres de la CEN-SAD». Pour sa part, l’Union africaine a souligné «les efforts du Maroc en réunissant les représentants du Parlement et du Haut Conseil d’État libyen en vue de relancer le processus d’une solution politique à la crise libyenne».
À cette liste déjà longue s’est ajoutée l’organisation de la Ligue arabe qui a loué «les efforts déployés par le Maroc pour faire avancer le dialogue politique entre les parties libyennes». De nombreux pays dont la France, l’Espagne, l’Italie, la Belgique ainsi que l’Égypte et la Jordanie ou encore la Turquie ont eux aussi applaudi les efforts et l’engagement de la diplomatie marocaine dans ce dossier que nos interlocuteurs qualifient de très compliqué.

Sans surprise, l’Algérie ne figure pas dans la liste des laudateurs. Au contraire, le pays semble vouloir damer le pion au Maroc Laughing. C’est ce qui ressort de cette pique lancée, mercredi 9 septembre, par le ministre des Affaires étrangères algérien. En présence virtuelle de son homologue marocain Nasser Bourita, qui participait lui aussi à la 154e session du Conseil des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe en visioconférence, Sabri Boukadoum a réitéré la disposition de l’Algérie à abriter «un véritable dialogue entre les parties libyennes». Une sortie qui risque d’envenimer les relations, déjà tendues, entre les deux poids lourds du Maghreb. «L’Algérie voit en la médiation marocaine une autre tentative de marginaliser la redynamisation de la diplomatie algérienne», commente Yahia Zoubir.
Ce nouveau travers agace Kader Abderrahim:

«Dans la rivalité entre les deux pays, la question libyenne joue un rôle important pour l’Algérie qui connaît actuellement une éclipse diplomatique et politique. C’est pour cela que, malheureusement, cette rivalité est aujourd’hui plus forte», regrette-t-il au micro de Sputnik.
Et le politologue et spécialiste de la géopolitique du Maghreb de conclure: «Je suis un fervent partisan de l’intégration maghrébine. C’est dans l’intérêt des peuples et dans celui des pays. Dans un monde interdépendant, le projet de l’ Union du Maghreb arabe (UMA) est une perspective d’avenir fondamentale. Maintenant, l’histoire n’est pas finie, l’avenir n’est jamais définitivement écrit.»

https://fr.sputniknews.com/maghreb/202009111044410241-crise-libyenne-le-maroc-rapproche-les-freres-ennemis-libyens-et-agace-son-propre-frere-ennemi-/

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Conflit armé en Libye - Page 15 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 15 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 15 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeMer 16 Sep 2020 - 21:59

Citation :
Libye: l'ANL annonce la mort d'un chef de l'État islamique dans une attaque

Publié le : 16/09/2020 - 16:13

Texte par : RFI Suivre


Une attaque dans le sud de la Libye a été menée par l'Armée nationale libyenne (ANL) contre une cellule de l'État islamique. Le porte-parole de l’ANL a annoncé ce mercredi 16 septembre la mort du nouveau chef de l’organisation État islamique en Libye, connu sous le nom d’Abou Abdallah al-Libye.

L’opération a visé une maison à Sebha, dans le sud libyen. Les combats ont duré pendant plusieurs heures mardi 15 septembre dans cette ville. L'émir aurait fait exploser la charge explosive qu'il avait sur lui face à l’ANL, l'Armée nationale libyenne dirigée par Khalifa Haftar, selon une source locale. Les membres de l’EI s'étaient barricadés dans une maison en cours de construction en périphérie de Sebha. Ils étaient très bien armés.

Selon un responsable de la ville, Abou Abdallah al-Libye était difficilement identifiable et l’on ne connaît pas sa vraie identité. C’est sa femme qui a été capturée lors de l'attaque qui l'a affirmé. Elle a dit qu’elle ne connaissait pas sa vraie identité.

Abou Abdallah al-Libye était un membre très influent au sein de l’organisation Ansar al-Chariaa à Benghazi, une ramification d’al-Qaïda impliquée dans l’assassinat de l’ambassadeur américain dans cette ville en 2012. En 2015, l’organisation s’est divisée et il a fait allégeance à l’État islamique.

Selon l’ANL, c’est ce même groupe de l'organisation État islamique qui est responsable des attaques de ces derniers mois. Ces attaques ont visé plusieurs localités dans le désert ainsi que le champ pétrolier d'al-Fil.

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20200916-libye-chef-l-état-islamique-tué-une-attaque-l-anl
Revenir en haut Aller en bas
Pred@tor
sergent
sergent
Pred@tor

messages : 239
Inscrit le : 10/09/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeMer 23 Sep 2020 - 14:34

https://mobile.twitter.com/FebruaryChannel/status/1308673180324818944
Hélico tomber à souknah

_________________
'' celui qui contrôle le champ de bataille contrôle l'histoire''
Revenir en haut Aller en bas
Adam
Modérateur
Modérateur
Adam

messages : 4076
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena31Conflit armé en Libye - Page 15 Ambass10
Conflit armé en Libye - Page 15 Medail10Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena15

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeLun 12 Oct 2020 - 2:27

MAP a écrit:

Le Maroc a toujours affirmé que les interférences extérieures compliquent la crise libyenne (M.Bourita)


dimanche, 11 octobre, 2020 à 19:28

Rome- Le Maroc a toujours soutenu que les interférences extérieures compliquent les efforts pour l’aboutissement à une solution à la crise libyenne, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidents à l’étranger, M. Nasser Bourita.

“Le Maroc a toujours dit que le problème de la Libye était l’ingérence extérieure. La solution à la crise libyenne aurait déjà pu être trouvée, mais l’ingérence extérieure a tout compliqué, car malheureusement la Libye est aujourd’hui devenue un enjeu diplomatique pour d’autres pays”, a souligné M. Bourita dans une interview au journal italien La Repubblica.

Sur le dossier libyen, le Maroc, a-t-il poursuivi, a joué un rôle important sur la voie du règlement de la crise depuis les accords de Skhirat. “À Bouznika, nous nous sommes concentrés sur l’unification des institutions libyennes. Nous avons également dit aux Libyens de ne pas gaspiller leur énergie à trouver des médiateurs ou d’autres personnalités Very Happy , mais de s’atteler sur des solutions aux problèmes”, a-t-il relevé.

Dans cet entretien, le ministre est revenu sur sa récente visite au Mali, sur Hautes instructions Royales, soulignant que «le Mali est à un moment crucial de son histoire et a besoin du soutien de la communauté internationale”.

“J’ai rencontré les autorités de transition pour apporter un message clair de SM le Roi Mohammed VI: encourager le pays vers une transition pacifique qui lui permettra de sortir de la crise dans laquelle il se trouve depuis des années”, a-t-il dit.

Il a rappelé dans ce sens que le Maroc a formé des centaines d’Imams maliens au Maroc à un islam tolérant et modéré, précisant que le Mali a subi de terribles pressions terroristes ces dernières années.

Le ministre a évoqué à ce propos “un terrorisme qui est en train de changer” en Afrique, soulignant qu’il est important que la communauté internationale “prenne conscience de ce qui se passe sur le continent africain aujourd’hui avant qu’il ne soit trop tard”.

“En 2012, il y avait 656 attentats terroristes en Afrique. Aujourd’hui il y en a 4000, donc ils se sont multipliés. Il y a quelques années, les victimes des attentats en Afrique étaient moins de 300, aujourd’hui on a dépassé les 1000 et les victimes civiles sont très nombreuses”, a-t-il fait observer.

“Il y a quelques années, il y avait un seul mouvement terroriste qui était Al Qaeda, aujourd’hui il y en au moins 7”, a-t-il enchainé, faisant remarquer que ces mouvements sont présents dans plusieurs pays.

S’agissant de la situation au Moyen-Orient, M. Bourita a réitéré la position du Maroc pour une paix durable au Moyen-Orient basée sur la notion de deux Etats.

Il a indiqué que SM le Mohammed VI en tant que Président du Comité Al Qods a toujours soutenu que la Ville sainte doit rester un lieu ouvert aux trois religions.

Pour ce qui est de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus en Afrique, le ministre a relevé que “de nombreux pays africains ont pris des mesures importants” dans ce sens, relevant toutefois que “si le volet sanitaire est plus ou moins sous contrôle, la situation socio-économique l’est beaucoup moins et cela pèsera sur le continent”.

Il a indiqué à cet égard que “la gestion internationale de Covid 19 doit éviter de tomber dans l’égoïsme “.

Concernant la question de l’immigration, il a fait observer qu’il s’agit d’un phénomène naturel qui ne devrait pas représenter un danger.

“Avec les partenaires européens, nous devrions commencer à parler de responsabilité partagée. Nous avons dit à l’Europe que la politique migratoire telle qu’elle est aujourd’hui est une politique contre l’histoire de la Méditerranée, qui n’a jamais été une forteresse, mais un lieu d’échange entre les peuples “, a-t-il ajouté.

En ce qui concerne la relation avec l’Italie, il a indiqué que les deux pays sont déterminés à oeuvrer pour que le Partenariat stratégique signé entre eux l’année dernière “ne soit pas seulement un titre, mais qu’il devienne une réalité”.

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.

Fahed64 et QuickShark aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 15 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 15 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeVen 23 Oct 2020 - 21:18

Citation :
Genève : les parties libyennes en conflit parviennent à un accord de cessez-le-feu permanent

- Dans le cadre des discussions des délégations du Comité militaire mixte libyen (5 + 5), révèle un tweet de la mission onusienne en Libye.

Meher Hajbi | 23.10.2020

Conflit armé en Libye - Page 15 1164
Genève : les parties libyennes en conflit parviennent à un accord de cessez-le-feu permanent

Istanbul

AA - Genève


La mission des Nations Unies a annoncé, vendredi, que les parties libyennes en conflit sont parvenues à un accord de cessez-le-feu permanent dans le cadre des discussions du Comité militaire mixte (5 + 5) à Genève, en Suisse.

Dans un communiqué rendu public, la mission onusienne a fait savoir que l’accord de cessez-le-feu permanent entrera en vigueur dans toutes les régions de la Libye.

“Les pourparlers du Comité militaire mixte à Genève ont abouti à une conclusion historique. Cet accord marque un tournant important vers la paix et la stabilité en Libye”, rapporte le communiqué.

La cérémonie de signature de l’accord au siège des Nations Unies à Genève a été diffusée en direct sur la page Facebook de la mission des Nations Unies en présence de Stephanie Williams, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Libye.

Williams a expliqué que “les parties en conflit sont convenus d'ouvrir les routes et les passages terrestres dans toutes les régions du pays”.

En effet, le Comité militaire mixte a également approuvé la reprise du trafic aérien entre les aéroports libyens.

Dans ce contexte, les mercenaires quitteront le territoire libyen en l’espace de 90 jours sous la supervision des Nations Unies, selon la même source.

https://www.aa.com.tr/fr/politique/genève-les-parties-libyennes-en-conflit-parviennent-à-un-accord-de-cessez-le-feu-permanent-/2016641

Citation :
Erdogan: "L'accord pour un cessez-le-feu en Libye n'est pas du plus haut niveau"

- Le président turc a affiché un certain pessimisme au sujet de l'annonce de l'ONU, rappelant les précédents accords jamais respectés par les forces de Haftar.

Hanife Sevinç,Berk Özkan,Tuncay Çakmak | 23.10.2020

Conflit armé en Libye - Page 15 1247
Erdogan: "L'accord pour un cessez-le-feu en Libye n'est pas du plus haut niveau"

Istanbul

AA / Istanbul


Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, s’est dit pas "très certain" que le cessez-le-feu annoncé en Libye par les Nations Unies soit suffisamment fiable, soulignant le fait que la décision ne vient pas des plus hautes instances concernées.

Le Chef de l’État turc s’est exprimé devant les journalistes, vendredi, après avoir participé à la grande prière hebdomadaire dans la mosquée Ali d’Istanbul.

Il a d’abord commenté à chaud l’annonce faite par l’ONU concernant un accord entre les parties libyennes pour un cessez-le-feu durable.

Le Président turc fait preuve d’un certain pessimisme, se référant aux précédents accords, tous violés par les forces du putschiste Haftar.

Il a surtout souligné que l’accord a été conclu par des représentants militaires des deux parties, et non par les leaders eux-mêmes.

"L'accord pour un cessez-le-feu en Libye n'est pas du plus haut niveau. Nous verrons combien de temps il sera respecté", a-t-il déclaré. Et d’ajouter : "J'ai l'impression que cet accord ne va pas vraiment être fiable".

Erdogan a ensuite répondu aux questions relatives aux tests effectués sur l’utilisation du système de défense aérienne S-400, acheté à la Russie, malgré la forte opposition de Washington. Des informations faisant état de la réalisation de tests avaient circulé dans les médias.

"Il est juste que nous avons fait des tests, et nous continuons à en faire. L'approche américaine ne nous lie en aucun cas", a-t-il précisé.

Il a d’ailleurs souligné le manque d’incohérence des critiques américaines à ce dossier, rappelant qu’Athènes aussi possède depuis plusieurs années des systèmes russes.

"La Grèce possède des systèmes S-300, ils ne font pas que les tester, ils les utilisent. Est-ce que les Etats-Unis disent quelque chose ?", a-t-il lancé.

"Il semblerait que ces Messieurs soient dérangés par le fait qu’il s’agisse d’armes russes. Mais nous sommes déterminés, nous allons poursuivre sur notre chemin de la même manière", a-t-il encore déclaré.

Concernant le conflit dans le Haut-Karabagh entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, le président turc a répété le soutien de son pays à l’Azerbaïdjan qui mène un combat légitime pour libérer ses territoires occupés.

Critiquant l’inaction de la communauté internationale pour mettre fin à l’occupation arménienne depuis près de 30 ans, Erdogan a renouvelé sa proposition d’inclure la Turquie à la table des pourparlers pour une paix durable dans la région.

"La Turquie a au moins autant le droit que la Russie de prendre part aux efforts de paix", a-t-il assuré, estimant que les deux pays peuvent contribuer positivement "comme c'est le cas en Syrie et en Libye".


* Traduit du turc par Tuncay Çakmak

https://www.aa.com.tr/fr/turquie/erdogan-laccord-pour-un-cessez-le-feu-en-libye-nest-pas-du-plus-haut-niveau-/2016616
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 15 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 15 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeMer 28 Oct 2020 - 20:18

Citation :
Cessez-le-feu en Libye – Est-ce (vraiment) la fin de la guerre ? (Analyse)

-Même s'il s'agit d'un pas positif qui permettra de faciliter l’aboutissement à une solution politique, il n'en demeure pas moins que le respect de l’accord de cessez-le-feu demeure la principale entrave à la sortie de crise.

Mona Saanouni | 28.10.2020
    
Libyan

AA / Istanbul


La signature par les protagonistes libyens d'un accord global et durable de cessez-le-feu représente une fin « officielle » de la guerre lancée, depuis 2014, par le général putschiste Khalifa Haftar, dans le but de s’emparer du pouvoir, mais cela demeurera lettre morte tant que l'accord ne sera pas concrétisé sur le terrain.

En effet, le principal défi auquel font face les libyens consiste à savoir si Haftar retirera effectivement ses milices et mercenaires de la compagnie russe « Wagner » de la ville de Syrte et de la province d'al-Joffra (Centre), en vertu de la teneur de l'accord.

De plus, l'accord prévoit le départ des mercenaires et des combattants étrangers du territoire libyen, dans un délai de 90 jours, à compter de la signature de l'accord.

* La Russie renoncera-t-elle à son projet dans le Sud de la Méditerranée ?

Ce qui soulève des doutes, c'est le fait que Moscou renonce facilement à son projet d'établir une présence militaire « permanente », dans le Sud de la Méditerranée, pour cerner l’aile sud de l'OTAN, à partir du sud et ce, en réaction au bouclier antimissile installé par l'alliance transatlantique face aux frontières ouest de la Fédération de la Russie.

Le retrait des mercenaires de Wagner de Libye est peu probable, dès lors que cette compagnie dispose de son propre agenda, et certains doutent de la capacité de Haftar à contraindre Wagner à quitter la Libye, quand bien même le général putschiste le souhaiterait, voire le déciderait.

En effet, la question est de loin plus complexe que cela n’apparaît en réalité, en particulier lorsque nous savons que Wagner poursuit, inlassablement, le renforcement de ses positions dans l'est et dans le sud de la Libye, et ce contrairement aux orientations du processus de dialogue à Genève.

De plus, Haftar a longtemps esquivé des accords qu’il a lui-même conclu et violé de précédents arrangements, dont le dernier en date, et à sept reprises, l’accord de cessez-le-feu du 21 août dernier.

En réalité, il n'existe pas de garanties suffisantes pour appliquer et faire respecter l'accord conclu à Genève, même s'il sera entériné par le Conseil de sécurité international, dans la mesure où deux alliés de Haftar, en l’occurrence la Russie et la France, disposent du droit de veto.

Cela signifie que Haftar bénéficiera d’une protection contre toute sanction internationale, même s'il ne respectera pas l'accord conclu sous les auspices onusiens.

C’est la raison pour laquelle le ministre libyen de la Défense, Slaheddine al-Namrouche a demandé aux Nations Unies de mettre en place des garanties pratiques et effectives, l’objectif étant de faire respecter la teneur de l’accord, contrairement à ce que qui s’est passé plus d’une fois.

C'est ce qui a incité aussi le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à afficher un optimisme réservé, pour deux raisons au moins. La première consiste à ce qu'il s'agit d'un accord qui n'a pas été conclu « au plus haut niveau », et la seconde est motivée par l’incertitude quant au retrait des mercenaires, d'ici trois mois.

En effet, les signataires de l’accord de cessez-le-feu sont des « seconds couteaux », des chefs militaires du troisième ordre voire moins, ce qui affaiblit et fragilise l’accord et ne l’investit pas de la force requise.

Le président turc a relevé la récente violation par l'Arménie d'un accord de cessez-le-feu conclu avec l'Azerbaïdjan, ce qui invite à faire preuve de prudence quant à une possible récurrence d’une pareille violation en Libye et ce, malgré les différents contextes qui caractérisent chaque région.

* Sanctionner les criminels de guerre

De son côté, le président du Conseil présidentiel du gouvernement libyen, Fayez al-Sarraj a exigé de « ne pas négliger la reddition des comptes par quiconque aurait commis des crimes à l'endroit des Libyens, et dont le retrait a généré des charniers et des mines ».

Il est peu probable que Haftar acceptera de sanctionner ses acolytes et ses mercenaires russes, pour avoir planté des mines dans les quartiers sud de la capitale Tripoli, avant leur retrait, au mois de juin 2020, et pour les charniers, dont la majorité a été découverte dans la ville de Tarhouna, située à 90 kilomètres au sud-est de Tripoli.

Haftar a appuyé et continue à abriter jusqu’à aujourd'hui les milices du 7ème régiment dans ses bastions de l'est du pays, bien que ces milices aient été accusées d'être à l'origine de la majorité des charniers de Tarhouna.

Parmi les principaux points qui incitent à la vigilance et qui laissent sceptiques quant à l’application par Haftar de l’accord de cessez-le-feu figure les déploiements et la mobilisation constante de ses milices dans trois bases aériennes. Il s'agit des bases d’al-Kordhabiya à Syrte (450 Km à l'est de Tripoli), d'al-Joffra (650 Km au sud-est de Tripoli et de Barrak al-Chott (700 Km au sud de Tripoli).

Des experts militaires, parmi eux l'ancien chef d'Etat-major de l'armée égyptienne, Saad Eddine Chazli, estiment que « Si vous constatez que les déclarations politiques sont antinomiques à la situation militaire sur le terrain, ne les prenez point en considération et faites peu de cas de ces déclarations ».

Malgré cela, l'accord demeure un pas important pour construire la confiance. En effet, vu d'un autre angle, la conclusion d'un accord de cessez-le-feu représente une journée historique, d'autant plus que cela est intervenue au cours d'une rencontre directe entre les délégations des deux parties et non pas à travers des pourparlers indirects par médiation onusienne.

En effet, après neuf ans de combat, les différents protagonistes libyens sont parvenus à la profonde conviction en vertu de laquelle aucune partie ne peut remporter une victoire militaire franche, en particulier avec l'entrée en jeu d’acteurs régionaux et internationaux pour soutenir chacun des camps.

Le fait que la bataille des morsures de doigts ait atteint le point où aucune partie ne peut en supporter davantage a incité le peuple libyen, que ce soit à l'est, à l'ouest ou au sud, à participer à de violentes manifestations pour protester contre ses conditions économiques et sociales insupportables.

La poursuite de la confrontation militaire en Libye est synonyme de l'effondrement entier et intégral de l'Etat, ce qui laisse le pays en proie à l'émiettement, voire à la dislocation ou à la division, un spectre que rejettent l’ensemble des Libyen, toutes catégories et appartenances confondues. Cette hantise pourrait expliquer les concessions faites par chacune des parties, ce qui était chose impensable, il y a de cela à peine une année.

En effet, la seule signature d'un accord de cessez-le-feu, l'aménagement de zones démilitarisées à Syrte et al-Joffra et la sortie des mercenaires et des combattants étrangers de la Libye, en l'espace de trois mois, sont autant de mesures positives qui seront à même de renforcer la confiance entre les deux parties et qui baliseront la voie à un accord politique attendu en Tunisie, au cours du mois de novembre prochain.

Il est attendu que les discussions de Tunis aboutiront à l'élaboration d'une feuille de route pour une phase durable, qui commencera par un referendum sur la Constitution et qui sera parachevée par la tenue d’élections présidentielle et législatives qui mettront fin à quatre phases transitoires, qui se sont succédé, durant neuf maigres années dans un pays…riche en pétrole.

*Traduit de l'arabe par Hatem Kattou

https://www.aa.com.tr/fr/afrique/cessez-le-feu-en-libye-est-ce-vraiment-la-fin-de-la-guerre-analyse/2021599
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32093
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 15 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 15 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeVen 11 Déc 2020 - 18:42

Citation :
Libye: les forces pro-Haftar annoncent avoir relâché un navire turc


Tripoli, 10 déc 2020 (AFP) -


Les forces loyales à l'homme fort de l'Est de la Libye, le maréchal Khalifa Haftar, ont annoncé jeudi avoir relâché un navire appartenant à un armateur turc, saisi samedi dans les eaux territoriales libyennes.

Le commandement général des forces pro-Haftar a "relâché le navire Mabrooka, battant pavillon jamaïcain, après l'avoir inspecté et terminé l'enquête avec son équipage", a annoncé dans un communiqué le porte-parole du maréchal, Ahmad al-Mismari.

Selon cette source, le navire et son équipage ont été relâchés "après avoir payé une amende" pour être entrés dans les eaux territoriales libyennes sans "autorisation préalable" et accédé à une "zone interdite à la navigation".

Le navire commercial était entré dans une "zone d'opérations militaires" dans la région de Ras Al-Hilal (est) avant d'être saisi samedi et remorqué au port, avait annoncé lundi le porte-parole du maréchal. Son équipage est composé de 17 personnes, dont neuf marins turcs.

Mardi, le ministère turc des Affaires étrangères avait "fermement condamné" la saisie du navire.

"Nous rappelons une fois de plus que si les intérêts turcs en Libye sont pris pour cible, il y aura de graves conséquences et les auteurs de (ces atteintes) seront considérés comme des cibles légitimes", avait-il mis en garde.

En proie au chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est aujourd'hui déchirée entre deux camps rivaux: le gouvernement d'union (GNA), basé à Tripoli et reconnu par l'ONU, et un pouvoir à l'Est incarné par le maréchal Haftar.

Le GNA est soutenu par la Turquie, tandis que le camp Haftar est appuyé par les Emirats arabes unis, la Russie et l'Egypte.

https://www.marine-oceans.com/actualites/21345-libye-les-forces-pro-haftar-annoncent-avoir-relache-un-navire-turc
Revenir en haut Aller en bas
Pred@tor
sergent
sergent
Pred@tor

messages : 239
Inscrit le : 10/09/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeSam 26 Déc 2020 - 16:23

Desoler si c'est dater de 4 jours mais haftar a récemment sorti avec des propos ou ils demandent ses troupes à se preparer à une guerre contre la turquie et c'est fort qui brise le cessez de feu
Source:journal libyen al marsad elibi

_________________
'' celui qui contrôle le champ de bataille contrôle l'histoire''

Fahed64 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Shugan188
Modérateur
Modérateur
Shugan188

messages : 2267
Inscrit le : 12/05/2015
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena11
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena11

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeVen 22 Jan 2021 - 10:44

Citation :

Foreign fighters were meant to leave Libya this week. A huge trench being dug by Russian-backed mercenaries indicates they plan to stay
(CNN) —



Conflit armé en Libye - Page 15 21012110

Construction on an enormous trench across Libya, dug by Russian-backed mercenaries Wagner, is raising fears that foreign fighters will not withdraw from the country by Saturday, as a UN-brokered peace deal insists.

US officials are also concerned over the long-term goals of the Kremlin ally in the war-torn state. One intelligence official notes that the trench is a sign that Wagner, which, the official said, has its largest global presence in Libya, is "settling in for the long haul."

The trench, which extends dozens of kilometers south from the populated coastal areas around Sirte towards the Wagner-controlled stronghold of al-Jufra, can be seen on satellite imagery and is bolstered by a series of elaborate fortifications.

CNN has contacted the Russian government for comment and received no response.

La suite
Revenir en haut Aller en bas
Pred@tor
sergent
sergent
Pred@tor

messages : 239
Inscrit le : 10/09/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeMer 27 Jan 2021 - 18:54

Citation :
https://www.thetimes.co.uk/article/russian-missile-system-spirited-out-of-libya-by-us-hjjtz0kd2

Selon cet article le US aurait transporter le système DCA pantsir emirati da la libye jusqu'à la base de ramstein en allemand pour connaître les secrets et vulnérabilités du système

_________________
'' celui qui contrôle le champ de bataille contrôle l'histoire''
Revenir en haut Aller en bas
Bruce Wayne
Commandant
Commandant
Bruce Wayne

messages : 1090
Inscrit le : 22/11/2020
Localisation : Maroc
Nationalité : Maroc-France

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeJeu 28 Jan 2021 - 20:07

https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210128-les-états-unis-demandent-à-l-onu-le-retrait-immédiat-des-forces-russes-et-turques-de-libye?ref=tw_i a écrit:

Les USA sont de retour en Afrique...

_________________
Le courage croît en osant et la peur en hésitant.
Revenir en haut Aller en bas
BOUBOU
General de Brigade
General de Brigade
BOUBOU

messages : 3902
Inscrit le : 07/08/2008
Localisation : en territoire hostile
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena21Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena26Conflit armé en Libye - Page 15 Unbena32
Conflit armé en Libye - Page 15 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitimeJeu 28 Jan 2021 - 21:11

[quote="Bruce Wayne"]

Les USA sont de retour en Afrique...

le360ma a écrit:
a"] https://m.le360.ma/afrique/autres-pays/politique/2021/01/28/33328-libye-les-etats-unis-demandent-le-retrait-immediat-des-forces-russes-et-turques-33328
uote]

...c'est là qu'ils vont avoir besoin de nous.

_________________
L'homme sage est celui qui vient toujours chercher des conseils dabord, des armes on en trouve partout.

feu Hassan II.

https://www.youtube.com/watch?v=AbjNQ_5QvgQ

Bruce Wayne et QuickShark aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Conflit armé en Libye - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 15 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Conflit armé en Libye
Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: