Royal Moroccan Armed Forces
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Royal Moroccan Armed Forces

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilS'enregistrerConnexion

 

 Conflit armé en Libye

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 24402
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena13
Conflit armé en Libye - Page 14 Ambass10Conflit armé en Libye - Page 14 Untitl10
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena20

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeLun 18 Mai - 4:03

Rappel du premier message :

Le compte Twitter des forces du gouvernement reconnu de Tripoli, retraçant les événements liés à l'offensive Bourkan contre les milices de Haftar.
https://twitter.com/BurkanLy?s=09

On annonce la destruction d'un troisième système Pantsir, il y a une vidéo de l opération visant les deux premiers fraîchement arrivés à la Base d'Elwatya.. La base qu on vient de confirmer qu'il est désormais sous contrôle des forces de Serraj...

_________________
Conflit armé en Libye - Page 14 Marche12


Dernière édition par Fremo le Sam 6 Juin - 6:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Fahed64
Administrateur
Administrateur
Fahed64

messages : 16860
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena13
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeLun 6 Juil - 15:21

Fremo a écrit:
Les médias égyptiens présentent l'attaque de la base d'Al watya comme un exploit des forces aériennes des milices de Haftar.
Soit c'est une attaques par les Mig29 soit c'est une attaque égyptienne enfin de compte ..

Impossible si les Hawk XXI était actif il faut au moins être à 70 km pour bombarder tranquil

Donc AASM ou Harm ... donc soit EAU soit Egypte mais en aucun cas LNA et leur Mig 29 du passé !

Mais la Turquie ne pourra pas déployer de F-16 la ba ils ont pas la DCA pour !

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Conflit armé en Libye - Page 14 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 24402
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena13
Conflit armé en Libye - Page 14 Ambass10Conflit armé en Libye - Page 14 Untitl10
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena20

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeLun 6 Juil - 15:41

le Hawk ne semble pas être en mode actif ... ca vient d'être installé

l'attaque est filmé par un pod ou par drone d'ailleurs

_________________
Conflit armé en Libye - Page 14 Marche12
Revenir en haut Aller en bas
RecepIvedik
Commandant
Commandant


messages : 1147
Inscrit le : 25/10/2014
Localisation : FRANCE
Nationalité : Turco-Francais
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMar 14 Juil - 13:51

Sur les comptes turcs on parle de frappes de drones sur les positions de Haftar à Sirte.

Des infos ont circules faisant état d'un retrait des Wagner de Cufra et Sirte



Rappelons que le 15/07 est une date symbolique pour la nouvelle Turquie
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMer 15 Juil - 14:20

Citation :
Libye : l’armée intercepte l’arrivée de renforts à Haftar en provenance d'Égypte

- Des photos de véhicules transportant des armes, des munitions militaires et de personnes en uniforme ont été diffusées par les forces gouvernementales.

Meher Hajbi | 15.07.2020

Conflit armé en Libye - Page 14 _12f6299

Libyan

AA - Tripoli



L’armée libyenne a intercepté, mercredi à l’aube, l’arrivée, en provenance d'Égypte, de nouveaux renforts militaires à Haftar dans la ville de Tobrouk, au nord-est de la Libye.

C’est ce qu’a fait savoir le centre des médias de l’opération “Volcan de la Colère, relevant de l’armée libyenne, à la suite de l'annonce, par les troupes de Haftar, d’une “grande bataille” aux alentours de Syrte (nord) et de Jafra (centre).

En effet, des photos de véhicules transportant des armes, des munitions militaires et de personnes en uniforme ont été diffusées par les forces gouvernementales, sans communiquer davantage de détails.

Le 8 avril, le centre des médias avait publié des photos montrant l'arrivée d'un navire d'Egypte à Tobrouk (nord-est), avec 40 conteneurs transportant des renforts militaires et des munitions pour soutenir les troupes de Haftar.

Le 6 juillet 2019, des photos avaient également été publiées montrant une aide militaire en provenance d'Égypte.

Mardi, Ahmed Al-Mismari, porte-parole de la milice de Haftar, a annoncé qu’une “grande bataille” aura lieu au cours des prochaines heures aux alentours de Syrte et d'Al-Jafra.

Dimanche, le président du Conseil présidentiel du gouvernement libyen, Fayez al-Sarraj, a discuté avec les chefs des régions militaires de son pays de l'état de préparation des forces dans les différentes régions et de la conduite des opérations dans la région de Syrte / Al-Jafra.

Le 20 juin, le président égyptien Abdelfattah Sissi a évoqué la possibilité pour l'armée de son pays d'effectuer “des missions militaires extérieures si nécessaire”, affirmant que “toute intervention directe en Libye bénéficie d’une légitimité internationale”.

https://www.aa.com.tr/fr/afrique/libye-l-armée-intercepte-l-arrivée-de-renforts-à-haftar-en-provenance-dégypte/1911123
Revenir en haut Aller en bas
Fremo
Administrateur
Administrateur
Fremo

messages : 24402
Inscrit le : 14/02/2009
Localisation : 7Seas
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena13
Conflit armé en Libye - Page 14 Ambass10Conflit armé en Libye - Page 14 Untitl10
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena20

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeLun 20 Juil - 12:26

SISSI se la joue démocrate et pousse le parlement à autoriser une intervention militaire égyptienne sur le sol libyen..

_________________
Conflit armé en Libye - Page 14 Marche12
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
Northrop

messages : 5426
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena10
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeLun 20 Juil - 15:25

Démocratie a l'arabe, comme travail d'arabe, ou fait il celà pour plaire à israel..😁
Attention la Turquie est déjà présente la bas..

_________________
Conflit armé en Libye - Page 14 75px-m10
الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMar 21 Juil - 13:15

Citation :
Le Parlement égyptien donne son feu vert à une intervention militaire en Libye

par Laurent Lagneau · 21 juillet 2020


Conflit armé en Libye - Page 14 _12f6357

La tension va crescendo en Libye. Ces dernières semaines, et avec l’appui déterminant de la Turquie, les forces loyales au gouvernement d’entente nationale [GNA], établi à Tripoli, ont infligé plusieurs revers à l’Armée nationale libyenne [ANL] du maréchal Haftar, lequel soutien le gouvernement de Tobrouk, issu du Parlement élu en juin 2014. Au point d’être désormais en position de reprendre la ville de Syrte.

Soucieuse maintenir la stabilité à ses frontières, et donc d’éviter tout infiltration terroriste sur son territoire, l’Égypte a naturellement soutenu le maréchal Haftar quand ce dernier lança l’opération « Dignité » afin de chasser les groupes jihadistes installés dans l’est de la Libye, en 2015.

D’ailleurs, à cette époque, les forces aériennes égyptiennes bombardèrent des positions jihadistes à Derna, en réponse à la décapitation de 21 coptes égyptiens. Ce qui avait valu au Caire des critiques de la part de Doha, qui soutenait alors un « gouvernement révolutionnaire » installé à Tripoli. Ce dernier a depuis cédé la place au GNA.

Quoi qu’il en soit, l’Égypte n’entretient pas les meilleures relations qui soient avec la Turquie, notamment en raison du soutien de cette dernière aux Frères Musulmans ainsi que pour son rôle en Libye. Et la perspective d’une présence militaire turque à ses frontières est perçue comme une menace.

Début juin, des chars Abrams aux couleurs égyptiennes ont été repérés près de la frontière avec la Libye. Puis, quelques jours plus tard, président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a prévenu : toute avancée des forces du GNA et des troupes turques [composées de mercenaires recrutés parmi des groupes rebelles syriens soutenus par Ankara, ndlr] serait une ligne rouge.

« Toute intervention directe de l’Egypte deviendrait légitime au niveau international, que ce soit au regard de la charte de l’ONU sur la légitime défense ou qu’elle se base sur la seule autorité légitime élue par le peuple libyen : le Parlement libyen », a ainsi déclaré M. al-Sissi. « Si le peuple libyen nous demande d’intervenir, c’est un signal envoyé au monde que l’Egypte et la Libye partagent […] des intérêts communs, la sécurité et la stabilité », a-t-il ajouté.

Or, le 13 juillet, le Parlement libyen, réfugié à Tobrouk, a donné son feu vert à une éventuelle intervention militaire égyptienne en Libye. « Nous appelons à des efforts concertés entre les deux pays frères, la Libye et l’Egypte, pour assurer la défaite de l’occupant envahisseur [la Turquie, ndlr] et préserver notre sécurité nationale commune », a-t-il fait savoir, via un communiqué.

Il ne restait alors donc plus qu’une dernière formalité à accomplir : obtenir l’accord du Parlement égyptien. Ce qui vient donc d’être fait. En effet, l’issue d’un vote à huis clos, ce dernier a autorisé « l’envoi de troupes des forces armées égyptiennes dans des missions de combat en dehors des frontières de l’État pour défendre la sécurité nationale égyptienne dans l’axe stratégique occidental » afin d’agir contre « les milices criminelles armées et les éléments terroristes étrangers ». Sans donner plus de détails et sans citer explicitement la Libye et la Turquie.

Par la suite, a précisé l’agence Reuters, la télévision publique a diffusé des bandeaux portant la mention « l’Égypte et la Libye, un peuple, un destin. »

A priori, la question n’est plus de savoir si l’Égypte interviendra en Libye… Mais quand elle le décidera.

http://www.opex360.com/2020/07/21/le-parlement-egyptien-donne-son-feu-vert-a-une-intervention-militaire-en-libye/
Revenir en haut Aller en bas
Northrop
General de Division
General de Division
Northrop

messages : 5426
Inscrit le : 29/05/2007
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena10
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMar 21 Juil - 17:35

Il me semblait bien que quelques chose de pas normal se tramée derrière cette intervention de l'Égypte.. Déjà la rivalité entre la Turquie et l'Égypte, malgré la distance qui les séparent, mais encore les Turcs ont du mal digérer la défaite avec l'Italie.. ou Oilibya


_________________
Conflit armé en Libye - Page 14 75px-m10
الله الوطن الملك
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMer 22 Juil - 12:06

Depuis le temp quils'se renifle ces deux là

Peu être l'occasion de en découdre une bonne fois pour toute sur le terrain

Ça les calmera peu être a l' avenir

Les Emirats a la manœuvre

Mais'pas sur que les Egyptiens puissent faire le poid face aux Turcs

L avantage égyptien c est quil peuvent se déployer massivement sur le terrain a même de.deborder.les capacité limitée.turcs sur le terrain
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeJeu 23 Juil - 13:10

Citation :
Libye : le Conseil de sécurité décide de tenir une session sur l'agression contre Tripoli

- En présence des pays impliqués dans l'agression, selon l’ambassadeur de Libye auprès des Nations unies, Tahar al-Sunni

Meher Hajbi | 23.07.2020    

Conflit armé en Libye - Page 14 _12f6375

Libyan

AA - Libye


Le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU) approuve la demande de la Libye de tenir une session du Comité des sanctions en présence des pays impliqués dans le soutien à l'agression contre Tripoli.

C’est ce qu’a fait savoir l’ambassadeur de Libye auprès de l'ONU, Tahar al-Sunni dans un message posté via le réseau social Twitter.

“Le Conseil de sécurité, présidé par l'Allemagne et soutenu par plusieurs pays, a accepté la demande de la Libye de tenir une audition spéciale par le Comité des sanctions et l'équipe d'experts”, a-t-il ainsi posté.

En effet, cette session devrait se tenir à la fin du mois de juillet en présence des pays dont le nom a été mentionné dans les rapports internationaux, impliqués, notamment, dans la violation de l'embargo sur les armes, les tentatives de contrebande de pétrole et autres violations des résolutions du Conseil de sécurité.

Jeudi dernier, le ministère libyen des Affaires étrangères avait annoncé avoir soumis une demande officielle au Conseil de sécurité pour tenir une session du Comité des sanctions, en présence des pays impliqués dans le soutien à l'agression contre Tripoli.

“Nous souhaitons que la session se tienne en présence des pays impliqués dans la violation de l'embargo sur les armes, qui ont contribué à soutenir l'agression contre Tripoli depuis avril 2019”, avait rapporté le communiqué rendu public par la diplomatie libyenne.

Soutenues par des pays arabes et européens, les milices de Haftar avait lancé, le 4 avril 2019, une agression contre la capitale, Tripoli, où des civils ont été pris pour cible.

https://www.aa.com.tr/fr/politique/libye-le-conseil-de-sécurité-décide-de-tenir-une-session-sur-lagression-contre-tripoli-/1919572
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeSam 25 Juil - 10:46

Citation :
Les États-Unis accusent la Russie d’avoir à nouveau acheminé des armes en Libye

par Laurent Lagneau · 25 juillet 2020


Conflit armé en Libye - Page 14 _12f6388

En mai dernier, l’US Africom, le commandement militaire américain pour l’Afrique, avait accusé la Russie d’avoir envoyé des avions de combat MiG-29 « Fulcrum » et Su-24 « Fencer » à al-Jufrah, en Libye, au profit de la société militaire privée [SMP] russe Wagner, laquelle soutient l’Armée nationale libyenne [ANL] du maréchal Khalifa Haftar. Et il avait produit une douzaine de clichés pour appuyer ses dires.

À l’époque, agissant au nom des autorités de Tobrouk, issues du Parlement élu en juin 2014, l’ANL avait dû renoncer à l’offensive qu’elle avait lancée un an plus tôt en direction de Tripoli, pour y renverser le gouvernement d’entente nationale [GNA], soutenu par la Turquie, dont l’implication en Libye, via l’envoi d’armes et de mercenaires recrutés parmi les rebelles syriens acquis à sa cause, a modifié le rapport de forces.

Cela étant, en s’impliquant dans le conflit libyen, la Turquie et la Russie [ainsi que d’autres pays, comme les Émirats arabes unis] violent l’embargo imposé par les Nations unies à la Libye. Pour le faire respecter, l’Union européenne a lancé l’opération EUNAVFOR Irini, pour surveiller le trafic maritime en Méditerranée. Ce qui fait qu’elle n’est pas en mesure d’en faire autant pour contrôler d’éventuelles cargaisons suspectes acheminées par les airs et/ou par voie terrestre. Et cela lui a valu des critiques de la part des États-Unis.

Les Européens « pourraient au moins, s’ils étaient sérieux, je crois, dénoncer toutes les parties au conflit quand elles violent l’embargo sur les armes. […] C’est regrettable. Ils pourraient faire beaucoup plus », a ainsi récemment estimé David Schenker, le secrétaire d’État américain adjoint pour le Moyen-Orient. Ils « pourraient agir contre les mercenaires du groupe russe Wagner. Mais ils peut-être peur de représailles de la part de la Russie », a-t-il ajouté.

Quoi qu’il en soit, le 24 juillet, l’US Africom a une nouvelle fois accusé la Russie de livrer des armes à l’ANL et/ou à la SMP Wagner.

L’US Africom « a de plus en plus de preuves que la Russie, à travers le groupe Wagner, continue de déployer en Libye du matériel militaire susceptible d’être utilisé pour des opérations cinétiques », notamment « sur les lignes de front », a-t-il affirmé, via un communiqué.

Des photographies prises par satellite et diffusées pour appuyer ces nouvelles accusations montrent la présence d’avion de transport Il-76 sur la base aérienne d’al-Khadim, où, par le passé, des aéronefs appartenant aux Émirats arabes unis furent signalés. Ces appareils auraient ainsi livrés des systèmes anti-aériens Pantsir S1 [code Otan : SA-22 Greyhound], qui seraient « exploités par la Russie, le groupe Wagner ou leurs mandataires » ainsi que des blindés de type MRAP [protégés contre les engins explosifs improvisés, ndlr].

Conflit armé en Libye - Page 14 _12f6387

Sur l’une de ces images, qui datent des 13 et 14 juillet, on peut voir des véhicules Tigr circuler « sur la ligne de front à Syrte », ainsi que des « personnels en formation » [du moins, c’est ce qu’affirme l’US Africom, qui doit disposer de photographies ayant une résolution plus importantes que celles qu’il a diffusées.

« Le type et le volume de l’équipement démontrent l’intention [de mettre en place] des capacités durables en vue d’actions de combat, pas d’aide humanitaire, et indiquent que le ministère russe de la Défense soutient ces opérations », soutient le général Gregory Hadfield, directeur adjoint du renseignement de l’US Africom.

Ces accusations américaines surviennent alors que l’Égypte menace d’intervenir militairement en Libye dans le cas d’une offensive des milices pro-GNA et des troupes envoyées auprès de ces dernières par la Turquie en direction de Syrte. C’est une « ligne rouge », a prévenu Abdel Fattah al-Sissi, le président égyptien.

http://www.opex360.com/2020/07/25/les-etats-unis-accusent-la-russie-davoir-a-nouveau-achemine-des-armes-en-libye/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeDim 26 Juil - 14:20

Citation :
Erdogan : Les services de renseignement turcs ont changé les règles du jeu en Libye

1 23 | 26.07.2020

Conflit armé en Libye - Page 14 _12f6396

Istanbul

AA / Istanbul


Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a souligné, dimanche, que l’appui opérationnel et informatique fourni par notre service de renseignement a changé les règles du jeu en Libye et contribué à stopper la progression du putschiste Haftar.

C’est ce qui ressort d’une allocution prononcée par Erdogan lors de l’inauguration, dimanche, du nouveau siège des Services de renseignement dans la ville d’Istanbul.

Erdogan a souligné que « le soutien opérationnel et en termes de renseignement fourni par les services turcs a joué un rôle clé dans l’arrêt de la progression du putschiste (Khalifa) Haftar qui a choisi les voies militaires au lieu de l’option politique en tant que solution ».

Le président turc a relevé l’importance que « revêtent les services de renseignement d’un Etat, étant la clé de voûte et la pierre angulaire pour qu’un pays se dresse debout ».

Il a, à ce propos, souligné que l’Etat ottoman a essuyé l’une de ses plus lourdes défaites de son Histoire lors de la Guerre des Balkans (1912-1913) dès lors que les gouvernants de cette époque n’ont pas, des années durant, anticipé les préparatifs engagés par certaines sociétés pour se rebeller contre l’Etat, à cause de l’absence d’une vision perspicace et de vigilance.

Et Erdogan de poursuivre : « Le Sultan Abdulhamid le Second (1842-1918) a sauvé le pays de multiples catastrophes sans tirer le moindre coup de feu, grâce à la puissance de ses services de renseignement et de son génie diplomatique ».

Il a indiqué qu’à « la faveur de l’influence grandissante de nos services de renseignement extérieurs, la Turquie commence à occuper sa place dans l’ensemble des instances en tant que force régionale et mondiale ».

Les acquis engrangés dans les zones d’affrontements, a-t-il dit, « consolident notre force à la table des négociations et nous accorde la force de défendre les intérêts de notre peuple ».

« Les services de renseignement est une arme centrale dans notre lutte historique pour l’édification d’une Grande et Forte Turquie et le resteront », a-t-il insisté.

« Nous mesurons à leur juste valeur les sacrifices consentis par les services de renseignement turcs dans les opérations la Griffe du Tigre, ‘Le Bouclier de l’Euphrate’, ‘Le Rameau d’olivier’, et la ‘Source de Paix’, et le ‘Bouclier du Printemps’ en Syrie et aussi en Libye et dans d’autres régions », a poursuivi Erdogan.

Il a, également, souligné, que les services de renseignement turcs procèdent à des actions, d’un niveau mondial dans les domaines de la sécurité cybernétique, des satellites et du décodage.

Le chef d’Etat turc a relevé que l'importance des services de renseignement s'accroît à une époque où la science et ses utilisations sont désormais une arme.

Il a tenu à rappeler qu’il « n’’est point un hasard si les services de renseignement turcs ont été en tête des institutions ciblées lors de la lutte historique de notre pays », ajoutant que « les éléments des groupes terroristes savent pertinemment que l’Etat turc les traquent la où ils sont ».

Erdogan a affirmé que les « éléments des groupes terroristes savent pertinemment que l’Etat turc les pourchasse la où ils sont ».

« Les chefs des groupes terroristes savent qu’ils ont à la portée de la République turque la où ils sont. Les services de renseignement de la Nation ont eu un rôle de choix en assénant au PKK le plus dur coup tout au long de son histoire », a-t-il soutenu.

« Les chefs du PKK sont devenus ligotés et immobiles, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de notre pays à la faveur des opérations combinées lancées par l’armée, les forces de sécurité et les services de renseignement », a-t-il expliqué.

Il a relevé, à ce propos, que les Services de renseignement turcs ont réussi, à date, à ramener vers la Turquie plus de 100 éléments de l’organisation terroriste de Gulen.
Erdogan a, par ailleurs, évoqué les activités des services de renseignement pour sauver les otages kidnappés à l’étranger.
Il a relevé à ce propos que « le nombre des pays qui sollicitent notre aide pour libérer leurs citoyens kidnappés s’accroît constamment ».

https://www.aa.com.tr/fr/turquie/erdogan-les-services-de-renseignement-turcs-ont-changé-les-règles-du-jeu-en-libye-/1923040
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeDim 2 Aoû - 13:27

Citation :
Libye : Arrivée à Syrte et Al-Jofra de 5 avions russes transportant des munitions et des mercenaires

-Selon les déclarations du porte-parole de la salle des opérations pour la libération de Syrte et Al-Jofra, relevant de l'armée, le Général de brigade Abdul Hadi Dara, rapportées par la chaîne privée Febrayer

Mourad Belhaj | 02.08.2020

Libyan

AA / Libye



L'armée libyenne a annoncé, dimanche, l'arrivée de 5 avions russes transportant des munitions et des mercenaires, pour renforcer la milice du Général renégat Khalifa Haftar à Syrte et Al-Jofra.

L'annonce a été faite par le général Abdel Hadi Dara, porte-parole de la salle des opérations pour la libération de Syrte et Al-Jofra, relevant de l'armée, rapportée par la chaîne satellitaire privée libyenne "Febrayer".

Et Dara d'ajouter : "L'appui de la Russie à ce rebelle et à ses forces se poursuit (en référence à Haftar), et nous avons observé, samedi, l'arrivée de 5 avions cargo militaires russes chargés de matériel et d'équipements à Syrte (nord) et à Al-Jofra (centre).

Il a expliqué que l'armée libyenne "a également observé, samedi, l'arrivée de deux vols russes à l'aéroport de Benghazi, en provenance de Syrie, ainsi que l'arrivée de deux vols russes en provenance de Syrie à l'aéroport international d'Al-Abraq, vendredi".

"Tous ces avions cargo russes transportent des mercenaires et du matériel vers la région orientale et le territoire libyen", a conclu Dara.

La Russie avait déjà mobilisé quelque 300 hommes armés de Quneitra, dans le sud de la Syrie, à la mi-avril dernier, et les a envoyés combattre en Libye après les avoir soumis à une brève formation dans son camp de Homs (centre de la Syrie).

La milice de Haftar emploie un grand nombre de mercenaires venus d'Afrique et du Moyen-Orient, qui ont soutenu le général Putschiste dans son attaque lancée le 4 avril 2019 pour prendre le contrôle de la capitale Tripoli, siège du gouvernement internationalement reconnu.

L'attaque a finalement échoué et l'armée a remporté plusieurs victoires contre la milice du Haftar dernièrement, notamment la libération de tous les faubourgs de Tripoli, de la ville de Tarhouna, de toutes les villes de la côte ouest, de la base aérienne d'al-Watiyah et des localités situées dans la montagne ouest (Djabal al-Gharbi).


*Traduit de l’Arabe par Mourad Belhaj

https://www.aa.com.tr/fr/afrique/libye-arrivée-à-syrte-et-al-jofra-de-5-avions-russes-transportant-des-munitions-et-des-mercenaires/1929658
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeLun 3 Aoû - 9:35

Citation :
Coulisses, portée de la défaite française en Libye (Analyse)

François Burgat | 03.08.2020

Ankara

AA / France / François Burgat*



En Libye, c’est une page cruciale de la diplomatie régionale et mondiale qui est en train de s’écrire. Sans bien sûr préjuger de la suite des événements, et des réactions à venir des perdants du moment, les revers infligés au maréchal Khalifa Haftar touchent l’ensemble des sponsors arabes et occidentaux de la contre-révolution arabe.


Mais plus encore, ces revers marquent un inexorable recul des diplomaties occidentales en général, de celle de la France du président Emmanuel Macron en particulier, qui a explicitement soutenu le général putschiste, militairement un peu et plus encore diplomatiquement, en l’érigeant à Paris en alter ego du gouvernement légal.

Ce recul fera sans doute figure de jalon dans l’histoire du 21ème siècle naissant. Page noire pour la diplomatie française, il est important de souligner que la débâcle militaire de Haftar ne sera vraisemblablement pas considérée comme telle par les principaux intéressés - les Libyens - qui en sont les premiers destinataires. Et c’est bien là que blesse le bât de la stratégie de Paris dans cette affaire.


Ce tournant est tout d’abord l’expression d’une dynamique historique aussi banale qu'elle est structurelle: celle de la réémergence des acteurs dits “secondaires” que la page coloniale (et son corollaire l’effondrement de l’empire ottoman) avait un temps réduit au rang de spectateurs, voire de victimes directes ou indirectes des ambitions expansionnistes coloniales puis impériales de l'Europe et des Etats-Unis. Réitérant ce qui s’est joué en Syrie, la Turquie et la Russie s’entendent sur la question libyenne pour trouver à leurs divergences un terrain d’entente dont le ciment est qu’il dame le pion aux diplomaties européennes qui en sont complètement exclues.


Contre cette évolution, la France ne peut pas grand chose. Elle a tout de même deux options : s’en accommoder et lucidement choisir son camp ; ou tenter de la contrer aveuglément. Elle a choisi la deuxième, et elle en paie le prix. Car la “défaite libyenne” de la France ne traduit pas seulement l’irrésistible avancée de l’histoire de la décolonisation : elle exprime également l’échec d’une stratégie qui n’était en rien la seule possible.

En participant à la chute de Kadhafi, fut ce pour des raisons imprégnées des senteurs de la finance pétrolière plus que de celles de la promotion de la démocratie, Paris avait tout de même été associé il y a quelques années à la victoire populaire qui a fait sauter en Libye ce verrou autoritariste qui obstrue encore jusqu’à ce jour l’avenir des Libyens.

Pour cette raison, dans des pans entiers de la population, l'image de la France, certes brouillée dans la région, était loin d’être seulement négative. En adoptant soudainement l’agenda contre-révolutionnaire des Emiratis et des Saoudiens, Emmanuel Macron, a pourtant choisi de dilapider ce capital. Rien ne l’y obligeait. Rien, sauf d’abord l’attrait d’une relation clientéliste avec ces riches monarchies pétrolières. Rien, ensuite, sauf l’attirance renouvelée pour les raccourcis - si prisés par son électorat - de la “lutte contre l’islam politique”. Ces raccourcis sont particulièrement dangereux, pas seulement pour les Libyens.

Lorsque Abou-Dhabi, qui finance l’extrême droite française du Rassemblement national et, tout comme Emmanuel Macron, pactise avec ses idées, cultive l’ignorance et surfe sur les peurs des Européens, c’est au risque d’y cultiver les pires dérives xénophobes. Les princes émiratis ont pourtant entrepris de distiller, par officines et mercenaires influenceurs interposés, une islamophobie qu’ils entendent convertir en discrédit de leurs principaux opposants. C’est aussi leur manière de s’attaquer à leurs rivaux régionaux, Turquie et Qatar en tête, accusés de ne pas suffisamment réprimer leurs opposants «islamistes».


Ainsi la France en est elle arrivée à opter, avec Haftar, non seulement pour la restauration du pire modèle d’autoritarisme, mais également pour son corollaire idéologique, le vieux logiciel éradicateur de la “lutte contre l’islam politique”. Et tant pis s’il fallait - en guise de sortie de la crise - faire repasser la Libye par la case de cette dictature qui en a été à l’origine.


Etait-il en outre nécessaire, pour Emmanuel Macron, de faire cet incroyable étalage de mauvaise foi, en pointant chez les autres les travers qu’il pratiquait beaucoup plus massivement qu’eux ? Pourquoi, lorsque le Président français accuse la Turquie d’ingérence militaire, oublie-t-il de mentionner le financement illimité octroyé par Abou-Dhabi pour recruter et armer les milices sectaires qui constituent le gros des troupes du Maréchal Haftar ? Pourquoi omet-il de mentionner la présence sur le terrain libyen de mercenaires soudanais recrutés par un intermédiaire israélien ? Ou celle de combattants tchadiens et syriens importés par des mercenaires... russes ? Pourquoi omet-il de mentionner les incursions répétées des aviations égyptienne et émiratie ? Et, last but not least, pourquoi occulte-t-il l’ingérence directe de la France elle-même, au travers de la présence attestée de la DGSE et des forces spéciales aux côtés du maréchal ptschiste ?



Reste de surcroît une question de fond : peut-on renvoyer dos à dos le camp légaliste et ses agresseurs? Dans la crise libyenne s’affrontent une contre-révolution autoritaire calquée sur le sinistre modèle d’Abdelfattah al-Sissi et un gouvernement qui - quelles que soient ses faiblesses et ses contradictions, que personne ne nie - est demeuré jusqu’à ce jour porteur d’une dynamique multilatérale issue du mouvement révolutionnaire qui a mis fin à la dictature jamahiryenne.

Dans les coulisses de l’assaut mené contre Tripoli, une évidence semble s’imposer, qui irrigue toute la séquence: bafouer le multilatéralisme onusien ne pèse pas le même poids si l’on est l’héritier des puissances coloniales ou l’une des nations “du Sud” ! Et comment dès lors oser - comme le fait Macron - reprocher à Washington de faire preuve d’unilatéralisme à l’égard de Téhéran ?

L’opposition française quasi systématique à la Turquie date de l’arrivée au pouvoir de l’AKP et d’une équipe dirigeante qui, tout en respectant l’alliance militaire atlantique, a cessé de faire aux Européens les diverses concessions diplomatiques auxquelles leurs prédécesseurs les avaient habitués.

La France et l’Europe ont depuis lors multiplié les mauvaises manières à l’encontre de la Turquie. Il y a d’abord eu les rebuffades répétées sur l’adhésion à l’UE, théâtralisées par le président Sarkozy, mais qui avaient été initiées par ses prédécesseurs et qui n’ont jamais été contredites par ses successeurs. Est venue s’y ajouter l’hypocrisie complaisante de Paris à l’égard des auteurs du coup d’Etat avorté d'août 2016 et, plus généralement, une hostilité “de principe”, alignée sur celle de Tel-Aviv, à l’égard du parti qui a porté Recep Tayyip Erdogan au pouvoir.

La France dénonce ainsi systématiquement à Ankara des atteintes aux droits des opposants qu’elle passait sous silence avant l’arrivée de l’AKP au pouvoir et qu’elle oublie tout autant lorsque, autrement plus graves, elles sont le fait de son allié du Caire.

Puis est venu, pour combattre Daech, le choix assumé des Occidentaux d’armer l’aile syrienne de ce PKK séparatiste kurde que, depuis toujours, la Turquie combat avec quelque raison. Après l’incident maritime du 10 juin 2020 dont la version française être désavouée de manière spectaculaire par une majorité des membres de l’OTAN, les preuves de la malhonnêteté permanente dont Paris fait montre face à la Turquie sont suffisamment nombreuses.

La mauvaise foi qui a ruisselé de la classe dirigeante française tout entière après l’épisode du retour de Sainte Sophie aux 5 siècles de sa trajectoire musulmane ne fait que l’entériner. Sur le terrain libyen, le 25 juillet, l’épisode désolant de la “médiation” tentée par “le révolutionnaire” Bernard-Henri Lévy, dont aucun membre du GNA n’a oublié qu’il a soutenu sans réserve le parti-pris de Macron en faveur de la contre-révolution de Haftar n’a sans surprise trompé personne.

Où cela conduit-il la diplomatie régionale de la France ? A plus d’efficacité comme le pensent peut-être ceux qui la mettent en œuvre ? Ou bien plutôt à une impasse programmée, dont les termes, usant du lexique de la confrontation, sont jour après jour en train de se préciser ?

(*) François Burgat : Politologue - Aix en Provence

Les opinions exprimées dans cette analyse sont celles de l'auteur et ne reflètent pas forcément la ligne éditoriale de l’Agence Anadolu (AA)


https://www.aa.com.tr/fr/afrique/coulisses-portée-de-la-défaite-francaise-en-libye-analyse/1930033

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeVen 7 Aoû - 5:59

Citation :
Libya- @kamerknc's photos of an air-defense system (possibly S-300 provided by Egypt) deployed outside Ras Lanuf (specifically 30.463892, 18.546362 as per @il_kanguru's geolocation)

Conflit armé en Libye - Page 14 22042710

https://libya.liveuamap.com/en/2020/6-august-libya-kamerkncs-photos-of-an-airdefense-system-possibly

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeJeu 13 Aoû - 10:00

Citation :
Embargo sur les armes/Libye : La France a engagé un avion E-3F AWACS dans l’opération européenne Irini

par Laurent Lagneau · 13 août 2020


Conflit armé en Libye - Page 14 _12f1001

L’opération navale européenne Irini, lancée le 31 mars dernier pour contrôler l’embargo sur les armes décidé par les Nations unies à l’égard de la Libye, compte davantage de moyens aériens que de navires.

En effet, seuls la navire d’assaut amphibie italien ITS San Giorgio et la frégate grecque HS Spetsai sont actuellement déployés en Méditerranée centrale, à en croire le site Internet dédié à cette opération. En revanche, cette dernière peut compter sur au moins six aéronefs pour mener à bien sa tâche, même si leur présence est ponctuelle.

Ainsi, la Grèce a mis un EMB-145H AEW&C [détection et de commandement aéroporté] à la disposition d’Irini. De même que l’Allemagne, avec avion de patrouille maritime P3C Orion, le Luxembourg, avec un SW3 Merlin III, et la Pologne, avec un AN- 28B1R BRYZA pour des missions de surveillance. Quant l’Italie, elle déploie un drone MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] Predator.

La France, qui a été le premier pays européen à engager des moyens au sein de l’opération Irini, avec la frégate Jean Bart, n’est pas en reste. En juillet, l’État-major des armées [EMA] a ainsi fait part de la première mission d’un avion de surveillance maritime Falcon 50 de la Flottille 24F de la Marine nationale, depuis la base de Hyères [Var].

« Le Falcon 50 a effectué 3 heures de vol au nord des côtes libyennes. Sur les instructions de l’état-major de l’opération Irini, il a pu observer et rendre compte des mouvements maritimes dans cette vaste zone. Il a également interrogé plusieurs navires sur leur chargement, leur provenance, leur destination et leur équipage, et a pris les photos nécessaires pour en rendre compte de la manière la plus complète », avait alors expliqué l’EMA.

Cela étant, si la Marine nationale a été la seule sollicitée jusqu’à présent pour cette opération européenne, ce n’est désormais plus le cas. Le 6 août, un avion E-3F AWACS de l’armée de l’Air a en effet assuré une mission de 8 heures au profit d’Irini, le 6 août dernier.

« La mission a été planifiée et programmée en quelques jours puis commandée en temps réel par le Commandement de la Défense Aérienne et des Opérations Aériennes [CDAOA] en lien étroit avec le Centre de Planification et de Conduite des Opérations [CPCO] », précise l’EMA.

Ce n’est pas la première fois que l’un des quatre E3F AWACS du 36e Escadron de Détection et Contrôle Aéroportés [EDCA] « Berry » est engagé dans une dispositif aéromaritime européen. Cela a déjà été le cas dans les années 2009/10, dans le cadre de l’opération anti-piraterie Atalante, menée dans le golfe d’Aden.

Grâce à ses capacités de détection et de transmission des données, un E-3F AWACS est en mesure d’établir une situation aérienne et navale sur environ un million de km2, qu’il peut ensuite partager avec d’autres unités [en l’occurrence, des avions de patrouille maritime et des navires], tout en servant éventuellement de relais de communication.

Dans le cas d’Irini, l’E-3F AWACS a pu « enrichir la connaissance de l’activité maritime et aérienne en Méditerranée centrale », souligne l’EMA. Et même « voir » au-delà, c’est à dire en Libye même, où les livraisons d’armes aux deux camps rivaux [le gouvernement d’union national, soutenu par la Turquie, et celui de Tobrouk, qui bénéficie notamment de l’appui de la Russie, des Émirats arabes unis et de l’Égypte] se font régulièrement pas voie aérienne.

Photo : Archive – EMA

http://www.opex360.com/2020/08/13/embargo-sur-les-armes-libye-la-france-a-engage-un-avion-e-3f-awacs-dans-loperation-europeenne-irini/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMar 18 Aoû - 12:37

Citation :
Libye : Avec la Turquie, le Qatar va fournir un appui militaire au gouvernement de Tripoli

par Laurent Lagneau · 18 août 2020


Conflit armé en Libye - Page 14 _12f1086

En 2011, dans le cadre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies, le Qatar participa, avec 6 avions Mirage 2000-5, à l’opération « Unified Protector » qui, menée sous la direction de l’Otan, visait initialement à établir une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye, en proie à une révolte contre le régime du colonel Kadhafi.

La résolution 1973 donnant assez de latitude pour « prendre toutes les mesures jugées nécessaires afin de protéger les populations civiles », cette opération permit d’appuyer les insurgés contre les troupes gouvernementales libyennes. Et elle se termina après la mort du colonel Kadhafi, laquelle ouvrit une période d’instabilité politique au cours de laquelle la mouvance islamiste gagna en influence, au point de dominer le Congrès général national [CGN], c’est à dire le Parlement libyen.

En 2014, les libéraux remportèrent les élections législatives. Seulement, la nouvelle assemblée [appelée « Chambre des représentants »] dut se replier dans l’est du pays, sous la pression de la milice Fajr Libya, composée d’éléments proches des Frères musulmans. Ce qui conduisit à la formation de deux gouvernements rivaux : l’un, à Tripoli, soutenu par le CGN et dit de « Salut national », l’autre établi à Tobrouk et issu de Parlement nouvellement élu.

Dans cette affaire, le Qatar et la Turquie prirent fait et cause pour le gouvernement de salut national, conduit d’abord par Omar al-Hassi puis par Khalifa al-Ghowel, tandis que celui de Tobrouk était reconnu comme légitime au niveau international.

En décembre 2015, sous l’égide des Nations unies, les deux rivaux signèrent les accords de Skhirat [Maroc], lesquels prévoyaient l’installation d’un gouvernement d’union nationale [GNA], dirigé par Fayez el-Sarraj. Seulement, le Chambre des représentants refusa de reconnaître ce dernier, alors que c’était l’une des conditions préalables à son installation à Tripoli.

Finalement, malgré le fait que les accords de Skhirat avaient une validité limitée dans le temps, le GNA se substitua dans les faits au gouvernement de salut national. Et il « récupéra » le soutien du Qatar et de la Turquie, ainsi que la reconnaissance d’une grande partie de la communauté internationale. Quant à son rival de Tobrouk, il continua de bénéficier de l’appui des Émirats arabes unis [qui étaient aussi intervenus militairement en 2011], de l’Égypte, de l’Arabie Saoudite ou encore de la Russie.

Bras armé du gouvernement de Tobrouk, et après avoir mené des opérations anti-jihadistes dans l’est et le sud du pays, l’Armée nationale libyenne [ANL] du maréchal Khalifa Haftar lança une offensive en direction de Tripoli en avril 2019. Mais cette dernière s’enlisa… Et motiva l’implication militaire de la Turquie aux côtés des forces du GNA. Ce qui renversa le rapport de forces sur le terrain.

D’où la situation actuelle, avec un conflit pour le moment « gelé » à la hauteur de Syrte, ville stratégique [car verrouillant l’accès au croissant pétrolier] tenue par l’ANL. Mais calme apparent est trompeur : chaque camp est en train de renforcer ses capacités militaires, grâce à ses parrains respectifs.

Jusqu’à présent, le Qatar s’était contenté d’un soutien politique au GNA. Mais l’émirat est désormais prêt à aller plus loin. En effet, ce 18 août, le vice-ministre qatari de la Défense, Salah Al-Namrouch, a fait savoir qu’un accord venait d’être trouvé avec Ankara pour l’envoi de conseillers militaires à Tripoli.

« Nous sommes convenus avec le ministre turc de la Défense Hulusi Akar et le ministre qatari Khaled ben Mohammed Al-Attiyah d’une coopération tripartite pour la construction de l’institution militaire, dans les domaines de la formation et du conseil », a en effet déclaré Salah Al-Namrouch.

Le ministre qatari de la Défense ainsi que son homologue turc étaient en effet à Tripoli, le 17 août, pour discuter d’une coopération militaire « tripartite » avec le GNA. Selon M. Al-Namrouch, il est ainsi question d’un « envoi conseillers militaires en Libye » et de « stages de formation dans les académies militaires en Turquie et au Qatar pour des cadets libyens. »

En outre, selon le GNA, les ministres turc et qatari ont également rencontré Fayel el-Sarraj pour évoquer les « derniers développements en Libye et la mobilisation militaire à l’est de Syrte et dans la région de Joufrah ».

A priori, cet accord pourrait conduire à la création d’un centre de coordination « tripartite » à Misrata et au financement, par Doha, d’un quartier général pour les combattants pro-GNA.

Déjà proches idéologiquement, Ankara et Doha entretiennent des relations militaires étroites. Au point que les forces turques disposent même d’une base au Qatar.

Photo : Soldats qataris avant un exercice militaire (c) US Army

http://www.opex360.com/2020/08/18/libye-avec-la-turquie-le-qatar-va-fournir-un-appui-militaire-au-gouvernement-de-tripoli/
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Administrateur
Administrateur
Fahed64

messages : 16860
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena13
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeVen 21 Aoû - 8:47

Cessez le feu en Libye, les deux camps annonce l'arrêt des combats et des élections !

Il y a des rumeur insistante que les deux parties vont se retrouver au Maroc pour dialoguer.


_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Conflit armé en Libye - Page 14 Signat10

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeJeu 3 Sep - 11:25

Citation :
03 September 2020

AFRICOM says 7,000 Syrian fighters in Libya

by Jeremy Binnie



US Africa Command (AFRICOM) estimates that there are 5,000 Syrians fighting for Libya’s
Government of National Accord (GNA) and another 2,000 fighting for the rival Libyan
National Army (LNA), according to a US Office of Inspector General (OIG) report
released on 28 August.

Conflit armé en Libye - Page 14 _12f1244
Adnan Tanriverdi (left) in Tripoli in 2013, when Sadat said it was assessing the
requirements of Libya’s armed forces. Tanriverdi told Anadolu Agency in 2016 that
his company had yet to secure a foreign contract. (Sadat International Defense
Consultancy )



AFRICOM told the OIG that the Syrians fighting for the GNA are paid and supervised by “several dozen” military trainers from a Turkish company called Sadat, which also trains GNA-aligned militias.

Turkey also has “several hundred” regular military personnel in Libya, including trainers, advisors, explosive ordnance disposal technicians, and air defence operators, the OIG report cited AFRICOM as saying.

AFRICOM also said the “approximately 2,000 Syrian mercenaries” fighting for the LNA are “sponsored” by Russia. The OIG report noted that this number is a significant increase on the previous estimate of 300-400 and that the estimated number of employees of the Russian military company Wagner in Libya had also increased from 2,500 to 3,000.

https://www.janes.com/defence-news/news-detail/africom-says-7000-syrian-fighters-in-libya  
Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Administrateur
Administrateur
Fahed64

messages : 16860
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena13
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeLun 7 Sep - 9:58

Personne n'en parle apparemment mais les deux factions se sont retrouvé hier au Maroc pour des pourparler officiel.

Silence radio à l'Est eux qui ont gesticulé à fond sur ce dossier.


_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Conflit armé en Libye - Page 14 Signat10

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Adam
Modérateur
Modérateur
Adam

messages : 4048
Inscrit le : 25/03/2009
Localisation : Royaume de tous les Marocains
Nationalité : Maroc
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena31Conflit armé en Libye - Page 14 Ambass10
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMar 8 Sep - 8:59

Fahed64 a écrit:
Personne n'en parle apparemment mais les deux factions se sont retrouvé hier au Maroc pour des pourparler officiel.

Silence radio à l'Est eux qui ont gesticulé à fond sur ce dossier.

.....

Je crois que Rabat avance en binôme avec Madrid sur ce sujet...

Aussi, le Maroc ratisse large pour que si accord il y a, qu'il puisse être garanti à l’exécution par les puissances mondiales...

Notre Roi a téléphoné à Xi Jiping et Bourita a parlé à Pompéo, à Lavrov, à la MAE espagnole et au MAE égyptien.... Bref c'est du travail haut de gamme comme les notres savent par moment le faire...

Depuis...

MAP a écrit:

L’UE est «reconnaissante au Maroc pour son rôle actif» dans la résolution du conflit libyen (Porte-parole)

.....


L’ONU salue le “rôle constructif” du Maroc en vue d’une résolution pacifique du conflit libyen

.....


L’UA salue les efforts du Maroc en réunissant les parties libyennes pour relancer le processus d’une solution politique à la crise libyenne

........


La CEN-SAD suit avec une “attention particulière et une grande satisfaction” les pourparlers inter-libyens à Bouznika (Communiqué)

..........

_________________
Les peuples ne meurent jamais de faim mais de honte.

QuickShark aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Fahed64
Administrateur
Administrateur
Fahed64

messages : 16860
Inscrit le : 31/03/2008
Localisation : Pau-Marrakech
Nationalité : Maroc-France
Médailles de mérite : Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena13
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMar 8 Sep - 9:34

On verra ou ça mènera mais je soupçonne les harki des EAU de vouloir saboter le processus en cours !

_________________
Sois généreux avec nous, Ô toi Dieu et donne nous la Victoire

Conflit armé en Libye - Page 14 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Stinger
sergent chef
sergent chef


messages : 265
Inscrit le : 18/06/2020
Localisation : Paris
Nationalité : Maroc-France

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMar 8 Sep - 10:10

Fahed64 a écrit:
On verra ou ça mènera mais je soupçonne les harki des EAU de vouloir saboter le processus en cours !

il y a d'autre qui pourrais torpillé l'accord, les autres harks et aussi les turc qui n'ont pas été contacté pour l'instant
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeMar 8 Sep - 11:28

Citation :
Libye : Une vidéo montre un mercenaire russophone qui se serait éjecté de son avion de combat

par Laurent Lagneau · 8 septembre 2020


Conflit armé en Libye - Page 14 _12f1275

En janvier, les pays soutenant les factions rivales en Libye, dont le gouvernement d’union nationale [GNA] établi à Tripoli et celui de Tobrouk, prirent l’engagement de « refréner toute activité exacerbant le conflit [libyen], y compris le financement de capacités armées et le recrutement de mercenaires. »

Plus de six mois plus tard, et après une nouvelle résolution des Nations unies [n°2526] prolongeant l’embargo sur les armes appliqué à la Libye, aucune des promesses faites à Berlin n’a été tenue.

Ainsi, entre le 8 juillet et le 4 septembre, « 70 vols de ravitaillement ont atterri dans les aéroports de l’est de la Libye dominé » par l’Armée nationale libyenne [ANL] du maréchal Haftar, soutien du gouvernement de Tobrouk et une « trentaine d’appareils ont été envoyés dans des aéroports de l’ouest » en appui au GNA, a affirmé Stephanie William, l’émissaire par intérim de l’ONU en Libye.

Durant la même période, et malgré l’opération navale européenne Irini, chargée justement de faire appliquer cet embargo, « neuf cargos se sont amarrés dans des ports de l’ouest en soutien au GNA pendant que trois navires sont venus apporter de l’aide à l’ANL », a poursuivi Mme William. « La Mission continue de recevoir des rapports de présence à grande échelle de mercenaires et agents étrangers », a-t-elle précisé

Pour rappel, la Turquie soutient militairement les forces loyales au GNA [avec lequel elle a signé un accord sur ses frontière maritimes lui permettant d’appuyer ses revendications en Méditerranée orientale], via l’envoi d’armes et de mercenaires recrutés parmi les groupes armés syriens qui lui sont favorables. Cet appui a été determinant pour mettre en échec l’offensive lancée par l’ANL en direction de Tripoli.

Désormais, le « front » s’est stabilisé dans la région de Syrte, localité stratégique puisqu’elle verrouille l’accès au croissant pétrolier libyen. De son côté, les troupes du maréchal Haftar bénéficient d’une aide conséquente fournie par les Émirats arabes unis et, indirectement, par la Russie, via la présence de mercenaires de la société militaire privée [SMP] Wagner et l’envoi d’équipements militaires.

À noter que l’Égypte a fait savoir qu’elle s’impliquerait directement dans le conflit si jamais l’ANL lance une offensive vers Syrte, la présence éventuelle d’éléments turcs [et de membres des Frères musulmans] près de ses frontières étant une « ligne rouge ».

Quoi qu’il en soit, fin mai, et photographies à l’appui, l’US Africom, le commandement militaire américain pour l’Afrique, a accusé la Russie d’avoir acheminé au moins huit avions combat dont six MiG-29 « Fulcrum » et deux Su-24 « Fencer ». La Russie a ensuite nié ces allégations.

Seulement, si les forces aériennes libyennes disposèrent, par le passé, de Su-24, jamais elles ne furent dotées de MiG-29. Aussi, de tels appareils ne peuvent qu’être pilotés par des mercenaires. Ce que semble confirmer une vidéo diffusée ce 8 septembre sur les réseaux sociaux. Du moins si l’on se fie à la présentation qui en est faite.



Ainsi, les images montrent un pilote russophone qui se serait éjecté de son avion de combat [donné comme étant un MiG-29, ce qui n’est pas possible de confirmer pour le moment] dans les environs de Syrte. On voit effectivement son parachute déployé sur le sol ainsi que son casque et une balise radio. L’homme s’exprime en russe [ce qui ne veut pas dire qu’il soit originaire de Russie]. À la fin de la vidéo, un hélicoptère Mi-24 Hind aux couleurs de l’ANL survole la zone où est tombé l’avion.

Selon les explications qu’il a données, le pilote, dont le visage apparaît flouté, se serait éjecté à 45 km de sa base [al-Joufrah?], son avion s’étant écrasé plusieurs centaines de mètres plus loin. Pour quelle raison? Sur Twitter, les russophones disent qu’il a été abattu. D’autres ont compris que son appareil avait eu une défaillance technique.

Pour le moment, les forces pro-GNA n’ont rien dit au sujet de cette éjection, dont on ignore pourquoi la vidéo qui en a été faite a été partagée sur les réseaux sociaux… En revanche, elles ont affirmé, photographies à l’appui, avoir mis la main sur un hélicoptère Mil Mi-17 de l’ANL ayant fait un atterrissage d’urgence et qu’elles ont récupéré dans la région de Syrte. Le statut de l’équipage n’a pas été précisé.

http://www.opex360.com/2020/09/08/libye-une-video-montre-un-mercenaire-russophone-qui-se-serait-ejecte-de-son-avion-de-combat/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16

messages : 32075
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena32Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena24
Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena25Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena26
Conflit armé en Libye - Page 14 Cheval10Conflit armé en Libye - Page 14 Unbena15
Conflit armé en Libye - Page 14 Medail10

Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitimeJeu 10 Sep - 10:32

Citation :
Libye: l'UE intercepte un cargo soupçonné de violer l'embargo

Rome, 10 sept 2020 (AFP) -


Un navire de la mission européenne Irini chargée de contrôler l'embargo sur les armes décrété contre la Libye a intercepté jeudi matin un cargo des Emirats arabes unis, soupçonné de violer cet embargo, indique un communiqué de cette mission.

Des membres de la mission Irini "ont intercepté le cargo à 07H00, dans les eaux internationales, à 150 km au nord de la ville libyenne de Derna", précise le communiqué.

"Le navire est parti du port de Sharjah, aux Emirats arabes unis, et se dirigeait vers Benghazi, en Libye. Le MV Royal Diamond 7 transportait du carburant pour les avions, devant vraisemblablement être utilisé à des fins militaires", poursuit le communiqué de la mission militaire Irini dont le siège opérationnel se trouve à Rome.

"Ce carburant est considéré comme du +matériel militaire+ par l'ONU", ajoute le communiqué.

L'opération a été menée par une frégate allemande, FGC Hamburg, avec le soutien de la frégate italienne Margottini.

Le cargo intercepté, qui bat pavillon des îles Marschall, sera accompagné jusqu'à un port de l'UE "pour approfondir l'enquête", ajoute le communiqué.

La Libye est en proie au chaos depuis la chute de Mouammar Khadafi en 2011. Elle est déchirée entre camps rivaux: le gouvernement d'union (GNA) à l'Ouest, reconnu par l'ONU, et un pouvoir à l'Est incarné par le maréchal Khalifa Haftar, soutenu par une partie du Parlement élu et son président, Aguila Saleh.

Le GNA est soutenu par la Turquie tandis que le camp Haftar est appuyé par les Emirats arabes unis, la Russie et l'Egypte.

https://www.marine-oceans.com/actualites/20877-libye-l-ue-intercepte-un-cargo-soupconne-de-violer-l-embargo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Conflit armé en Libye - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Conflit armé en Libye   Conflit armé en Libye - Page 14 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Conflit armé en Libye
Revenir en haut 
Page 14 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Moroccan Armed Forces :: Histoire, Guerres et Conflits militaires :: Guerres et conflits d'actualités-
Sauter vers: