Moroccan Military Forum alias FAR-MAROC
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Moroccan Military Forum alias FAR-MAROC

Royal Moroccan Armed Forces Royal Moroccan Navy Royal Moroccan Air Forces Forces Armées Royales Forces Royales Air Marine Royale Marocaine
 
AccueilDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Manga Spy x Family Tome 13 édition Collector : où le précommander ?
14.50 €
Voir le deal

 

 Industrie de defense Française

Aller en bas 
+11
Fahed64
romh
Socket-error
atlas
h24
Fox-One
sirono
Adam
Bruce Wayne
jf16
Shugan188
15 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeLun 26 Juil 2021 - 21:00

Rappel du premier message :

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeVen 24 Mai 2024 - 23:42

Citation :
Industrie de defense Française - Page 13 Volvo-10

Tous les feux au vert pour l’intégration d’Arquus dans John Cockerill

Nathan Gain 23 mai, 2024

Plus rien ne semble s’opposer au rachat d’Arquus par le groupe belge John Cockerill. Désormais « en courte finale », le projet pourrait profiter d’un soutien étatique allant au-delà du seul déclaratoire.

« En clair, tout roule », résumait le ministre des Armées Sébastien Lecornu ce mardi à Paris en marge d’un entretien avec son homologue belge Ludivine Dedonder. « Je me félicite évidemment du rapprochement entre John Cockerill Defense et Arquus, parce que c’est ensemble, aussi, que nous allons créer ce champion terrestre européen », a-t-elle complété.

L’intégration d’Arquus et de son portfolio débouchera sur un acteur dont les opérations combinées atteindraient 1 Md€ de chiffre d’affaires à l’horizon 2026. Mais un nouvel acteur qui s’inscrit aussi dans un « segment sur lequel la concurrence est d’ores et déjà très dur », celui des blindés légers et médians. « Nous ne sommes pas dans le cadre d’une fusion pour un sauvetage. Au contraire, nous sommes sur une fusion pour créer une entité beaucoup plus grosse qui est capable, justement, de prendre des rendez-vous à l’international », relevait Sébastien Lecornu.

Emblématique du rapprochement franco-belge engagé en 2018, le sujet n’aura pas suscité d’inquiétudes particulières dans les rangs parlementaires français. Au contraire, un rapport récent de l’Assemblée nationale souligne une fusion « cohérente industriellement », synonyme d’atteinte d’une taille critique pour Arquus et « de nature à renforcer un partenariat franco-belge déjà particulièrement dense dans l’industrie terrestre ».

« Dans les différents travaux qui sont menés, il y a une volonté que l’État garde un contrôle important de cette entité nouvelle », poursuivait le ministre des Armées. Si celui-ci n’a pas souhaité détailler la teneur de cet « important niveau de contrôle », Paris et Bruxelles se dirigeraient vers une prise de participation directe dans la future entité, explique-t-on de source ministérielle.

Ni les montants, ni les modalités de ces participations ne sont davantage développés, mais l’opération s’avèrerait bénéfique pour chacun. La France conserve un droit de regard sur l’avenir d’un acteur majeur pour ses armées, tandis que la Belgique confirme par les actes sa volonté de renforcer la filière de défense nationale. Il s’agira également de s’assurer de la préservation des emplois de chaque côté de la frontière, un point sur lequel le groupe liégeois s’est d’emblée voulu rassurant. Pour John Cockerill, ces garanties étatiques seront également autant de protections face à l’appétit potentiel de certains autres grands noms du secteur.

Il reviendra au deux chefs d’État et de gouvernement, Emmanuel Macron et Alexander De Croo, d’officialiser ces plans à l’occasion d’une rencontre bilatérale. Hasard ou non du calendrier, Sébastien Lecornu annonçait ce mardi la tenue d’un « séminaire industriel franco-belge » dans les semaines à venir, « potentiellement au mois de juin ou au mois de juillet ». Le créneau idéal pour acter la création d’un « champion franco-belge » ?

Crédits image : John Cockerill

https://www.forcesoperations.com/tous-les-feux-au-vert-pour-lintegration-darquus-dans-john-cockerill/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeSam 25 Mai 2024 - 20:35

Citation :
Industrie de defense Française - Page 13 D7ea1710

CILAS poursuit son aventure européenne grâce au FEDef

Nathan Gain 25 mai, 2024

L’aventure européenne continue pour CILAS. Ce spécialiste français des systèmes laser pilotera  la suite d’un programme désormais financé par le Fonds européen de la défense (FEDef) et visant au développement d’armes laser de forte puissance.

Après TALOS, place à TALOS 2. Soutenu en 2018 par le mécanisme précurseur d’action préparatoire concernant la recherche en matière de défense (PADR), le projet « Tactical Advanced Laser Optical Systems » s’est achevé avec succès l’an dernier. Fort des premiers résultats encourageants, l’Europe maintient l’effort en conservant CILAS pour chef de file.

À changement de programme, changement d’échelle. Après les 5 M€ octroyés par le PADR, TALOS 2 bénéficiera cette fois d’une enveloppe de 25 M€ du FEDef. De quoi financer trois années supplémentaires de développement des connaissances, d’études et de travaux de conception en rehaussant d’un cran – voire de plusieurs – le degré d’ambition.

Quand TALOS entendait défricher le terrain et préparer la suite, TALOS 2 annonce le développement d’armes laser « entièrement européennes » de la classe 100 kW d’ici à 2030, soit 50 fois la puissance du laser HELMA-P conçu par CILAS pour le ministère des Armées. Un objectif clair qui passera par le développement de deux démonstrateurs de sources laser de 1 μm à forte puissance. Le consortium simulera également des méthodes combinant des sources laser de 2 μm.

TALOS 2 entend par ailleurs répondre à l’enjeu industriel par la mise sur pied d’une chaîne d’approvisionnement européenne pour les sources laser de 1 et 2 μm. Il s’agira enfin de déterminer les effets de ces systèmes sur les cibles et d’écrire une feuille de route pour les étapes à venir.

Racheté en 2022 par MBDA et Safran Electronics & Defense, CILAS emmènera une équipe de 16 entités en provenance de huit pays. Plusieurs acteurs de TALOS, dont MBDA France et l’ONERA, sont reconduits et rejoints par quelques grands noms de la filière européenne, à l’image de Thales et de la division munitionnaire du groupe allemand Rheinmetall.


https://www.forcesoperations.com/cilas-poursuit-son-aventure-europeenne-grace-au-fedef/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMer 29 Mai 2024 - 20:36

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeVen 31 Mai 2024 - 23:25



Industrie de defense Française - Page 13 Opwjrm10
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeLun 3 Juin 2024 - 21:42

Citation :
Industrie de defense Française - Page 13 Deux-e10

Deux entreprises françaises retenues pour le renouvellement de la flotte logistique canadienne

Nathan Gain 1 juin, 2024

Victoire en outre-Atlantique pour Soframe et Téléflow, deux entreprises françaises officiellement à bord d’un programme majeur de renouvellement de la flotte logistique des forces armées canadiennes (CAF).

Plus de 1000 camions légers et environ 500 porteurs et tracteurs lourds seront livrés aux CAF à compter de 2027. Derrière ce programme baptisé « Logistics Vehicle Modernization » (LVM), une « Power Team » emmenée par la co-entreprise formée par General Dynamics Land Systems Canada et Marshall Canada. Officiellement sélectionnée ce mercredi, l’équipe compte Soframe parmi ses sous-traitants et Téléflow parmi ses fournisseurs.

Valorisé à plus de 1,7 Md€, l’investissement permettra de renouveler une flotte de véhicules de soutien légers et autres plateformes logistiques lourdes en service depuis la fin des années 1980. Ces nouveaux véhicules issus de la gamme Zetros de Mercedes seront accompagnés de remorques, de kits de blindage, de systèmes de levage et d’un éventail de conteneurs configurés pour des missions de lutte contre les incendies, d’évacuation médicale, de commandement et de soutien technique.

D’après le calendrier des CAF, la capacité opérationnelle initiale serait atteinte autour de 2029, la capacité finale vers 2031. Cinq candidats étaient sur la ligne de départ. Hormis la Power Team, il s’agissait d’Iveco, de Mack Defence allié à Arquus, d’Oshkosh Defence et du duo formé par Navistar Defence et Rheinmetall.

Si Téleflow fournira le système de télégonflage (CTIS) permettant d’adapter la pression des pneumatiques, le rôle de Soframe n’est quant à lui pas détaillé. Cette filiale du groupe français Lohr dispose de savoir-faire reconnus en matière de protection et d’intégration d’équipements spécifiques sur des véhicules logistiques. Des atouts mis à profit, entre autres, lors du programme français de porteur polyvalent terrestre (PPT) conduit avec Iveco.

Les bonnes nouvelles se succèdent pour l’entreprise alsacienne. Elle a, par exemple, récemment bénéficié de l’activation d’une clause du contrat de livraison de 15 Combat Recovery Vehicles et 13 Protected Recovery Vehicles à la Composante Terre belge. Une clause permettant à la Défense belge de commander l’équivalent de 50% de la valeur du contrat signé en 2019. L’inflation est entre-temps passée par là, limitant ce lot supplémentaire à 11 véhicules. Et Soframe ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, car d’autres opportunités apparaissent dans un segment d’appui à la mobilité revenu à l’avant-plan suite au conflit russo-ukrainien mais seulement maîtrisé par une poignée d’acteurs.


https://www.forcesoperations.com/deux-entreprises-francaises-retenues-pour-le-renouvellement-de-la-flotte-logistique-canadienne/    
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeLun 3 Juin 2024 - 21:49

Citation :
Industrie de defense Française - Page 13 Veloce10


Veloce 330, une munition téléopérée pour aller au-delà de Larinae


Nathan Gain 3 juin, 2024

Une nouvelle munition téléopérée a pris les airs en France. Baptisée « Véloce 330 », cette MTO de moyenne portée conçue par EOS Technologie est l’une des deux solutions retenues pour l’appel à projet Larinae, mais pas seulement.

Une MTO véloce
« Il fallait quelque chose d’innovant ». Quelques mots suffisent au patron d’EOS Technologie, Jean-Marc Zuliani, pour résumer l’enjeu de l’appel à projet Larinae lancé en mai 2022 par l’Agence de l’innovation de défense (AID) et la Direction générale de l’armement (DGA). Lauréat, le trio formé avec KNDS France pour la charge militaire et TRAAK pour la navigation sans GPS est notifié en juin 2023 d’un contrat de développement. Conformément au calendrier imposé, le droniste bordelais dévoile la MTO Veloce 330 moins d’un an plus tard.

« Désormais, l’utilisation de la MTO est devenue incontournable », observe Jean-Marc Zuliani. Les armées françaises en étant dépourvues, il s’agit donc d’aller vite. Les deux solutions retenues pour Larinae n’ayant que 18 mois pour parvenir au stade du démonstrateur apte à une première présentation étatique. « Il nous aura fallu moins de cinq mois en partant d’une feuille blanche pour arriver à des vols satisfaisants », indique le directeur général d’EOS.

Le Veloce 330 vole depuis plus de deux mois. Inédite, sa forme relève davantage du fuselage autoporteur que de l’aile volante. « Cela veut dire que nous avons la finesse d’un planeur mais la capacité d’emport d’un avion », relève Jean-Marc Zuliani. De quoi permettre d’aller très vite et très loin. Et véloce, cette MTO l’est sans aucun doute. Avec des pointes de 400 à 500 km/h, elle peut théoriquement neutraliser un véhicule blindé lourd à 100-120 km de distance en moins de 30 minutes. Pour cela, elle emporte une charge génératrice de noyau dont la quantité d’explosif s’apparente à celle d’une munition d’artillerie de 155 mm et dont la conception s’inspire de l’obus de précision Bonus Mk II. Bref, « c’est un vrai missile low-cost ».

Sa vélocité, cette munition la doit en grande partie à la micro-turbine fournie par ALM Meca. Entre cet usinaire de précision basé à Strasbourg et EOS, les similitudes sont nombreuses. Derrière une taille similaire et un esprit entrepreneurial audacieux, leurs patrons partagent la passion de l’aéromodélisme. Plutôt que de continuer à aller chercher des solutions en Chine, celui d’ALM Méca a choisi de mettre à profit 30 années d’expérience dans l’usinage de précision pour fabriquer des turbines plus puissantes et plus frugales mais à coût mesuré.

Reste la question de la furtivité. Si elle est moins discrète que ses pairs à hélices, le Veloce 330 compense le bruit par la vitesse. À plus de 400 km/h, toute esquive semble en effet impossible pour un blindé de plusieurs dizaines de tonnes. « Quand tu l’entends, c’est déjà trop tard », expliquait un militaire ukrainien au patron d’EOS. Difficile, pour ne pas dire impossible, tant pour l’oeil humain que pour les systèmes de défense anti-aérienne de verrouiller à temps cette MTO capable de manoeuvrer à basse altitude.

Concluants, les essais permettent de progresser à grands dans la dronisation de la MTO, jalon intermédiaire vers une démonstration étatique programmée pour septembre prochain. L’aboutissement interviendra au printemps 2025, date butoir pour démontrer une MTO dotée de sa charge militaire. Un jalon qui pourrait être avancé à décembre, certains acteurs poussant à accélérer « parce que la demande internationale est encore plus pressante que la demande française ».

Voler au-delà de Larinae
S’il aura permis à la BITD française de mettre le pied à l’étrier, le projet Larinae se limite au développement d’un démonstrateur et n’inclut donc pas de passage à l’échelle. Et si le segment courte portée du projet Colibri fait l’objet d’un appel d’offres à l’issue imminente, celui de Larinae devra encore attendre pour être traduit en acquisition. Ce devra l’être un jour, car l’armée de Terre compte bien se doter de ce type de MTO pour armer ses régiments d’artillerie « à l’horizon 2028 » selon son chef d’état-major, le général Pierre Schill.

Bien qu’au coeur de Larinae, le Veloce 330 dépasse d’emblée ce seul cadre. Jean-Marc Zuliani est un adepte de la stratégie dite « Océan bleu », ce concept incitant à créer une nouvelle demande dans un espace encore inconnu plutôt qu’à améliorer ou copier l’ « Océan rouge » des solutions existantes. Plutôt que de se battre avec les mêmes produits que la concurrence, EOS « essaie d’être à côté » pour mieux capter les opportunités d’un marché émergent.

Le pari comprend sa part de risques, mais EOS ne manque pas d’idées pour les atténuer. En parallèle à l’équipe de Larinae, EOS a rejoint l’écosystème de PME et de start-ups construit depuis l’an dernier par Thales. Baptisée « Drone Warfare », l’initiative fédère les savoir-faire de plateformistes et d’équipementiers français reconnus pour répondre collectivement mais avec agilité à l’évolution rapide du besoin dans le segment des drones de contact. Quand certains dronistes privilégient la maîtrise de l’ensemble du système, EOS a choisi de se concentrer sur le vecteur. Pour creuser son propre sillon, il mise sur un Veloce 330 modulaire et agnostique tant sur ses charges utiles que sur sa propulsion, et répond par là au souhait ministériel de déboucher sur des MTO qui ne soient pas dépendantes d’un seul acteur.

Tout en conservant sa structure en matériaux composites, le Veloce 330 pourra ainsi accueillir non seulement la tête militaire produite par KNDS France, mais aussi celles en provenance de Thales et, « pourquoi pas de MBDA » relevant de technologies différentes et générant des effets différents. Réciprocité oblige, la logique s’étend au second groupement retenu pour Larinae, dont la solution MUTANT est en mesure d’accueillir la tête de KNDS. EOS fera aussi varier les motorisations. L’ajout d’une propulsion électrique et de bras spécifiques pour un décollage vertical (VTOL) étendra le domaine d’emploi, le Veloce devenant un drone capable de faire de l’observation. « On peut aussi remplacer la turbine par une motorisation à essence plus classique, pour disposer cette fois d’une très grande élongation et aller dans des profondeurs de 500 à 600 km ».

EOS voit un peu plus loin. De ses échanges avec les forces ukrainiennes, celui-ci en retire deux constats : « GNSS is dead, data link is dead ». La question n’est donc plus de savoir si la munition sera brouillée mais de trouver le moyen de poursuivre la mission malgré le brouillage. Larinae permet donc d’explorer d’autres voies, dont celle d’une intelligence artificielle capable de reconnaître le terrain, de confirmer la cible et d’éventuellement annuler la mission. Quelques-uns y pensent déjà, à l’instar de Thales et de sa solution VisioLoc Air.

À l’instar de sa MTO, EOS souhaite aller vite. Aller vite pour développer, tester, réaliser la preuve de concept dans les forces et, in fine, encourager le raccourcissement d’un cycle qui prendrait en temps normal de cinq à huit ans quand, aujourd’hui, les belligérants sur le front russo-ukrainien ou dans la bande de Gaza déploient une nouvelle idée en cinq à huit semaines. Aux opérateurs, maintenant, de laisser sa chance au produit. « Faites l’acquisition de petites quantités. Testez-les et rendez-vous compte d’à quel point cela change tout », lance le patron d’EOS. À bon entendeur…

Crédits image : EOS Technologie


https://www.forcesoperations.com/veloce-330-une-munition-teleoperee-pour-aller-au-dela-de-larinae/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeLun 3 Juin 2024 - 23:47

 

Industrie de defense Française - Page 13 Gpeoms10
Industrie de defense Française - Page 13 Gpeoms11
Industrie de defense Française - Page 13 Gpeoms12
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMar 11 Juin 2024 - 21:29

Citation :
 JUN 11

KNDS sucessfully tests new Ascalon 140mm gun future main weapon of MGCS.


Knds sucefully tests the new ascalon 140mm gun, on a test site. This barrels presents high fire power, and fire rate but modularity, in one hour
changing diameter to 120mm barrel is a possibility. This modularity opens new perspective for cavalry doctrines. Currently thi 140mm gun
is not mounted on a tank turret, in 2025 firt test on a full-mounted gun wil be done by knds. This 140mm gun should be in the MGCS.


Industrie de defense Française - Page 13 Knds_s10
Photos of the ASCALON® gun firing tests. (Picture source: KNDS)


https://worlddefencenews.blogspot.com/2024/06/knds-sucessfully-tests-new-ascalon.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMer 12 Juin 2024 - 20:52

Citation :
  JUN 12

French Made EOS Veloce 330 UAV finally available for Air force.


The Veloce 330 is a new-generation kamikaze drone developed by the French company EOS Technologie. Designed within the framework of the
LARINAE program, this drone represents a medium-range remotely operated munition capable of neutralizing armored targets within a 50-kilometer
radius. Presented in April 2024, a flight demonstration was conducted for the armed services and the Direction générale de l'armement (DGA) on June
11, 2024, in the southwest of France.


Industrie de defense Française - Page 13 French18
Flying display of EOS Véloce 330 loitering munition on June 11, 2024   (Picture source: Eos Technologies)


 https://worlddefencenews.blogspot.com/2024/06/french-made-eos-veloce-330-uav-finally.html
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMer 12 Juin 2024 - 21:16

Citation :
Exclusive: German-French Company KNDS Unveils Cutting-Edge Leopard 2A-RC 3.0 Tank with Revolutionary Unmanned Turret.

12 Jun, 2024 - 18:40
Defense News Army 2024

On June 12, 2024, a brochure released on the X account of Jeff2146 showcased the latest development by the French-German defense company KNDS: the Leopard 2A-RC 3.0, a new Main Battle Tank (MBT). This advanced tank is based on the Leopard 2's tracked chassis and features a revolutionary unmanned turret.

Industrie de defense Française - Page 13 German43
French-German defense company KNDS has developed the  Leopard 2A-RC 3.0 Main Battle Tank based on Leopard 2 three-men tracked chassis
and a new unmanned turret. (Picture source: KNDS)

The Leopard 2A-RC 3.0 is built on a three-man chassis, housing the commander, gunner, and driver, with an unmanned turret that eliminates turret intrusion into the chassis. This innovative design incorporates a revolutionary gun-laying system and boasts an extremely flat turret, enhancing the tank’s stealth profile and reducing its targetable area by 30%.

Key features include improved crew protection with a lower crew arrangement in a compact compartment, adaptable turret for various main calibers, and a modular autoloader capable of firing three rounds in ten seconds. The armament set is configurable for both direct line-of-sight (3DLOS) and non-line-of-sight (NLOS) engagements.

The tank is equipped with an advanced sensor suite for improved tactical and situational awareness, including Unmanned Aerial Vehicle (UxV) control. It also features a digital mission-control system and a 4D fire-control system utilizing X-by-Wire technology.

In terms of technical specifications, the Leopard 2A-RC 3.0 weighs less than 60 tonnes, depending on the configuration. It measures 7.95 meters in length, extending to 11.17 meters with the gun, 3.77 meters in width, and 2.44 meters in height to the turret roof, extending to 2.84 meters to the top of the PERI system. Powered by a 1,100 kW (1,500 HP) engine, the tank can reach speeds exceeding 65 km/h with a road range of 460 km. It also has a ground clearance of 500 mm.
The sensor suite includes optronics and multiple detection systems such as laser warning, optics detection, and drone detection, ensuring heightened situational awareness and battlefield effectiveness. This new tank model represents a significant leap forward in military vehicle technology, combining powerful performance with advanced detection capabilities to meet the demands of modern warfare.

Industrie de defense Française - Page 13 German44
The Russian T-14 Armata was the first fifth-generation tank featuring a crew housed entirely within the hull and an innovative unmanned turret.
(Picture source Vitaly Kuzmin)

The development of next-generation main battle tanks (MBTs) featuring unmanned turrets marks a significant evolution in armored vehicle technology, aiming to enhance battlefield efficiency, crew protection, and operational versatility. Leading examples of this technological advancement include the Russian T-14 Armata and the American tank demonstrator AbramsX.

The Russian T-14 Armata, developed by Uralvagonzavod, represents a pioneering effort in the field of unmanned turret technology. Officially unveiled in 2015, the T-14 is part of the Armata Universal Combat Platform, which aims to standardize Russian armored vehicles. The tank’s turret is entirely unmanned, allowing the crew to operate from a heavily armored capsule located in the front of the hull. This design significantly enhances crew safety by isolating them from the turret's ammunition and weapon systems. The T-14 features advanced armor protection, active protection systems, and a 125 mm smoothbore cannon capable of firing a variety of ammunition types, including guided missiles. Its modular design allows for future upgrades, ensuring it remains at the forefront of tank technology.

Similarly, the American tank demonstrator AbramsX, developed by General Dynamics, showcases the United States' approach to incorporating unmanned turret technology. The AbramsX is an advanced prototype designed to demonstrate the capabilities of a next-generation MBT that leverages modern technologies to maintain battlefield superiority. The unmanned turret in the AbramsX allows for a reduced crew size and enhanced survivability. By relocating the crew to a more protected part of the vehicle, the tank reduces the risk to personnel. The AbramsX integrates state-of-the-art sensors, artificial intelligence for target acquisition and engagement, and a hybrid electric powertrain to improve fuel efficiency and reduce thermal and acoustic signatures. These innovations contribute to a more versatile and survivable combat vehicle.

Industrie de defense Française - Page 13 German45
The AbramsX is an advanced American tank demonstrator featuring an unmanned turret and cutting-edge technology. (Picture source Army
Recognition group)

Both the T-14 Armata and AbramsX reflect a broader trend in military technology towards increased automation and crew protection. Unmanned turrets reduce the risk to crew members, improve situational awareness through advanced sensors and optics, and allow for more flexible and adaptive combat strategies. As these technologies continue to evolve, they promise to redefine the capabilities and roles of main battle tanks in modern warfare, ensuring they remain a crucial component of military operations well into the future.

The development of new-generation main battle tanks (MBTs) with unmanned turrets, including the Russian T-14 Armata, the American AbramsX, and the recently unveiled German Leopard 2A-RC 3.0, represents a significant leap forward in tank technology. These advancements are driven by the need for enhanced crew protection, increased battlefield efficiency, and greater operational versatility.

The T-14 Armata's unmanned turret and heavily armored crew capsule set a new standard for crew safety, while its advanced weaponry and modular design ensure it remains a formidable force on the battlefield. The AbramsX, with its integration of artificial intelligence, advanced sensors, and hybrid electric powertrain, showcases how modern technology can be leveraged to create a more efficient and survivable combat vehicle. Meanwhile, the Leopard 2A-RC 3.0 continues this trend with its revolutionary gun-laying system, extremely flat turret design, and comprehensive sensor suite, providing improved tactical and situational awareness.

These innovations signify a shift towards automation and enhanced protection in military vehicle design. Unmanned turrets not only reduce the risks to crew members by isolating them from ammunition and weapon systems but also enable more flexible and adaptive combat strategies through the use of advanced sensors and control systems. As these technologies continue to evolve, they promise to redefine the capabilities and roles of MBTs in modern warfare, ensuring they remain indispensable assets on the battlefield for years to come.


https://www.armyrecognition.com/news/army-news/army-news-2024/exclusive-german-french-company-knds-unveils-cutting-edge-leopard-2a-rc-3-0-with-revolutionary-unmanned-turret#google_vignette  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMar 18 Juin 2024 - 19:40

Citation :
Armement terrestre : La France et la Belgique entrent dans le capital de John Cockerill, le repreneur d’Arquus

PAR LAURENT LAGNEAU · 18 JUIN 2024

Industrie de defense Française - Page 13 Cocker10

Après avoir scellé les partenariats stratégiques CaMo 1 et CaMo 2 dans le cadre du programme SCORPION, puis signé une lettre d’intention relative à la production conjointe de munitions de petit calibre, la France et la Belgique vont accentuer leur coopération en matière d’armement terrestre, avec la reprise du français Arquus par John Cockerill.

Cette opération avait été annoncée en janvier. Propriétaire d’Arquus, Volvo Group fit en effet savoir qu’il venait de signer une promesse de vente avec le groupe belge et que la transaction se ferait une fois « les consultations obligatoires avec les instances représentatives du personnel terminées ».

Au-delà des programmes intéressant la France et la Belgique, comme le VBAE [Véhicule blindé d’aide à l’engagement], ce rachat de l’industriel français par John Cockerill devait alors permettre de créer un ensemble réalisant un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard d’euros grâce à un catalogue « élargi ».

Six mois plus tard, le « processus d’acquisition » est toujours en cours, a indiqué John Cockerill, via un communiqué diffusé le 17 juin. Mais il ne devrait pas tarder à se concrétiser après que le président français, Emmanuel Macron, et le Premier ministre belge, Alexander de Croo, ont signé un « mémorandum d’entente » censé permettre une « coopération industrielle renforcée dans le domaine de la défense terrestre » entre les deux pays, en marge d’un Conseil européen tenu à Bruxelles.

« Ce mémorandum d’entente démontre la volonté commune franco-belge d’œuvrer en faveur d’une Europe de la défense toujours plus forte », a souligné l’Élysée. Et d’ajouter : « Un premier volet de ce rapprochement se concrétisera rapidement au travers du rachat de la société Arquus par l’entreprise John Cockerill Defense et la participation des États belge et français au capital de John Cockerill Defense ».

Côté belge, on fait valoir que ce « mémorandum d’entente » permettra de soutenir et d’encadrer un « rapprochement harmonieux et mutuellement bénéfique entre les industries de défense belge et française dans le domaine terrestre ».


D’après les explications livrées par l’industriel belge, la France et la Belgique sont convenues de prendre chacune une participation de 10 % dans le capital de John Cockerill Défense.

« Cette prise de participation capitalistique sera prochainement formalisée et sécurisée par la conclusion d’une Convention d’investissement et d’un Pacte d’actionnaires, définissant le cadre juridique et financier de l’opération », a-t-il indiqué.

Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, n’a pas [encore ?] fait de commentaire, contrairement à Ludivine Dedonder, son homologue belge.

« Grâce à cet investissement de la Belgique et à l’acquisition de la firme française Arquus par John Cockerill Défense, nous franchissons une étape majeure dans le renforcement et l’ancrage de notre industrie de défense belge et européenne. Nous ancrons notre savoir-faire technologique et sommes à la tête d’un bras industriel solide, prêt à garantir l’avenir de nos forces terrestres », a-t-elle déclaré.

Et de conclure : « C’est aussi un exemple supplémentaire de coopération et d’interopérabilité entre la Belgique et la France avec la constitution d’un champion industriel dans le domaine de l’équipement de nos armées ».

Photo : John Cockerill Defense


 https://www.opex360.com/2024/06/18/armement-terrestre-la-france-et-la-belgique-entrent-dans-le-capital-de-john-cockerill-le-repreneur-darquus/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMar 18 Juin 2024 - 22:11

Citation :
OpexNews
@OpexNews

🇫🇷
@thalesgroup
annonce qu'il va quadrupler la capacité de production de munitions de son site de la Ferté-Saint-Aubin (Loiret), afin de répondre à la demande d'obus de 120 mm de l'armée française.

Le site va augmenter sa production annuelle à plus de 80 000 par an d'ici 2026, contre 20 000 munitions en 2023.

Industrie de defense Française - Page 13 Gqqe1l10
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMar 18 Juin 2024 - 22:21

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMer 19 Juin 2024 - 21:37



Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeDim 23 Juin 2024 - 22:28

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeLun 24 Juin 2024 - 20:49

Citation :
 Le ministère des Armées demande à Safran de produire 1200 bombes A2SM « Hammer » par an

PAR LAURENT LAGNEAU · 24 JUIN 2024

Industrie de defense Française - Page 13 Aasm-210


Utiliser l’expression « économie de guerre » est-il pertinent de nos jours quand on sait que, par exemple, l’armée française prit possession de 3800 chars entre 1936 et 1940 ? À l’époque, l’industrie représentait encore environ 30 % du PIB, malgré les conséquences de la « grande dépression » et les soubresauts sociaux. Or, aujourd’hui, elle ne pèse qu’à peine plus de 13 %… En outre, dans les années 1930, 70000 entreprises étaient liées, directement ou non, au secteur de l’armement.

Selon la définition qui en est généralement donnée, passer en mode « économie de guerre » suppose de mobiliser une grande partie des capacités industrielles pour produire de l’armement. Or, ce n’est pas le cas en France. En réalité, il s’agit surtout d’un mot d’ordre lancé à la Base industrielle et technologique de défense [BITD] afin qu’elle se mette en ordre de marche pour produire davantage et, surtout, plus vite. Ce qui nécessite de développer les outils de production et donc de prendre des risques financiers, surtout si les commandes peinent à suivre.

D’où l’importance pour les industriels d’avoir une certaine visibilité, ce que permet la Loi de programmation militaire [LPM]. Ce 24 juin, dans un bilan de « deux ans d’économie de guerre », le ministère des Armées a rappelé que, l’an passé, il avait notifié des commandes pour un montant total de 20 milliards d’euros. En outre, il s’agit également de continuer à aider militairement l’Ukraine.

Ainsi, en matière de défense aérienne, « l’enjeu industriel pour le ministère des Armées consiste notamment à augmenter sa production de missiles Aster », ce qui est « indispensable pour continuer à aider l’Ukraine à défendre son ciel mais également pour renforcer les capacités de défense sol-air » des forces françaises, est-il souligné dans ce bilan. D’autant plus que la Marine nationale a dû tirer « plus d’une vingtaine de missiles Aster » pour protéger le trafic maritime en mer Rouge contre les attaques lancées par les rebelles houthis.

Pour répondre à ces besoins, une première commande de 200 Aster a été notifiée à MBDA pour 900 millions. Et une seconde, pour 200 missiles supplémentaires, est en cours d’instruction.

« Avec l’économie de guerre, il est demandé aux industriels d’accélérer leur rythme de production. Sur la commande des 200 missiles Aster, les premières livraisons initialement prévues pour 2026 sont ainsi espérées pour le courant 2024, avec ensuite une multiplication par trois de la production en 2025. L’effort est conséquent pour l’industrie mais nécessaire pour garantir la souveraineté des forces », a expliqué le ministère des Armées.

Cela vaut aussi pour les Armements Air-Sol Modulaires [A2SM] « Hammer », qui, contrairement aux missiles Aster, ont été intensivement utilisés au cours de ces dernières années, tant au Sahel qu’au Levant. En janvier, le président Macron a annoncé que la France en livrerait à l’Ukraine, à raison de 50 exemplaires par mois. Mais il s’agit également de regarnir les stocks de l’armée de l’Air & de l’Espace et ceux de la Marine nationale.

Dès cette année, la production d’A2SM va doubler. « 600 de ces bombes sont attendues pour 2024 dans l’optique de les livrer à l’Ukraine », a ainsi rappelé le ministère des Armées, qui a donné l’objectif d’en produire 1200 en 2025. En clair, la cadence de production devra encore doubler. « Un défi que l’entreprise Safran s’est déclarée prête à relever », a-t-il assuré.

Pour rappel, l’A2SM se compose d’un kit de guidage et d’un autre, dit « d’augmentation de portée ». Montés sur le corps d’une bombe [généralement de 250 kg] ils permettent à un avion de combat de frapper une cible avec une grande précision, depuis une distance de sécurité et quelles que soient les conditions météorologiques.

L’A2SM existe en trois versions : INS/GPS [guidage inertiel hybridé GPS], INS/GPS/IR [guidage inertiel/GPS complété d’un guidage terminal à imageur infrarouge] et INS/GPS Laser [guidage inertiel/GPS complété d’un guidage terminal laser, ce qui permet de détruire des cibles mobiles].

La même logique va s’appliquer au missile de croisière SCALP EG, le ministère des Armées ayant demandé à MBDA de « procéder à 40 livraisons à venir, comprenant des missiles qui peuvent être reconfigurés ».

Quant aux obus d’artillerie de 155 mm, l’objectif est d’en produire 100’000 en 2024 [contre 500 par an entre 2012 et 2017], dont 80’000 seront livrés à l’armée ukrainienne.

Enfin, le rythme de production des chasseurs-bombardiers Rafale va également s’accélérer, Dassault Aviation étant désormais en mesure d’en assembler jusqu’à 36 par an.


https://www.opex360.com/2024/06/24/le-ministere-des-armees-demande-a-safran-de-produire-1200-bombes-a2sm-hammer-par-an/
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeLun 24 Juin 2024 - 22:09

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeVen 28 Juin 2024 - 23:56



Industrie de defense Française - Page 13 Grjw-a10
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeSam 29 Juin 2024 - 0:00



Industrie de defense Française - Page 13 Grlk8z10
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMar 2 Juil 2024 - 21:12

Citation :
 Le processus d’acquisition d’Arquus par John Cockerill désormais achevé


02/07/2024

Industrie de defense Française - Page 13 John-c10
Thierry Renaudin et Emmanuel Levacher (photo John Cockerill)


Affaire conclue! Le mariage entre le fabricant de véhicules blindés français et le spécialiste des systèmes d’armes belge est finalisé.

John Cockerill annonce ce mardi la conclusion du processus d’acquisition de la société Arquus, le principal fournisseur français de véhicules militaires. Ce processus avait débuté en janvier dernier avec le Groupe Volvo. Arquus, anciennement Renault Trucks Defense vendu par le groupe au Losange à Volvo en 2001, est l’héritier de plusieurs fabricants de blindés français ayant rejoint son périmètre au cours des ans, dont Berliet, Saviem, ACMAT et Panhard.

La conclusion de l’opération intervient alors que la France et la Belgique ont récemment signé un Memorandum d’Entente visant à soutenir et encadrer cette alliance, les deux Etats entrant chacun à hauteur de 10% au capital de John Cockerill Defense.

Au-delà des véhicules Arquus et des systèmes d’armes Cockerill qui font chacun référence sur leurs marchés respectifs, John Cockerill Defense proposera également des offres combinées de véhicules équipés de tourelles de chars légers permettant de mieux servir les forces terrestres dans le monde. Il vise un chiffre d’affaires annuel de 1 milliard d’euros et un effectif de 2 000 professionnels d’ici 2026, avec une présence mondiale et des bases opérationnelles majeures en Belgique, en France, en Italie, en Inde et en Arabie Saoudite.


https://lignesdedefense.ouest-france.fr/le-processus-dacquisition-darquus-par-john-cockerill-desormais-acheve/  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeJeu 4 Juil 2024 - 21:40

Citation :
Le français Safran va assurer le soutien des moteurs des futurs hélicoptères H145M destinés à l’armée allemande

PAR LAURENT LAGNEAU · 3 JUILLET 2024

Industrie de defense Française - Page 13 H145m-10

En décembre, Berlin a confirmé la commande de 62 hélicoptères H145M [plus 20 en option] auprès d’Airbus Helicopters. Dans le détail, 57 appareils seront livrés à l’armée allemande [Heer] tandis que les cinq autres doivent être remis aux forces spéciales de la Luftwaffe.

Initialement destiné au marché civil, le H145 a été « militarisé » en 2014, avec l’intégration du système d’armes HForce, d’une nacelle canon, de missiles antichars et, surtout de deux moteurs Turbomeca Arriel 2E à régulation numérique [Fadec] fournis par Safran Helicopter Engines. Aussi, c’est tout naturellement que celui-ci aura à en assurer la maintenance.

En effet, ce 3 juillet, l’industriel français a annoncé qu’il venait de signer avec Airbus Helicopters un « important contrat de support à l’heure de vol pour les moteurs équipant la nouvelle flotte d’hélicoptères H145M des forces armées allemandes [Bundeswehr] ».

Ce contrat « SBH » [pour Support By the Hour], dont la valeur n’a pas été précisée, porte sur le « soutien en service » ainsi que sur des prestations de type « MRO » [Maintenance, Réparation, Révision] pour « plus de 124 moteurs Arriel 2E ». Et cela, de leur entrée en service jusqu’en 2030. Il « s’ajoute aux autres contrats SBH déjà signés pour le support des moteurs des hélicoptères H145M LUH SOF et H145 LUH SAR des forces allemandes », a précisé Safran Helicopter Engines.

Un contrat de type SBH permet de « visualiser les coûts d’exploitation des moteurs et de rationaliser les flux financiers, tout en rendant plus flexibles les opérations de maintenance programmées et non programmées », a en outre expliqué le motoriste.

« Grâce à ce contrat, nous consolidons notre offre de soutien aux forces allemandes. Que ce soit à travers les contrats SBH pour les flottes H145 ou le contrat Global Support Package [GSP] pour la flotte NH90, nous soutenons les forces allemandes avec les meilleurs modèles de service possibles, qui maximisent la disponibilité des équipements tout en optimisant les coûts », a fait valoir Mathieu Albert, directeur de la division « Support & Services » chez Safran Helicopter Engines.

Pour honorer ce contrat, le motoriste va se doter de nouvelles installations sur son site implanté à Hambourg. Cela « renforcera notre capacité MRO dans cette région », a souligné M. Albert.

Par ailleurs, la semaine passée, Safran s’est associé avec le motoriste allemand MTU Aero Engines en vue de créer, à parts égales, la coentreprise EURA [pour EUropean Military Rotorcraft Engine Alliance], avec l’objectif de développer un « moteur destiné à équiper la prochaine génération d’hélicoptères militaires européens, dont l’entrée en service est prévue à l’horizon 2040 ».


https://www.opex360.com/2024/07/03/le-francais-safran-va-assurer-le-soutien-des-moteurs-des-futurs-helicopteres-h145m-destines-a-larmee-allemande/#google_vignette  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeSam 6 Juil 2024 - 20:33

Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMar 9 Juil 2024 - 21:24

Citation :
Naval Group a choisi un sonar de coque conçu par Thales pour le futur drone sous-marin de la Marine nationale


PAR LAURENT LAGNEAU · 9 JUILLET 2024

Industrie de defense Française - Page 13 Ucuv-210


Fin décembre, la Direction générale de l’armement [DGA] notifia un contrat-cadre à Naval Group pour développer un démonstrateur de grand drone sous-marin océanique [XL-UUV], dans le cadre un programme UCUV [Unmanned Combat Underwater Vehicles].

« Cet accord doit permettre le développement des différentes technologies indispensables à la réalisation d’un démonstrateur UCUV, telles que l’autonomie énergétique et l’intégration de capteurs et de capacités de traitement autonomes. Il confirme l’intérêt des drones sous-marin de combat sans équipage et de grandes dimensions [XL-UUV] sur des cas d’usages identifiés par la Marine nationale », avait alors expliqué la DGA.

Industrie de defense Française - Page 13 Ucuv-n10

S’agissant de ces « cas d’usage », aucune précision n’avait été donnée. Toutefois, dans l’édition 2022 de son Document de référence de l’orientation de l’innovation de défense [DrOID], l’Agence de l’innovation de défense [AID] avait indiqué que la Marine nationale souhaitait disposer d’un « démonstrateur de drone sous-marin océanique longue endurance pouvant être mis en œuvre et récupéré à partir d’un bâtiment de surface ».

L’un des enjeux de ce programme est d’améliorer « l’autonomie décisionnelle » de ce XL-UUV. Ce qui suppose de développer plusieurs « briques technologiques ». Et Thales a été chargé de mettre au point l’un d’entre elles.

En effet, ce 9 juillet, l’industriel a fait savoir qu’il venait d’être retenu par Naval Group pour expérimenter un « sonar de coque passif autonome » dans le cadre du programme UCUV.

« Le sonar de coque passif omnidirectionnel intégré au démonstrateur comprend la combinaison d’une antenne cylindrique panoramique et d’un coffret interne contenant un logiciel d’exploitation », ce qui permettra d’avoir une « connaissance précise de l’environnement de surface, afin d’assurer une remontée et émersion du système en toute sécurité », a expliqué Thales.

Et d’ajouter : « Ces capacités technologiques et tactiques devraient apporter une réponse opérationnelle à moyen terme pour la lutte sous la mer et les nouvelles formes du combat naval ».

Plus précisément, ce sonar de coque passif omnidirectionnel donnera à ce drone sous-marin des capacités de détection, de classification et localisation autonomes, ce qui exigera des « traitements performants du signal et de la donnée » impliquant le recours à l’intelligence artificielle.

Un autre point, plus rarement évoqué, est la capacité de ces drones – de surface ou sous-marins – à évoluer au sein d’un réseau. Or, comme le souligne le dernier numéro de Cols Bleus, le magazine de la Marine nationale, qu’ils soient autonomes ou téléopérés, de tels engins « n’ont de valeur tactique qu’à la hauteur de leur intégration dans un réseau, qu’il s’agisse de transmettre les informations issues de leurs capteurs, de recevoir des ordres ou de se coordonner avec d’autres drones ».

Et d’insister : « Plus que les drones qu’ils fédèrent, ce sont les artères et les nœuds des réseaux qui porteront la valeur opérationnelle d’une force navale. Il sera ainsi moins pertinent de rechercher l’attrition des robots adverses que de chercher à neutraliser les réseaux dans lesquels ils s’insèrent, en les perturbant ou en les frappant ».


https://www.opex360.com/2024/07/09/naval-group-a-choisi-un-sonar-de-coque-concu-par-thales-pour-le-futur-drone-sous-marin-de-la-marine-nationale/#google_vignette  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeJeu 11 Juil 2024 - 21:57

Citation :
  JUL 11

KNDS France Develops New Generation LARINAE Anti-Tank Loitering Munition.


KNDS France, the French division of the European defense consortium KNDS, has announced a significant milestone in the development of its
next-generation loitering munition, LARINAE. This advanced weapon, engineered for precision strikes against armored vehicles and main battle
tanks, represents a major leap in land defense technology.


Industrie de defense Française - Page 13 Knds_f10
During Eurosatory 2024, a defense exhibition in Paris, KNDS France displayed its new LARINAE anti-tank loitering munition.  (Picture source:
Army Recognition Group)


https://worlddefencenews.blogspot.com/2024/07/knds-france-develops-new-generation.html  
Revenir en haut Aller en bas
jf16
General de Division
General de Division
jf16


messages : 39953
Inscrit le : 20/10/2010
Localisation : france
Nationalité : France
Médailles de mérite :
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena32Industrie de defense Française - Page 13 Unbena24
Industrie de defense Française - Page 13 Unbena25Industrie de defense Française - Page 13 Unbena26
Industrie de defense Française - Page 13 Cheval10Industrie de defense Française - Page 13 Unbena15
Industrie de defense Française - Page 13 Medail10

Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitimeMar 23 Juil 2024 - 21:55

Citation :
Thales à mi-chemin d’une nouvelle année record


Nathan Gain 23 juillet, 2024

Tous les feux restent au vert pour Thales. La dynamique engagée en début d’année s’est maintenue grâce aux bonnes performances des secteurs aéronautique et défense et sécurité, propulsant le carnet de commandes vers un nouveau record.  

Établi à 9,49 Md€, le chiffre d’affaires de Thales aura bondi de près de 9% par rapport au 1er semestre 2023. Les prises de commandes plafonnent à 10,7 Md€ tous secteurs confondus, en hausse de 26%. Le sursaut pousse le carnet de commandes vers « un nouveau plus haut historique » de 47 Md€.

Aux quatre commandes majeures du 1er trimestre sont venues s’ajouter huit autres, dont trois contrats d’un montant supérieur à 500 M€. Un « fait notable » à première vue enregistré au second trimestre et qui porte le montant cumulé de ces 12 commandes à 3,6 Md€, le double du résultat constaté l’an dernier.

Avec 6,1 Md€ de commandes et neuf contrats majeurs en six mois, l’activité défense et sécurité reste l’un des principaux moteurs de croissance. En témoignent l’achat de radars GM400α par un pays asiatique, l’acquisition de sept radars GM200 MM/C par la Défense néerlandaise, ou encore la commande par le Service Interarmées des Munitions (SIMu) de plusieurs dizaines de milliers de munitions de 120mm pour les mortiers de l’armée de Terre. Les livraisons démarreront au dernier trimestre 2024 pour ce dernier.

« Dans ce contexte, nous continuons à investir pour augmenter nos capacités de production et soutenir ainsi une croissance durable de notre activité. Par ailleurs, nous accélérons nos investissements en innovation, afin de renforcer notre leadership technologique », déclare le PDG du groupe, Patrice Caine.

Seule ombre au tableau : la faiblesse du domaine spatial que deux contrats majeurs du 2e trimestre n’auront pas réussi à compenser entièrement. L’entreprise dispose néanmoins « d’un positionnement solide sur chacun de ses grands marchés », estime-t-elle. Ses objectifs annuels sont donc confirmés. Voire, légèrement affinée à la hausse pour ce qui est de la progression du chiffre d’affaires, désormais comprise en 5 et 6% pour 19,9 à 20,1 Md€.


https://www.forcesoperations.com/thales-a-mi-chemin-dune-nouvelle-annee-record/  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Industrie de defense Française - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Industrie de defense Française   Industrie de defense Française - Page 13 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Industrie de defense Française
Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Industrie de defense Française
» Industrie de défense de la Corée du Sud
» Industrie de defense Allemande / die deutsche Rüstungsindustrie
» industrie militaire US
» Photos - Systémes de Defense Contre-Aeronefs / Air Defense Systems

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moroccan Military Forum alias FAR-MAROC  :: Armement et matériel militaire :: Autres Systemes d´armes-
Sauter vers: